Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – Rumeur: Des Gabonais se prépareraient à bloquer le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba au Gabon

Auteur/Source: · Date: 19 Mar 2009
Catégorie(s): Rumeurs
edith_bongo2.jpg

Feu Edith Lucie Bongo Ondimba

Le décès d’Edith Bongo Ondimba semble attiser quelques passions de part et d’autre entre le Congo Brazza et le Gabon. La dernière rumeur venant de Libreville fait état de Gabonais s’étant réunis cet après-midi au State Omnisports de Libreville pour bloquer le départ vers le Congo du corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba. Ils se refuseraient à voir le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba quitter le Gabon vendredi matin comme prévu et visent à le manifester demain sur le passage du cortège funéraire.

On se souviendra que selon l’APA, une “entente” entre Omar Bongo (l’époux de la décédée) et Sassou Nguesso (le père) aurait été faite «à la demande de la famille Nguesso et dans le souci de s’en tenir au strict respect des us et coutumes Mbochis (ethnie de la défunte)». Selon cette entente, le corps devait être transféré vers Brazzaville et porté en terre à Edu, qui est la terre ancestrale de feue docteur Edith Lucie Bongo Ondimba, avait indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Le rapatriement du corps d’Edith Bongo était prévu demain vendredi à 11h00 selon un programme publié hier par le gouvernement gabonais.


SUR LE MÊME SUJET
Alors qu’elle aurait eu 46 ans le 10 mars, les souvenirs de Edith Lucie Bongo Ondimba, l’ex-première Dame gabonaise, disparue le 14 mars 2009 à Rabat au Maroc, pour qui une messe de requiem a été dite mercredi à la Cathédrale Sainte Marie de Libreville, n’ont pas disparu, un moment, de la mémoire des Gabonais qui estiment qu’elle a longuement œuvré en faveur du social, notamment des défavorisés dans le pays. A la faveur d’un micro-trottoir réalisé auprès de la population des quartiers de Libreville, l’on note d’emblée que la mémoire de l’ex première dame reste vive chez les Gabonais qui ...
Lire l'article
Gabon/Congo: Rumeur: Edith Lucie Bongo Ondimba serait morte de SIDA – Sassou à Bongo: “Tu as tué ma fille, salaud !”
Les rumeurs sur la fissure entre Omar Bongo du Gabon et Sassou Nguesso du Congo se font de plus en plus persistantes. Cette fissure aurait pour cause directe la mort d'Edith Lucie Bongo Ondimba suite à une maladie incurable le 14 mars dont les deux dictateurs ont fait le plus grand secret. Depuis le 7 février dernier, date à laquelle le BDP-Gabon Nouveau avait appris le premier la rumeur faisant état de la mort ou de la chute dans un coma profond et irréversible d'Edith-Lucie Bongo Ondimba, des rumeurs existent dans les cercles bongoïstes et sassouïstes qui faisaient état d'une sorte ...
Lire l'article
La foire municipale Pierre Louis Agondjo Okawé de Port-Gentil a refusé du monde, ce jeudi, à l’occasion des cérémonies de recueillements et des hommages de la population de l’Ogooué Maritime (Sud-Ouest) à l’endroit du Dr Edith Lucie Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon décédée le samedi 14 mars dernier à Rabat au Maroc. Venues des quatre arrondissements de la ville de Port-Gentil et de l'intérieur de la province de l'Ogooué Maritime, les populations qui se sont déplacées en masse se sont, comme dans toutes les autres provinces, inclinées et recueillies devant la chapelle ardente et signer le livre d'or ...
Lire l'article
Le corps de la Première dame gabonaise Edith Lucie Bongo, décédée samedi au Maroc, sera rapatrié mercredi vers Libreville pour des obsèques, puis sera transféré au Congo, sa terre natale, pour y être inhumé, de source officielle mardi. "A la demande de la famille Nguesso et dans le souci de s?en tenir au strict respect des us et coutumes Mbochis (ethnie de la défunte), les familles Bongo Ondimba et Sassou Nguesso ont décidé, après concertation, que les obsèques se dérouleront au Gabon et au Congo et que l?inhumation se fera à Edu, terre ancestrale de feue docteur Edith Lucie Bongo Ondimba", ...
Lire l'article
C’est aujourd’hui que vont se dérouler les obsèques officielles de l’épouse du chef de l’Etat, Edith-Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars à Rabat au Maroc. Le gouvernement, les corps constitués, ainsi que plusieurs délégations étrangères vont se relayer au palais présidentiel pour s’incliner devant la dépouille de la première dame. La nation gabonaise rendra tout au long de cette journée l'ultime hommage à l'épouse du président de la République Gabonaise, Edith-Lucie Bongo Ondimba. Après les centaines des milliers de personnes qui ont pris d'assaut le palais de bord de mer durant toute la soirée d'hier pour s'incliner devant la dépouille ...
Lire l'article
Le corps d'Edith Lucie Bongo, l'épouse du chef de l'Etat gabonais décédée samedi à Rabat, a été rapatrié mercredi matin au Gabon dans un avion de la Royal Air Maroc (RAM) spécialement affrété, a constaté un journaliste de l'AFP. Les présidents gabonais Omar Bongo Ondimba et congolais Denis Sassou Nguesso ont également quitté la capitale marocaine à destination du Gabon, peu de temps avant le départ du corps de Mme Bongo et dans un appareil gabonais, a-t-on précisé de même source. A leur départ de l'aéroport de Rabat-Salé, les deux chefs d'Etat ont été salués par les ministres marocains des Affaires étrangères ...
Lire l'article
Le corps de la Première dame gabonaise Edith Lucie Bongo, décédée samedi au Maroc, sera rapatrié mercredi vers Libreville pour des obsèques, puis sera transféré au Congo, sa terre natale, pour y être inhumé, de source officielle mardi. "A la demande de la famille Nguesso et dans le souci de s?en tenir au strict respect des us et coutumes Mbochis (ethnie de la défunte), les familles Bongo Ondimba et Sassou Nguesso ont décidé, après concertation, que les obsèques se dérouleront au Gabon et au Congo et que l?inhumation se fera à Edu, terre ancestrale de feue docteur Edith Lucie Bongo Ondimba", ...
Lire l'article
L’Agence de presse privée en ligne GABONEWS livre ici, le Programme officiel des obsèques de la Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée samedi dernier à Rabat au Maroc. Journée du mardi 17 mars 2009 - 17h00: Sortie du corps (Rabat) Veillée à la résidence Présidentielle à Rabat. Journée du mercredi 18 mars 2009 - 08h00: Décollage de Rabat pour Libreville de l’avion transportant leurs Excellences Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo et EL HADJ Omar BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise. - 09h00: Décollage de l’avion transportant la dépouille mortelle de la Première Dame, Madame Edith Lucie BONGO ONDIMBA. - ...
Lire l'article
Décès d’Edith Lucie Bongo, épouse du président gabonais
Edith Lucie Bongo, épouse du président gabonais Omar Bongo, est décédée samedi au Maroc. Elle était hospitalisée depuis plusieurs semaines à Rabat, selon des sources diplomatiques. (Reuters) Edith Lucie Bongo, épouse du président gabonais Omar Bongo, est décédée samedi au Maroc. Elle était hospitalisée depuis plusieurs semaines à Rabat, selon des sources diplomatiques. (Reuters) Son décès a été annoncé par le porte-parole de la présidence à la télévision nationale. Edith Bongo était hospitalisée depuis plusieurs semaines à Rabat, selon des sources diplomatiques. Des rumeurs avaient fait état de sa mort il y a plusieurs semaines. Fille de Denis Sassou Nguesso, âgée de 44 ...
Lire l'article
Edith Lucie Bongo Ondimba: un an après, les Gabonais ne l’ont pas oublié
Bongo Doit Partir
Gabon/Congo: Rumeur: Edith Lucie Bongo Ondimba serait morte de SIDA – Sassou à Bongo: “Tu as tué ma fille, salaud !”
Gabon: L’Ogooué-Maritime se recueille à la mémoire d’Edith Lucie Bongo Ondimba
Edith Lucie Bongo: Obsèques à Libreville, inhumation au Congo
Gabon : La Nation rend hommage à Edith-Lucie Bongo Ondimba
Maroc: rapatriement du corps d’Edith Lucie Bongo au Gabon
Gabon: obsèques d’Edith Lucie Bongo à Libreville, puis inhumation au Congo
Gabon: Programme des obsèques de la Première Dame, Edith Lucie Bongo Ondimba
Décès d’Edith Lucie Bongo, épouse du président gabonais

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne 3,20 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Mar 2009
Catégorie(s): Rumeurs
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

6 Réponses à Gabon – Rumeur: Des Gabonais se prépareraient à bloquer le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba au Gabon

  1. AVOMO

    23 Mar 2009 a 23:59

    Je commence sérieusement à m’inquiéter de la santé mentale de certains gabonais et gabonaises. A ma connaissance, un peuple fait une marche ou une grève pour des revendications fondées et utiles. C’est souvent un moyen de pression du peuple ou des salariés au gouvernement ou à un employeur ( pour le cas des salariés) pour obtenir de meilleures conditions de vie, de travail ou pour réparer une injustice. Pour le cas du décès de madame Edith Bongo, je ne comprends pas que de vrais pères de famille et de vraies mères de famille, je m’adresse particulièrement aux mères de famille gabonaises qui savent qu’au Gabon, la sécurité de nos enfants n’est pas assurée, que les effectifs dans les écoles sont pléthoriques ( des classes de 100 élèves parfois), que le chômage existe, que les maladies font des ravages, que l’accès aux soins est difficile pour les plus démunis et même pour les catégories moyennes d’ailleurs. Au lieu de revendiquer ces choses, elles ont préféré aller se ridiculiser dans les rues de la Capitale gabonaise pour que le corps de celle qui a pillé le Gabon en si peu de temps reste chez nous. j’ai été scandalisée par le dégré de cupidité de madame Edith Bongo quand j’ai lu la liste des biens qu’elle a acquis dès qu’elle a épousé le Président Bongo. à ce sujet je vous recommande de visiter le site http://congo-biensmalacquis.over.blog. Quand j’ai eu connaissance de tous les biens de cette femme, j’ai compris que madame Edith s’est dit qu’il me faut non seulement m’enrichir par le biais du Président Bongo, mais qu’il fallait le faire très vite. Au lieu que les gabonais et gabonaises reconnaissent que ce que madame Edith a fait est un pillage, un abus des biens sociaux, ils et elles ont fait le choix de s’attarder sur la fondation “Horizons nouveaux” que cette dernière a crée dans le seul but de fermer les yeux au peuple gabonais pour leur empêcher de regarder de près toutes les autres sociétes et entreprises qu’elle vient de laisser chez elle ( relire le discours de son père à son enterrement). Cela dépasse tout entendement d’entendre les gabonais et gabonaises vanter des aides sporadiques et privées que madame Edith en sa qualité de première dame du Gabon a apportées aux uns et aux autres. Soit dit en passant: la notion de solidarité, de collectivité n’existe plus au Gabon car chacun ne voit que sa petite personne et sa petite famille. Les gabonais et gabonaises continuent à affirmer que madame Edith Bongo était une femme épatante, une femme de coeur enfin bref… tous les bons attributs qu’on donne aux défunts. Même Hitler était bon pour certains… Aucun mort n’est méchant. Aussi donc, les mères de famille se sont rassemblées en pleurnichant au stade Omnisport pour revendiquer le droit d’inhumer madame Edith Bongo, épouse de monsieur le Président Bongo sur le sol gabonais alors même que le Président Bongo lui-même a accepté que son épouse soit inhumée chez elle au Congo. Cependant, je n’ai pas eu écho de la moindre tristesse ou chagrin de la part du peuple congolais. Au contraire, des amis congolais à qui j’avais souhaité mes vives condoléances m’ont répondu qu’ils ne se sentaient pas concernés par ce deuil car ile ne digèrent pas bien le fait que madame Edith Bongo et son père le Président Sassou aient détourné tous les immeubles publics et presque toutes les sociétés de Brazzaville. Ils n’ont pas aussi oublié les crimes et le sang qui a coulé pendant la guerre qui a remis monsieur Sassou au pouvoir. Si on me parle de Angélina Jolie comme étant une femme de coeur, je comprendrais car elle aide les démunis dans le monde et participe aux oeuvres humanitaires avec ses propres fonds. Mais hisser madame Edith dans la catégorie des dames de coeur est un peu trop exagéré. Que vouliez-vous qu’elle fasse? Piller le Gabon sans une petite contrepartie? Elle était intelligente et futée. Son père monsieur Sassou Président du Congo n’ a t-il pas dit dans son discours lors de l’ enterrement de sa chère fille Edith Bongo qu’il la prie de lui donner un peu de son intelligence? (quand l’élève dépassait déjà le professeur). Intelligente et cupide comme on le sait maintenant, madame Edith Bongo devait voiler son pillage du Gabon pour laisser le peuple dans l’ignorance de ses méfaits afin d’opérer en douce sa mise à sac. C’est pour cela qu’elle a créé sa fondation “Horizons nouveaux” ce qui lui vaut aujourd’hui tous les honneurs. Qu’a t-elle fait d’autres?. On parle de sa lutte contre le sida, mais tout le monde lutte contre cette maladie et chacun à sa manière. Pourquoi ne parle-t-on pas de ces près de 70 sociétés, de ses beaux hôtels luxueux qu’elle vient de laisser chez elle au Congo? Tous les biens que la liste mentionne ne sont pas mis en avant mais seulement sa “Fondation Horizons nouveaux” pourquoi ne parle t -on pas de son voeu de transformer et rendre sa ville natale la plus belle et la plus riche de toutes les villes du monde? Avant d’aller pleurnicher pour obtenir le droit de disposer du corps de la fille du Président congolais Sassou, posez-vous d’abord la question de savoir si madame Edith Bongo avait épousé le Président Bongo pour ses beaux yeux ou pour son porte-monnaie? Moi je répondrai pour son porte-monnaie et c’est d’autant plus probant quand on voit l’écart d’âge qui existait entre elle et son époux et la façon dont elle s’est précipiter pour piller vite et bien les richesses du Gabon. On dirait qu’elle était devenue plus riche que son père et son époux. Au fait, si elle avait aimé le Président Bongo et le peuple gabonais comme certains s’evertuent à nous le chanter, pouquoi n’a t-elle pas émis le voeu d’être inhumée au Gabon dans ses dernières volontés? Et pourtant ses deux enfants sont des gabonais, elle-même était devenue aussi gabonaise. Ma question: manquerait-il de vrais problèmes aux gabonais pour s’attarder sur ceux de l’endroit où madame Edith Bongo doit être inhumée? Franchement mes frères gabonais et mes soeurs gabonaises ne lésinent plus dans l’art et la manière de flatter notre cher Président Bongo. Va t-il nommer Ministre ou envoyer une enveloppe plein de millions à tous ceux qui se sont affichés ostensiblement pendant ce deuil présidentiel? Dans sa tristesse et son chagrin, a t-il pu seulement remarquer tous ces bons comédiens et acteurs de cinéma? Heureusement que le ridicule ne tue pas!!! Pour ma part, les gabonais devraient plutôt tirer des leçons de ce genre de situation et s’atteler à conseiller notre cher Papi Bongo pour qu’à l’avenir il ne commette plus de telles erreurs et puis lui dire clairement que la plupart des actes qu’ils posent sont mauvais. La famille Sassou s’est-elle souvenue un seul instant que le Président Bongo a rendu leur fille richissime? Pouquoi le Président Bongo est-il aller épouser la fille d’un autre Chef d’Etat? On dit que l’amour n’a pas de frontière mais le fait pour le Président Bongo d’aller épouser une étrangère en étant en plein exercice de ses mandats présidentiels était assez inconvenant à mon humble avis. Si le Président Bongo avait été marié à une étrangère avant son accession au sommet de l’Etat cela pouvait se comprendre car il n’allait tout de même pas divorcer de son épouse parce qu’il serait devenu Président de la République. Les gabonais et gabonaises qui sont si traumatisés et malheureux pour le décès de madame Edith Bongo et qui rêvaient d’aller se recueillir de temps en temps sur la tombe de madame Edith Bongo devaient s’attendre à ce genre de geste et comportement de la part de monsieur Sassou. Au fait, si madame Edith Bongo, avait été inhumée au Gabon, qu’est-ce qui allait changer dans la vie des gabonais et gabonaises notamment la vie des grévistes qui ont voulu bloquer le corps de madame Edith Bongo au Gabon?
    Ce deuil qui vient de frapper les deux pays (le Gabon et le Congo brazzaville) doit interpeler tous les gabonais, ils doivent se dire que ce deuil est une affaire privée, mais que serait-il advenu si c’était un conflit qui oppose les deux pays? Nous devons donc faire très attention et respecter les engagements que nous prenons vis à vis des autres surtout quand on a des attributions et de hautes resposabilités telles que celles d’un Président de la République. Nous devons éviter de poser des actes qui pourraient s’avérer indécents ou indélicats voire même compromettants pour nos employés comme pour notre peuple. Eviter des erreurs telles que aller épouser une étrangère qui n’avait pour dessein que de piller les richesses du Gabon pour aller investir au Congo surtout quand on est un président de la République. Fort heureusement que le Président Bongo a et a toujours eu des “lèche-bottes” qui le soutiennent dans ses bêtises. Mes frères gabonais et soeurs gabonais, face à notre idôlatrie pour le Président Bongo, nous devons parfois nous poser la question suivante: “De quoi je me mêle moi?” car c’est la première fois que j’entends qu’on fait pression sur un époux pour qu’il enterre son épouse sur son sol.

    Merci pour ceux qui liront ce message et me comprendront

  2. chanzia

    21 Mar 2009 a 10:29

    bonjour
    qu est ce qu’ on a jamais vu , elle est morte un point c est tout et la vie continue ; les gabonais ont plus de pb ; la fonction publique est en grève , rien ne va au gabon , nous qui sommes en france nous avons nos pb de passeport biométrique qu’on ne peut ne pas renouveller nos cartes de séjours par ce que nos passeports sont expirés , les étudiants sont en grève , la population meurt de faim et les jeunes diplomés sans emplois , voilà les soucis des gabanais ,pas les gens qui ont passer toute leurs vie à danser les zaiko et passer leur temps à faire faux usage de faux à l international comme madame bongo qui a été incapable d exercer sa fonction de docteur(un faux diplome)laisser le bruit de docteur , m importe qui pouvait aussi faire les meme actions et plus q ‘elle surtout quand tu as l argent comme elle l avait

  3. sven markus

    20 Mar 2009 a 05:22

    Aux squateurs de se site nous vous disons depuis quelques jours que le decès de Mme OBO n´est pas le problème des gabonais dans leur majorité , nous avons des hopitaux qui sont fermés depuis des mois pour raison de grève du personnel , des étudiants qui réclament le paiement de leurs bourses , des fonctionnaires qui réclament de meilleures conditions de travail … voilà les soucis des citoyen gabonais. ARRETEZ de nous casser les c….avec l´inhumation à edu de Mme OBO, le monde ne va pas arrêter de tourner parce que M sassou a décidé d´inhummer sa fille dans son village , en plus au delà de l´aspect politic du problème M sassou reste avant tout un humain , sa fille est morte dans des conditions floues car contrairement à ce que les médias veulent nous faire croire cette femme ne souffrait pas du sida, l´hypothese des pratiques occultes de son animal de mari ont eu raison sur elle . La dernière fois que Mme Edith lucie bongo ondimba a été vu en public et en bonne santé remonte à 2005 lors de la campagne presidentille ,à l´issue de ces presidentielles ses problèmes de santé ont commencé des sources bien informées du milieu affirment qu´elle a voulu trop poussée sa curiosité sur les pratiques occultes de son mari.En bon pere de famille M sassou
    ne peut pas laisser sa fille être enterée chez quelqu´un qui indirectement est à l´origine de sa mort !!!

  4. Mapangou

    19 Mar 2009 a 16:21

    Ce ne sont pas les Gabonais qui sont ridicules, mais l’entourage de Bongo qui veut sucer l’argent de Bongo en organisant ce genre de marches ridicules.

  5. emane

    19 Mar 2009 a 14:02

    les gabonais sont vraiment ridicules!!!!mais d un ridicule!! on dit que le ridicule tue les gabonais seraient donc morts avec la lucie bongonguessoondimba??

  6. esaatouk

    19 Mar 2009 a 13:06

    C’est une honte pour la nation gabonaise toute entière. L’interêt et l’honneur de la nation priment sur les soient disant us et coutumes Mbochis. Edith était la première dame et de surcroit avec la nationalité gabonaise si un temps soit peu ce gouvernement et les dirigants au sommet de cet Etat peuvent poser un acte louable: Faire enterrer la Première Dame au Gabon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*