Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon mécontent de l’attitude de la presse française

Auteur/Source: · Date: 7 mar 2009
Catégorie(s): Société

Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Paul Toungui, a exprimé le mécontentement de son pays face au traitement réservé par la presse française au président Omar Bongo, selon un communiqué diffusé samedi. “Depuis quelques mois, le président (…) Omar Bongo est la cible d’une virulente campagne de dénigrement systématique des médias français portant atteinte à sa personne et, à travers lui, au Gabon”, a dit Toungui lors d’une réunion avec des membres du corps diplomatique à Libreville.

Cette intervention était la première communication officielle depuis l’annonce, fin février, par la presse française de la saisie des comptes bancaires en France du président gabonais.

Omar Bongo avait été condamné en septembre par la cour d’appel de Bordeaux à rembourser 457.347 euros versés par un chef d’entreprise français pour faire libérer son père détenu à Libreville en 1996.

Des comptes bancaires dont disposait Omar Bongo en France et sur lesquels étaient déposés 4,2 millions d’euros ont été saisis le 13 février.

Au pouvoir depuis 42 ans dans cet Etat producteur de pétrole, Omar Bongo est un important allié diplomatique de la France en Afrique.

Le président gabonais est par ailleurs l’objet d’une autre plainte pénale à Paris concernant l’important patrimoine immobilier dont il est propriétaire en France.

La plainte est actuellement examinée en vue de l’éventuelle ouverture d’une information judiciaire.

Le quotidien gouvernemental l’Union s’interrogeait samedi, se demandant “s’il n’y avait pas derrière toutes ces manipulations la volonté implicite de déstabiliser le Gabon pour qu’il rejoigne la liste malheureusement trop longue des pays du continent perturbés par des guerres civiles, des conflits armés, des conflits de voisinage.” 


SUR LE MÊME SUJET
La décision de la justice française sur les "biens mal acquis" va-t-elle nuire aux intérêts des groupes industriels français sur le continent ? C'est en tout cas ce qu'espère le mouvement génération Omar Bongo Ondimba. "Tout sauf Total Gabon" Cette association, réputée proche du pouvoir gabonais, a annoncé hier le lancement d'une opération de boycott des produits du groupe français Total, intitulée « tout sauf Total Gabon ». Sa présidente, Chantal Ondo, affirme avoir pris cette décision « suite à la réouverture en France du dossier des présumés biens mal acquis ». Elle « consiste à refuser tout produit Total Gabon, à savoir ...
Lire l'article
Une association gabonaise a annoncé samedi à l'AFP qu'elle portera plainte lundi à Libreville avec plusieurs ONG locales contre l'ONG Transparency International (TI)-France qui a porté plainte en France contre le président gabonais Omar Bongo Ondimba, décédé en 2009. "Nous avons déjà saisi notre avocat, il a la plainte qui sera déposée lundi auprès du procureur général de la République" de Libreville, a déclaré Albert Kassa, porte-parole de Cashbo qu'il présente comme "une association politique de soutien aux actions du pouvoir en place" au Gabon. "Nous sommes une trentaine d'associations et d'ONG gabonaises" à l'origine de cette "plainte pour propos diffamatoires, calomnieux ...
Lire l'article
Le Gabon célèbre mardi son demi-siècle d’indépendance dans une stabilité politique qui n’efface pas les critiques sur l’emprise que la France a maintenu sur l’Etat pétrolier africain et le développement souvent jugé insuffisant au regard des richesses naturelles. Les progrès politiques et sociaux, dans un pays qui n’a connu ni conflits avec ses voisins, ni guerre interne ou coup d’Etat depuis 1964, n’éclipsent pas l’absence d’alternance politique. Omar Bongo, décédé en 2009, a gouverné pendant 41 ans, avant que son fils ne lui succède, au terme d’une élection controversée il y a moins d’un an. Ce règne sans partage est sans doute ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AFP) - L'opposition socialiste en France a dénoncé vendredi la caution apportée selon elle par Paris au scrutin présidentiel "précipité et contesté" au Gabon, qui plonge ce pays dans une situation "ambiguë" après la proclamation de la victoire d'Ali Bongo, dans un communiqué a rapporté vendredi l'AFP. "Le Parti socialiste regrette que l'élection présidentielle gabonaise n'ait pas permis de désigner le nouveau président selon une procédure irréprochable sur le plan démocratique", indique le PS dans ce communiqué. "Ce scrutin, organisé dans une certaine précipitation, n'a malheureusement pas permis d'obtenir un résultat clair et incontestable. De nombreux observateurs, notamment l'Union africaine, qui ...
Lire l'article
Elle refuse d’annuler les saisies de neuf comptes bancaires du président gabonais Le juge d’exécution du tribunal de grande instance de Paris a refusé, mardi, d’ordonner la mainlevée des saisies de neuf comptes bancaires appartenant au président Omar Bongo Ondimba. Ces comptes, domiciliés à la BNP-Paribas et au Crédit Lyonnais, en France, avaient été bloqués en février après une décision de la cour d’appel de Bordeaux. A Monaco, dans "l’affaire des biens mal acquis", une enquête judiciaire ordonnée par la justice de la principauté révèle l’existence de deux comptes au nom de la défunte première dame du Gabon, Edith Bongo. Mais ...
Lire l'article
C’est une première : un magistrat française a jugé recevable la plainte d’une ONG à l’encontre de trois chefs d’Etat africains en exercice. Transparency International les accuse d’avoir acquis des biens en France avec de l’argent volé aux finances publiques de leur pays. En ligne de mire : Omar Bongo, Denis Sassou N’guesso et Téodore Obiang, respectivement présidents du Gabon, Congo et Guinée Equatoriale. D’après une enquête préliminaire de la police, Omar Bongo détiendrait 39 propriétés, 70 comptes bancaires ; 18 propriétés et 112 comptes pour les Sassou N’guesso ; enfin plusieurs voitures de luxe pour le clan Obiang, d’une valeur ...
Lire l'article
Une juge française a déclaré mardi recevable une plainte visant les présidents du Gabon, du Congo et de la Guinée-Equatoriale soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné. Les ONG Sherpa et Transparence-International (TI) ont enregistré mardi une victoire. Une juge française a déclaré recevable leur plainte visant trois chefs d'Etats africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné. Sont concernés le président congolais Denis Sassou Nguesso, son homologue gabonais Omar Bongo et leur homologue de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang. Dans son ordonnance, la juge Françoise Desset a estimé ...
Lire l'article
Une juge française a déclaré mardi recevable une plainte visant les présidents du Gabon, du Congo et de la Guinée-Equatoriale soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné. Les ONG Sherpa et Transparence-International (TI) ont enregistré mardi une victoire. Une juge française a déclaré recevable leur plainte visant trois chefs d'Etats africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné. Sont concernés le président congolais Denis Sassou Nguesso, son homologue gabonais Omar Bongo et leur homologue de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang. Dans son ordonnance, la juge Françoise Desset a estimé ...
Lire l'article
Deux journalistes de l’agence de presse française Cappa, Pierre Morel et Olivier Ponthus, se faisant passer pour des touristes, ont été rattrapés ce mardi à Libreville par la police gabonaise de l’air et des frontières (PAF), apprend-on du président pour la zone Afrique centrale de l’Union internationale de la presse francophone (UIPF), Jean-Pascal Ndong, interrogé par Gabonews. « Les journalistes ont été arrêtés par la police au motif que ce pourquoi ils séjournaient au Gabon n’était pas conforme aux activités qu’ils étaient entrain de mener sur le terrain » a déclaré Jean Pascal Ndong. « Après la rencontre que j’ai ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
“Bien mal acquis” : Total va-t-il faire les frais de la décision de la justice française ?
“Bien mal acquis”: plainte lundi au Gabon contre une ONG française
Le Gabon célèbre 50 ans d”indépendance” sous influence française
Gabon-Frnace: le PS s’étonne de la caution française à un scrutin “contesté”
La justice française ne lâche pas Omar Bongo
Quand la justice française poursuit des chefs d’Etat africains
La justice française enquête sur la fortune d’Omar Bongo
Gabon: La justice française enquête sur la fortune d’Omar Bongo
Gabon: Pierre Morel et Olivier Ponthus de l’agence de presse française CAPA rattrapés par la PAF gabonaise
Communiqués de Presse


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 7 mar 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>