Socialisez

FacebookTwitterRSS

Saisie de comptes bancaires français du président gabonais Bongo

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2009
Catégorie(s): Société

Des comptes bancaires français du président gabonais Omar Bongo ont été saisis après sa condamnation en France à rembourser 457.347 EUR versés par un Français pour faire libérer son père détenu à Libreville en 1996, a indiqué jeudi l’avocat du plaignant.

“Les comptes détenus par Omar Bongo dans deux banques françaises ont été saisis. Il s’agit du Crédit Lyonnais – dans lequel le président gabonais possède deux comptes de dépôt, deux comptes sur livret et un compte-titre – et de comptes à la BNP, où il possède deux comptes-chèque, un compte-épargne et un compte-titre”, a indiqué Me Jean-Philippe Le Bail à l’AFP.

“Sur l’ensemble de ces comptes il y a un peu plus de 4 millions d’euros, sous réserve des opérations en cours”, a ajouté l’avocat.

En 1996, René Cardona avait été emprisonné, à la suite d’un différend avec le chef de l’Etat gabonais à qui il avait vendu sa société d’armement et de pêche.

L’entrepreneur français n’avait été libéré qu’après que son fils eut versé 300 millions de francs CFA (soit 457.347 euros) sur un compte personnel d’Omar Bongo.

En octobre, la cour d’appel de Bordeaux (sud-ouest) avait confirmé la condamnation du président gabonais Omar Bongo à verser 457.347 euros au fils de René Cardona.

Dans son arrêt, la cour avait indiqué que ce versement était “indu et soumis à restitution”. Le président gabonais avait également été condamné à acquitter les intérêts des 457.347 euros depuis 1996, ainsi que les frais de justice.  


SUR LE MÊME SUJET
Dix-sept jours après son décès, le parquet de Monaco a ordonné l’ouverture d’une enquête administrative sur les comptes bancaires qu’aurait ouverts, de son vivant, dans la principauté la défunte première dame du Gabon Edith Bongo. D’après une dépêche de l’Afp datée du 31 mars 2009, l’ouverture de cette enquête fait suite à un courrier adressé au prince Albert II et au procureur de Monaco par l’ONG Sherpa. Selon des informations reçues des milieux proches de cette organisation non gouvernementale française, la démarche de cette association viserait plusieurs premières dames africaines. Sherpa est une association à but non lucratif constituée par des ...
Lire l'article
Comptes bancaires de feu Edith Bongo Ondimba / A deux jours du sommet du G20 la Principauté de Monaco entend montrer l’exemple
L’association Sherpa (1) se félicite de l’annonce faite par la Parquet de Monaco de procéder à l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les comptes bancaires de feu Edith Bongo Ondimba. Suite à l’annonce officielle le 14 mars dernier du décès d’Edith Bongo Ondimba, tout à la fois fille du Président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso et épouse du Chef d’ Etat gabonais Omar Bongo Ondimba, Sherpa avait pris l’initiative d’écrire à SAS Monsieur le Prince Albert II de Monaco ainsi qu’au Procureur Général de la Principauté, pour leur indiquer que, selon des sources concordantes, cette dernière aurait servi de ...
Lire l'article
La défunte première dame du Gabon aurait servi de "prête-nom" à son époux et son père. Le président gabonais Omar Bongo est toujours dans le collimateur de Sherpa. La justice de la principauté de Monaco a ordonné, suite à un courrier de cette Ong, l’ouverture d’une enquête sur l’existence de comptes bancaires ouverts à Monaco au nom d’Edith Lucie Bongo. Sherpa pense que la défunte première dame du Gabon aurait servi de « prête-nom » à son époux et à son père, Denis Sassou Nguesso, respectivement chefs d’Etat du Gabon et du Congo.Omar Bongo Ondimba, le président gabonais, n’est apparemment pas ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a vivement condamné mercredi dans un communiqué, le battage des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba. Dans une déclaration lue devant la presse nationale et internationale, le porte-parole du gouvernement, monsieur René Ndemezo’Obiang a exprimé la ‘’profonde indignation’’ des autorités gabonaises face à l’acharnement médiatique ‘’visant clairement à déstabiliser le Gabon’’. Pour illustrer son propos,monsieur Ndemezo’Obiang a cité la médiatisation ‘’des biens immobiliers en France du Président de la République ainsi que la divulgation des informations sur ses comptes bancaires en violation flagrante du secret bancaire’’. Toutes choses tendant à convaincre Libreville de l’existence d’une ...
Lire l'article
Le porte-parole du Gouvernement gabonais, René Ndémézo’o Obiang, a livré ce mercredi à Libreville, devant la presse nationale et internationale, la Déclaration relative à la campagne des médias français portant atteinte à la personne président de la République, Omar Bongo Ondimba. Voici ci-après le texte intégral de la Déclaration: « Le gouvernement gabonais observe depuis quelques semaines le développement persistant d’une campagne des médias français portant atteinte à la personne du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba. Cette campagne pernicieuse, indécente et empreinte de préjugés, s’illustre dans les médias français tant publics que privés. L’opinion nationale ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau, mouvement d'opposition radicale au régime dictatorial d'Omar Bongo au Gabon, salue la saisine faite hier jeudi 26 février par la justice française sur les comptes bancaires d'Omar Bongo en France. En cet acte souverain de la justice française visant à rendre justice à un Français ayant, dans ses affaires avec la famille Bongo, été floué et arnaqué par la mafia gabonaise dont Omar Bongo est le chef suprême, le BDP-Gabon Nouveau voit enfin se dessiner chez les juges français le refus de faire de leur pays le receleur et le réceptacle des fortunes africaines volées par les dictateurs ...
Lire l'article
La saisie est intervenue dans le cadre de l'affaire opposant le président gabonais à l'industriel René Cardona qui avait été emprisonné au Gabon et avait dû verser une rançon pour sortir. "Les comptes français du président gabonais sont saisis dans le cadre d'un jugement prononcé à Bordeaux", affirme, jeudi 26 février, à sa "une" le quotidien régional Sud-Ouest. Une information confirmée par la suite par l'avocat du plaignant René Cardona, Me Jean-Philippe Le Bail. "Les comptes détenus par Omar Bongo dans deux banques françaises ont été saisis. Il s'agit du Crédit Lyonnais -- dans lequel le président gabonais possède deux comptes de ...
Lire l'article
Des comptes bancaires français d'Omar Bongo ont été saisis après la condamnation à Bordeaux du président gabonais à verser 457 347 euros, un montant correspondant à une somme qu'avait dû verser un chef d'entreprise détenu à Libreville en échange de sa libération, rapportent l'AFP et le journal Sud-Ouest, jeudi 26 février. Depuis le 13 février, "les comptes courants et les comptes titres du président gabonais ouverts dans plusieurs agences du Crédit lyonnais et de la BNP sont verrouillés" et "les fonds déposés dans ces deux banques - 4,2 millions d'euros au total - ont été saisis", rapporte Sud-Ouest. ...
Lire l'article
Condamné en septembre par la justice française, le chef d'État gabonais refusait de rembourser à un industriel français la somme que ce dernier lui avait versé pour sortir de la prison de Libreville. Plusieurs comptes bancaires français détenus par Omar Bongo ont été saisis à la suite d'une condamnation en septembre du chef d'État gabonais, par la cour d'appel de Bordeaux. L'information, révélée jeudi par le quotidien régional Sud-Ouest , a été confirmée par l'avocat du plaignant, un industriel français emprisonné au Gabon puis libéré contre rançon. «Les comptes détenus par Bongo dans deux banques françaises ont été saisis. Il s'agit ...
Lire l'article
Bongo Doit Partir
Gabon : Les comptes bancaires de feue Edith Bongo en sursis à Monaco
Comptes bancaires de feu Edith Bongo Ondimba / A deux jours du sommet du G20 la Principauté de Monaco entend montrer l’exemple
Comptes bancaires d’Edith Bongo : Monaco ouvre l’enquête
Le gouvernement gabonais condamne le battage des médias français contre le président Bongo Ondimba
Gabon: Campagne des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba: Déclaration du gouvernement gabonais
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau salue la saisine par la justice française des comptes bancaires du dictateur gabonais et demande qu’Omar Bongo soit déclaré coupable de
Les comptes français d’Omar Bongo ont été saisis
Des comptes bancaires d’Omar Bongo saisis en France
Les comptes en banque français d’Omar Bongo saisis


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

6 Réponses à Saisie de comptes bancaires français du président gabonais Bongo

  1. le paysan

    27 Fév 2009 a 09:55

    Il semble que Omar ne soit pas inquièté de la saisie de ses comptes bancaires puis que bénéficiant du soutien politique de son homologue Sarko.A qui doit-on restituer cet argent?Au Gabonais naturellement, pour, enfin lutter contre la paupérisation criarde dont ils sont,malheureusement victimes depuis 1/2 siècle. Pauvre Gabon qui croupit daventage dans le sous devéloppement alors qu’une bande de terroristes financiers(clan Bongo)continue allègrement à piller ses ressources. Quelle ironie!

    Le paysan!!!

  2. alexandre

    26 Fév 2009 a 10:48

    moi je ne penses pas que se soit suffisant. je ne suis qu’un lecteur et j’ai ete malheureusement victime deja de fausse affirmation. montrer nous dans vos textes des documents qui confirment vos propos. Et si cela est vrai, bah il merite alors que l’on lui reprenne tous ces biens dont les montants auraient pu servir à l’éducation des jeunes et à la construction des hopitaux et bien d’autres vides à combler dans notre tres cher pays le Gabon. aussi, je voudrais ajouter qu’il n’est pas,à ce que je saches, le seul à detenir autant d’argent ou de biens, pourquoi se limiter à lui alors que d’autres meme sont egalement detenteurs d’autant de biens?vous aurez pu et du d’ailleur commencer par eux je penses,ca aurai ete plus facile. montrez nous que vous n’etes pas uniquement des simples combattans de Bongo, mais plutot des personnes qui veulent que le nom Gabon ne s’écrive pas comme je l’ai vu(gabon) mais plutot(GABON)…je n’ai pas de parti prix, juste une pensée…MOI

  3. FITZERARLD OBAMA

    26 Fév 2009 a 10:45

    ..keep on keeping on buddies! Votre pays est un paradis et ce vaillant et généreux petit peuple d’1 peu plus d’un million mérite le bonheur..DON’T SHRINK BACK!

    Remember: “les peuples n’ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur” -STENDHAL-

  4. lui meme

    26 Fév 2009 a 10:42

    je trouve cela juste j’espere de tout coeur que Mr Sarkozy ira jusqu’au bout car si tout cela se passe c’est un peu de son feu vert.je ne comprend pas et ne comprendrais jamais comment une personne a pu etre au pouvoir pendant plus de 40 ans.
    Nous voulons tout simplement que la france se degage de tout et punisse enfin ces quelques chefs d’etat qui puise les richesses de leur pays sans se soucier de leur population.
    Ce n’est que le debut de la fin.
    Queulle betise, comment peut-on etre milliardaire et refuser de payer quelques milliers d’euros a un français qui ta rendu service par un desacord de deal et le foutre en prison, c’est la betise d’OMAR et cela le payera.

  5. ntsame

    26 Fév 2009 a 10:17

    Vraiment!!! A kiéé! omar bongo! pour quoi faire souffir les Gabonais? ce n’est pas humain pour quoi ne pas le condamner une bonne fois pour toute? en fin je ne sais pas ce qu’il fait encore au maroc en ce, moment! que toute sa famille périsse c’est pas possible pendant que les Etudiants Gabonais pleurent au Gabon et à l’étranger bongo fait comme il veut avec l’argent du Gabon mon Dieu! A bongo ondimba pour quoi tu es aussi Démon?
    mais un jour il homme aura la punition de Dieu, à bien regarder je pense que Dieu à commencer à faire son travail sur lui et sa famille.
    en fin Les Gabonais…

  6. NDONG MBA MENIE

    26 Fév 2009 a 09:35

    bonjour! c’est dans des situations comme ça que la justice internationale doit condamné Omar Bongo pour enrichissement illicite et le mettre en prison! En plus il a plus de 4 millions d’euros sur ces 2 comptes en Banques saisies, pendant que des étudiants gabonais souffrent en France(je mange les pattes au beurre quand j’ai plus d’argent)!! Les gabonais n’arrivent pas à trouvés des logements en France mais lui il a des appartements,immeubles, villas et Garages partout dans la France!! Avez vous déjà rencontrer un Français qui souffre au GABON??? C’est pas juste Bongo!!! C’est pas humain de nous faire ça!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*