- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Jimmy Mapango aux Coalisés: “Un nouveau Gabon est possible”

Intervention de Mr Jimmy Mapango, Président du MODOI [1], lors de la tenue du premier meeting constitutif de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009. Ce discours fut prononcé  le vendredi 20 février au matin lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de la Coalition.

————-

Le monde bouge, le monde change…
Les puissants de ce monde, sont victime du lancé des chaussures.
Comme lorsque l’on écrase un serpent venimeux dans mon village.
Les nations sont troublées et en pleines décadences, les peuples sont ballotés et en effervescences.
Les maîtres de ce monde, ont détruit eux-mêmes le monde.

(Aux organisateurs de ces moments si enthousiasmants, riches en perspective pour l’avenir de notre pays, nous vous disons imo pectoré (en latin) qui veut dire merci du fond du cœur)

Merci du fond du cœur car…
Peu importe notre engagement désormais.
Le Gabon tient sur un fil de rasoir.
Nous-mêmes entant que peuple de la jeune république. Nous sommes depuis longtemps spectateur de l’écriture de notre histoire.
Pourtant c’est maintenant que nous avons rendez-vous avec notre destin commun.
C’est important de le savoir. Car dorénavant l’esprit est en mouvement.

jimmy.jpg [2]Comme dans toutes les nations nous avons connu les joies et les pleurs.
Comme tous les peuples, en ce moment crucial de notre histoire, nos lendemains s’annonces incertains.
Et même si, sur le chemin, nous sommes troublés à l’idée, que d’énormes difficultés nous attendent.
Nous gardons fortement l’espoir qu’un Gabon nouveau est possible.

Il est alors urgent, de briser les chaînes qui retiennent captifs l’âme de notre réalisation entant que nation libre.
Il nous est impératif donc, de sortir de la nuit sombre de l’ignorance, pour nous élever vers le sommet de la montagne d’où nous vient la lumière.
Ensemble sortons de la corruption et de la distraction de la division.
Délivrons-nous de toutes ses impuretés infâmes qui alourdissent notre élévation.

Pour sortir des ténèbres qui nous enveloppent mes frères, mes amis.
Mais ce n’est pas d’une insurrection dont nous avons besoin. C’est une résurrection que nous réclamons.

Oui, une résurrection pour sortir du caveau d’une vie faite que d’humiliation et de précarité, de pauvreté et de misère.
Dans un océan de deuils et de larmes, d’insouciance et de désinvolture, de survivance et de jalousie, qui nous étranglent chaque jour, aussi bien dans notre pays que dans nos destinations d’exiles.
Sortons du complexe d’infériorité qui dure depuis la longue nuit des temps.
Nous ne pouvons plus attendre, c’est maintenant ou jamais.

Le temps est venu d’en sortir du marasme.
Le temps est venu. Où ! Notre patriotisme doit être le reflet de « Gabon d’abord ». Parce que, nous sommes aussi un peuple spirituellement riche.

Le temps est venu. Où ! Les idéaux de droiture, de justice et d’équité annonce le firmament d’une aube nouvelle qui vient ; enfin ! Pour le bonheur de tous les hommes.
Le temps est venu. Où, vous avez entendu dire qu’il vous faut mourir pour défendre la patrie. Mais nous, nous vous disons, le temps de vivre longtemps pour bâtir le Gabon nouveau est arrivé.
Vous avez encore, entendu dire, comme ils savent si bien le dire, que l’Afrique est trop grande, l’Afrique est perdue à jamais. Et qu’il vous est impossible de relever ses défis.
Mais nous ; nous nous vous disons ce jour, que le temps est venu pour que chacun s’affirme là où commence son destin.

Nous saluons ici les initiatives courageuses et les soubresauts actuels de la fin annoncée de la France Afrique devenue sénile.
Au regret des iniques méfaits de son pathétique parcours, qui nous indique à présent qu’il y a une nouvelle page de notre histoire à remplir.

Aux acteurs en France et en Afrique de la France Afrique. Sachez que ce qui nous unis compte plus que ce qui nous divise.

Ce qui n’a pas pu être pu faire hier en cinquante ans d’indépendances. Ne pouvons nous pas le faire maintenant ensemble pour le bonheur de nos nations et de nos peuples ?

Mais ! Au-delà des demi-vérités. Au-delà de la décrépitude constatée sur le continent. Notre engagement est éclairé à la lumière de l’avenir glorieux de notre Afrique.
Parce que l’amour que nous avons pour l’Afrique est invincible. Oui elle est invincible.

Mais, nous savons qu’un jour. La forêt des abeilles au cœur du Gabon qui a gardé jalousement les secrets mystérieux d’une histoire non contée, qui n’a pas fini de traverser les âges.
Se dévoilera d’elle-même, nous le savons

Ce jour est-il arrivé ? Oui il est arrivé.
Nous savons que les chants mélodieux de nos courants d’eau, les rythmes et les danses qui viennent de nos diversités culturelles.
Qui font d’abord échos dans nos moments de silence.
Ensuite pendant nos rassemblements et nos fêtes multicolores si magnifiques nous enivrent de bonheur, ils transportent ?
L’espoir de la grande Afrique que nous avons à bâtir ensemble.

Ce jour est-il arrivé ? Oui il est arrivé
Nous le ressentons maintenant.
Où êtes-vous les bâtisseurs de mon Afrique ?
Levons-vous bâtisseurs de la nouvelle Afrique. Le temps est venu. Le temps est venu.

Car ! Si nous sommes condamnés à avancer ensemble.
Si nous devons emprunter la route du développement ensemble. C’est parce que nous sommes ensemble.
L’Afrique est une grande nation. Nous sommes un seul peuple. Nous avons une même destiné.
Le temps du Gabon nouveau est venu. Le temps de la nouvelle Afrique est arrivé.

Cependant nous avons encore en mémoire, le souvenir que nos grands parents ont obtenu l’indépendance du Gabon dans la paix.
Ils ont laissé à nos Pères un pays en paix.
Aussi vierge sur le plan du développement, qu’immensément riches de ses ressources humaines, de son soul sol et de sa diversité.
Le devoir qui incombe à nos pères, amis et compatriotes qui nous gouvernent.
Serait de léger à cette génération un héritage dont elle n’aura pas à souffrir de sa gestion.
Afin que le moment venu, elle passe la main sans peine à la génération qui va suivre.

Pour notre part ! Pour notre part au Modoi, l’ONG que je dirige.
Nous ne courrons pas après un poste électif, mais nous poursuivons le but qui rend sa dignité au Gabon au cœur du berceau de l’humanité.
Nous poursuivons le but qui élève la conscience de l’humanité au-dessus des bassesses que l’on ne peu trouver. Que dans la vallée de l’arrogance, de la cupidité, de l’égoïsme.
Ainsi, nous ne pouvions conclure notre propos sans ajouter.
Que rendre sa dignité au Gabon, c’est aussi réconcilier l’Afrique avec elle-même, et s’est là un cri qui interpelle tous les hommes de notre temps. Sans distinction de race ni de religion. Mais, bien plus l’Afrique et sa diaspora.
Levons-nous mes frères, mes amis. Allons-y au Gabon le même jour et à la même heure. Allons-y en Afrique.
Levons-nous, oui ! Levons-nous. Le temps est venu. Notre temps est venu.
Ce jour est-il arrivé ? Oui il est arrivé…
Ce jour est-il arrivé ? Oui il est arrivé…
Bâtisseurs de mon Afrique. Amis de l’Afrique. Bâtisseurs de la nouvelle Afrique.
Nous en appelons à vous.
Oui ! Nous en appelons à vous.
Ensemble nous sommes l’espoir. Le temps de l’Afrique c’est maintenant où jamais.
Un Gabon nouveau est possible.
Que Dieu vous bénisse, que Dieu bénisse le Gabon nouveau et que toute la nouvelle Afrique soit bénite.

Cliquez ici [3]pour prendre contacte avec le MODOI


SUR LE MÊME SUJET
Chers (es) Compatriotes LES CHAÎNES SONT BRISEES Où que vous soyez ; Au Gabon. Où dans le monde. C’est avec humilité que je viens à vous, par cette lettre ouverte. En effet ! Cette année notre pays fêtes son cinquantenaire de souveraineté. Cette ...année devrait être l’année de la fête des résultats de nos efforts communs. Cette année les filles et les fils du Gabon devraient saluer l’aube d’un nouveau départ avec la conviction d’un devoir accomplit. Pourtant l’urgence d’une synthèse s’impose. Il s’agit de ce qui est inconnu de nous même jusqu’à maintenant. Le début d’une nouvelle aventure commence, celle de renforcer notre unité, afin ...
Lire l'article [4]
Libreville, 3 septembre (GABONEWS) - Ali Bongo Ondimba, 50 ans, troisième président de la République élu s’est adressé en cette qualité à ses compatriotes, ce jeudi, quelques minutes après l’annonce de sa victoire par le ministre de l’Intérieur au terme du scrutin de dimanche dernier. Actualité du :03/09/2009 Texte intégral: «Gabonaises, Gabonais, Mes chers compatriotes, Le ministre de l’Intérieur vient d’annoncer les résultats de l’élection présidentielle qui lui ont été communiqués par la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP). Je suis vainqueur de cette importante consultation. Grâce à vous, je suis ...
Lire l'article [5]
Intervention de Mr Rodrigue Angoué Malékou, Président du Mouvement pour la Libération Politique du Gabon (MLPG), lors de la tenue du premier meeting constitutif de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009. Ce discours fut prononcé  le vendredi 20 février au matin lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de la Coalition. ------------ La Diaspora gabonaise doit profiter de la liberté d'expression dont elle jouit pour faire pression sur le régime dictatorial d'Omar Bongo. N'attendons pas une élection presidentielle pour poser des actes. Nous devons encourager des garcons comme Grégorie Ngwa Mintsa pour ...
Lire l'article [6]
Allocution du Dr. Daniel Mengara, Président du BDP-Gasbon Nouveau, lors de la tenue du premier meeting constitutif de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009. Le BDP-Gabon Nouveau est membre signataire de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National. Ce discours fut lu le vendredi 20 février au matin lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de la Coalition. ---------- Mesdames et messieurs, Chers compatriotes et chers invités, Il me fait plaisir de conclure cette série d’interventions par des idées qui me sont chères et qui sont chères au mouvement Bongo Doit Partir, ...
Lire l'article [7]
Suspendues pendant le déclenchement du mouvement d’humeur que les agents de la radio panafricaine viennent d’observer, les programmes de la radio Africa n°1 ont repris ce lundi, conformément à la décision prise de commun accord par les agents grévistes, suite au dénouement heureux qui résulte des pourparlers entamés au début de la semaine dernière entre les responsables du syndicat des agents et le comité de privatisation. Les programmes ont redémarrés très tôt ce lundi, tel que précédemment annoncé par Jean Claude Mihindou, président du collectif des agents de la radio panafricaine. Et à cet effet, plusieurs auditeurs ont déjà exprimé leur ...
Lire l'article [8]
Libreville, le 31 juillet 2007 (BDP-Gabon Nouveau) - Le BDP-Gabon Nouveau a tenu, ce mardi 31 juillet 2007, une conférence de presse inédite au cours de laquelle les membres de l'ancien BDP-Démocrate ont décidé de dissoudre le BDP-Démocrate pour réintégrer le BDP-Gabon Nouveau. Le BDP-Démocrate, à l'instar du RDPG de Siméon Ekoga et du " Bongo Doit Présider " de Monsieur Edzidzi N'na, était un mouvement clone du BDP-Gabon Nouveau créé en 2004 par le régime Bongo pour essayer de barrer le chemin au BDP-Gabon Nouveau. Au cours du point de presse convoqué par Paskhal Nkoulou, nouveau Coordonnateur National, les membres du ...
Lire l'article [9]
Le BDP-Gabon Nouveau livre le nouveau site du Mamba La livraison du nouveau site du Mamba initialement prévue pour le 12 décembre 2005 s'est finalement faite aujourd'hui. Le Mamba, groupe militaire, s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005. Il est ainsi devenu au terme d'un accord signé le 8 décembre 2005, la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le BDP-Gabon Nouveau est donc en ce moment en pleine restructuration interne pour s'adapter non seulement à son nouveau combat en tant que mouvement de libération nationale, mais aussi à l'intégration du Mamba, sa nouvelle branche armée. La nouvelle configuration structurelle du BDP-Gabon Nouveau ...
Lire l'article [10]
Montclair, le 25 juillet 2004 (BDP-Presse) - Le BDP-Gabon Nouveau annonce la publication de la composition de son nouveau gouvernement de salut national en exil pour le 17 août 2004. La nomination de ce nouveau gouvernement fera suite au communiqué de remaniement du 12 juin dernier, remaniement survenu dans le cadre de la restructuration globale du mouvement. Ladite restructuration permettra au BDP-Gabon Nouveau de mieux s'atteler, avec des personnes dignes de foi et par ses propositions et ses actions, au travail de réforme globale de l'état au Gabon, avec comme but ultime l'évincement du régime actuel du pouvoir et la ...
Lire l'article [11]
Journal Afrique Soir du vendredi 4 juillet 2003, 22h30 Temps Universel Pour écouter la version de l'interview dans on entièreté audio, cliquez ici. Jour férié aujourd'hui vendredi au Gabon, et cela en raison de la clôture d'une vaste tournée en province du chef de l'état. Omar Bongo en quelques jours a visité une dizaine de villes. Bain de foules, allocutions, cela ressemble fort à une campagne électorale. Dans son dernier discours à Libreville, le chef de l'état a abordé tous les problèmes qui touchent le Gabon. « Il faut éviter les divisions, » a d'abord déclaré le chef de l'état en évoquant les slogans ...
Lire l'article [12]
RFI: La tournée d'Omar Bongo et le BDP-Gabon Nouveau Pour écouter la version audio du journal "Afrique Soir" de RFI du vendredi 4 juillet 2003, 22h30 TU, cliquez les liens ci-dessous.   Pour écouter le reportage audio, choisissez le logiciel de traitement audio dont dispose votre ordinateur. Vous avez le choix entre RealPlayer et Windows Media Player RealPlayer Windows Media Player Cliquez ici pour la version RealPlayer Durée audio: 30 mn Taille du fichier: 4,55 Mo Section BDP: commence à 8mn 14s Important: si vous avez des problèmes à écouter directement à partir du Web, téléchargez la version RealPlayer en format de compression gzip dans votre disque dur pour ...
Lire l'article [13]
Lettre ouverte d’un compatriote Th. Jimmy Mapango aux gabonaises et gabonais
Gabon: Discours du nouveau président de la République
Rodrigue Angoué Malékou aux coalisés: “Le parti unique est de retour”
Discours du Dr Daniel Mengara aux Coalisés: “Pour que le Gabon change, il faut que le pays ne soit pas trop calme et que le
Gabon: Les émissions de la radio panafricaine de nouveau en onde
Conférence de Presse du BDP-Gabon Nouveau à Libreville: Le BDP-Démocrate se dissout et réintègre le BDP-Gabon Nouveau
Le BDP-Gabon Nouveau livre le nouveau site du Mamba
Le BDP-Gabon Nouveau annonce son nouveau gouvernement pour le 17 août 2004
Journal Afrique RFI: La tournée d’Omar Bongo et le BDP-Gabon Nouveau
Journal Afrique de RFI: La tournée d’Omar Bongo et le BDP-Gabon Nouveau
1 Comment (Open | Close)

1 Comment To "Jimmy Mapango aux Coalisés: “Un nouveau Gabon est possible”"

#1 Comment By M2005 On 27 Fév 2009 @ 09:56

Ce texte est superbe, je ne m’en lasse pas. Je vais le faire suivre à tous mes contacts. Merci Jimmy