Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La SEEG évalue à 600 milliards de francs CFA ses besoins pour renforcer l’ensemble des équipements

Auteur/Source: · Date: 14 Mar 2009
Catégorie(s): Economie

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG)évalue à 600 milliards de francs CFA ses besoins pour renforcer l’ensemble de ses équipements. C’est ce que l’adjoint au Directeur général en charge du département industriel Estuaire, M. Jean-Prosper Moussouamy, a déclaré en fin de semaine.

« Le coût global du programme d’investissement pour le renforcement ou le renouvellement de l’ensemble de l’équipement de production, correspond à un investissement lourd et à un coût énorme que la SEEG et la maison mère Veolia ne peuvent pas exécuter seuls pour faire face à la croissance vertigineuse de la demande », a indiqué M. Moussouamy.

Ce dernier a ajouté que « concernant les investissements qui dépassent le cadre de la concession, il appartient à l’Etat d’en organiser le financement. Toutefois, pour les investissements qui incombent à la SEEG pour répondre à cette forte évolution de la demande, il a été mis en place un programme de trois ans qui va être exécuté en fonction du cash flow c’est-à-dire de la disponibilité financière de la société ».

Évoquant le cas des incidents électriques (coupures et délestages) qui vont s’étaler dans le temps et ce, jusqu’à l’exécution de ce programme d’investissement de trois ans, il a précisé qu’il fallait « s’attendre à de tels incidents dans le futur ».

M. Moussouamy, a en outre souligné « qu’il y aura toujours des incidents et que personne ne se leurre à ce sujet. Comme argumentation, il nous a expliqué qu’il existe deux types d’origines des incidents : externes et internes ».

« Au niveau externe, il faut prendre en compte la défaillance des installations qui ont une durée de vie. Il y a également les causes atmosphériques comme l’orage, la foudre qui peuvent causer des dégâts importants aux équipements », a-t-il expliqué.

Des arbres qui en tombant, peuvent causer des dégâts aux câbles de transport ou des travailleurs des entreprises de BTP qui peuvent sectionner des câbles souterrains et provoquer le déclenchement immédiat système de protection des installations qui coupe à son tour, tous les circuits d’alimentation en électricité des consommateurs.

Pour M. Moussouamy, le respect de la règle de sécurité reste primordial quant à la protection des installations de production et de distribution de la compagnie. L’objectif de la société est de renforcer le dispositif de contrôle et de surveillance en tirant profit des enseignements des incidents qui ont eu cours tous ces derniers temps.

Présent à Libreville vendredi pour assister au Conseil d’administration de la SEEG, Le PDG de Veolia Eau AMI, M. Patrice Fonlladosa, a rappelé que « pour les deux grandes coupures d’électricité qui ont eu récemment lieu en France, il a fallu 24 h à 48 heures pour rétablir l’électricité aux populations, et pour certains jusqu’à trois jours. Par conséquent, ce ne sont pas les mêmes délais qu’au Gabon ».

Selon lui, il n’y a pas de comparaison à faire entre la situation de la production et de la distribution de l’électricité au Gabon et en France, où par exemple les réseaux sont interconnectés et les travaux s’appuient sur des plans d’urbanismes précis.

Selon M. Fonlladosa, « l’entreprise ( la SEEG) devra dégager annuellement et sur trois ans, entre 35 et 40 milliards de francs pour faire face à l’accroissement de la demande. Il rappelle que la SEEG a déjà réalisé près de 250 milliards de francs d’investissements depuis le début de la concession, soit plus en dix ans que ce qui était prévu sur vingt ans ».

Bien plus, avec l’évolution technologique actuelle, il faudra améliorer le temps de réaction des équipes d’intervention. Et c’est au niveau interne, où les causes des incidents peuvent être liées à une fausse manoeuvre du personnel, qu’il faut intervenir dans le domaine organisationnel et par le renforcement permanent des capacités, précise en substance M. Fonlladosa.

La SEEG créée en 1950 dispose d’un capital de 15 milliards de francs CFA réparti entre Veolia Eau (51%), des personnes morales (26,3%), des personnes physiques (22,7%). 


SUR LE MÊME SUJET
La direction générale de la société d’énergie et d’eau du Gabon, (SEEG) a souhaité une nouvelle fois, que l’Etat gabonais s’acquitte de sa dette de 18 milliards de francs CFA. Une somme qui représenterait les consommations 2009 et 2010 entre autres, a appris Afriscoop à Libreville. Fort de cette dette, la SEEG a dressé une nouvelle mise en demeure au gouvernement au début du mois d’Avril. Pour rappel, le pic du désamour avait été atteint lorsqu’en février dernier la société avait publié les résultats de son audit. Il en ressortait que la société aurait rempli ses engagements et obligations contractuels principaux en ...
Lire l'article
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est engagée à injecter cette année 47 milliards de FCFA pour améliorer la qualité de ses services aux clients, selon un rapport du conseil d’administration de l’entreprise dont copie est parvenue lundi à l’AGP. Les sommes l’investies en 2010 (27,5 milliards de FCFA) et en 2009 (18 milliards de FCFA) se sont révélées insuffisantes pour réaliser certains travaux nécessaires à l’amélioration de la distribution de l’eau et de l’électricité sur l’ensemble du territoire national, indique le rapport publié à l’issue du conseil d’administration réuni vendredi dernier à Libreville. Par ailleurs, le ...
Lire l'article
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est engagée à injecter cette année 47 milliards de FCFA pour améliorer la qualité de ses services aux clients, selon un rapport du conseil d’administration de l’entreprise dont copie est parvenue lundi à l'AGP. Les sommes l’investies en 2010 (27,5 milliards de FCFA) et en 2009 (18 milliards de FCFA) se sont révélées insuffisantes pour réaliser certains travaux nécessaires à l’amélioration de la distribution de l’eau et de l’électricité sur l’ensemble du territoire national, indique le rapport publié à l’issue du conseil d’administration réuni vendredi dernier à Libreville. Par ailleurs, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a sommé la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) de présenter un plan de rattrapage pour le renouvellement des équipements à réaliser sur cinq ans, rapporte le communiqué final ayant sanctionné le conseil des ministres réuni mercredi à Libreville, autour du président Ali Bongo Ondimba. La décision fait suite aux conclusions de l’audit comptable et tarifaire, financier et technique de la convention de concession signée par le gouvernement gabonais avec la SEEG en 1997. Effectué par le Cabinet Deloitte Gabon, l’audit, dont les conclusions ont été portées à la connaissance du gouvernement, a relevé ...
Lire l'article
Le gouvernement a signé le 11 janvier dernier au Palais présidentiel à Libreville une convention de financement à hauteur de 15 milliards de francs CFA avec la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) pour l'amélioration de ses services dans les quartiers Nord de Libreville. «Les Gabonais ne peuvent plus attendre», avait déclaré le chef de l'Etat lors de la cérémonie de vœux du Nouvel An le 3 janvier dernier. On lisait bien entre les lignes de ce discours l'exaspération pesante des populations quant à certaines défaillances patentes du service public, en tête desquelles la fourniture ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de de l’Energie, des Ressources hydrauliques et des Nouvelles énergies, Franck Issozé Ngondet, a annoncé lors de l’interpellation du gouvernement par l’Assemblée Nationale, ce mardi après-midi, que les nouveaux investissements de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon(SEEG) portaient sur 576 milliards de francs CFA pour les années à venir, en réponse à un député qui évoquait « la question cruciale de l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité de même que la situation générale de la SEEG ». Dans un rappel de la politique du Gabon en matière énergétique pour les prochaines années, le ...
Lire l'article
Le Conseil d'administration de la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) vient de dévoiler le coup du programme d’investissement pour le renforcement de sa capacité de production électrique au Gabon. La modernisation des installations a été évaluée à 600 milliards de francs CFA et planifiée sur trois ans, durant lesquels les coupures continueront à perturber le réseau. La SEEG a d’ores et déjà appelé les populations à rationaliser leur consommation d’électricité pour limiter la saturation de la demande. Trois années et 600 milliards de F.CFA seront nécessaires à la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) pour ...
Lire l'article
Le ministre gabonais du Commerce et du Développement industriel chargé du Nepad, Paul Biyoghe Mba, a clos le 11 septembre à Libreville un séminaire de quatre jours destiné à évaluer les besoins nationaux en matière de facilitation des échanges. Organisées avec le concours de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ces assises s'inscrivent dans la politique d'aménagement de la législation des affaires pour soutenir le développement de l'activité économique du pays, renforcer la compétitivité des entreprises locales dans le contexte de la mondialisation et créer un environnement des affaires attractif pour les investisseurs étrangers. L'état des lieux de la législation nationale du ...
Lire l'article
Les acteurs gabonais de la protection et de la gestion durable de l’environnement ont ouvert le 9 septembre à Libreville un atelier de 4 jours pour l’évaluation des rapports thématiques et d’élaboration du plan d’actions de renforcement des capacités pour la gestion durable de l'environnement. En se basant sur les accords cadres nationaux et mondiaux, les participants devront identifier les besoins prioritaires de la préservation des écosystèmes locaux. Les acteurs de la préservation de l’environnement sont réunis dans la capitale depuis le 9 septembre dernier pour identifier les besoins du secteur et les actions prioritaires à mener pour renforcer la gestion ...
Lire l'article
Gabon : La SEEG a annoncé vendredi des pertes de près de 6 milliards de F CFA pour 2007
L’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est tenue vendredi 16 mai à l’hôtel Meridien Re-Ndama de Libreville. Le Conseil d’administration a défendu son bilan 2007 et a annoncé un résultat net déficitaire de -5,9 milliards de francs CFA, soit -5,1% du chiffre d’affaires. Pour la SEEG, l’année 2007 avait été marquée par une perte de 6 milliards de F CFA. Malgré ces difficultés, la SEEG a investi, avec le concours de l’Etat gabonais, 20 milliards de F CFA pour permettre l’arrivée du gaz à Owendo dans le but de renforcer la puissance ...
Lire l'article
Gabon : La SEEG somme l’Etat à s’acquitter de sa dette de 18 milliards de FCFA
La SEEG va investir 47 milliards de FCFA pour améliorer ses prestations
La SEEG va investir 47 milliards de FCFA pour améliorer ses prestations
La SEEG sommée de présenter un plan de renouvellement de ses équipements sur cinq ans
Gabon : 15 milliards FCFA pour les travaux de la SEEG au Nord de Libreville
Gabon: 576 milliards de Francs Cfa nécessaires pour les nouveaux investissements de la SEEG
Gabon : 600 milliards de F.CFA pour moderniser la SEEG
Gabon : Libreville évalue ses besoins en matière de facilitations des échanges
Gabon : Libreville évalue les besoins de la protection de l’environnement
Gabon : La SEEG a annoncé vendredi des pertes de près de 6 milliards de F CFA pour 2007


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Mar 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : La SEEG évalue à 600 milliards de francs CFA ses besoins pour renforcer l’ensemble des équipements

  1. PADONOU Mathieu

    16 Mar 2009 a 14:37

    Le Conseil d’Administration de la S.E.E.G. doit supposer un instant que des Opérateurs économique comme nous: les-Centres-d’Hebergement et autres; ne peuvons exister sans ce “mélange-capital” (ENERGIE + EAU).
    Et c’est pour cette raison que nous:
    Professeur PADONOU Mathieu;
    Manager
    du MOTEL-PADONOU-CHARBONNAGES
    Client=346.219,

    proposons à la Direction de la S.E.E.G.

    une RENCONTRE ENTRE
    VOUS
    ET
    NOUS LES GRANDS UTILISATEURS DE VOS PRODUIUTS(ENERGIE+EAU).

    C’est certain nous avons probablement des propositions assez logiques à l’actif du grand effort-quotidien que vous réalisez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*