Socialisez

FacebookTwitterRSS

Omar Bongo et les bien mal acquis : Le grand journal CANALPLUS

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Révélations

Omar Bongo et les bien mal acquis : Le grand journal CANALPLUS, le 12/02/2009, l’émission Le Grand Journal met a nu les biens mal acquis d’Omar Bongo (42 ans au pouvoir) et de Sassou Nguesso respectivement president du Gabon et du Congo Brazaville


SUR LE MÊME SUJET
Le dossier sensible des « biens mal acquis » a été confié à deux juges d’instruction français. Leur mission est d’enquêter sur le patrimoine en France de trois présidents africains : le Gabonais feu Omar Bongo Ondimba, l’Équato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema et le Congolais Denis Sassou N’Guesso. Les juges d’instruction Roger Le Loire (doyen des juges d’instruction parisiens) et René Grouman ont été choisis pour prendre en main l’enquête sur les conditions dans lesquelles des biens ont été acquis en France par plusieurs familles de chefs d’État africains, a-t-on appris vendredi 3 décembre. La Cour de cassation de Paris a autorisé le ...
Lire l'article
De retour à Libreville au terme d’un séjour en Arabie Saoudite et à Singapour, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a déploré jeudi soir « une attitude arrogante et prétentieuse », des plaignants de l’affaire des biens supposés mal acquis, en référence à la plainte de Transparency International sur le patrimoine, en France de trois dirigeants africains dont feu Omar Bongo Ondimba. S’exprimant face à la presse, à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, le président de la République de déclarer : « Je dois dire que ce qui me vient à l’esprit, c’est un adage français qui ...
Lire l'article
La décision de la justice française sur les "biens mal acquis" va-t-elle nuire aux intérêts des groupes industriels français sur le continent ? C'est en tout cas ce qu'espère le mouvement génération Omar Bongo Ondimba. "Tout sauf Total Gabon" Cette association, réputée proche du pouvoir gabonais, a annoncé hier le lancement d'une opération de boycott des produits du groupe français Total, intitulée « tout sauf Total Gabon ». Sa présidente, Chantal Ondo, affirme avoir pris cette décision « suite à la réouverture en France du dossier des présumés biens mal acquis ». Elle « consiste à refuser tout produit Total Gabon, à savoir ...
Lire l'article
Le parti au pouvoir et le gouvernement de la République du Congo ainsi que la presse locale fustigent cette semaine l’injustice des organes occidentaux contre l’Afrique, après que la Cour de cassation française eut annoncé mardi que la justice pouvait poursuivre l’enquête sur le patrimoine en France de trois présidents africains, soit l’affaire dite des "biens mal acquis". La plainte visant les présidents gabonais Omar Bongo, congolais Denis Sassou Nguesso et équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, avait été sollicitée en mars 2007 par l’organisation non-gouvernementale, Transparence Internationale (TI) France. Selon l’accusation de l’ONG, les trois chefs d’Etats ont détourné des fonds publics pour ...
Lire l'article
Une association gabonaise a annoncé samedi à l'AFP qu'elle portera plainte lundi à Libreville avec plusieurs ONG locales contre l'ONG Transparency International (TI)-France qui a porté plainte en France contre le président gabonais Omar Bongo Ondimba, décédé en 2009. "Nous avons déjà saisi notre avocat, il a la plainte qui sera déposée lundi auprès du procureur général de la République" de Libreville, a déclaré Albert Kassa, porte-parole de Cashbo qu'il présente comme "une association politique de soutien aux actions du pouvoir en place" au Gabon. "Nous sommes une trentaine d'associations et d'ONG gabonaises" à l'origine de cette "plainte pour propos diffamatoires, calomnieux ...
Lire l'article
Un arrêt de la Cour de cassation autorise une enquête judiciaire française sur la manière dont trois présidents africains se sont constitué un important patrimoine parisien Audacieux, l’arrêt de principe rendu mardi par la Cour de cassation ouvre des perspectives nouvelles aux associations qui dénoncent la corruption et agissent pour en faire condamner les responsables, aussi puissants soient-ils. En relançant l’enquête sur les «biens mal acquis» par trois potentats d’Afrique, la plus haute juridiction judiciaire française peut aussi faire frémir quelques palais du continent. En filigrane, elle réaffirme aussi, dans une affaire sensible, la prééminence du juge d’instruction que Nicolas Sarkozy ...
Lire l'article
Unique quotidien national gabonais, L'Union serait-il de trop ? Son directeur, Albert Yangari, n'a pas été en mesure de présider la réunion de rédaction, vendredi 25 septembre, comme il le fait chaque matin. En chemin, sa voiture a été stoppée par une unité de bérets rouges, les soldats d'élite de l'armée gabonaise, aux abords du rond-point de la Démocratie, à Libreville. Interpellé et placé en garde à vue, il a été sommé de s'expliquer sur la nouvelle ligne éditoriale de son journal. L'Union Les autorités assurent que les trois morts déplorés ont été tués par les émeutiers. Les témoignages recueillis par le ...
Lire l'article
C'est ce qu'affirme l'avocat d'une des associations qui a porté plainte devant la justice française sur les biens acquis en France par trois chefs d'Etats africains, dont Omar Bongo. "La disparition du président Bongo ne change rien aux poursuites en cours dans l'affaire des biens mal acquis", a indiqué, lundi 8 juin, à l'AFP l'avocat Me William Bourdon, en rappelant que "plusieurs membres de sa famille" sont également visés par une plainte devant la justice française. "Une enquête de police a montré que les détournements de fonds dénoncés par Tranparence Internationale France sont imputables à une entreprise familiale", explique l'avocat de ...
Lire l'article
Gabon: Journal LCI - Saisie des comptes d'Omar Bongo. Le journal du monde du 26 février 2009 Podcast LCI.
Lire l'article
Reporters sans frontières dénonce la suspension pour trois mois du bimensuel privé Tendance Gabon ordonnée le 11 mars 2008, après que le journal a publié un article du quotidien français Le Monde sur le luxueux patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France, ainsi qu'un éditorial critiquant des décisions inéquitables du Conseil national de la Communication (CNC, organe de régulation de la presse gabonaise). "Cette sanction cache mal une décision très politique et très complaisante envers le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo. Tendance Gabon est injustement puni, en s'appuyant sur un argumentaire maladroit, pour un crime de lèse-majesté envers le ...
Lire l'article
Biens mal acquis : deux juges d’instruction pour trois présidents
Politique / Bien mal acquis: Ali Bongo dénonce « une attitude arrogante et prétentieuse »
“Bien mal acquis” : Total va-t-il faire les frais de la décision de la justice française ?
Affaire « bien mal acquis »: Le Congo fustige l’injustice des organes occidentaux contre l’Afrique
“Bien mal acquis”: plainte lundi au Gabon contre une ONG française
Bien Mal Acquis: Une décision qui pourrait «casser la culture du pillage»
Au Gabon, “L’Union”, journal de feu Omar Bongo, se rebiffe
Bien mal acquis : la mort d’Omar Bongo ne change rien
Gabon: Journal LCI – Saisie des comptes d’Omar Bongo
Gabon: Un journal suspendu pour avoir reproduit un article du Monde sur le patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne 4,20 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Révélations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

3 Réponses à Omar Bongo et les bien mal acquis : Le grand journal CANALPLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*