Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La filière bois s’organise pour sortir du bourbier

Auteur/Source: · Date: 15 Mar 2009
Catégorie(s): Economie

La Commission interministérielle de suivi des mesures de sortie de crise de la filière bois a tenu une réunion le 13 mars dernier à Libreville pour dresser le bilan de leurs travaux sur les moyens de redresser ce secteur durement touché par la crise. La concertation des différents acteurs de ce secteur qui interviennent notamment dans le transport et la logistique des grumes a permis d’adopter des mesures incitatives susceptibles de permettre aux opérateurs du secteur de surmonter la baisse de la demande extérieure induite par la récession économique mondiale.

Face aux dommages collatéraux engendrés par la dégradation de la conjoncture économique mondiale qui ont frappé de plein fouet la filière bois au Gabon, le gouvernement avait décidé de la mise en place d’une Commission interministérielle de suivi des mesures de sortie de crise de la filière bois, qui s’est réunie du 3 au 5 mars dernier pour plancher sur les solutions envisageables pour redresser ce secteur-clé de l’économie nationale.

Au terme de cette session, la commission a tenu une réunion le 13 mars dernier au ministère de l’Economie forestière, à Libreville, pour rendre compte des fruits de ses travaux, en présence du vice-premier ministre en charge de l’Environnement, Georgette Koko.

Les opérateurs de la filière bois au Gabon, notamment le FIGA de la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), la CTTG et la STCG, qui interviennent dans le transport et la logistique des grumes, ont pris part aux travaux de cette commission qui réunissait les représentants du ministère du Commerce, des Finances, des PME/PMI et de l’Economie forestière.

Rapportant «les efforts consentis pour soutenir la filière bois pendant la crise qu’elle traverse», le coordonateur de la commission, Vivian Nguema, a expliqué que «le ministère des Finances a procédé à la mise en place d’un certain nombre d’avantages aux operateurs de la filière bois».

«Les transporteurs et les manutentionnaires ont également procédé à la baisse d’un certain nombre des tarifs de leur prestation», a également annoncé madame Nguema.

«Ces négociations ont été rendues difficiles par des prises de position procédant d’intérêts économiques divergents», a indiqué le ministre de l’Economie forestière, Emile Doumba, annonçant toutefois «des avancées significatives», pour sortir ce secteur de la crise qu’elle traverse.

Le ministre a enfin invité les opérateurs et acteurs du secteur à «mettre en œuvre» les mesures adoptées par la commission pour une «amélioration d’ensemble de la situation des acteurs de la filière bois nationale».

Les fruits de la mise en œuvre de ces mesures devraient être évalués à l’occasion de l’état des lieux de la crise dans la filière bois qui doit se tenir en juillet prochain.

La baisse de la demande internationale consécutive à la crise financière avait entraîné d’importants problèmes de licenciements dans les sociétés d’exploitation forestière gabonaises où plusieurs centaines d’employés avaient perdu leur travail.

Après le secteur pétrolier et minier, le secteur du bois est en volume le second secteur qui alimente les caisses de l’Etat gabonais.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : comment Libreville compte relancer sa filière bois avec Olam
Par Stéphane Ballong Le parc industriel intégré de Nkok sera consacré aux opérateurs de la filière bois. Le parc industriel intégré de Nkok sera consacré aux opérateurs de la filière bois. © Desirey Minkoh pour J.A. Pour favoriser l’industrialisation de la filière bois, le Gabon a inauguré une zone économique spéciale cofinancée par Olam. Attirer près de 700 millions d’euros d’investissements privés (gabonais et étrangers) et favoriser la création de plus de 50 000 emplois à terme. Tels sont les objectifs que le Gabon fixe à sa toute nouvelle zone économique spéciale (ZES), inaugurée le 9 septembre à Nkok, à près de 30 km ...
Lire l'article
Libreville et Paris viennent de signer un accord de conversion d’une partie de la dette gabonaise vis-à-vis de la France pour plus de 970 millions de francs CFA. Cette initiative permettra de créer un Bureau industrie bois (BIB) destiné à appuyer l’industrialisation de la filière bois. A l’occasion de la quatrième réunion du comité d’orientation stratégique de l’accord de conversion de dettes, le 11 février à Libreville, le Gabon et la France ont signé deux nouvelles décisions d’engagement des fonds d’un montant de plus de 970 millions de francs CFA destinées au secteur bois. La convention ...
Lire l'article
Engagé dans un vaste programme d’industrialisation de sa filière bois, le Gabon se dote d’outils pour y parvenir. Après l’adoption du projet de décret fixant les règles et conditions d’accès au fonds créé par l’Etat, le gouvernement a actualisé le 14 octobre l’article 2 du décret relatif à la composition et au fonctionnement du comité pour l’industrialisation de la filière bois. Réuni le 14 octobre à Libreville, le Conseil des ministres a adopté le projet de décret portant modification de l’article 2 du décret N° 001031/PR/MEF du 1er décembre 2004, sur la composition et le fonctionnement du comité ...
Lire l'article
La première réunion relative à la mise sur pied de l’industrialisation de la filière bois s’est tenue le 23 septembre. Présidée par les ministres des Eaux et Forêts, Martin Mabala, et du Travail, Maxime Ngozo Issoundou, cette rencontre visait la mise en place des stratégies de lancement de la phase d’industrialisation, ainsi que les moyens de régulation de celle-ci dans le pays. Dans le cadre l’industrialisation de la filière bois, le ministre des Eaux et Forêts, Martin Mabala, et son collègue du Travail, Maxime Ngozo Issoundou, ont tenu le 23 septembre à Libreville avec les opérateurs de cette filière, la ...
Lire l'article
Dans le cadre de la nécessité d’industrialiser la filière bois au Gabon qui découle de l’interdiction d’exportation des grumes, le chef de l’Etat a annoncé le 4 mars à Port-Gentil une série de mesures d’accompagnements pour les opérateurs du secteur. Il s’agit notamment de la mise en place d’un fonds de soutien de 20 milliards de francs CFA, de l’exonération temporaire des droits d’entrée des matériels et équipements de transformation du bois. Les opérateurs de la filière bois au Gabon sont désormais fixés sur la nature des mesures d’accompagnement mises en place par l’Etat pour accompagner le ...
Lire l'article
En vue d’examiner les conséquences de l’interdiction d’exporter les grumes et étudier les mesures d’accompagnement de cette décision, un forum sur la gestion forestière au Gabon a été organisé du 15 au 17 février dernier à Libreville. Ayant rassemblé tous les acteurs du secteur, les travaux ont débouché sur la nécessité d'adoucir l'interdiction d'exportation des grumes en janvier 2010 et ont notamment recommandé un calendrier progressif jusqu'en 2012. Réunis autour du thème «bilan de la gestion forestière au Gabon et perspectives pour la valorisation des produits forestiers», plus de 500 experts représentant les administrations impliquées, les opérateurs privés de la ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a confirmé l'interdiction d'exporter le bois en grumes, tout en promettant des mesures d'accompagnement lors d'un forum sur la gestion forestière à Libreville. "Nous devons engager immédiatement l'industrialisation de la filière du bois", et l'interdiction d'exporter le bois en grumes (arbre abattu, mais resté brut avec son écorce, ndlr), décidée en novembre, en "est le moyen", a affirmé à l'AFP le Premier ministre en quittant le forum lundi 15 février à Libreville.. "Il y a aura des mesures d'accompagnement sur le plan législatif, fiscal, douanier, économique. Il faudra aider les opérateurs économiques de la ...
Lire l'article
Le secteur bois dans la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est) est victime de la crise financière internationale, notamment dans le département de Mulundu où trois sociétés, Bonus Alvarez, EGG (Exploitation gabonaise de grumes) et CORAWOOD sont particulièrement touchées, depuis le début du mois de novembre, a confié vendredi à Lastourville, l’inspecteur départemental du travail, Françoise Bitsotsi.... Selon Mme Bitsotsi, Bonus Alvarez et EGG sont déjà en train de procéder à la compression des employés de la catégorie de contractuel dont les contrats sont à durée déterminée, tandis que les agents embauchés sont au chômage technique du fait que le marché du ...
Lire l'article
Le ministre de l’Economie forestière, Emile Doumba, a réuni, le 1er décembre dernier à Libreville, les acteurs privés et publics de la filière bois du Gabon en vue de faire le point sur la santé du secteur et les moyens de prévenir les répercussions de la dégradation des marchés occidentaux sur les exportations nationales. Les techniciens du ministère de tutelle ont dressé un bilan inquiétant de la filière gabonaise du bois, dû notamment à la baisse de la demande européenne et asiatique. Tandis que les opérateurs économiques ont affiné cette analyse en dressant un panorama de leurs activités respectives. Face ...
Lire l'article
Prévue vendredi matin dans l’auditorium du ministère de l’Economie forestière, des Eaux, de la Pêche et de l’Aquaculture, la réunion entre le gouvernement et les opérateurs économiques intervenant dans le secteur du Bois au Gabon, et à laquelle ont été également conviés les Organisations non gouvernementales, autour du titulaire de ce département ministériel, Emile Doumba, a été reportée sine die, a fait savoir le secrétaire général dudit ministère, Michaël Adandé, aux participants présents dans cette enceinte. D’après le secrétaire général, cette décision de report est une demande expresse de son ministre bloqué à l’intérieur du pays, à cause vraisemblablement ...
Lire l'article
Gabon : comment Libreville compte relancer sa filière bois avec Olam
Gabon : 970 millions de FCFA pour l’industrialisation de la filière bois
Gabon : Un nouveau pas vers l’industrialisation de la filière bois
Gabon : Comment industrialiser la filière bois ?
Gabon : Ali Bongo sort son attirail d’industrialisation de la filière bois
Gabon : Deux ans de sursis pour industrialiser la filière bois ?
Gabon: Vers l’industrialisation de la filière bois ?
Gabon : La filière bois de l’Ogooué-Lolo frappé par la crise financière internationale
Gabon : La filière bois perd des billes
Gabon: Crise du Bois / L’Atelier sur la conjoncture économique de la filière en 2008 entre la tutelle et les opérateurs économiques reportée sine die

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Mar 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*