Socialisez

FacebookTwitterRSS

Rumeurs du Gabon: Ali Bongo élu chef du PDG, malaise de Bongo et arrestation de militaires?

Auteur/Source: · Date: 11 Mar 2009
Catégorie(s): Rumeurs

Nouvelles rumeurs au Gabon.

RUMEUR 1: Selon la Lettre du Continent qui sera publié demain jeudi 12 mars, l’adoubement et la préparation d’Ali Bongo aurait commencé. Le régime Bongo aurait secrètement commencé le double plan de préparer Ali Bongo à chefferie du PDG (futur candidat PDG?), avant une révision de la Constitution qui viendra sceller le tout. La rumeur qui nous parvient complète cette nouvelle par la possibilité qu’il y ait déjà eu une sorte de vote secret qui aurait déjà fait d’Ali Bongo le chef du PDG en préparation de la prise du pouvoir par le rejeton du papa Homard

RUMEUR 2: Omar Bongo aurait subi un autre malaise ce mercredi matin lors de la réunion du PDG préparant les fêtes du 12 mars de cette année.

RUMEUR 3: Deux militaires de haut rang auraient été arrêtés dans la nuit par les services secrets d’Omar Bongo et conduits à Franceville où ils sont gardés. On ne sait pas encore l’identité desdits militaires.


SUR LE MÊME SUJET
Accusé de complot, le général Jean-Philippe Ntumpa Lebani affirme avoir eu l’idée d’installer par la force Ali Bongo en 2009, mais qu’il n’en a pas fait le projet car l’intéressé n’aurait pas été mis au courant. Quel que soit le résultat de son procès, les révélations fusent sur les pratiques douteuses de la Grande Muette au Gabon. Drôle de procès que celui du général Jean-Philippe Ntumpa Lebani, ex-dirigeant du Conseil national de sécurité du Gabon. Traduit devant la Cour de sûreté de l'État, celui-ci est accusé d’avoir fomenté, pendant la transition qui a suivi la mort du président Omar Bongo Ondimba ...
Lire l'article
Accusé de complot, le général Jean-Philippe Ntumpa Lebani affirme avoir eu l’idée d’installer par la force Ali Bongo en 2009, mais qu’il n’en a pas fait le projet car l’intéressé n’aurait pas été mis au courant. Quel que soit le résultat de son procès, les révélations fusent sur les pratiques douteuses de la Grande Muette au Gabon. Drôle de procès que celui du général Jean-Philippe Ntumpa Lebani, ex-dirigeant du Conseil national de sécurité du Gabon. Traduit devant la Cour de sûreté de l'État, celui-ci est accusé d’avoir fomenté, pendant la transition qui a suivi la mort du président Omar Bongo Ondimba ...
Lire l'article
Le ministre français de la Défense Hervé Morin a annoncé mercredi que la France allait maintenir ses deux bases militaires permanentes de Libreville et Dakar, sur la façade atlantique de l'Afrique. "L'idée est que nous maintenions Libreville et Dakar", a déclaré M. Morin devant la presse, indiquant que "dans l'état actuel des choses, nos forces restent au Gabon". Selon le Livre blanc sur la Défense, signé du président Nicolas Sarkozy et publié au printemps 2008, la France devait réduire les implantations permanentes françaises en Afrique à "deux pôles (...), un pour chaque façade, atlantique et orientale". Un choix devait ainsi être opéré entre ...
Lire l'article
Le ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, vient de rallier Libreville où il a dirigé le 29 mai dernier une réunion avec les responsables des corps de défense nationaux pour faire le point sur la préparation des manœuvres militaires sino-gabonaises qui se dérouleront dans l'Est du pays en juin prochain. Le ministre de la Défense revient d'un séjour en France où il était hospitalisé dans la région parisienne. De retour à Libreville, le ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, a dirigé le 29 mai dernier une réunion avec les responsables des différents corps militaires du pays ...
Lire l'article
L’ex-première dame du Gabon, Josephine Nkama Dabany, de son nom d’artiste, Patience Dabany, a martelé ce mardi soir sur les antennes de la Première chaîne de Télévision nationale (RTG1) que « son fils, Ali Bongo Ondimba, actuel ministre de la Défense nationale, n’est pas Nigérian et que les rumeurs cessent », autour de sa nationalité. Dans un entretien, Josephine Nkama Dabany a réfuté les allégations selon lesquelles son fils né le lundi 9 février 1959 à Brazzaville, avec plus de 3 kilos, portant à cette époque le nom d’Alain Bernard Bongo était d’origine biafraise. L’ancienne épouse du président Bongo a battu ...
Lire l'article
« Des patrouilles militaires mobiles et statiques ont été déployés à travers les villes de Libreville et celles de l’intérieur du pays aux fins d’effectuer des contrôles d’identité de personnes et des véhicules » et de veiller à la protection des bien et des personnes face aux « informations concordantes » faisant état « de la préparation d’une attaque contre notre pays, après la République sœur de Guinée équatoriale il y a quelques jours », selon un communiqué du Ministère de la Défense nationale. Texte intégral: « Depuis un certain temps, des actes de violence sont perpétrés dans les pays ...
Lire l'article
Le Collectif des militaires retraités réunis en assemblée générale le 7 janvier à Libreville, a accusé le gouvernement de vouloir faire arrêter ses leaders. Ces anciens militaires regroupés au sein du Syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité gabonaises (SNARFDS), réclament les services rendus. Une prime à verser selon eux dès le départ à la retraite. Les militaires retraités qui ont observé le 7 janvier un sit-in au Trésor public s'inquiètent de la sécurité de leurs leaders. Ils soupçonnent le pouvoir de vouloir décapiter leur mouvement en mettant aux arrêts les responsables du Syndicat ...
Lire l'article
Les militaires retraités ont fait mercredi un sit-in devant le Trésor public de Libreville pour réclamer les services rendus, a constaté un journaliste de GABONEWS. Ces anciens hommes en treillis regroupés au sein du Syndicat national des agents retraités des Forces de défense et de sécurité gabonaises (SNARFDS), réclament les services rendus. Selon les grévistes, cette prime allait être payée dès leur départ à la retraite. « Notre argent est déjà viré au Trésor public, nous avons les preuves. Il n'y a pas de raisons qui peuvent faire à ce que nous n’entrons pas en possession de ce qui nous ...
Lire l'article
Le Collectif des militaires retraités réunis en assemblée générale ce mercredi à Libreville, a accusé le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame de vouloir faire arrêter ses leaders, a constaté l'AGP. '' Sur invitation du Préfet de police pour une concertation, nous avons été informés par une source proche de la Préfecture de police que cette invitation n'était en réalité qu'un guet-apens pour arrêter les nôtres'', a affirmé le président du Collectif, le commandant major Odja Kouma. Selon lui, des mandats d'arrêt doivent en principe être délivrés à l'encontre du capitaine major Kongo Safou, de lui-même et de l'ensemble du bureau ...
Lire l'article
Gabon: des militaires ont ils comploté pour installer par la force Ali Bongo ?
Gabon : des militaires ont-ils comploté pour installer par la force Ali Bongo ?
Bongo Doit Partir
La France maintient ses bases militaires permanentes à Libreville et Dakar
Gabon : Ali Bongo planifie les manœuvres militaires
Gabon: « Mon fils n’est pas Nigérian. Que les rumeurs cessent !», (Josephine Nkama Dabany)
Des patrouilles militaires mobiles et statiques déployées à travers les villes du Gabon (Communiqué du ministère de la Défense)
Gabon: Les militaires retraités craignent l’arrestation de leurs leaders
Gabon: Les militaires retraités manifestent devant le Trésor public de Libreville
Société : Mba Obame accusé de vouloir faire arrêter les leaders du collectif des militaires retraités

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Mar 2009
Catégorie(s): Rumeurs
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

3 Réponses à Rumeurs du Gabon: Ali Bongo élu chef du PDG, malaise de Bongo et arrestation de militaires?

  1. Requin

    12 Mar 2009 a 03:02

    Vous croyez qu’ALI est Minsitre de la défense pour RIEN???

  2. OROUNGOU

    12 Mar 2009 a 03:02

    Qu’il tente de le faire, comme en 90 nous originaire de Port-Gentil nous ferons sortir les morts du tous les cimetière de la ville de port-gentil et cette fois 10.000 fois plus grave que en 90.

  3. rokoko

    11 Mar 2009 a 18:02

    c une calomnie si cela arrive tout gabonais ne peut le toléré que tout les force vive du gabon se lêve contre ça au périple de nos vie car ce tueur, ce criminel ce diable n’a pas le droit de prendre le pouvoir dans un pays qui n’est pas le sien qu’il tente ce geste il verra les population se mettre sur la route
    Et si cela arrive je demande à faire appele a l’incivisme national de tout les gabonais c’est incroyable et fou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*