Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Le pasteur Gaspard invite toutes les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » d’Edith Lucie Bongo Ondimba

Auteur/Source: · Date: 15 Mar 2009
Catégorie(s): Société

Le président de l’ONG REGOSIDA, le pasteur Gaspard Obiang, a appelé ce dimanche les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » amorcé par la première Dame gabonaise, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée samedi dernier à Rabat au Maroc à l’âge de 45 ans.

« Je lance un appel à toutes les premières Dames d’Afrique! La meilleure manière d’honorer la mémoire de cette illustre femme (Edith Lucie Bongo Ondimba) serait de continuer le combat contre le Sida. Je pense à madame Viviane Wade du Sénégal, à madame Constancia Obiang Nguema de la Guinée Equatoriale et toutes ces Dames qui ont cru à l’engagement d’Edith Lucie Bongo Ondimba », a t-il déclaré.

Le pasteur des Centres d’évangélisation Béthanie de Libreville, et membre de la Confédération des Eglises pentecôtistes charismatiques et de réveil (CEPCR) du Gabon a indiqué qu’il se souvient des propos de madame Wade à l’endroit de madame Bongo Ondimba: « cette lutte dans laquelle vous nous avez engagées, nous croyons que nous les femmes, nous vaincrons et nous amènerons l’Afrique à des jours meilleurs ».

C’est dans cette optique que le pasteur a ajouté: « je souhaite personnellement que cette déclaration soit plus que jamais développée dans notre continent, car tel était son souhait pour un continent sans Sida ».

Se souvenant des propos de la première Dame gabonaise à l’endroit des jeunes, dans les nombreuses campagnes de sensibilisation contre le VIH/SIDA qu’elle a menées à travers le pays, le pasteur a énoncé une phrase de l’épouse du chef de l’Etat qui l’avait marqué: « je refuse de croire qu’il n’est plus possible d’avoir une jeunesse responsable, je refuse de croire que les jeunes ne peuvent plus adopter des comportements responsables ». C’était pour elle, une manière de dire aux jeunes que la prévention était l’arme fatale pour la lutte contre le Sida, a-t-il précisé.

Dans une conférence à Dakar, s’est-il de nouveau souvenu, elle s’était levée devant les Chefs d’Etat d’Afrique, des scientifiques du monde et ses homologues premières Dames et avait déclaré: « je refuse qu’en Afrique on dise que l’accès au traitement contre le Sida n’est pas de notre ressort. Je refuse de croire que nous sommes incapables d’octroyer la trithérapie gratuitement aux populations pauvres ». Au sortir de ces différentes interventions aujourd’hui, la quasi-totalité des pays possèdent des centres ambulatoires et la Prévention de la Transmission Mère-Enfant (PTME) contre le VIH ».

La première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, est décédée des suites d’une longue maladie à l’âge de 45 ans et laisse derrière elle deux enfants (garçon et fille) et de nombreuses œuvres sociales et humanitaires.  


SUR LE MÊME SUJET
Une messe de requiem sera célébrée ce lundi à la Cathédrale Sainte-Marie de Libreville à l’occasion de la « Journée du recueillement et du souvenir », dédiée au deuxième anniversaire du décès de feue Edith Lucie Bongo Ondimba (ex Première Dame du pays), épouse du défunt Président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba, décédée le 14 mars 2009. Décédé le 14 mars 2009 à Rabat au Maroc, le passage sur terre de feue Edith Lucie Bongo Ondimba, a marqué beaucoup d’esprits de par l’œuvre humanitaire et sociale accomplie. Le nom de cette femme restera à jamais gravé dans les ...
Lire l'article
Alors qu’elle aurait eu 46 ans le 10 mars, les souvenirs de Edith Lucie Bongo Ondimba, l’ex-première Dame gabonaise, disparue le 14 mars 2009 à Rabat au Maroc, pour qui une messe de requiem a été dite mercredi à la Cathédrale Sainte Marie de Libreville, n’ont pas disparu, un moment, de la mémoire des Gabonais qui estiment qu’elle a longuement œuvré en faveur du social, notamment des défavorisés dans le pays. A la faveur d’un micro-trottoir réalisé auprès de la population des quartiers de Libreville, l’on note d’emblée que la mémoire de l’ex première dame reste vive chez les Gabonais qui ...
Lire l'article
L’épouse du chef de l’Etat gabonais, Sylvia Bongo Ondimba, prend part ce lundi au sommet des Premières dames d’Afrique, en marge du 14éme sommet de l’Union africaine sur les TIC à Addis-Abeba (Ethiopie). Pour cette première sortie officielle, Mme Sylvia Bongo Ondimba rencontrera les autres Premières dames présentes à ce sommet pour éventuellement discuter des questions liées aux maux qui minent le continent africain.
Lire l'article
Gabon/Congo: Rumeur: Edith Lucie Bongo Ondimba serait morte de SIDA – Sassou à Bongo: “Tu as tué ma fille, salaud !”
Les rumeurs sur la fissure entre Omar Bongo du Gabon et Sassou Nguesso du Congo se font de plus en plus persistantes. Cette fissure aurait pour cause directe la mort d'Edith Lucie Bongo Ondimba suite à une maladie incurable le 14 mars dont les deux dictateurs ont fait le plus grand secret. Depuis le 7 février dernier, date à laquelle le BDP-Gabon Nouveau avait appris le premier la rumeur faisant état de la mort ou de la chute dans un coma profond et irréversible d'Edith-Lucie Bongo Ondimba, des rumeurs existent dans les cercles bongoïstes et sassouïstes qui faisaient état d'une sorte ...
Lire l'article
C’est aujourd’hui que vont se dérouler les obsèques officielles de l’épouse du chef de l’Etat, Edith-Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars à Rabat au Maroc. Le gouvernement, les corps constitués, ainsi que plusieurs délégations étrangères vont se relayer au palais présidentiel pour s’incliner devant la dépouille de la première dame. La nation gabonaise rendra tout au long de cette journée l'ultime hommage à l'épouse du président de la République Gabonaise, Edith-Lucie Bongo Ondimba. Après les centaines des milliers de personnes qui ont pris d'assaut le palais de bord de mer durant toute la soirée d'hier pour s'incliner devant la dépouille ...
Lire l'article
Réunies au Maroc depuis le 14 mars dernier pour veiller la dépouille de la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso, les familles présidentielles gabonaise et congolaise ont décidé du programme des obsèques qui s'achèvera avec l'inhumation de l'épouse du président Bongo Ondimba au Congo, son pays natal. Avant de rejoindre le Congo voisin, la dépouille de la Première dame du Gabon transitera par Libreville ce 18 mars pour un hommage national. L'épouse du chef de l'Etat gabonais et fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso, Edith-Lucie Bongo Ondimba, sera ...
Lire l'article
Le diplomate camerounais accrédité au Gabon, Samuel Mvondo, a déclaré ce dimanche matin, au nom du président de la République du Cameroun, Paul Biya, et en son nom propre la tristesse qui les afflige après l’annonce du décès de la Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, survenu samedi à Rabat au Maroc en milieu d’après midi (16 heures GMT). Le Représentant de Yaoundé à Libreville a déclaré qu’« Edith Lucie Bongo Ondimba menait un combat pour l’Homme. Elle partageait ces valeurs avec Chantal Biya. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, nous sommes très sensibles, à son départ prématuré ». « Paul Biya ...
Lire l'article
Docteur pédiatre, Edith Lucie Bongo Ondimba est née le 10 mars 1964 à Brazzaville (Congo). Titulaire d’un doctorat en médecine (Brazzaville 1989), elle est devenue l’épouse du chef de l’Etat gabonais en août 1990. Mère de famille vouée à la cause des enfants en difficulté, la Première Dame du Gabon a créé en 1996 la Fondation Horizons Nouveaux. L’institution est destinée à aider les enfants en détresse et les handicapés. Mme Bongo Ondimba est, par ailleurs, présidente du conseil d’administration de la Polyclinique El Rapha. Elle a surtout, avec brio été la première présidente de l’Organisation des premières dames d’Afrique contre le ...
Lire l'article
Urgent – Gabon: Edith Lucie Bongo Ondimba est morte à Rabat: Confirmé
Le BDP-Gabon Nouveau confirme la nouvelle de la mort d'Edith Bongo à Rabat. Comme précédemment annoncé sur le site du BDP-Gabon Nouveau le 7 février dernier, le mouvement avait eu vent de la possible mort d'Edith Bongo à Rabat au Maroc le 7 février. Cette nouvelle est désormais confirmée non seulement par nos propres informations, mais aussi par des sources concordantes. L'AFP, par exemple, dit avoir reçu d'une source médiacle confirmation que “Elle est morte ce matin [14 mars 2009] à la suite d’une grave maladie. Elle a rendu l’âme après un coma profond qui a duré plusieurs semaines”, ce qui ...
Lire l'article
Société / Une Journée du souvenir pour se rappeler de l’humanitaire Edith Lucie Bongo Ondimba
Edith Lucie Bongo Ondimba: un an après, les Gabonais ne l’ont pas oublié
Bongo Doit Partir
Politique : Sylvia Bongo Ondimba prend part à son premier sommet des premières dames d’Afrique
Gabon/Congo: Rumeur: Edith Lucie Bongo Ondimba serait morte de SIDA – Sassou à Bongo: “Tu as tué ma fille, salaud !”
Gabon : La Nation rend hommage à Edith-Lucie Bongo Ondimba
Gabon : Edith-Lucie Bongo Ondimba sera inhumée au Congo
Gabon: Décès de la Première Dame du Gabon: « Edith Lucie Bongo Ondimba menait un combat pour l’Homme » Samuel Mvondo (Ambassadeur camerounais)
Gabon-Deuil : Edith Lucie Bongo Ondimba (Bio portrait)
Urgent – Gabon: Edith Lucie Bongo Ondimba est morte à Rabat: Confirmé


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 3,67 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Mar 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: Le pasteur Gaspard invite toutes les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » d’Edith Lucie Bongo Ondimba

  1. BINETA

    16 Mar 2009 a 10:54

    Le Sida est l’oeuvre de ceux qui sont toujours contre l’évolution.

    Or, l’homme doit évoluer et passer son séjour plein de bonheur sur terre.

    Le Sida qui a emporté beaucoup de cadres africain à cause de manque de méthode . ” je suis celle qui crois que le SIDA repartira par sa porte d’entrée ” Luttons toujours sans se lasser.

    Nous les orphelins du SIDA voulons venger de la mort de nos parents coute que coute nous vaincrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*