Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La main verte de la CAISTAB pour le cacao et le café

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Economie

Les ingénieurs de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ont récemment pris part à Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem, à un atelier de formation aux techniques de greffage et de bouturage des plants de cacao et de café. Cette formation doit permettre aux experts de la CAISTAB de se familiariser avec des techniques susceptibles d’améliorer le rendement des cultures de cacao et de café sur l’étendue du territoire national, dans le cadre du développement du secteur et de la diversification de l’économie nationale.

La capitale provinciale du Woleu-Ntem, Oyem, au nord du pays, a récemment abrité un atelier de formation aux techniques de greffage et de bouturage organisé à l’intention des ingénieurs de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB).

Animé par des experts agronomes venus de l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) et de différents pays de la sous-région, cet atelier doit permettre aux ingénieurs de la CAISTAB de se familiariser et de s’approprier des techniques de cultures susceptibles d’améliorer le rendement du secteur du cacao et du café au Gabon.

Le docteur Nyasse, chercheur à l’IRAD, a expliqué que les techniques de greffage et de bouturage permettent «de reproduire la plante mère, parce que quand vous prenez une graine de cacao et que vous la plantez, vous n’êtes pas sûr de retrouver les mêmes caractéristiques de cette plante».

«Par contre, quand vous utilisez la technique du greffage et du bouturage, vous pratiquez des multiplications végétatives qui vous permettent d’obtenir une plante identique à la plante de départ», a poursuivi le docteur Nyasse.

L’appropriation de ces techniques devrait permettre aux experts de la CAISTAB d’aider la tutelle à élaborer de nouvelles politiques agricoles pour le développement et la dynamisation du secteur du cacao et du café.

«Les résultats de ces techniques de bouturage et de greffage ont été bénéfique à certaines économies de la sous-région, particulièrement au Cameroun où on peut vraiment affirmer que ces méthodes modernes réussissent à 100%», a souligné Henri Inola, expert de la CAISTAB, ajoutant que le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria utilisent déjà ces techniques.

Depuis deux ans, la CAISTAB multiplie les initiatives sur l’étendue du territoire national pour le développement de la culture caféière et la cacaoculture afin de lutter contre la pauvreté en milieu rural et de renforcer le secteur agricole dans le cadre de la politique de diversification de l’économie nationale.

En 2005, le gouvernement avait exceptionnellement débloqué 800 millions de F.CFA pour l’achat les plants de ces cultures aux planteurs. 


SUR LE MÊME SUJET
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
La délégation provinciale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) de l’Ogooué-Ivindo procède depuis quelques jours, sous la houlette de son responsable, Guillaume Mvou, à une opération de création des nouvelles plantations de café et de Cacao à travers toute la province de l’Ogooué-Ivindo Une opération de création de nouvelles plantations de café et cacao a été récemment lancée en Ogooué-Ivindo. Elle consiste, selon M. Mvou cité par la source, au choix des sites, puis au défrisage, à l’abattage et au tronçonnage des arbres selon les cas. Une opération qui sera suivie par la suite d’après M. Mvou, ...
Lire l'article
Une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café a été lancée mercredi à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo (nord est) dans le but de relancer l’agriculture dans cette partie du Gabon. La campagne lancée par la représentation provinciale de Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) vise également à créer de nouveaux champs de cacao et de café dans toute la province. Selon un communiqué du gouverneur de la province, Rufin Moutessayigoué, la campagne concerne d’abord le verger dit provinciale. La seconde phase va concerner la création des nouvelles plantations. L’opération appelle également les planteurs de la province ...
Lire l'article
La Caisse de Stabilisation et de péréquation (CAISTAB), a mobilisé plus de 1700 jeunes dans le nord du pays pour la réhabilitation des plantations de café-cacao dans la province du Woleu-Ntem (nord), en vue de relancer la culture de rente dans cette partie du pays, a-t-on appris auprès d’une source concordante. Le projet est initié par le gouvernement de la République et mis en branle sur le terrain par la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de péréquation du Woleu-Ntem. Cette opération de réhabilitation des plantations de café-cacao dans les villages du septentrion concerne plus de 1700 jeunes qui seront ...
Lire l'article
La Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ambitionne d’atteindre un production annuelle de 14.000 tonnes de café et de cacao en 2014, a appris lundi l’AGP de source proche de cette institution. Le directeur général de la CAISTAB, Mathias Otounga Ossibadjouo a affiché cet objectif à Okondja (ville située dans la province du Haut-Ogooué, sud-est) lors de la relance des activités de l’usine de traitement de café par voie humide, fermée il y a plus de 20 ans. La réouverture de cette usine a été rendue possible grâce à la modification du circuit d’évacuation des eaux usées. Ce procédé permet de décortiquer ...
Lire l'article
La direction de la caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), réunie le 23 avril dernier à Libreville, a décidé de mobiliser tous les moyens nécessaires pour relancer la filière café-cacao. Elle veut arriver à une production de près de 4000 tonnes de fèves d’ici 2014, soit 2000 tonnes de cacao et 2000 tonnes de café. Le projet est ambitieux : produire 4000 tonnes de café et de cacao d’ici 2014. Pour y parvenir, le président du Comité de gestion de la caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Félix Onkeya, estime qu’il est nécessaire de créer de nouvelles pépinières ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat a visité le 11 octobre les plantations de cacao et de café autour de Bongoville pour évaluer les efforts de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) dans le développement de la filière du café et du cacao. Cette exploitation mise en place dans le cadre de la relance du secteur initié depuis 2005 par le gouvernement emploie aujourd'hui plus de 60 personnes. Le président gabonais a chaussé ses bottes le 11 octobre dernier pour visiter les plantations de café et de cacao situées dans la région de Bongoville, dans la province du Haut Ogooué, ...
Lire l'article
Une délégation de la Caisse nationale de stabilité et de la péréquation (CAISTAB) séjourne à partir de ce lundi dans certaines localités de la province de la Ngounié (Centre sud), en vue de l'achat du Café et du Cacao dans cette province du pays. En effet, selon cette source, environ un tiers de la population dans ces localités vit directement ou indirectement du cacao et du café. Ainsi, au Gabon, le café et le cacao représentent 20% des recettes d'exportation, et les responsables de la CAISTAB dont le directeur, Mathias Ossibadjouo, récemment primé pour les efforts fournis entendent véritablement redynamiser ce secteur ...
Lire l'article
Dans une publication du quotidien pro gouvernemental « l’Union » de ce samedi, le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, a révélé, au sujet de la relance des activités de la filière cacao – café que la production locale reste encore en dessous du « cours du marché ». Le Directeur général de Caistab, a fait savoir qu’aujourd’hui, le cours se situe autour de 1000 euros la tonne, alors que la production du Gabon est encore faible pour satisfaire la demande internationale. Pour atteindre les objectifs du Gouvernement, la Caistab s’est lancée ...
Lire l'article
Gabon : Le gouvernement parie sur le café et le cacao
Dans le cadre des investissements consentis pour les fêtes tournantes de 17 août, le directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) a procédé au lancement des travaux d'aménagement des sites qui vont accueillir les plantations de cacao et de café, à Mouila, Fougamou et Ndéndé. Ces plantations pilotes d'une superficie totale de 2000 hectares qui visent à relancer la production de ces deux cultures d'exportation vont bénéficier d'un appui financier de 2 milliards de FCFA. La Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) a décidé de donner un véritable coût de fouet à la relance ...
Lire l'article
La Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a été récompensée par le Réseau des professionnels de la communication pour l’intégration (REPCIAF) grâce aux réformes qui ont été menées par la nouvelle direction de cette structure dirigée par Mathias otounga Ossibadjouo, a rapporté le Quotidien l’Union. Crée comme observatoire de l’évolution des structures économiques du continent, le REPCIAF a récompensé la CAISTAB dont le directeur a été qualifié d’« archétype de bosseur intègre et modèle » pour le traitement administré à cette structure dès son arrivée se traduisant par le « retour de la confiance, aussi bien parmi les usagers ...
Lire l'article
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
Lancement d’une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café dans l’Ogooué Ivindo
CAISTAB: Plus de 1700 jeunes mobilisés pour la réhabilitation des plantations de cacao et café dans le nord du Gabon
Vers une production de 14.000 tonnes de café et de cacao en 2014 au Gabon
Le Gabon à l’heure de la relance la filière café-cacao
Gabon : Bongo dans les plantations de café et cacao
Gabon: La CAISTAB dans la Ngounié pour l’achat du cacao et du café
Gabon: Cacao – café: la production locale encore en dessous du cours du marché international
Gabon : Le gouvernement parie sur le café et le cacao
Gabon: Café/Cacao: la CAISTAB récompensée pour ses réformes


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*