Socialisez

FacebookTwitterRSS

La 1ère Journée de la CEMAC placée sous le sceau de la recherche d’une meilleure intégration économique de l’Afrique Centrale

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique

La 1ère Journée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), célébrée ce 16 mars dans la sous région, est placée sous le sceau de la recherche d’une meilleure intégration économique de l’Afrique Centrale d’ici l’horizon 2025.

Occasion pour les 6 pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (Gabon, Cameroun, Congo-Brazzaville, Guinée- Equatoriale, République Centrafricaine, Tchad ) de porter la réflexion sur le rapport d’étape de l’institution, publié en janvier 2009, et qui stipule, notamment que le Programme Economique Régional (PER) devra s’appuyer sur quatre axes à savoir, le renforcement de la gouvernance macro- économique, la mise en place du marché commun et la facilitation des échanges, la construction des infrastructures, puis la mise à contribution des outils nécessaires au soutien de la compétitivité des moteurs de croissance.

Il s’agit ainsi d’impulser une meilleure dynamique d’intégration régionale d’ici 2025.

Pour atteindre cet objectif, la CEMAC entend, et les experts en font foi, s’appuyer sur les pôles de croissance que sont l’énergie, l’agro-alimentaire, l’économie forestière, l’élevage et la pêche, les mines et la métallurgie ; toutes choses qui reposent sur la diversification de l’économie et la matérialisation d’un secteur privé dynamique, en tirant les leçons des échecs du passé.

L’afflux d’investissements privés conséquents vers les moteurs de croissance devrait permettre de tripler le PIB (Produit Intérieur Brut) par habitant dans l’espace CEMAC, qui était de 30 000 milliards de francs en 2008. Il passerait donc de 362.305 francs à 525.206 francs en 2015, puis à 1 million 170. 431 en 2025.

Cette vision, partagée et souhaitée par les gouvernements des Etats membres de la CEMAC, serait en réelle rupture avec la dynamique de croissance enregistrée jusqu’ici dans la sous-région.

De fait, les projections affichent une réduction du taux de pauvreté dans la communauté, de 53% en 2008, pour parvenir à 25% en 2025.

Mais déjà, le 9ème sommet de la CEMAC à Yaoundé (Cameroun ), les 24 et 25 juin 2008, considéré comme un sommet de saut qualitatif, avait tracé la voie de ces nouvelles perspectives pour transformer la sous-région, et recommandé d’accélérer le mouvement. Dans les plans sécuritaire: mise en place du passeport CEMAC (immigration), érection de Air CEMAC (transport), mise en place du Parlement communautaire au 1er trimestre 2009 (institution) et la finalisation d’un accord complet de partenariat économique (APE) entre l’Union Européenne et les pays d’Afrique Centrale.

Le texte fondateur de la CEMAC a été adopté à Ndjamena (Tchad ) en 1994, en lieu et place de l’UDEAC ( l’Union Douanière et Economique d’Afrique Centrale ), à travers lequel le Gabon, le Cameroun, le Congo- Brazzaville, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République Centrafricaine ( qui assure actuellement la présidence après le Cameroun ), s’engageaient à développer ensemble toutes les ressources humaines et naturelles de leurs Etats, au profit de leurs peuples, dans tous les domaines, donner une impulsion nouvelle et décisive au processus d’intégration en Afrique Centrale via l’harmonisation accrue des politiques et des législations de leurs Etats, mais aussi « assurer une gestion stable de la monnaie, la sécurisation des activités économiques… »

Les institutions de la CEMAC sont :- l’Union Economique de l’Afrique Centrale (renforcement de la compétitivité),

– L’Union Monétaire de l’Afrique Centrale, avec comme pierre angulaire la BEAC

– Banque des Etats de l’Afrique Centrale (politique monétaire),

– Le Parlement communautaire (contrôle démocratique des institutions et organes de la communauté)

– La Cour de Justice (chargée du contrôle juridictionnel de l’exécution budgétaire des institutions de la CEMAC.


SUR LE MÊME SUJET
La crise économique aura un impact sur le financement des programmes de lutte contre le VIH/ Sida dans la région d'Afrique occidentale et centrale, a averti jeudi à Genève un responsable de l'Onusida. "Des pays ont adoptés de nouvelles stratégies qui ont produits des résultats remarquables, d'autres doivent tenter d'inverser la situation par la décentralisation des services de santé", le Dr Emmanuel Gnaoré, directeur de l'équipe Onusida d'appui aux pays d' Afrique occidentale et centrale , lors d'une conférence de presse tenue à Genève. En 2010, on estimait que 68% des personnes vivant avec le Sida dans le monde, résidaient en Afrique ...
Lire l'article
Les chefs d’Etat des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) dont le président gabonais, Ali Bongo Ondimba procèdent jeudi à Malabo, au lancement du Parlement communautaire dont la capitale de la Guinée Equatoriale abrite le siège, rapporte jeudi l’envoyé spécial de l’AGP. La cérémonie inaugurale de cette Assemblée législative instituée par la Convention adoptée par les chefs d’Etat le 25 juin 2008, lance le démarrage de ses activités au sein de l’espace communautaire, en s’appuyant sur les instruments de travail mis en place par la Commission interparlementaire et les autres institutions de la Communauté, conformément ...
Lire l'article
Le ministre chargé des relations avec le parlement et les institutions constitutionnelles Emile Doumba s’est prononcé, à l’occasion de la célébration de la deuxième journée de la communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), pour la création d’un véritable marché commun dans la sous région. Le ministre Emile Doumba, qui est également en charge de l’intégration régionale, , a estimé mardi dans une déclaration à la presse que ‘’la construction du marché commun dans la sous région d’Afrique centrale, passe aussi par une communication plus dynamique, mais également et surtout, par des formations adaptées, à même d’impulser une mutation des mentalités ...
Lire l'article
Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, ce samedi, à destination de Bangui (République Centrafricaine), où il prend part à la 10ème session de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a-t-on appris de sources officielles. Cette autre sortie du chef de l’Etat gabonais intervient alors qu’il y a quelques jours, il avait été reçu à Ouagadougou (Burkina-Faso) et Yamoussoukro (Côte-d'Ivoire), par ses homologues, Blaise Compaoré et Laurent Gbagbo, dans le cadre du raffermissement des relations bilatérales avec ces deux pays frères. A Bangui, le président Ali ...
Lire l'article
Une nouvelle rencontre sur la crise financière dans la sous région de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale se tiendra en février prochain tel que voulu par les Chefs d'Etats de la région, à l'issue du sommet extraordinaire qui s’est déroulé ce vendredi à Libreville. Pour le moment, le pays qui doit abriter ces assises n'a pas encore été désigné et tout porte à croire que des négociations doivent se poursuivre pour statuer sur le pays qui devra accueillir cette rencontre. Toutefois, selon le Communiqué final du sommet de ce vendredi, elle va regrouper les représentants des secteurs touchés ...
Lire l'article
Sur mandat de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), l’Office monétique de l’Afrique centrale (OMAC) a mis au point le 9 janvier dernier à Yaoundé le premier exemplaire de la carte de crédit sous-régionale qui doit à terme être utilisable dans n’importe quelle banque répertoriée des six pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC). Lancé il y a trois ans, l’aboutissement de ce projet devrait participer au développement socio économique de la sous-région grâce au renforcement de l’intégration sous-régionale. L’Office monétique de l’Afrique centrale (OMAC) a inauguré le 9 janvier dernier à Yaoundé, au ...
Lire l'article
La Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac, 6 pays), prévoit pour 2009 un taux de croissance économique de 3%, contre 5% en 2008, en raison "du ralentissement prononcé de l'économie mondiale" et de la baisse du cours des matières premières. "Les perspectives économiques, monétaires et financières actuelles de la Cémac" poussent à envisager "une croissance économique en baisse, qui se situerait autour de 5% pour 2008 et de 3% pour 2009", indique la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), institut d'émission de la Cémac, dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP à Libreville. C'est une "conséquence du ralentissement prononcé ...
Lire l'article
Réunis, pendant deux jours, à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun, à l‘occasion de la 9ème Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), les dirigeants de la sous-région tardent encore à matérialiser un certain nombre de projets importants à même de booster et de renforcer véritablement l’intégration sous-régionale, notamment l’instauration d’un marché financier unique, la mise en circulation du passeport CEMAC et le premier vol d’Air CEMAC, sans oublier la paix et la stabilité politique tant recherchées, particulièrement, au Tchad où les affrontements armés entre rebelles et armée gouvernementale, occasionnent des turbulences qui ...
Lire l'article
La Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a annoncé le 6 mai dernier à Brazzaville un plan d’investissement de 220 milliards de francs CFA réparti sur 5 ans, dont 70 % devraient être injectés dans le financement des projets privés au niveau de la sous région d’Afrique centrale Pour encourager les projets de développement privés au niveau de la sous région, la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a lancé un plan d’investissement sur la période 2008-2012 d’un montant total d’environ 220 milliards de francs CFA, dont 70%, soit environ 154 milliards de ...
Lire l'article
Le coordonnateur supérieur de l’Environnement et des Ressources naturelles au secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a clôturé samedi à Libreville, les travaux de la première session du Comité de suivi Régional du programme d’appui du GEF à l’Afrique Centrale où pendant 48h, les experts de la CEEAC, ont planchés sur les questions de l’aplanissement des difficultés ou incompréhensions que les Etats ont avec le secrétariat ou les agences du Fond mondial pour l’environnement (FEM), l’objectif au terme de la session étant d’arriver à la validation de tous les projets qui auront satisfaction aux ...
Lire l'article
La crise économique aura un impact sur la lutte contre le Sida en Afrique occidentale et centrale
Afrique centrale : Installation du Parlement de la CEMAC à Malabo
CEMAC/ intégration régionale : créer un véritable marché commun
Intégration sous-régionale: Ali Bongo Ondimba à Bangui pour la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC
Gabon: Crise financière internationale: la CEMAC convoque une rencontre sous régionale en février prochain
CEMAC : Les premiers pas de la carte de crédit sous régionale
Afrique centrale : croissance dans la Cémac à la baisse en 2009, à 3%
Gabon: CEMAC/ Les dirigeants de la sous-région face aux défis de l’intégration
Afrique centrale : 220 milliards sur 5 ans pour booster le secteur privé dans la sous région
Gabon: Clôture à Libreville de la 1ère session du Comité de suivi Régional du programme d’appui du GEF à l’Afrique Centrale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*