Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le gouvernement d’union nationale au Zimbabwe connaît des difficultés dès sa mise en place

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2009
Catégorie(s): Afrique

Sur le papier, le gouvernement d’union entre le pouvoir et l’opposition a commencé à exister au Zimbabwe. Au terme de laborieuses prestations de serment, ses membres devaient se rendre dans leurs ministères lundi 16 février pour la première fois. En dépit des espoirs fondés sur les vertus salvatrices d’un partage du pouvoir entre les partisans du président Robert Mugabe et l’opposition, le gouvernement d’union a pris un mauvais départ. A peine créé sous la houlette conjointe de M. Mugabe et de Morgan Tsvangirai, chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC, principal parti d’opposition), nommé premier ministre quelques jours plus tôt, le gouvernement est déjà marqué par les dysfonctionnements. Lorsque les ministres de l’Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF) et ceux du MDC avec sa branche dissidente, se réuniront, mardi, pour le premier conseil des ministres, l’un des leurs manquera à l’appel. Roy Bennett, choisi par le MDC comme vice-ministre de l’agriculture, a été arrêté avant même d’avoir prêté serment.

Ce représentant du groupe des fermiers blancs, après avoir vu son exploitation saisie par le pouvoir, avait déjà été emprisonné, puis avait passé trois ans en exil en Afrique du Sud, où il était devenu le trésorier général du MDC. Il devait comparaître lundi pour répondre des accusations de terrorisme, banditisme et sabotage. Cette arrestation constitue “un motif sérieux de préoccupation. Cela sape l’esprit de l’accord”, a averti M. Tsvangirai. Le MDC estime que dans le même temps où ses ministres prêtaient serment, environ trente membres du parti étaient toujours en état d’arrestation sans justification.

Ce n’est pas le seul nuage au-dessus du gouvernement d’union, supposé clore la parenthèse ouverte par les élections générales de mars 2008, dont le premier tour avait été remporté par le MDC. Le 15 septembre 2008, un accord avait été signé entre pouvoir et opposition, prévoyant la mise en place d’un gouvernement d’union et la création d’un poste de premier ministre pour Morgan Tsvangirai. Il a fallu des mois de négociations sous l’égide de l’Afrique australe, accompagnées de pressions, pour arriver à le mettre en place.

PORTEFEUILLES MINÉS
Même si le ministère de l’intérieur est placé sous contrôle conjoint de la Zanu-PF et du MDC, l’opposition aura toutes les peines à contrôler l’appareil sécuritaire. Le parti de M. Mugabe conserve le ministère de la défense, confié au tout-puissant Emmerson Mnangagwa.

Le parti de M. Tsvangirai hérite de deux portefeuilles importants, mais minés. Celui de la santé, avec la responsabilité de faire face à l’épidémie de choléra qui a tué plus de 3 400 personnes depuis août ; et celui des finances, avec la perspective de devoir redresser une économie en état de mort clinique, marquée par une inflation qui se chiffre en milliers de milliards de pour cent, et un chômage qui frappe la totalité de la population.

En février, la banque centrale zimbabwéenne a retiré 12 zéros de sa monnaie. Un rapport des Nations unies estime qu’une décennie pourrait être nécessaire pour revenir aux standards de vie des années 1990, avant que n’éclate la crise. Il estime aussi que dans un premier temps, 5 milliards de dollars d’aide dans les cinq prochaines années seront nécessaires.  


SUR LE MÊME SUJET
La Service International de la Formation des Enfants de la rue et de la Traite et exploitation des Orphelins déscolarisés (SIFOS), une ong luttant contre toutes formes de déperdition des jeunes, a annoncé ce vendredi qu’elle va mettre en place, des cellules de récupérations des enfants en difficultés dans la commune du Cap Estérias 30 km au nord de Libreville), au cours d’une mission de sensibilisation sur place. "Nous allons mettre en place d’ici mi-novembre des cellules de récupération des enfants en difficultés dans la commune du Cap Estérias", a déclaré la présidente de SIFOS, Chantal Sassé. Elle a par ailleurs ...
Lire l'article
Le mode de chargement des téléphones portables appelé ''Flash'', pratiqué par l'opérateur de téléphonie mobile Zain Gabon, connaît des difficultés à Ovan où ce chargement rapide à portée de tous est en pleine expérimentation. La situation des agents distributeurs du système de chargement rapide des téléphones portables et les clients devient difficile au regard de la confusion qui s'installe dans les esprits des uns et des autres. En effet, l'on dénote des complications à envoyer le crédit aux abonnés. Les montant à créditer aux numéros des abonnés n'arrivent pas à temps ou pas du tout vers l'abonné. Il ne se passe ...
Lire l'article
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Le secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), a proposé samedi, au gouvernement la mise en place d’une plate-forme politique regroupant la majorité, l’opposition et la Société civile à l’effet de convenir des mesures diligentes pour juguler rapidement les mouvements sociaux et les répercutions de la crise mondiale, indique le parti dans un communiqué parvenu dimanche au desk de GABONEWS. Cette décision indique l’UPG, est la conclusion de l’analyse du message à la Nation du 31 décembre 2008 que le chef de l’Etat a prononcé à l’occasion du nouvel an. Dans son message, le chef de l’Etat avait demandé au ...
Lire l'article
Un éventuel gouvernement d'union au Zimbabwe ne sera pas nommé avant au moins 30 jours par le président Robert Mugabe, a assuré mercredi le quotidien d'Etat The Herald. Le régime avait indiqué la veille avoir rédigé un projet d'amendement constitutionnel pour créer un poste de Premier ministre, réservé au chef de l'opposition Morgan Tsvangirai conformément à un accord de partage du pouvoir signé en septembre. Cet amendement a été envoyé au médiateur en Afrique du Sud, l'ancien président Thabo Mbeki, "après avoir été étudié par les parties concernées", a précisé mercredi le ministre de l'Information Sikanyiso Ndlovu cité par the Herald. Il devra ...
Lire l'article
Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, et ses rivaux ont échoué, jeudi 18 septembre, à se mettre d'accord sur les postes clés dans le futur gouvernement d'union, selon le porte-parole du principal parti d'opposition, Nelson Chamisa, interrogé par l'AFP. Le président Mugabe, le dirigeant du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), Morgan Tsvangirai et le chef d'une faction dissidente du MDC, Arthur Mutambara, avaient entamé des discussions sur la composition du gouvernement en début d'après-midi. "La rencontre n'a pas abouti à un accord et la question a été renvoyée aux négociateurs de chaque parti en raison de contestations sur les ministères clés", ...
Lire l'article
Après plusieurs semaines de négociations, les discussions entre le président Mugabe et l'opposition semblent encore dans l'impasse, mercredi 27 août. Dans The Herald, le quotidien d'Etat, le président du Zimbabwe, réélu fin juin lors d'un scrutin contesté, affirme qu'un gouvernement va "bientôt" être formé. Les deux factions de l'opposition ont immédiatement annoncé qu'elles refusaient de participer à ce gouvernement tant que les négociations sur un partage du pouvoir n'auraient pas abouti. "Il est clair que s'il annonce un nouveau gouvernement, c'est une déclaration de guerre contre le peuple", a déclaré à l'AFP Nelson Chamisa, porte-parole du Mouvement pour le changement ...
Lire l'article
La deuxième édition de « la caravane du théâtre municipal » ouverte le 17 août dernier connaît, selon le comité d’organisation, des problèmes techniques. Ce qui expliquerait l’annulation, dimanche, de la deuxième des trois représentations prévues cette année. La deuxième programmation de la « caravane du théâtre municipal », prévue pour dimanche dernier, n’a pas pu avoir lieu faute, selon le chargé de la communication du comité d’organisation, Cédric Boukandja, de problèmes techniques. Par conséquent, les amoureux de théâtre qui ont fait le déplacement de l’esplanade de la mairie du premier arrondissement ont dû rebrousser chemin. Toutefois, « si le spectacle ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais, réuni en conseil des ministres a adopté jeudi à Libreville, un projet de décret portant création et organisation de l'autorité nationale pour le mécanisme de développement propre en République gabonaise, indique le communiqué final ayant sanctionné les travaux. Pris en application de l'article 51 de la constitution, précise le communiqué, l'objet du texte suscité est de permettre à la structure ainsi créée, d'assister le gouvernement dans ses missions d'élaboration, de mise en oeuvre et de suivi des stratégies d'utilisation des mécanismes pour un développement propre aux fins d'adaptation aux changements climatiques. A ce titre, elle est chargée notamment d'examiner ...
Lire l'article
Zimbabwe: Tsvangirai reporte son retour au Zimbabwe évoquant un projet “d’assassinat”
Le chef de l'opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai, absent du Zimbabwe depuis début avril, a retardé son retour au pays prévu samedi après l'annonce par son parti de la découverte d'une "tentative d'assassinat" contre lui. Tsvangirai doit affronter au second tour de la présidentielle le 27 juin le président Robert Mugabe, qu'il a battu au premier tour le 29 mars sans, selon les résultats officiels, obtenir la majorité absolue requise pour être élu. "Nous avons eu ce matin des informations émanant d'une source crédible sur une tentative d'assassinat planifiée contre le président Tsvangirai", a déclaré son porte-parole George Shibotshiwe dans un communiqué lu ...
Lire l'article
Le gouvernement du Zimbabwe interdit tout rassemblement politique
Le gouvernement zimbabwéen a interdit tout rassemblement à caractère politique, pour des raisons de sécurité dans un pays au bord du gouffre depuis les élections générales contestées du 29 mars derniers, a annoncé vendredi, la radio d’Etat à Hararé. Citant le porte-parole du chef de la police, Wayne Bvudzijena, la ‘Zimbabwe Broadcasting Corporation’ a expliqué que la police n’avait pas assez d’effectifs pour veiller sur toutes les différentes manifestations politiques. Cette interdiction survient à un moment où le Zimbabwe peut à tout moment sombrer dans une crise politique aux conséquences incalculables, suite à la rétention des résultats du scrutin présidentiel du 29 ...
Lire l'article
Vers la mise en place des cellules de récupération des enfants en difficultés au Cap Estérias
Le mode de chargement téléphonique ”Flash” connaît des difficultés à Ovan
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Zimbabwe: pas de gouvernement d’union avant un mois, selon la presse d’Etat
Zimbabwe : les négociations sur un gouvernement d’union dans l’impasse
Zimbabwe : Robert Mugabe annonce la formation prochaine d’un gouvernement
Gabon: Culture / La deuxième édition du théâtre municipal connaît des difficultés
Gabon: Vers la mise en place de l’autorité nationale pour le mécanisme de développement propre
Zimbabwe: Tsvangirai reporte son retour au Zimbabwe évoquant un projet “d’assassinat”
Le gouvernement du Zimbabwe interdit tout rassemblement politique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*