- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Madagascar: 24 mois, c’est trop long pour des élections, dit Paris

Le délai annoncé de 24 mois pour organiser de nouvelles élections à Madagascar “est trop long”, a estimé mercredi le ministère français des Affaires étrangères, en réclamant que la démocratie s’exprime le plus rapidement possible.

“Le délai annoncé de 24 mois pour l’organisation de nouvelles élections est trop long”, a souligné le porte-parole du Quai d’Orsay, Eric Chevallier, dans une déclaration à la presse. “Dans ce type de situation exceptionnelle, la communauté internationale souhaite que la démocratie puisse s’exprimer le plus rapidement possible”, a-t-il ajouté.

En rappelant que “depuis le début de cette crise, la France s’est conformée au principe d’impartialité, invitant les parties présentes au respect des institutions et à la recherche d’une solution négociée”, le porte-parole a souligné que la France poursuivra son aide à l’île après la chute du président Marc Ravalomanana.

“La France, premier bailleur bilatéral de Madagascar, continuera naturellement d’aider la population malgache et poursuivra sa politique de coopération”, a-t-il dit.

“Pour nous, l’essentiel est que la transition se fasse de façon coordonnée et que l’on évite les violences envers qui que ce soit. Notre souhait est que Madagascar revienne rapidement à une vie constitutionnelle normale et que les autorités soient en mesure de répondre aux attentes de la population malgache”, a déclaré Eric Chevallier.

La Haute cour constitutionnelle (HCC) de Madagascar a légalisé mercredi l’accession à la présidence d’Andry Rajoelina qui a dit mardi qu’un scrutin présidentiel devait avoir lieu “d’ici 24 mois”. 


SUR LE MÊME SUJET
Les condamnations se succèdent depuis l’accession au pouvoir du président de transition malgache. Andry Rajoelina est de plus en plus contesté sur la scène internationale, mais aussi chez lui… La pression monte contre Andry Rajoelina. Le président de transition de Madagascar a prêté serment samedi à Antananarivo. Devant 40 000 partisans, l’ancien maire de la capitale a multiplié les paroles apaisantes. « Je jure que je ferai de mon mieux pour faire le bien du peuple. Et je jure de respecter les lois en vigueur à Madagascar », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Nous proclamons la fin de la dictature, de ...
Lire l'article [1]
Andry Rajoelina, qui a pris les rênes du pouvoir à Madagascar, affirme dans une interview au Financial Times de lundi qu'il a le soutien de la population et refuse de céder à la pression de la communauté internationale qui réclame la tenue d'élections libres dans le pays. "Un seul homme ne peut pas construire une maison. Mais la communauté internationnale doit savoir qu'elle doit respecter la volonté populaire. C'est le peuple malgache qui décide de ce qui arrive à Madagascar," déclare Rajoelina au quotidien des milieux d'affaires. Le quotidien indique que Rajoelina a réaffirmé sa volonté d'organiser des élections présidentielles dans les ...
Lire l'article [2]
La communauté internationale, après plusieurs jours d'hésitations, a dénoncé vendredi un "coup d'Etat" à Madagascar, pays dirigé depuis mardi par Andry Rajoelina et qui a été suspendu de l'Union africaine. Après l'Union européenne, qui avait d'emblée parlé de "coup d'Etat", les Etats-Unis se sont, comme la France, ralliés vendredi à cette terminologie, après avoir d'abord évoqué un processus "non démocratique". Pour Washington désormais, l'éviction mardi du président Marc Ravalomanana, après trois mois de crise politique et une centaine de morts, "équivaut à un coup d'Etat et les Etats-Unis ne vont pas maintenir leur partenariat actuel d'aide à Madagascar", a déclaré un porte-parole ...
Lire l'article [3]
Les Etats-Unis ont décidé de suspendre l'aide à Madagascar, Washington jugeant que le changement de gouvernement survenu cette semaine dans l'île de l'Océan indien, "équivaut à un coup d'Etat". Le porte-parole du Département d'Etat Robert Wood a annoncé vendredi que l'administration Obama allait suspendre toutes les aides hors aide humanitaire à la suite de la démission du président Marc Ravalomanana, après deux mois de bras de fer politique avec son rival de l'opposition Andry Rajoelina. Robert Wood a appelé la population à prendre immédiatement des mesures pour restaurer un pouvoir constitutionnel. AP
Lire l'article [4]
Le projet du groupe sud-coréen Daewoo Logistics de louer un million d'hectares de terres à Madagascar pour y planter du maïs est annulé. C’est ce qu’a annoncé le nouveau dirigeant de l’île, Andry Rajoelina, récemment porté au pouvoir. Le géant industriel sud-coréen comptait initialement planter du maïs dans l'ouest de Madagascar, et produire ensuite de l'huile de palme sur 300.000 hectares de plus dans l'est du pays. La firme était censée s'engager à embaucher de la main-d'oeuvre locale et à financer le développement d'infrastructures dans les régions concernées. "Dans la constitution, il est stipulé que les terres de Madagascar ne sont ni à ...
Lire l'article [5]
Paris a pris acte mercredi du coup de force à Madagascar, le Quai d'Orsay appelant à une transition "coordonnée" et sans violence, tout en jugeant "trop long" le délai de 24 mois pour de nouvelles élections. "L'essentiel est que la transition se fasse de façon coordonnée et que l'on évite les violences envers qui que ce soit", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Eric Chevallier lors du point de presse électronique quotidien, entérinant l'accession à la présidence du chef de l'opposition Andry Rajoelina que la cour constitutionnelle malgache venait de légaliser. "Notre souhait est que Madagascar revienne rapidement à ...
Lire l'article [6]
L'ONU n'est pas en mesure de dire si le départ du président malgache Marc Ravalomanana et son remplacement par son opposant est légal, mais ne tolère pas les "changements de gouvernement anticonstitutionnels", a déclaré mercredi sa porte-parole. "La légalité de la situation (à Madagascar) n'est pas quelque chose que nous pouvons déterminer", a déclaré Michèle Montas, répondant à la question de savoir si le départ du président constituait un coup d'état. "Ce qui est sûr, c'est que nous ne tolérons pas les changements de gouvernement anticonstitutionnels", a-t-elle ajouté. La Haute cour constitutionnelle (HCC) de Madagascar a officiellement entériné mercredi l'accession au pouvoir d'Andry ...
Lire l'article [7]
L’opposition malgache conduite par le jeune maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina, qui refaisait une apparition publique après onze jours en cachette, a annoncé ce samedi sa prise de pouvoir dans le pays et a déclaré que le chef de l'Etat « n'est plus à même d'exercer les attributions qui lui sont dévolues par la Constitution et (...) il est patent que les forces armées (lui) refusent l'obéissance , rapporte des sources de l’AFP dans la Grande île. Comme annoncé, précise l’AFP « l'opposant malgache Andry Rajoelina, est apparu en public, samedi 14 mars, pour la première fois depuis qu'il a fait ...
Lire l'article [8]
Le porte- parole du ministère français des Affaires étrangères, Eric Chevallier, a dédramatisé, lundi, la tension diplomatique entre la France et le Gabon, estimant qu’il est dans l’intérêt mutuel des deux pays de poursuivre leur coopération. "Notre dialogue et notre coopération sont favorables à nos deux pays", a-t-il déclaré lors d’un point de presse. Le Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir) a demandé samedi une mise à plat des accords de coopération entre la France et le Gabon, jugeant inacceptable "la campagne orchestrée [en France] contre le Gabon et ses plus hautes autorités". "Nos relations avec le Gabon sont anciennes et couvrent un très ...
Lire l'article [9]
La France a souhaité lundi "poursuivre sereinement" ses relations avec le Gabon où le parti au pouvoir souhaite réexaminer les relations bilatérales en invoquant une campagne de "déstabilisation" française contre ce pays. "Nos relations avec le Gabon sont anciennes et couvrent un très large domaine de coopération. Notre dialogue et notre coopération sont favorables à nos deux pays", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier. "Nous souhaitons les poursuivre sereinement", a ajouté M. Chevallier en réponse à une question. Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a appelé samedi à "réexaminer en profondeur les accords de ...
Lire l'article [10]
Madagascar: La contestation s’amplifie contre Rajoelina
Madagascar: pour Andry Rajoelina, le monde doit respecter la volonté populaire
Madagascar: Etats-Unis et France parlent désormais de coup d’Etat
Les Etats-Unis suspendent leur aide à Madagascar
Rajoelina annule le projet agricole de sud-coréen à Madagascar
Paris appelle à une “transition coordonnée” à Madagascar
Madagascar: l’ONU ne se prononce pas
Madagascar: L’opposition malgache annonce sa prise de pouvoir et l’organisation des élections dans 24 mois
France-Gabon: Paris minimise la tension diplomatique
Gabon: Paris veut des relations sereines