Socialisez

FacebookTwitterRSS

Angolagate : Paris requiert du ferme contre Falcone et Gaydamak

Auteur/Source: · Date: 13 Fév 2009
Catégorie(s): Monde

A moins d’un mois de l’issue du procès de l’Angolagate, qui met en cause plusieurs personnalités politiques françaises dans une affaire de vente d’armes de guerre en Angola dans les années 1990, les procureurs du parquet de Paris ont rendu publics le 11 février dernier les verdicts requis contre les 42 prévenus. Contre les deux principaux inculpés, les hommes d’affaires Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak, la justice a requis 6 ans de prison ferme et respectivement 375 000 et 5 millions d’euros d’amendes.
Les peines requises contre les 42 prévenus de l’affaire de l’Angolagate ont été prononcées le 11 février dernier à Paris, à un mois de l’issue du procès qui doit être clos le 5 mars prochain.

Malgré les pressions et les tentatives de déstabilisation dans cette affaire de vente d’armes de guerre en Angola dans les années 1990, l’accusation a tenu son réquisitoire avec fermeté et prononcé le 11 février dernier les peines requises contre les prévenus, parmi lesquels des personnalités politiques françaises.

L’accusation a notamment distingué différentes familles dans l’affaire des 790 millions de dollars du commerce d’armes mené entre 1993 et 1998 vers l’Angola en guerre et où ils estiment qu’un «laisser-faire» a sans doute été justifié par des «raisons économiques et stratégiques qui apparaissent en filigrane».

6 ans de prison ferme et 375 000 euros d’amende ont été requis contre l’homme d’affaires Pierre Falcone, accusé d’avoir organisé avec son complice, l’homme d’affaire israélien, Arcadi Gaydamak, de 1993 à 1998 un vaste trafic d’armes vers l’Angola, sans les autorisations nécessaires de l’État français, et versé de nombreux pots-de-vin à des personnalités angolaises et françaises. La même peine de prison ferme et 5 millions d’euros d’amende ont été requis contre l’homme d’affaire israélien.

L’ancien ministre français de l’Intérieur, Charles Pasqua, risque 3 ans de prison avec sursis et 150 000 euros d’amende, pour avoir reçu plusieurs centaines de milliers de dollars contre son lobbying en faveur des intérêts angolais.

Le fils aîné du président François Mitterrand, dont il fut le conseiller pour l’Afrique de 1986 à 1992, Jean-Christophe Mitterrand, risque lui 1 an de prison ferme et 375 000 euros d’amende pour avoir touché 2,6 millions de dollars et pour avoir servi d’intermédiaire.

18 mois de prison ferme et 200 000 euros d’amende ont été requis contre Jean-Charles Marchiani, l’ancien conseiller de Charles Pasqua et ancien préfet du Var, actuellement détenu pour corruption, qui aurait reçu plusieurs centaines de milliers de dollars contre son lobbying en faveur des intérêts angolais.

L’Association France-Afrique-Orient, dont Pasqua était vice-président et Marchiani membre, aurait également touché 1,5 million de francs (soit 28 700 euros), finançant indirectement les activités politiques des deux hommes.

L’ancien conseiller de François Mitterrand, Jacques Attali, aurait reçu de 1997 à 1999 160 000 dollars pour user de son influence auprès de Bercy et du ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine afin de dissiper les ennuis fiscaux de la société ZTS Osos, de Falcone et Gaydamak. La relaxe a été demandée pour Jacques Attali en raison de l’impossibilité de prouver la perception des fonds incriminés.

18 mois avec sursis et 250 000 euros d’amende ont enfin été requis contre le célèbre écrivain Paul-Loup Sulitzer, auteur de romans aux intrigues financières, qui aurait perçu 380 000 euros pour user de son influence dans le monde des médias afin de redorer l’image des deux associés.

Le verdict sera rendu le 5 mars prochain dans cette affaire qui avait gelé les relations diplomatiques entre Paris et Luanda jusqu’à la visite dans la capitale angolaise fin 2008 du président français, Nicolas Sarkozy.
 


SUR LE MÊME SUJET
Me. Dieudonné Boussougou a réussi dans la période du 23 au 24 juillet dernier, son examen d’intégration dans le club très fermé des arbitres mondiaux de niveau ‘‘ A’’ de la Fédération Internationale de Judo (FIJ), en marge des 11ème Championnats d’Afrique juniors de Judo, Madagascar 2011, a-t-on appris ce lundi de source fédérale. Présenté par le Gabon via la Fédération gabonaise de judo, Me. Dieudonné Boussougou devient ainsi le premier gabonais à accéder à ce niveau hiérarchique dans le monde du judo Tout comme la compétition, l’examen d’arbitrage était rehaussé par la présence du Président de la Fédération Internationale de Judo, ...
Lire l'article
Le service de réanimation du Centre hospitalier de Libreville (CHL) a été fermé pour trois jours (13 au 15 juillet 2011) afin de le désinfecter, a annoncé mercredi, le directeur général adjoint de cette structure hospitalière la plus importante du Gabon, Ponce Mfoubou Kouely. ‘’Nous choisissons des périodes auxquelles le service ne possède aucun malade pour procéder au nettoyage, à la désinfection, après le service de la réanimation d’autres service de l’hôpital seront également soumis à cette action de salubrité afin de répondre aux normes’’, a déclaré M. Mfoubou Kouely. Le CHL compte 23 services et plus de 600 lits. Depuis ...
Lire l'article
Un sculpteur et vendeur d'ivoire arrêté en mai à Libreville a été condamné à une peine de prison de 12 mois dont 6 mois avec sursis et à verser une amende et des dommages et intérêts à hauteur de 16.000 euros, selon un projet d'appui à l'application de la loi mercredi. Le dernier sulpteur/vendeur d'ivoire arrêté à Libreville le 24 mai dernier par les contre-ingérences et les Eaux et forêts, avec l'appui du projet Aalf (Appui à l'application de la loi sur la faune), a été condamné en date du (mardi) 28 juin 2011, indique le communiqué du projet Aalf, projet ...
Lire l'article
L'armée a fermé jeudi soir les frontières de la Côte d'Ivoire, où la large victoire à la présidentielle de l'opposant Alassane Ouattara sur le sortant Laurent Gbagbo, annoncée par la commission électorale, a été aussitôt contestée par le Conseil constitutionnel. Autres signes de la confusion extrême et de la tension dans le pays, des incidents faisant plusieurs blessés ont été signalés à Abidjan dans la soirée, et les autorités ont ordonné "la suspension sans délai" de la diffusion des chaînes de télévision d'informations étrangères. M. Ouattara, ex-Premier ministre, a remporté le scrutin "avec 54,10% des suffrages", contre 45,9% pour le chef de ...
Lire l'article
Le motel « le Relais Saint Hubert » de Ndendé chef-lieu du département de la Dola dans la province de la Ngounié (sud), fermé depuis 5 ans, est actuellement le repère des malades mentaux et des chauves-souris, rapporte lundi le correspondant de l’AGP. Cet établissement hôtelier, propriété du défunt Guizard, un opérateur économique français qui s’était installé dans la localité depuis belle lurette et jusqu’à acquérir la nationalité gabonaise, était souvent sollicité par des touristes et hommes d’affaires, tant le milieu était propre. D’ailleurs, des habitants racontent que ce motel faisait la fierté de la ville. Et depuis le décès de ce ...
Lire l'article
Le tribunal de première instance de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (sud) a condamné jeudi dernier, l’enseignant Patricien Mombo a deux ans de prison dont un ferme pour avoir violé une élève de 14 ans, rapporte dimanche le correspondant de l’AGP. L’enseignant dont l’audience a vu la présence de plusieurs élèves du collège d’enseignement secondaire (CES) Albert Martin Sambat qui attendaient le verdict rendu par le tribunal. M. Mombo avait abusé sexuellement de cette mineure qui était son élève à son domicile après avoir usé de malice pour l’entraîner dans son lit. Le l’enseignant indélicat aurait demandé à la jeune ...
Lire l'article
L’ancienne caissière de le Banque gabonaise et française internationale (BGFI), Marlène Rapontchombo, a comparu le 13 février dernier en correctionnelle au Tribunal de première instance de Libreville, pour avoir divulgué les comptes du procureur de la République, Bosco Alaba Fall, entraînant une vive polémique au sein de la société civile gabonaise. Six mois de prison ferme et 300 000 francs CFA ont été requis contre madame Rapontchombo, qui devra attendre le 19 février prochain pour être fixée sur son sort. L’affaire «Alaba Fall» qui avait défrayé la chronique il y a quelques mois est sur le point de trouver son ...
Lire l'article
Le parquet près du tribunal de première instance de Libreville a requis vendredi, six mois de prison ferme à l’encontre de l’ex-employée de la BGFIBANK, Marlène Rapotchombo dans l’affaire de divulgation du secret bancaire l’opposant au procureur de la République, Bosco Alaba Fall, rapporte samedi le quotidien progouvernemental l’Union. La peine a été demandée au terme d’une audience fleuve de près de 9 heures de temps au palais de justice de Libreville où s’est déroulé le procès. Hormis la peine de six mois, le ministère public a exigé à l’accusé de payer une amende de 300.000 FCFA. L’affaire a été mise en délibérée ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
SOUTIEN/ L’homme d’affaires vedette de l’Angolagate, Pierre Falcone, n’hésitait pas à financer Charles Pasqua, Jean Charles Marchianni, mais aussi, un certain John McCain, alors sénateur de l’Arizona. Bien joué ! Les envolées lyriques de l’avocat de l’Angola demandant l’arrêt du procès retombées, les coups de boutoir contre la procédure écartés, les audiences de l’Angolagate ont repris. Bientôt les énormes flux financiers qu’ont généré les ventes d’armes russes à Luanda en 1993 et 1994 seront étalés aux yeux de tous. Retracés sur de grandes feuilles, les virements bancaires internationaux et les retraits en cash révèlent l’étendue des paiements faits aux VIP comme ...
Lire l'article
Un gabonais dans le club très fermé des arbitres mondiaux de niveau ‘‘ A’’ de la FIJ
Le service de réanimation du CHL fermé pendant trois jours pour désinfection
Gabon: un sculpteur et vendeur d’ivoire condamné à 6 mois de prison ferme
Présidentielle ivoirienne: l’armée ferme les frontières après la large victoire, contestée, de Ouattara
Un motel fermé, squatté par des malades mentaux à Ndendé
Gabon: Un enseignant condamné à 2 ans de prison dont un ferme
Gabon : Six mois ferme requis contre la caissière de la BGFI dans l’affaire «Alaba Fall»
Affaire Alaba Fall: Le parquet a requis 6 mois de prison ferme pour l’ancienne caissière de BGFIBANK
Programme Meeting de Paris
Angolagate: Les dollars de Pierre Falcone à John McCain


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Fév 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*