Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’Union africaine suspend Madagascar

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique

L’Union africaine (UA) a suspendu, vendredi 20 mars, Madagascar de ses instances après la prise du pouvoir par l’opposant Andry Rajoelina. “Le conseil estime que ce qui s’est produit à Madagascar entre dans la définition d’un changement de gouvernement non constitutionnel”, a déclaré l’ambassadeur du Burkina Faso, Bruno Nongoma Zidouemba, président du conseil de sécurité de l’Union. “Le conseil a donc décidé de suspendre la participation de Madagascar aux instances et organes de l’UA.”

La Communauté pour le développement de l’Afrique australe avait déjà refusé, jeudi, de reconnaître le nouvel homme fort de l’île. M. Zidouemba estime que la remise du pouvoir par les militaires à Andry Rajoelina revient à un coup d’Etat, et ajoute que l’UA étudiera ultérieurement la possibilité d’imposer des sanctions.

“QUEL CRIME A ÉTÉ COMMIS ?”

Le chef du gouvernement transitoire nommé par M. Rajoelina, Roindefo Monja, a déclaré que son administration plaiderait son cas devant l’UA et la communauté internationale. “Qu’ont-ils à dire à propos d’une lutte pour la liberté et la démocratie ? Quel crime a été commis ?” s’est-il interrogé. “Nous expliquerons notre cause au monde entier (…). Le peuple a réclamé la liberté et les militaires se sont ralliés au mouvement populaire mais n’ont pas pris le pouvoir (…). Nous sommes sûrs que la communauté internationale comprendra.”

Le nouveau numéro un malgache, âgé de seulement 34 ans, a présidé jeudi son premier conseil des ministres et dissous l’Assemblée nationale et le Sénat. M. Rajoelina, qui a six ans de moins que l’âge légal pour être chef de l’Etat, doit prêter serment samedi prochain. Il s’est engagé à organiser des élections d’ici deux ans.

La communauté internationale a globalement réagi prudemment au changement de pouvoir à Madagascar. La Norvège a fait savoir qu’elle maintenait le gel de l’aide à Madagascar imposé cette semaine après l’arrivée au pouvoir de M. Rajoelina. La France a déclaré qu’elle poursuivrait son aide, même si elle a jugé trop long le délai de deux ans pour organiser des élections. A Washington, le département d’Etat a jugé “non démocratique” le transfert du pouvoir à Antananarivo.

LEMONDE.FR avec Reuters
 


SUR LE MÊME SUJET
Le président déchu malgache, Marc Ravalomanana, dont on avait perdu la trace depuis la prise du pouvoir la semaine dernière par l'opposant Andry Rajoelina, se trouve au Swaziland, où se tiendra la semaine prochaine un sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe, a annoncé mardi un responsable swazi. A Madagascar, un porte-parole du gouvernement a annoncé la tenue d'une assise nationale en vue de l'organisation d'une élection présidentielle, en présence notamment des partis politiques, les 2 et 3 avril. "L'assise va essayer de déterminer la date pour l'organisation et la tenue de l'élection présidentielle et l'élaboration du code électoral", ...
Lire l'article
Les condamnations se succèdent depuis l’accession au pouvoir du président de transition malgache. Andry Rajoelina est de plus en plus contesté sur la scène internationale, mais aussi chez lui… La pression monte contre Andry Rajoelina. Le président de transition de Madagascar a prêté serment samedi à Antananarivo. Devant 40 000 partisans, l’ancien maire de la capitale a multiplié les paroles apaisantes. « Je jure que je ferai de mon mieux pour faire le bien du peuple. Et je jure de respecter les lois en vigueur à Madagascar », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Nous proclamons la fin de la dictature, de ...
Lire l'article
Trois milliers d'opposants à Andry Rajoelina ont pris part dans le centre d'Antananarivo lundi à ce qu'ils présentent comme la première d'une série de manifestations pour obtenir le départ du nouveau "leader transitoire" de Madagascar, parvenu au pouvoir la semaine dernière grâce à l'armée. Boudé par la communauté internationale, le nouvel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, est confronté dès ce lundi dans la capitale à un rassemblement de ses opposants, sur la même place du 13-Mai d'où ses partisans ont poussé son prédécesseur à la démission. (Reuters/Siphiwe Sibeko) Boudé par la communauté internationale, le nouvel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, ...
Lire l'article
Andry Rajoelina, qui a pris les rênes du pouvoir à Madagascar, affirme dans une interview au Financial Times de lundi qu'il a le soutien de la population et refuse de céder à la pression de la communauté internationale qui réclame la tenue d'élections libres dans le pays. "Un seul homme ne peut pas construire une maison. Mais la communauté internationnale doit savoir qu'elle doit respecter la volonté populaire. C'est le peuple malgache qui décide de ce qui arrive à Madagascar," déclare Rajoelina au quotidien des milieux d'affaires. Le quotidien indique que Rajoelina a réaffirmé sa volonté d'organiser des élections présidentielles dans les ...
Lire l'article
Le nouveau régime au pouvoir à Antananarivo s'est défendu vendredi d'avoir commis un "coup d'Etat", face à la multiplication des condamnations internationales, l'Union africaine (UA) ayant pour sa part décidé de suspendre Madagascar. L'Union européenne (UE), les Etats Unis et la France, ancienne puissance coloniale, ont également dénoncé un "coup d'Etat", et appelé à l'organisation rapide d'élections. Washington a également annoncé vendredi la suspension de son aide non humanitaire à Madagascar. Fortement menacé d'isolement et de rupture de l'aide au développement essentielle à ce pays parmi les plus pauvres du monde, le nouveau pouvoir dirigé par Andry Rajoelina cherchait vendredi à dédramatiser ...
Lire l'article
ADDIS ABEBA - L'Union africaine a suspendu Madagascar de ses instances après la prise du pouvoir par l'opposant Andry Rajoelina, considérant que celle-ci correspondait à "un changement de gouvernement non constitutionnel". "Le conseil estime que ce qui s'est produit à Madagascar entre dans la définition d'un changement de gouvernement non constitutionnel", a déclaré l'ambassadeur du Burkina Faso, Bruno Nongoma Zidouemba, président du conseil de sécurité de l'Union africaine. "Le conseil a donc décidé de suspendre la participation de Madagascar aux instances et organes de l'UA." La Communauté pour le développement de l'Afrique australe avait déjà refusé jeudi de reconnaître le nouvel homme ...
Lire l'article
Le nouveau président de transition de Madagascar Andry Rajoelina a annoncé jeudi la suspension des "activités de l'Assemblée nationale et du Sénat", 48 heures après son accession au pouvoir contestée par les Etats-Unis et l'Afrique australe. Les pouvoirs du Parlement, largement dominé par les partisans de Marc Ravalomanana forcé de démissionner de la présidence, seront exercés par deux nouvelles institutions - une "Haute Autorité pour la transition" et un "Conseil pour le redressement économique et social" - ainsi que par le gouvernement, a déclaré à la presse le nouveau porte-parole du gouvernement, Augustin Andriamananoro. Cette décision a été annoncée à ...
Lire l'article
Le projet du groupe sud-coréen Daewoo Logistics de louer un million d'hectares de terres à Madagascar pour y planter du maïs est annulé. C’est ce qu’a annoncé le nouveau dirigeant de l’île, Andry Rajoelina, récemment porté au pouvoir. Le géant industriel sud-coréen comptait initialement planter du maïs dans l'ouest de Madagascar, et produire ensuite de l'huile de palme sur 300.000 hectares de plus dans l'est du pays. La firme était censée s'engager à embaucher de la main-d'oeuvre locale et à financer le développement d'infrastructures dans les régions concernées. "Dans la constitution, il est stipulé que les terres de Madagascar ne sont ni à ...
Lire l'article
Paris a pris acte mercredi du coup de force à Madagascar, le Quai d'Orsay appelant à une transition "coordonnée" et sans violence, tout en jugeant "trop long" le délai de 24 mois pour de nouvelles élections. "L'essentiel est que la transition se fasse de façon coordonnée et que l'on évite les violences envers qui que ce soit", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Eric Chevallier lors du point de presse électronique quotidien, entérinant l'accession à la présidence du chef de l'opposition Andry Rajoelina que la cour constitutionnelle malgache venait de légaliser. "Notre souhait est que Madagascar revienne rapidement à ...
Lire l'article
L'ONU n'est pas en mesure de dire si le départ du président malgache Marc Ravalomanana et son remplacement par son opposant est légal, mais ne tolère pas les "changements de gouvernement anticonstitutionnels", a déclaré mercredi sa porte-parole. "La légalité de la situation (à Madagascar) n'est pas quelque chose que nous pouvons déterminer", a déclaré Michèle Montas, répondant à la question de savoir si le départ du président constituait un coup d'état. "Ce qui est sûr, c'est que nous ne tolérons pas les changements de gouvernement anticonstitutionnels", a-t-elle ajouté. La Haute cour constitutionnelle (HCC) de Madagascar a officiellement entériné mercredi l'accession au pouvoir d'Andry ...
Lire l'article
Madagascar : l’ancien président s’est réfugié au Swaziland
Madagascar: La contestation s’amplifie contre Rajoelina
À Madagascar, l’opposition à Rajoelina s’organise
Madagascar: pour Andry Rajoelina, le monde doit respecter la volonté populaire
Madagascar: le nouveau pouvoir se défend d’avoir commis un “coup d’Etat”
L’Union africaine a suspendu Madagascar de ses instances après la prise du pouvoir par l’opposant Andry Rajoelina
Madagascar: le Parlement suspendu, le nouveau pouvoir contesté à l’étranger
Rajoelina annule le projet agricole de sud-coréen à Madagascar
Paris appelle à une “transition coordonnée” à Madagascar
Madagascar: l’ONU ne se prononce pas


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*