Socialisez

FacebookTwitterRSS

Madagascar: l’ONU ne se prononce pas

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique,Monde

L’ONU n’est pas en mesure de dire si le départ du président malgache Marc Ravalomanana et son remplacement par son opposant est légal, mais ne tolère pas les “changements de gouvernement anticonstitutionnels”, a déclaré mercredi sa porte-parole.

“La légalité de la situation (à Madagascar) n’est pas quelque chose que nous pouvons déterminer”, a déclaré Michèle Montas, répondant à la question de savoir si le départ du président constituait un coup d’état.

“Ce qui est sûr, c’est que nous ne tolérons pas les changements de gouvernement anticonstitutionnels”, a-t-elle ajouté.

La Haute cour constitutionnelle (HCC) de Madagascar a officiellement entériné mercredi l’accession au pouvoir d’Andry Rajoelina, désormais président d’une autorité de transition à la tête de l’Etat pour une durée maximale de deux ans.

Le président Marc Ravalomanana, lâché par l’armée, a démissionné mardi en transférant les pleins pouvoirs au directoire militaire. L’armée malgache a transmis quelques heures plus tard les “pleins pouvoirs” au chef de l’opposition. L’ancien président, menacé d’arrestation, a depuis disparu.

La majorité de la communauté internationale est restée neutre, s’abstenant de qualifier le nouveau pouvoir de légitime mais également de parler de coup d’Etat.


SUR LE MÊME SUJET
Le président déchu malgache, Marc Ravalomanana, dont on avait perdu la trace depuis la prise du pouvoir la semaine dernière par l'opposant Andry Rajoelina, se trouve au Swaziland, où se tiendra la semaine prochaine un sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe, a annoncé mardi un responsable swazi. A Madagascar, un porte-parole du gouvernement a annoncé la tenue d'une assise nationale en vue de l'organisation d'une élection présidentielle, en présence notamment des partis politiques, les 2 et 3 avril. "L'assise va essayer de déterminer la date pour l'organisation et la tenue de l'élection présidentielle et l'élaboration du code électoral", ...
Lire l'article
Andry Rajoelina, qui a pris les rênes du pouvoir à Madagascar, affirme dans une interview au Financial Times de lundi qu'il a le soutien de la population et refuse de céder à la pression de la communauté internationale qui réclame la tenue d'élections libres dans le pays. "Un seul homme ne peut pas construire une maison. Mais la communauté internationnale doit savoir qu'elle doit respecter la volonté populaire. C'est le peuple malgache qui décide de ce qui arrive à Madagascar," déclare Rajoelina au quotidien des milieux d'affaires. Le quotidien indique que Rajoelina a réaffirmé sa volonté d'organiser des élections présidentielles dans les ...
Lire l'article
Le Secrétaire général de l’OIF a appelé les autorités « à prendre d'urgence toutes les mesures nécessaires à un retour rapide à l'ordre constitutionnel et démocratique (...), et de permettre la tenue dans les meilleurs délais des élections libres, fiables et transparentes ». Selon la note, il « invite avec insistance au plein respect des droits et des libertés fondamentaux et à la protection des biens et des personnes, impliquant notamment la garantie de la sécurité du Président Marc Ravalomanana et de ses proches ». Le président de la « Haute autorité de la transition » malgache Andry ...
Lire l'article
Le nouveau régime au pouvoir à Antananarivo s'est défendu vendredi d'avoir commis un "coup d'Etat", face à la multiplication des condamnations internationales, l'Union africaine (UA) ayant pour sa part décidé de suspendre Madagascar. L'Union européenne (UE), les Etats Unis et la France, ancienne puissance coloniale, ont également dénoncé un "coup d'Etat", et appelé à l'organisation rapide d'élections. Washington a également annoncé vendredi la suspension de son aide non humanitaire à Madagascar. Fortement menacé d'isolement et de rupture de l'aide au développement essentielle à ce pays parmi les plus pauvres du monde, le nouveau pouvoir dirigé par Andry Rajoelina cherchait vendredi à dédramatiser ...
Lire l'article
Le nouveau président de transition de Madagascar Andry Rajoelina a annoncé jeudi la suspension des "activités de l'Assemblée nationale et du Sénat", 48 heures après son accession au pouvoir contestée par les Etats-Unis et l'Afrique australe. Les pouvoirs du Parlement, largement dominé par les partisans de Marc Ravalomanana forcé de démissionner de la présidence, seront exercés par deux nouvelles institutions - une "Haute Autorité pour la transition" et un "Conseil pour le redressement économique et social" - ainsi que par le gouvernement, a déclaré à la presse le nouveau porte-parole du gouvernement, Augustin Andriamananoro. Cette décision a été annoncée à ...
Lire l'article
Les militaires ont finalement poussé l’ancien président Marc Ravalomanana dans ses derniers retranchements. Après 2 mois de conflits, l’opposant malgache Andry Rajoelina, surnommé "TGV" par ses partisans, a pris la tête d’un gouvernement de transition dans l' île de l’océan indien. (Rédaction Internationale) - 135 morts et une île fragilisée sur le plan économique et divisée sur le plan politique, c’est ce que l’on pourra retenir de ces 2 mois de conflits ouverts entre deux hommes souhaitant être à la tête de Madagascar. L’ancien DJ, Andry Rajoelina, aura finalement eu raison du "roi du yaourt", l'homme d'affaires Marc Ravalomanana. ...
Lire l'article
Paris a pris acte mercredi du coup de force à Madagascar, le Quai d'Orsay appelant à une transition "coordonnée" et sans violence, tout en jugeant "trop long" le délai de 24 mois pour de nouvelles élections. "L'essentiel est que la transition se fasse de façon coordonnée et que l'on évite les violences envers qui que ce soit", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Eric Chevallier lors du point de presse électronique quotidien, entérinant l'accession à la présidence du chef de l'opposition Andry Rajoelina que la cour constitutionnelle malgache venait de légaliser. "Notre souhait est que Madagascar revienne rapidement à ...
Lire l'article
Après que son arrivée à la tête d'un gouvernement de transition a été avalisée par la Haute Cour constitutionnelle (HCC), Andry Rajoelina a réaffirmé, mercredi 19 mars, qu'il souhaitait l'arrestation et la comparution devant la justice de l'ancien président, Marc Ravalomanana, en fuite depuis sa démission mardi. Selon M. Rajoelina, son prédécesseur se cacherait actuellement dans la capitale, Antananarivo, probablement "dans une résidence d'ambassade" qu'il n'a pas identifiée. "Si vous êtes dans une résidence d'ambassade surveillée, on ne peut pas y pénétrer", a-t-il ajouté, avant de rappeller qu'un mandat d'arrêt avait été lancé contre M. Ravalomanana et qu'il entendait le faire ...
Lire l'article
Le président de Madagascar a démissionné
Le président malgache, Marc Ravalomanana, a démissionné, mardi 17 mars, et confié ses pouvoirs à l'armée, selon son porte-parole. C'est l'amiral Hyppolite Ramaroson, "le plus ancien dans le grade le plus élevé", qui devrait prendre la tête de l'Etat. Marc Ravalomanana, homme d'affaires porté au pouvoir en 2002 par un élan populaire, "a signé une ordonnance" par laquelle il transfère ses pouvoirs et celles du premier ministre "à un directoire militaire", selon plusieurs diplomates en poste à Antananarivo qui ont requis l'anonymat. Selon RFI, qui a contacté plusieurs chefs de l'état-major, ceux-ci ont affirmé qu'ils refuseraient de prendre le pouvoir. France ...
Lire l'article
Le président malgache Marc Ravalomanana a transféré tous ses pouvoirs à « un directoire militaire », selon des informations recueillies par RFI. Ce directoire serait chargé d’organiser des « assises nationales ». RFI a appris vers 11 h 30 TU que le président Ravalomanana a signé une ordonnance pour transférer tous ses pouvoirs et ceux de son gouvernement à un « directoire militaire ». RFI a donc aussitôt contacté plusieurs officiers supérieurs de l’état-major qui, dans un premier temps, ont affirmé ne pas être au courant, puis ont ensuite expliqué qu’il n’était pas question pour eux qu’ils acceptent de prendre le ...
Lire l'article
Madagascar : l’ancien président s’est réfugié au Swaziland
Madagascar: pour Andry Rajoelina, le monde doit respecter la volonté populaire
Madagascar: Abdou Diouf appelle les autorités à prendre toutes mesures nécessaires pour un retour à l’ordre constitutionnel
Madagascar: le nouveau pouvoir se défend d’avoir commis un “coup d’Etat”
Madagascar: le Parlement suspendu, le nouveau pouvoir contesté à l’étranger
MADAGASCAR – “TGV” prend le pouvoir de vitesse
Paris appelle à une “transition coordonnée” à Madagascar
A Madagascar, Rajoelina veut toujours traduire en justice son prédécesseur
Le président de Madagascar a démissionné
Madagascar: Marc Ravalomanana a transféré ses pouvoirs

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*