Socialisez

FacebookTwitterRSS

Madagascar: Impasse et négociations au lendemain du refus de Marc Ravalomanana de jeter l’éponge

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique

Le président malgache contesté, Marc Ravalomanana, refuse, irrémédiablement, d’accepter la requête de déchéance de l’opposition, en revanche il a proposé, dimanche la tenue d’un référendum, selon Radio France Internationale (RFI).

Vendredi, le leader de l’opposition, le Maire déchu de la capitale, Andry Rajoelina, avait lancé un ultimatum, accordant quatre heures au Chef de l’Etat pour démissionner, à défaut d’être déchu.

L’opposition avait, dans le même temps, annoncé la requête adressée à la Haute Cour Constitutionnelle, afin qu’elle « prononce la déchéance des fonctions du président de la République, de l’Assemblée nationale et du Sénat. »

Lundi, la situation est toujours au constat de blocage, pendant que les négociations se poursuivent en coulisses, apprend-on sur place.

Trois grandes figures du pays, parmi lesquelles Albert Zafi (président de la transition en 1993), doivent rencontrer le Président Ravalomanana, en vue de lui faire des propositions de sortie de crise.

Rangé du côté de Andry Rajoelina, l’ex – président Albert Zafy a déclaré, parlant du président Marc Ravalomanana, « il n’a plus le pouvoir de gérer le pays(…), à lui de choisir, il faut qu’il parte. »

Les deux camps adverses revendiquent, chacun de son côté, la détention du pouvoir. Ravalomanana mobilise ses partisans et se trouve toujours dans la présidence, Rajoelina affirme avoir l’armée et la garde présidentielle de son côté, alors que la Haute Autorité de Transition (gouvernement parallèle mis en place par Andry Rajoelina) occupe la primature.

Les Eglises Chrétiennes Malgaches mènent toujours la médiation.

Le Secrétaire Général de la Francophonie, Abdou Diouf a dépêché sur place un émissaire, en la personne de Edem Kodjo, (ancien premier Ministre togolais), parallèlement, ce lundi, à Addis Abeba (Ethiopie), le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine tient une réunion d’urgence sur la situation à Madagascar, qui a déjà fait plus de 100 morts depuis le début de l’année.


SUR LE MÊME SUJET
Le président malgache déchu, Marc Ravalomanana et le leader Andry Rajoelina, ont conclu le 9 août dernier à Maputo, au Mozambique, un accord sur le partage du pouvoir et l’organisation des élections présidentielles à Madagascar d’ici fin 2010. Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ont trouvé un terrain d'entente le 9 août dernier à la table des négociations de Maputo, au Mozambique, sur la mise en place d'un gouvernement de transition qui doit organiser les prochaines élections présidentielles et législatives. Le président déchu Ravalomanana et le leader de la révolution Andry Rajoelina s'étaient retrouvés autour d'une table pour trouver une ...
Lire l'article
La délégation de l'ex-président malgache Marc Ravalomanana a quitté vendredi les discussions de sortie de crise se déroulant à Madagascar sous l'égide de l'ONU et de l'UA entre le nouveau régime et les composantes majeures de l'opposition, selon des sources concordantes. "Nous avons quitté les négociations car c'était un dialogue de sourds", a déclaré à l'AFP Raharinaivo Andrianantoandro, porte-parole du TIM, parti de M. Ravalomanana. "Nous avons comme condition le retour de Marc Ravalomanana (actuellement à l'extérieur du pays), cette requête n'est pas satisfaite", a-t-il dit. Ces discussions se sont cependant poursuivies samedi entre les délégations du président de transition malgache Andry Rajoelina ...
Lire l'article
Les premières discussions directes entre délégations de l'ex-président Marc Ravalomanana et du président de transition Andry Rajoelina, se tiennent depuis jeudi à Madagascar sous l'égide de l'ONU et de l'UA, a-t-on appris de sources concordantes. Ces discussions, qui se poursuivaient vendredi à l'ambassade du Sénégal à Antananarivo, se déroulent également en présence d'émissaires des anciens présidents malgaches Didier Ratsiraka (1975-1993 et 1997-2002) et Albert Zafy (1993-1996). Didier Ratsiraka vit depuis 2002 en exil en France. Il avait été chassé par M. Ravalomanana au terme de six mois d'une crise politico-militaire (janvier à juin 2002). "On espère aboutir à une charte pour une gestion ...
Lire l'article
L'ex-président malgache Marc Ravalomanana, était mardi à Addis Abeba où il a été reçu par le Prermier ministre Meles Zenawi et le président de la Commission de l'Union Africaine (UA) Jean Ping, a-t-on appris de sources diplomatiques. "M. Ravalomanana est arrivé lundi soir à Addis Abeba pour des entretiens avec le Premier ministre Meles Zenawi et le président de la Commission de l'UA, Jean Ping", a indiqué à l'AFP un haut responsable du ministère éthiopien des Affaires étrangères qui a souhaité garder l'anonymat. "Le Premier ministre l'a déjà reçu. Il doit normalement quitter Addis Abeba mercredi à l'issue de ses consultations", ...
Lire l'article
Le Secrétaire général de l’OIF a appelé les autorités « à prendre d'urgence toutes les mesures nécessaires à un retour rapide à l'ordre constitutionnel et démocratique (...), et de permettre la tenue dans les meilleurs délais des élections libres, fiables et transparentes ». Selon la note, il « invite avec insistance au plein respect des droits et des libertés fondamentaux et à la protection des biens et des personnes, impliquant notamment la garantie de la sécurité du Président Marc Ravalomanana et de ses proches ». Le président de la « Haute autorité de la transition » malgache Andry ...
Lire l'article
Contrairement aux rumeurs récurrentes d'exfiltration, tout porte à croire que l'ex-président malgache se trouvait encore ce vendredi sur la Grande Ile. Mais où est passé Marc Ravalomana? Le sort du président déchu, disparu des écrans radars depuis le 17 mars, dope le moulin à rumeurs d'Antananarivo. On le dit tantôt réfugié dans une résidence d'ambassadeur, tantôt à l'abri loin de la Grande Ile. Selon des sources crédibles et concordantes, il n'en est rien. L'ex-chef d'Etat se trouverait toujours ce vendredi sur le territoire malgache. Et ce conformément à sa volonté. Hier, jeudi, il a ainsi signifié son refus de quitter ...
Lire l'article
Le palais présidentiel, dans les environs de la capitale Antananarivo, le 18 mars 2009. Le président déchu Marc Ravalomanana a déserté les lieux. Son rival Andry Rajoelina a été nommé chef de l'Etat pour une période de transition. Le palais présidentiel, dans les environs de la capitale Antananarivo, le 18 mars 2009. Le président déchu Marc Ravalomanana a déserté les lieux. Son rival Andry Rajoelina a été nommé chef de l'Etat pour une période de transition. Visite guidée du palais-bunker de Iavoloha, quelques heures après la démission du président déchu Marc Ravalomanana et la consécration de son rival. Ultime refuge du président déchu ...
Lire l'article
Le président malgache Marc Ravalomanana a transféré tous ses pouvoirs à « un directoire militaire », selon des informations recueillies par RFI. Ce directoire serait chargé d’organiser des « assises nationales ». RFI a appris vers 11 h 30 TU que le président Ravalomanana a signé une ordonnance pour transférer tous ses pouvoirs et ceux de son gouvernement à un « directoire militaire ». RFI a donc aussitôt contacté plusieurs officiers supérieurs de l’état-major qui, dans un premier temps, ont affirmé ne pas être au courant, puis ont ensuite expliqué qu’il n’était pas question pour eux qu’ils acceptent de prendre le ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat malgache l’a affirmé dans un communiqué dont les termes ont été relayés par Radio France Internationale (RFI) samedi après-midi. Marc Ravalomanana se trouve toujours dans la présidence, a-t-on constaté, alors que la Primature a été occupée par les ministres de la Haute Autorité de Transition depuis samedi matin, en compagnie d’une trentaine de militaires. Le climat politique est à l’incertitude et à l’attente. Andry Rajoelina, le jeune Maire contestataire a annoncé au cours d’un meeting Place du 13 Mai, « avoir destitué le Président de la République, et prié la Haute Cour Constitutionnelle de « prendre acte et ...
Lire l'article
Le président de Madagascar Marc Ravalomanana a déclaré hier soir qu'il restait "toujours le président de ce pays", après les déclarations du maire de la capitale Andry Rajoelina affirmant qu'il assurait désormais la gestion des affaires malgaches. "Moi, je reste toujours le président de ce pays et je fais le nécessaire pour développer ce pays", a déclaré à des journalistes Marc Ravalomanana au palais présidentiel à Antananarivo. Interrogé sur d'éventuelles poursuites envisagées contre le maire de la capitale après ses déclarations, le chef de l'Etat a répondu: "Ici à Madagascar, nous avons un ministère de la Justice et aussi une Haute cour ...
Lire l'article
Madagascar : Ravalomanana et Rajoelina partagent le pouvoir
Crise à Madagascar: la délégation de Ravalomanana quitte les discussions
Madagascar: discussions directes entre délégués de Ravalomanana et Rajoelina
Madagascar: L’ancien président malgache Marc Ravalomanana à Addis Abeba
Madagascar: Abdou Diouf appelle les autorités à prendre toutes mesures nécessaires pour un retour à l’ordre constitutionnel
Madagascar: l’exil intérieur de Marc Ravalomanana
Lendemain de débâcle à Madagascar
Madagascar: Marc Ravalomanana a transféré ses pouvoirs
Madagascar: Le Président Marc Ravalomanana refuse de démissionner comme l’exige l’opposition
Ravalomanana: “je reste le président”

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*