Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement coupe les vivres aux grévistes

Auteur/Source: · Date: 18 fév 2009
Catégorie(s): Société

Le gouvernement a rendu public le 17 février dernier un communiqué faisant état de la dégradation du climat social au sein du service public, paralysé par des grèves des agents dans plusieurs secteurs. Le gouvernement a rappelé l’obligation pour les grévistes d’observer un service minimum, de surcroît dans le secteur sensible de la santé, et de laisser les non-grévistes accéder à leur lieu de travail. Brandissant les nombreuses concessions accordées par le gouvernement depuis le début des négociations avec les centrales syndicales des différents secteurs en grève, le gouvernement a décidé de priver de salaires les agents grévistes et de mettre en place un dispositif sécuritaire visant à permettre aux non-grévistes d’assurer leurs fonctions. Dans le communiqué publié in extenso, le gouvernement explique ses positions face à la crise du secteur public et aux bras de fer engagés avec les syndicats des différents secteurs concernés. «Les agents de l’Etat ont pris la liberté ces temps derniers d’interrompre abusivement le fonctionnement du service public en mettant en avant l’usage du droit de grève.
Le droit de grève est consacré dans l’administration publique par la loi n° 18/92 du 18 mai 1993 fixant les conditions de constitution et de fonctionnement des organisations syndicales des agents de l’Etat.

Le gouvernement tient à rappeler certaines dispositions de cette loi concernant l’exercice du droit de grève, il s’agit notamment des articles ci après:

Article 22 : lorsqu’une grève est déclenchée un service minimum doit être mis en place par le ou les syndicats des agents de l’Etat concernés.

Article 24 : les agents en grève doivent respecter le principe de la liberté du travail, ils ne doivent en aucun cas empêcher l’accès aux lieux de travail des personnels non-grévistes et de ceux chargés d’assurer le service minimum.

Article 25 : les journées de grève ne sont pas rémunérées. Seuls sont versés aux agents en grève en prestations familiales, les suppléments pour charge de famille et l’aide au logement.

Article 26 : la responsabilité de l’organisation ou des organisations syndicales, des membres des bureaux des syndicats ainsi que des grévistes est engagée en cas de débordement du mouvement.

Le gouvernement constate que les syndicats du secteur public violent délibérément ces dispositions légales.

En effet dans les différentes administrations en grève on observe entre autres l’absence du service minimum, la prise en otage des édifices publics par des barricades, la violation des droits fondamentaux tels que le droit au travail ou à la santé, etc.

S’agissant des cas particuliers de la grève des agents des services de santé, il est à noter que l’absence du service minimum est à l’origine de nombreux décès que l’on aurait pu éviter.
Dès le début de cette grève, le ministre de tutelle a rencontré à cinq reprises les syndicalistes, aux fins de rechercher des solutions de sortie de crise.
Le Premier ministre, à son tour, a reçu à trois reprises pour les écouter les bureaux des syndicats de la Santé et s’est personnellement rendu au Centre hospitalier de Libreville, pour rappeler une fois de plus l’obligation de respecter le service minimum, surtout dans ce secteur très sensible.

Bien auparavant, et sur un plan général, le gouvernement, sur instruction de Son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba, président de la République, chef de l’Etat, a consenti, nonobstant un contexte économique difficile, des efforts importants pour l’amélioration des conditions de vie des agents publics, à savoir : le relèvement du point d’indice, l’augmentation du SMIG de 44 000 F.CFA à 80 000 F.CFA.

Récemment encore, en réponse à la forte demande sociale, le gouvernement a accordé aux agents publics l’augmentation de la prime de transport de 17 000 F.CFA à 35 000 F.CFA, soit un accroissement de plus de 100% , le relèvement de la prime de rentrée scolaire de 25 000 F.CFA à 62 500 F.CFA par en enfant de 6 à 16 ans et par an, soit une augmentation de plus de 150%.

Au plan sectoriel, le gouvernement a octroyé en application des instructions de monsieur le Président de la République, une prime d’incitation à la fonction enseignante aux agents du secteur Education.

De même dans le secteur Santé, le gouvernement a procédé à la revalorisation le 26 janvier 2009 de la prime de logement. S’agissant des agents de la Fonction publique, l’Etat vient de mettre à leur disposition deux bus de transport du personnel d’une capacité de 32 places chacun.

Au-delà de ces efforts, le gouvernement reste à l’écoute des partenaires sociaux conformément à l’esprit de dialogue instauré et sans cesse développé par le chef de l’Etat.
Toutefois, face à l’obstination de certains agents publics grévistes à ne pas assurer le service minimum, plus particulièrement dans le secteur santé, le gouvernement ne pouvant laisser perdurer cette situation déplorable, décide ce qui suit :

En application des dispositions de l’article 25 de la loi 18/92 citée plus haut, le solde des agents des ministères de la Santé et de la Fonction publique sera mis en bons de caisse à compter du mois de février 2009.

Seuls les agents présents à leur poste de travail pourront retirer leur bonsde caisse auprès de leur administrationsrespective. A cet effet, les contrôles de présence seront effectués dans les différents services.

Par ailleurs, pour permettre aux agents non-grévistes d’accéder librement à leurs lieux de travail, des dispositions de sécurité sont prises par les forces de l’ordre». 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon: les neuf grévistes de la faim suspendent leur mouvement
Neuf dirigeants syndicaux du secteur de l'éducation, en grève de la faim depuis le 2 septembre pour obtenir le rétablissement de leurs salaires, ont suspendu leur mouvement dimanche a Libreville, a constaté un journaliste de l'AFP. "Nous décidons de suspendre notre mouvement (...) à compter de ce dimanche", a déclaré le coordinateur adjoint du mouvement, Alain Serge Leghanza. La suspension de la grève des dirigeants de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed, 9 syndicats) a été décidée après avoir obtenu auprès du premier ministre Paul Biyoghe Mba des "garanties" sur le rétablissement de leurs salaires "dès le 25 septembre" ...
Lire l'article
Un comptable de l'hôtel de ville de Mouila, Charles Loundou, en service au Trésor public provincial, a été sanctionné pour sympathie avec les agents grévistes de la municipalité, a appris l'AGP, jeudi de source municipale. Rétrogradé par le maire Christian Kombila Kombila, M. Loundou, qui est désormais un agent ordinaire, ne mènera plus aucune opération de recouvrement pour le compte de la municipalité. Les agents de la main d’oeuvre non permanente de la mairie de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (sud), se sont mis en grève pour obtenir l’ajustement de leurs salaires au revenu minimum mensuel, fixé ...
Lire l'article
Le gouvernement a revu sa copie sur le traitement des agents grévistes de la Fonction publique. Réuni le 14 octobre à Libreville, le Conseil des ministres a décidé de ne plus «jamais payer» la moindre journée de grève aux agents de l’Etat. Le gouvernement aurait-il trouvé le moyen d’asphyxier les mouvements de grève récurrents dans l’administration publique ? Réitérant sa ferme volonté d’assurer la consolidation de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance, le Conseil des ministres du 14 octobre a indiqué «qu’en conformité avec le droit syndicat national et avec les conventions internationales en matière ...
Lire l'article
Suite au mouvement d’humeur qui perturbe les programmes de la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG) depuis quelques jours, les responsables syndicaux de ce média ont entamé le 28 avril à Libreville des négociations avec le gouvernement pour trouver une issue favorable à la crise. Quatre jours après le déclenchement de la grève à la télévision nationale, le gouvernement a tendu l’oreille aux cris des agents de la RTG. Conduite par le conseiller en communication du Premier ministre, Jean Pierre Ndong Abessolo, une délégation du gouvernement a tenu le 28 avril à Libreville une séance de travail avec les leaders syndicaux de ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a mis à exécution mercredi sa décision de suspension des salaires du personnel de santé en grève depuis le 12 janvier pour réclamer les meilleures conditions de travail, a-t-on appris jeudi auprès du syndicat. Les infirmiers grévistes qui se sont rendus à la banque mercredi (les fonctionnaires gabonais perçoivent leurs salaires chaque 25 du mois ndlr) ont constaté que leurs comptes étaient vides, ont indiqué plusieurs agents de santé fonctionnaires contactés par l’AGP. Une rencontre mercredi dans l’après-midi avec leur ministre n’a pas permis de faire fléchir les grévistes qui ont par ailleurs décidé de poursuivre leur grève sans ...
Lire l'article
En dépit des mesures gouvernementales annonçant la suspension, à compter de la fin du mois de février 2009, des salaires des grévistes de la santé, le personnel de ce secteur affilié syndicat national du personnel de la santé (SYNAPS), décide de camper sur sa position. Au sortir de son Assemblée générale tenue le 19 février à Libreville, le SYNAPS a fustigé le manque de volonté du gouvernement à résoudre les problèmes du secteur de la santé. Un état de faits qui pousse les agents en grève à poursuivre leur mouvement jusqu’à satisfaction des revendications contenues dans le cahier de charges. Le ...
Lire l'article
Dans une déclaration faite mardi soir à la première chaîne de télévision(RTG1), le porte-parole par intérim du gouvernement gabonais, a annoncé la suspension du salaire des grévistes du service public de la Santé dès le mois de février en cours, suite à la non observation du service minimum par le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS), en grève générale illimitée depuis plus d'un mois. «La solde des agents du ministère de la Santé sera mise en bons de caisse. Seuls les agents présents à leur poste de travail pourront retirer leurs bons de caisse auprès de leurs administrations respectives», ...
Lire l'article
Le premier ministre, Jean Eyéghé Ndong en visite ce mercredi au centre hospitalier de Libreville (CHL) paralysé par une grève des agents, a dénoncé la non observance du service minimum, a constaté sur place un journaliste de GABONEWS. Le Chef du gouvernement a stigmatisé ce non respect de la loi, martelant que « les agents en grève bafouent l'autorité de l'Etat ». «Des décès sont enregistrés du fait d'un manque de service minimum », a affirmé le premier ministre gabonais qui, sans préciser le nombre de ces décès, a indiqué que seuls une dizaine de services sur les quelques quarante ...
Lire l'article
Dans le cadre des résolutions annoncées par le ministère de l’Education nationale pour contraindre les enseignants à reprendre les cours, le ministre de tutelle, Michel Menga, a convoqué le 10 novembre à Libreville les responsables académiques et les chefs d’établissements pour donner les instructions relatives à la mise en œuvre des sanctions adoptées. La tutelle a ainsi instauré un système de fiche de présence visant à identifier les enseignants grévistes, qui devraient être privés de salaires à compter du 25 novembre pour ceux qui n’auraient pas réintégré les salles de classes au 12 novembre, après cinq semaines de grève. Le ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga, a menacé de suspendre les salaires des enseignants en grève depuis la reprise des cours le 6 octobre dernier, a appris APA lundi de source sûre. Dans une note circulaire dont APA a pu obtenir copie, M. Menga demande aux responsables des établissements primaires et secondaires d’utilité publique de lui faire parvenir les noms, suivi des numéros matricules des agents grévistes, avant le 15 octobre, pour lui permettre d’entamer la procédure de suspension des salaires de ceux d’entre eux qui sont rémunérés par la fonction publique. Pour leur part, les enseignants stagiaires solidaires du ...
Lire l'article
Gabon: les neuf grévistes de la faim suspendent leur mouvement
Un comptable de la mairie de Mouila sanctionné pour sympathie avec des grévistes
Gabon : Les fonctionnaires grévistes à la diète
Gabon : Le gouvernement au chevet des grévistes de la RTG
Gabon: Santé-grève : Le gouvernement met à exécution sa menace de suspension de salaires des agents de santé
Gabon: Le syndicat national du personnel de la santé (SYNAPS) en grève illimitée campe sur sa position
Gabon: Santé: suspension de salaire pour les grévistes de la Santé Publique
Gabon: Le Premier ministre dénonce la non observation du service minimum au CHL de Libreville
Gabon : Menga resserre l’étau sur les enseignants grévistes
Le gouvernement menace de suspendre les salaires des enseignants grévistes au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 fév 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>