Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon/Cinéma : Le cinéma gabonais récompensé au FESPACO 2009 !

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2009
Catégorie(s): Culture

Pour ses 40 années d’existence, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), s’étant déroulée du 28 février au 07 mars dernier, a vu la participation de nombreux pays africains parmi lesquels le Gabon dont deux productions sur trois ont été récompensées. «Confession Finale» d’André Côme Ottong et le scénario «Un Amour à Libreville» d’Imunga Ivanga et de l’Américaine Dawn Winkler.

La 21e édition du Festival panafricain de télévision et de cinéma de Ouagadougou (Fespaco) ayant démarré comme prévu le 28 février dernier, s’est achevée le samedi 07 mars sur une nouvelle « consécration » du Gabon notamment. Au total, dix-neuf longs-métrages, vingt courts-métrages, trente films documentaires, vingt-huit fictions et séries télévisées pour le continent africain et seize productions cinématographiques tout droit venues de la diaspora africaine, ont été proposées à cette grande manifestation.

Le Gabon également présent à 21ème édition, a présenté trois films : «Confession Finale» d’André Ottong, «Le Divorce » de Manouchka Kelly Labouba et «Maléfice» de Fernand Lepoko. Les deux premiers dans la compétition fiction TV vidéo et le dernier dans la section non compétitive «Panorama et films du monde». Le pays n’a présenté aucun film en compétition officielle de long métrage, l’exposition la plus grande et la plus prestigieuse du festival.

En collaboration avec les Etats-Unis, le Gabon a présenté à l’Atelier du Festival un projet de scénario, coécrit par Dawn Winkler et Imunga Ivanga, ayant pour titre «Un Amour à Libreville».

Deux prix ont finalement été remportés par le Gabon. Le réalisateur André Côme Ottong a reçu le prix International Planned Parenthood Federation (IPPF) d’un montant de 2 000 000 francs CFA pour son œuvre «Confession Finale» et Imunga Ivanga, avec l’Américaine Dawn Winkler, a reçu le prix de la Fondation Beaumarchais + Aide au scénario et à la production d’un montant de 5 000 000 francs CFA pour le scénario «Un Amour à Libreville». Belle avancée pour le cinéma gabonais. Bravo !


SUR LE MÊME SUJET
Le 31e Festival de cinéma d’Amiens (France) débute ce vendredi et se poursuivra jusqu’au 19 novembre prochain. Le Gabon sera à l’honneur par le biais d’une rétrospective du cinéma national et des hommages rendus. La rétrospective du cinéma gabonais s’articulera autour de la projection de films tels que Dôlè d’Imunga Ivanga, Tout blanc tout noir de Philipe Alexandre et Philippe Mory, Les couilles de l’éléphant d’Henri-Joseph Koumba Bididi ou encore Obali de Philippe Mory. Pour ne citer que quelques titres. La carrière et l’œuvre de l’acteur-réalisateur gabonais, Philippe Mory seront également mis à l’honneur dans le cadre d’un hommage. Plusieurs des ...
Lire l'article
Samantha Biffot, 26 ans, directrice de Princesse M Production (PMP), a organisé du 15 au 17 septembre à Libreville, le premier "Festival international des courts d’école" dont elle est également la directrice artistique. Pour ceux qui ont raté le train, elle revient sur ce mini festival ayant clôturé trois ateliers d’initiation aux techniques du cinéma. Un spectacle de dynamisme et d’intelligence qui démontre que la jeune garde du cinéma gabonais arrive en force. Qu’est-ce que vous pouvez dire à propos du festival du festival international des courts d’école qui s’est terminé en fin de semaine dernière ? Je savais ...
Lire l'article
Le CCF (Centre Culturel Français), organise cette année encore les soirées « Cinéma plein air », une suite de projections gratuites de productions cinématographiques africaines. Cette 5ème édition démarre le 5 juillet prochain avec « Sarraounia », du mauritanien Med Honda. Durant trois jours, des films emblématiques africains parmi lesquels « Lettre paysanne » de Safi Faye du Sénégal et « Dôlé » du gabonais Imunga Ivanga, seront projetés sous les étoiles dans les jardins du CCF. La 5ème édition de « Cinéma plein air », démarre le 7 juillet prochain au CCF (Centre Culturel Français) de Libreville. Pendant trois ...
Lire l'article
Réuni le 28 octobre à Tunis, en Tunisie, un groupe des promoteurs ont annoncé la mise en place d’un Fonds africain pour le cinéma et l'audiovisuel. Une initiative qui vise à «financer la production d'images de l'Afrique par l'Afrique» dès 2012. Des promoteurs africains ont indiqué le 28 octobre dans la capitale tunisienne qu’un Fonds africain pour le cinéma et l'audiovisuel se met en place et devrait commencer à financer la production d'images de l'Afrique par l'Afrique en 2012. «C'est un projet africain à 100% pour que l'Afrique parle de l'Afrique», a déclaré Frédéric Bouilleux, expert de l'Organisation ...
Lire l'article
Le Collectif des Réalisateurs et producteurs Indépendants du Gabon (CREPIG), une association pour la promotion du 7ème art gabonais, a pris une part active à la 11ème édition de la Fête des cultures, avec pour objectif d’inciter le peuple à consommer des productions locales, a constaté le reporter de GABONEWS. « Pourquoi ne consommer que des films ivoiriens, ou des films nigérians ? Assez de Gohou! Il y a aussi des ‘’Angelina Jolie’’ et des ‘’Arnold Schwarzenegger’’ au Gabon. Il y a un cinéma gabonais, consommons local ! », scandait le représentant du « Studio Dominique Donatien » au CREPIG, Steven’s ...
Lire l'article
Le bédéiste gabonais, Patrick Essono, alias « Pahé », a reçu samedi dernier le Prix Francomics de la quatorzième (14ème) biennale du Festival International de la BD à Erlangen (Allemagne), pour son album « Dipoula », coréalisé avec le scénariste Sti, rapporte le site actuabd.com. Cette récompense, créée à l’initiative de la directrice de la Deutsche-Fransösisches Institut d’Erlangen, Rachel Gillio, avec notamment le soutien de l’Ambassade de France, vise à sous tendre l’apprentissage de la langue française en Allemagne. Trois milles (3000) élèves des « 120 établissements scolaires », en Bavière et à Berlin, avaient désigné leur Bandes dessinées préférées sur un ...
Lire l'article
Libreville, 26 août (GABONEWS) – Le réalisateur et producteur gabonais, André Côme Ottong, est décédé dans la nuit du 24 août dernier dans une clinique de Libreville, rapporte ce jeudi le quotidien national L’Union. Selon la source, ce décès serait dû à « une longue maladie ». Le réalisateur André Ottong était l’initiateur, dans les années 90 de l’école de cinéma « Ligne équatoriale », destinée à la formation de jeunes cinéastes. Sa carrière artistique fut marquée en 2001 par l’obtention d’un prix au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), pour le feuilleton ...
Lire l'article
Le 21ème Festival panafricain du cinéma et de télévision de Ouagadougou (FESPACO), a débuté officiellement ce samedi après-midi dans la capitale du Burkina Faso, avec un hommage au défunt cinéaste sénégalais, Sembène Ousmane rendu par Cheick Modibo Diarra, invité d’honneur pour cette édition qui s’est déroulée au Stade du 4 août, retransmise par la télévision nationale burkinabé captée à Libreville. Deux allocutions majeures ont ponctué cette cérémonie d’ouverture : celle du représentant du directeur général de l’UNESCO et celle de Cheikh Modibo Diarra, Invité d’honneur du FESPACO pour cette édition. Le représentant du Directeur général de l’UNESCO a transmis aux ...
Lire l'article
Dans le cadre des activités organisées pour le 48ème anniversaire de l’Indépendance, on enregistre le festival international du cinéma initié par Gabon solidarité, plate forme de promotion du cinéma gabonais, a constaté GABONEWS C’est dans l’esplanade du carrefour Camp de gaule, aménagé pour la circonstance que s’est déroulé, trois jours durant, le festival international du cinéma. Pour Mlle Olivia, Chargé à la communication de Gabon Solidarité, cette action s’inscrit dans le contexte de l’Unité nationale prônée par le président de la République « La particularité pour cette année est la primauté accordée à la projection des films gabonais, notamment « ...
Lire l'article
Une manifestation cinématographique dénommée « Cinéma en plein air », organisée par le Centre culturel français (CCF) de Libreville, le Centre national de la cinématographie (CENACI) et les partenaires au développement en vue de fournir un espace de loisir et de détente aux populations librevilloises, démarre le 12 juillet prochain à Libreville. Deux jours durant (12-14 juillet) seront projetés dans les jardins du Centre culturel français (CCF), dans la capitale gabonaise, des films africains primés lors des différents Festival panafricains du cinéma. La 2ème édition de Cinéma en plein air, programme, six films emblématiques du cinéma africain, du Burkina Faso, Sénégal, Mali, ...
Lire l'article
Festival d’Amiens : le cinéma gabonais à l’honneur
Gabon : «Pas de cinéma à valeur internationale sans la rigueur et l’excellence», soutient Samantha Biffot
Gabon/Culture : « Cinéma plein air » du 5 au 7 juillet au Centre culturel Français !
Afrique : Bientôt un Fonds pour le cinéma et l’audiovisuel
Fête des cultures 2010: le CREPIG porte le flambeau cinéma gabonais à ce rendez-vous
Le Gabonais Pahé récompensé au Festival de la BD d’Erlangen
Gabon: Le cinéaste gabonais André Ottong est mort
BURKINA FASO: Le 21ème FESPACO s’est officiellement ouvert à Ouagadoudou
Gabon: « Gabon Solidarité » s’investit dans la promotion du cinéma gabonais
Gabon: Cinéma en plein air: deuxième édition du 10 au 12 juillet prochain à Librev

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2009
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*