Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les députés veulent rectifier le budget 2009 face à la crise

Auteur/Source: · Date: 3 Mar 2009
Catégorie(s): Economie

Face à la dégradation de la conjoncture économique mondiale et de ses répercussions sur l’économique gabonaise, le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, a exhorté le gouvernement à proposer une nouvelle loi de finances rectificative plus en phase avec les nouvelles réalités de l’activité dans les différents secteurs clés de l’économie nationale. La rentrée parlementaire 2009 a été l’occasion pour le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, de revenir sur les événements intervenus pendant l’intercession au niveau politique, économique et social.

La crise économique mondiale a tenu une large place dans le bilan dressé par le président de l’Assemblée nationale, pour laquelle il s’est accordé à prévenir, comme l’avait fait le président de la Banque Robert B. Zoellick, qu’elle «menace de devenir une crise humanitaire dans de nombreux pays en voie de développement».

«La crise qui sévit aujourd’hui a pris des dimensions sans précédents dans de nombreux pays, comme le montre le déséquilibre accru dans les balances de paiement, le ralentissement substantiel de l’activité et de la croissance, détérioration des termes de l’échange, le chômage, le sous emploi et la précarité», a expliqué Guy Nzouba Ndama.

Les retombées d’abord minimisées de cette crise sur l’économie nationale sont aujourd’hui bel et bien palpables dans de nombreux secteurs et les pays qui subissent ces dommages collatéraux se dessinent aujourd’hui comme les «vraies victimes» de cette crise, en ce qu’elles «n’entrevoient pas de reprise dans un futur immédiat».

«Le ciel gabonais s’est considérablement couvert ces derniers temps, obscurcissant le chemin de notre développement durable et suscitant, parallèlement, l’inquiétude des populations attachées de manière séculaire à la paix et à la stabilité politique dans notre pays», a relevé le président de l’Assemblée nationale.

Guy Nzouba Ndama a exhorté le gouvernement à élaborer un nouveau projet de loi des finances rectificative «qui tienne compte de la situation économique mondiale et ne fasse pas saliver inutilement diverses catégories socio professionnelles».

Les députés gabonais avaient déjà adopté le 26 novembre dernier à Libreville un projet de loi révisé à la baisse d’environ 28,6%, au regard du nouvel environnement économique mondial créé par la crise financière internationale.

Précédemment établi à 2 485,5 milliards de francs CFA, ce projet de loi de finances 2009 avait finalement été ramené à 1 773,8 milliards de francs CFA face à la dégradation de la conjoncture économique mondiale.

Depuis, des secteurs clés de l’économie nationale comme le bois, le manganèse, pétrole ont été durement touchés par la crise.  


SUR LE MÊME SUJET
Le président de l'Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, a indiqué lundi à Libreville que les députés doivent donner aux populations entières les raisons d'espérer dans ces moments difficiles, à l’issue de l’ouverture de la première session ordinaire de cette institution pour l’année 2009. Selon M. Nzouba Ndama, ceci est d'autant plus nécessaire dans un contexte économique et financier très difficile où l'Afrique paie un lourd tribut, ouvrant la voie à toutes sortes d'agitations sociales qui fragilisent l'action gouvernementale. C'est pour cela que le projet de la loi de finance rectificative que le gouvernement soumettra ce mois à l'Assemblée doit coller ...
Lire l'article
Les chefs d'Etat des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), réunis vendredi à Libreville, à la faveur d'un sommet extraordinaire, ont statué sur la situation des économies de leurs pays face à la crise financière internationale qui secoue le monde. A cette occasion, le chef de l'Etat centrafricain, président en exercice de l'institution, François Bozizé, a fait observer que la crise financière qui a entraîné la récession au niveau mondial a des répercussions sur les économies africaines. '' Nos prévisions budgétaires et de croissance ne cessent d'être revues à la baisse, les prix de nos matières premières ...
Lire l'article
Les Chefs d’Etat et les représentants des six pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) tiennent ce vendredi à Libreville un sommet extraordinaire pour évoquer notamment la crise financière internationale et les moyens pour y faire. La capitale gabonaise devra servir de rampe de lancement pour une réponse concertée de la sous-région d’Afrique Centrale à la crise financière, née aux Etats-Unis. Un phénomène qui n’épargne aucun continent et dont les effets pervers se font déjà ressentir à travers à travers le monde, dans les secteurs industriel, agricole ou encore commercial. Dans une analyse globale des pays membres de ...
Lire l'article
Les populations d’Oyem (chef lieu de la province du Woleu - Ntem situé au nord du Gabon) ont trouvé à travers la création des associations un cadre idéal pour contrer la crise économique dans leur cité, marquée par la flambée des prix de 50% des produits de première nécessité, ont rapporté certains membres des associations à un journaliste de GABONEWS sur place. Depuis fin 2008, a fait remarquer Robert Mba Ndong, journaliste à la radio publique locale (radio 9). « Oyem subit la flambé des prix dans tous les secteurs d’activités commerciaux », a-t-il déclaré prenant pour exemple le ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo Ondimba a exhorté mercredi ses concitoyens à se préparer en 2009 à affronter "un contexte défavorable" marqué par la crise économique mondiale et la chute du baril du pétrole, importante source de revenus de son pays. "Il nous faut absolument faire face à un environnement international et un contexte national qui s'annoncent tout à la fois défavorables, difficiles et délicats", a déclaré M. Bongo dans un message à l'occasion du Nouvel An. Aux "préoccupations constantes", "détresses", "difficultés quotidiennes", "attentes" des Gabonais, sont venues "brutalement s'ajouter (...) la crise financière, la crise alimentaire, la chute vertigineuse du prix ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo Ondimba a exhorté mercredi ses concitoyens à se préparer en 2009 à affronter "un contexte défavorable" marqué par la crise économique mondiale et la chute du baril du pétrole, importante source de revenus de son pays. "Il nous faut absolument faire face à un environnement international et un contexte national qui s'annoncent tout à la fois défavorables, difficiles et délicats", a déclaré M. Bongo dans un message à l'occasion du Nouvel An. Aux "préoccupations constantes", "détresses", "difficultés quotidiennes", "attentes" des Gabonais, sont venues "brutalement s'ajouter (...) la crise financière, la crise alimentaire, la chute vertigineuse du prix ...
Lire l'article
Les députés ont demandé en début de semaine au ministre délégué aux Finances, Charles Mba, de réviser son projet d’ordonnance pour la contraction d’un prêt par l’Etat gabonais auprès de la Banque islamique de développement (BID) pour l’aménagement de la route reliant Akiéni à Okondja dans le Haut-Ogooué. Conformément aux nouvelles modalités de fonctionnement en vigueur à l’Assemblée nationale, les députés ont également demandé à auditionner le chef du département auquel est destiné ce prêt, en l’occurrence le ministre des Travaux publics, Flavien Nziengui Nzoundou. Dans le cadre du renforcement et de l’assainissement de la gestion des finances publiques, les ...
Lire l'article
Le Conseil économique et social (CES) a clos ses assises extraordinaires le 21 novembre à Libreville, qui étaient consacrées à l’examen et l’adoption du projet de loi de finances 2009. Au terme de cinq jours de travaux, les conseillers économiques et sociaux ont recommandé aux autorités une révision de la loi de finances qui tienne compte des perspectives de dégradation de la conjoncture économique mondiale et de ses répercussions sur l’économie nationale, qui dépend fortement des exportations de matières premières. Réunis depuis le 17 novembre dernier à l’Institut d’économie et de finances (IEF) de Libreville, les conseillers économiques et sociaux ...
Lire l'article
Le nouveau ministre des Finances, Blaise Louembé, a présenté le projet de loi des finances 2009, qui a été adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 octobre à Libreville. Ce budget prévisionnel établit les charges à près de 2 485,5 milliards de francs CFA, en s’appuyant sur des estimations qui porteraient les ressources de l’Etat tous secteurs confondus à 2 414,9 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 38% par rapport à 2008. Etant donné l’influence potentielle de la conjoncture financière mondiale sur l’économie nationale, une vigilance accrue de la cellule de veille a été ...
Lire l'article
Le Gabonais, président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), Guy Nzouba Ndama participera au XIIè sommet de la Francophonie qui tiendra ses assisses à Québéc au Canada, du 17 au 19 octobre prochains, a annoncé la presse de l’Assemblée nationale gabonaise. Lors de ce sommet, Guy Nzouba Ndama présentera devant les Chef d’Etats, les principes d’action pour la promotion de la langue française, la résolution des problèmes environnementaux et le développement des sociétés et les résolutions prises en vue de la lutte contre la crise alimentaire et la cherté de la vie. Le gabonais Guy Nzouba Ndama qui occupe le poste ...
Lire l'article
Gabon: Le président de l’Assemblée nationale exhorte les députés à donner aux populations les raisons d’espérer
Les pays de la CEMAC statuent sur la situation de leurs économies face à la crise internationale
Gabon: La CEMAC en ordre de bataille face à la crise financière internationale
Gabon: Oyem s’organise face à la crise et l’augmentation des prix des produits de première nécessité
Le Gabon, pays pétrolier, face à “contexte défavorable” en 2009
Le Gabon, pays pétrolier, face à “contexte défavorable” en 2009
Gabon : Les députés veulent des précisions sur le projet de la route Akiéni-Okondja
Gabon : Le CES appelle à une révision du projet de budget 2009
Gabon : Louembé table sur un budget de 2 485,5 milliards de francs CFA en 2009
Gabon: Guy Nzouba Ndama au XII sommet de la Francophonie


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Mar 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*