Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon/Congo: Rumeur: Edith Lucie Bongo Ondimba serait morte de SIDA – Sassou à Bongo: “Tu as tué ma fille, salaud !”

Auteur/Source: · Date: 25 Mar 2009
Catégorie(s): Commentaire,Révélations,Rumeurs
nguesso_bongo.jpg

Bongo et Sassou brouillés?

Les rumeurs sur la fissure entre Omar Bongo du Gabon et Sassou Nguesso du Congo se font de plus en plus persistantes. Cette fissure aurait pour cause directe la mort d’Edith Lucie Bongo Ondimba suite à une maladie incurable le 14 mars dont les deux dictateurs ont fait le plus grand secret.

Depuis le 7 février dernier, date à laquelle le BDP-Gabon Nouveau avait appris le premier la rumeur faisant état de la mort ou de la chute dans un coma profond et irréversible d’Edith-Lucie Bongo Ondimba, des rumeurs existent dans les cercles bongoïstes et sassouïstes qui faisaient état d’une sorte de brouille latente entre les deux dictateurs qui avait pour centre la “maladie incurable” dont souffrait Edith-Lucie Bongo Ondimba.

La brouille se serait faite un peu plus persistante dans les semaines qui ont vu les deux kleptocrates séjourner des semaines durant au Maroc après s’y être rendus précipitamment dès l’annonce officielle le 5 février de la dégradation de l’état de santé d’Edith Lucie Bongo Ondimba, épouse de Bongo Ondimba du Gabon et fille de Sassou Nguesso du Congo Brazzaville.

Le BDP-Gabon Nouveau dispose désormais des détails de cette rumeur de brouille qui aurait tendu les rapports entre les deux dictateurs lors de leurs longs séjours au Maroc au chevet d’Edith Bongo, même si, pour le moment, nous mettons tout cela dans la catégorie « forte rumeur ».

Sassou Nguesso aurait ainsi, selon la rumeur, lancé à Omar Bongo un “Tu as tué ma fille, salaud!” quand les deux hommes se sont retrouvés au chevet d’Edith le samedi 7 février. Omar Bongo s’était rendu précipitamment au Maroc le jeudi 5 février, suivi par Sassou Nguesso le samedi 7 février.

Cette attaque directe de Sassou envers son beau-fils (beau-fils plus vieux que son beau-père d’ailleurs) aurait, dès le départ, brouillé les deux hommes qui, dès lors, se sont soigneusement évités pendant la quasi durée de leur séjour au Maroc, ne recommençant à parler qu’au moment de l’annonce officielle le 14 mars de la mort d’Edith, qui, selon des sources médicales, serait cliniquement morte le 7 février dernier puisque tombée dans un coma profond et irréversible, contrairement à l’annonce faite par le gouvernement gabonais selon laquelle son état de santé se serait amélioré.

bongo-sassou2.jpg

Bongo et Sassou pleurent.Cliquez image pour agrandir.

L’on vit ainsi les deux hommes s’étreindre de douleur au Maroc pour pleurer dans le remord des crocodiles, l’un (Bongo) pour avoir « tué » la fille de l’autre, et l’autre (Sassou) pour avoir « vendu » sa fille à l’autre. Mais tout cela, évidemment, sur fond de brouille.

La source de la brouille vient du fait que dans l’entourage de Sassou Nguesso, tout le monde reprocherait à Omar Bongo d’avoir délibérément communiqué le VIH/SIDA à Edith Lucie Bongo Ondimba. Des rumeurs persistantes au Gabon ont en effet, depuis au moins 15 ans, fait état du fait qu’Omar Bongo serait séropositif mais que sa séropositivité n’aurait pas encore dégénéré en SIDA. L’on se souviendra en effet que, avec les bons soins, l’on peut retarder la transformation du VIH en SIDA, l’étape du SIDA étant plus ou moins la phase maladive et terminale de la maladie. Avec les cocktails anti-SIDA qui existent aujourd’hui, il est même possible de reculer la phase terminale et certaines personnes avec un métabolisme fort arrivent même à vivre longtemps avec le SIDA dans le corps, quoique péniblement. Magic Johnson, l’ancien prodige américain de basket-ball, vit avec le VIH depuis 15 ans et n’a jamais développé le SIDA.

Il semblerait qu’Edith Bongo Ondimba aurait été moins chanceuse que son mari selon la rumeur qui vient des milieux congolais.

Dans la mort d’Edith Lucie Bongo Ondimba, l’hypothèse du SIDA tient la route car en conformité avec une dégradation progressive de la santé chez la première dame du Gabon qui n’avait plus été vue au Gabon depuis pratiquement 2006. Des rumeurs persistantes faisaient état d’une maladie incurable (SIDA ou autre) qui la maintenait dans l’agonie la plus totale et dans le besoin permanent d’attention. D’autres rumeurs la disaient atteinte de maladie mentale. Le régime Bongo avait fait de la situation d’Edith Bongo un vrai secret d’état depuis que la première Dame était atteinte de son affliction. De France où elle se faisait soigner, elle avait été secrètement amenée au Maroc où elle est finalement décédée.

Le secret d’état fait autour des causes de la mort d’Edith par les familles Bongo et Sassou conforte également la rumeur d’une mort par SIDA car les familles, selon des sources proches, éviteraient de salir le nom d’Edith par l’annonce d’une mort aussi ignominieuse qui ferait immédiatement d’Omar Bongo un criminel puisqu’ayant communiqué le VIH à Edith alors qu’il s’en savait atteint. Bongo et Sassou se seraient donc arrangés pour garder secrète la cause de la mort de la jeune femme décédée dans la fleur de l’âge à seulement 45 ans. Le fait que la cause de la mort d’Edith n’ait jamais été évoquée officiellement, et que les sources officielles se soient limitées aux annonces de « longue maladie », conforterait ainsi la thèse d’une mort par SIDA, surtout quand on sait que aucune photo d’Edith Bongo dans sa phase terminale n’a été prise et que les médecins marocains ont été tenus au secret le plus total pendant toute la durée du séjour de la patiente au Maroc.

sassoupleure.jpg

Sassou pleurant Edith

Sassou Nguesso, tandis qu’Edith agonisait au Maroc, serait resté inconsolable. Il se reprocherait la mort de sa fille car c’est à cause des pressions familiales venant de son père qu’Edith avait finalement accepté d’épouser Omar Bongo, un vieillard de 30 ans son aîné. Beaucoup ont vu en ce mariage arrangé un mariage de raison qui assurait aux familles Bongo et Sassou le soutien politique de part et d’autres de la frontière. L’on se souviendra que c’est grâce à l’argent gabonais que Sassou a pu reconquérir le pouvoir au Congo, dans une guerre civile sanglante de 10 ans (1993-2003) qui a fait des milliers de victimes (10.000 à 15.000 morts selon certaines sources).

Côté gabonais, la vie sexuelle débridée d’Omar Bongo n’est plus à démontrer. Entre les dizaines d’enfants bâtards faits par le dictateur gabonais dans de multiples relations extraconjugales et son amour pour les prostituées, Omar Bongo n’a jamais rechigné devant la vue des fesses d’une femme.

L’on se souviendra que, de sources diplomatiques sûres, Omar Bongo, qui transforme souvent son corps diplomatique en laquais pour chercher des femmes pour lui lors de ses voyages à l’étranger, aurait, alors qu’il assistait à l’Assemblée générale de l’ONU en 2002, chargé un diplomate de la mission gabonaise à l’ONU d’aller lui “chercher une femme,” alors même qu’Edith Lucie Bongo était dans une suite pas trop loin de la sienne dans le même hôtel ! Omar Bongo aurait ainsi donné, sur le coup, 200.000 dollars à cette fameuse femme suite à une simple fellation!!!

Omar Bongo aurait même en 2004 tenté de séquestrer une ancienne candidate à Miss Pérou dans son palais au Gabon pour en recevoir des faveurs sexuelles. L’affaire avait fait le tour des médias du monde et le BDP-Gabon Nouveau avait dû écrire une lettre d’excuses au gouvernement péruvien au nom du Gabon pour cette ignominie.

Et depuis que le Gabon est devenu le bastion de la prostitution chinoise en Afrique grâce aux bons soins d’Omar Bongo, tout un trafic de prostituées asiatiques a désormais comme base le Gabon, avec la bénédiction du dictateur lui-même.

Sans compter le simple fait qu’au Maroc même Omar Bongo dispose d’un certain nombre de maîtresses avec lesquelles il aurait eu des bâtards, maîtresses qu’il a continué à fréquenter alors même qu’il se trouvait au chevet d’Edith Lucie. Un scandale, donc.

Si, donc, la rumeur de la mort par SIDA d’Edith Lucie Bongo Ondimba venait en effet à se confirmer, il va sans dire que la conclusion la plus évidente serait que son époux Omar Bongo, en serait forcément atteint. Et cela voudrait dire, en effet, qu’Omar Bongo aurait délibérément “tué” Edith Lucie en lui donnant une maladie dont il se savait pourtant atteint. D’où la colère de Sassou qui n’arrive pas à pardonner ce méfait à son si vieux gendre.

Par ailleurs, le fait qu’Edith Lucie Bongo ait été mise en terre sans autopsie pour déterminer officiellement la cause de sa mort laisse des doutes sur un décès manié dans le secret total car il s’agissait de cacher aux peuples gabonais et congolais cette information qui n’allait pas manquer de faire des vagues de part et d’autre de la frontière Congo-Gabon.

Mais cet accord Bongo-Sassou n’a pas suffi pour atténuer la brouille entre les deux hommes car, officieusement, Sassou aurait vigoureusement refusé qu’Edith soit enterrée au Gabon et aurait même menacé Bongo d’invasion militaire du Gabon si Bongo ne lui rendait pas le corps de sa fille. Il aurait dit à Bongo qu’il ne laisserait jamais le corps d’Edith à un « criminel ». Bongo a été obligé de céder pour ne pas risquer une querelle qui confirmerait sa séropositivité et, donc, sa criminalité.

bongo_edith_0.jpg

Bongo Ondimba et Edith Lucie

Officiellement, les deux hommes ont annoncé aux médias que la décision de rendre le corps à Sassou serait due au désir de respecter la tradition Mboshie, l’ethnie de Sassou (12% de la population congolaise), tradition qui, selon cette interprétation, exigerait le retour du corps des femmes Mboshies à leurs parents suite à leur mort. Tout le monde sait cependant que les traditions patriarcales africaines ont tendance à laisser au mari le corps de son épouse, ce qui veut dire que Edith aurait normalement dû, selon ces traditions, être enterrée au Gabon auprès de son époux et non au Congo. Le retour aux parents ne serait acceptable qu’en cas de divorce ou de répudiation de la femme par l’époux lors de son vivant. Y aurait-il eu un divorce secret entre Edith et Bongo dont personne n’aurait été au courant ?

Reste à savoir si le remord de Sassou pour avoir « vendu » sa fille à un « criminel » suffira pour sevrer à jamais les rapports mafieux entre lui et Omar Bongo maintenant qu’Edith n’est plus. Cette mort demeure cependant un coup dur pour Omar Bongo qui espérait bien faire du Congo sa base arrière au cas où les Gabonais décidaient un jour de le chasser du pouvoir.

Mais tout ceci n’est que rumeur, donc à prendre avec des pincettes (NDLR).

Source: BDP-Gabon Nouveau 


SUR LE MÊME SUJET
La première Dame du Gabon Edith Lucie Bongo Ondimba a été inhumée ce dimanche à 13 heures 25 minutes au cimetière familial de Konakona, à Edu au Nord du Congo, en présence notamment des présidents gabonais Omar Bongo Ondimba son époux, congolais, Dénis Sassou Nguesso son père, Joseph Kabila de la République Démocratique du Congo (RDC), de Faure Gnassingbé du Togo, de François Bozizé de la République Centrafricaine (RCA), ainsi que des membres des familles de la disparue et de nombreuses personnalités étrangères.
Lire l'article
La dépouille mortelle de la Première dame du Gabon, Edith-Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars à Rabat, au Maroc, est arrivée vendredi en début d'après-midi à Brazzaville, en provenance du Libreville, a constaté le correspondant de la PANA. De l'aéroport international Maya Maya, le cortège est passé par les principales de avenues de Brazzaville pour amener la dépouille au Stade Saint Denis, dans le quartier de Mpila, dans le nord de la capitale congolaise, non loin de la résidence privée du chef de l'Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, père de la défunte. Les populations de la capitale congolaise s'activent pour rendre, ...
Lire l'article
Gabon – Rumeur: Des Gabonais se prépareraient à bloquer le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba au Gabon
Le décès d'Edith Bongo Ondimba semble attiser quelques passions de part et d'autre entre le Congo Brazza et le Gabon. La dernière rumeur venant de Libreville fait état de Gabonais s'étant réunis cet après-midi au State Omnisports de Libreville pour bloquer le départ vers le Congo du corps d'Edith Lucie Bongo Ondimba. Ils se refuseraient à voir le corps d'Edith Lucie Bongo Ondimba quitter le Gabon vendredi matin comme prévu et visent à le manifester demain sur le passage du cortège funéraire. On se souviendra que selon l'APA, une "entente" entre Omar Bongo (l'époux de la décédée) et Sassou Nguesso (le ...
Lire l'article
Le corps de la Première dame gabonaise Edith Lucie Bongo, décédée samedi au Maroc, sera rapatrié mercredi vers Libreville pour des obsèques, puis sera transféré au Congo, sa terre natale, pour y être inhumé, de source officielle mardi. "A la demande de la famille Nguesso et dans le souci de s?en tenir au strict respect des us et coutumes Mbochis (ethnie de la défunte), les familles Bongo Ondimba et Sassou Nguesso ont décidé, après concertation, que les obsèques se dérouleront au Gabon et au Congo et que l?inhumation se fera à Edu, terre ancestrale de feue docteur Edith Lucie Bongo Ondimba", ...
Lire l'article
Réunies au Maroc depuis le 14 mars dernier pour veiller la dépouille de la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso, les familles présidentielles gabonaise et congolaise ont décidé du programme des obsèques qui s'achèvera avec l'inhumation de l'épouse du président Bongo Ondimba au Congo, son pays natal. Avant de rejoindre le Congo voisin, la dépouille de la Première dame du Gabon transitera par Libreville ce 18 mars pour un hommage national. L'épouse du chef de l'Etat gabonais et fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso, Edith-Lucie Bongo Ondimba, sera ...
Lire l'article
Urgent – Gabon: Edith Lucie Bongo Ondimba est morte à Rabat: Confirmé
Le BDP-Gabon Nouveau confirme la nouvelle de la mort d'Edith Bongo à Rabat. Comme précédemment annoncé sur le site du BDP-Gabon Nouveau le 7 février dernier, le mouvement avait eu vent de la possible mort d'Edith Bongo à Rabat au Maroc le 7 février. Cette nouvelle est désormais confirmée non seulement par nos propres informations, mais aussi par des sources concordantes. L'AFP, par exemple, dit avoir reçu d'une source médiacle confirmation que “Elle est morte ce matin [14 mars 2009] à la suite d’une grave maladie. Elle a rendu l’âme après un coma profond qui a duré plusieurs semaines”, ce qui ...
Lire l'article
Les présidents gabonais et congolais, Omar Bongo Ondimba et Denis Sassou Nguesso, séjournent à Rabat, au Maroc respectivement depuis jeudi et samedi derniers, a-t-on appris de sources recoupées au Royaume chérifien. Le numéro Un gabonais avait quitté Libreville pour le Maroc, avec quelques membres de sa famille, pour se rendre au chevet de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba, en situation de santé délicate, avait appris Infosplusgabon de sources médicale et diplomatique marocaine. L’Etat de santé de la fille aînée du chef de l’Etat congolais, Edith Lucie, serait préoccupante, rapportait ce week-end la presse congolaise. Le président Denis Sassou Nguesso, était arrivé ...
Lire l'article
Selon le site en ligne congopage.com repris par yahoo.fr, la première dame du Gabon, Edith Bongo, serait morte à l’âge de 44 ans à Rabat, au Maroc, dans la nuit de vendredi à samedi. La fille du président congolais Denis Sassou Nguesso avait épousé le chef de l’Etat gabonais Omar Bongo, en 1990. Pour l’instant, aucune confirmation officielle n’a été donnée, écrit Congopage. Edith Bongo serait décédée Selon des rumeurs persistantes Edith Bongo Sassou Nguesso serait décédée le 7 février à Rabat au Maroc. Aucune confirmation officielle pour l’instant. Edith Bongo est l’épouse de El Hadj Omar Bongo Ondimba, président ...
Lire l'article
Le président gabonais s’est précipitamment rendu au Maroc, où son épouse est hospitalisée Edith Lucie Bongo Ondimba serait décédée. La rumeur persiste depuis quelques jours. Aucune information officielle n’a été donnée mais selon la presse, Omar Bongo Ondimba, le président gabonais, et son beau-père congolais Denis Sassou Nguesso se sont rendus à Rabat, au Maroc, ce week-end, au chevet de la première dame du Gabon dont l’état de santé se serait dégradé. Edith Lucie Bongo Ondimba, 44 ans, première dame du Gabon et fille du président congolais, Denis Sassou Nguesso, serait morte dans la nuit de vendredi à samedi. Le site ...
Lire l'article
Bongo Doit Partir
Gabon: URGENT/ Edith Lucie Bongo Ondimba portée en terre à Edu son village ancestral au Nord du Congo
Gabon / Congo: Arrivée de la dépouille mortelle de Edith-Lucie Bongo à Brazzaville
Gabon – Rumeur: Des Gabonais se prépareraient à bloquer le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba au Gabon
Edith Lucie Bongo: Obsèques à Libreville, inhumation au Congo
Gabon : Edith-Lucie Bongo Ondimba sera inhumée au Congo
Urgent – Gabon: Edith Lucie Bongo Ondimba est morte à Rabat: Confirmé
Gabon-Congo : Les présidents Bongo Ondimba et Sassou Nguesso toujours à Rabat
La première dame du Gabon, Edith Bongo, serait morte à l’âge de 44 ans à Rabat
Gabon : Edith Bongo serait morte


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (37 votes, moyenne 3,62 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Mar 2009
Catégorie(s): Commentaire,Révélations,Rumeurs
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

119 Réponses à Gabon/Congo: Rumeur: Edith Lucie Bongo Ondimba serait morte de SIDA – Sassou à Bongo: “Tu as tué ma fille, salaud !”

  1. Stratégie

    2 Avr 2009 a 16:18

    Tralala,

    Certes la politique ce n’est pas la science mais il faut aussi prouver ce qu’on affirme. On ne peut pas se permettre de tenir des propos qui sont fondés sur le mensonge et la haine.Il faut respecter ses adversaires politiques sinon vous allez construire un Etat sans règle, sans morale ou un Etat où l’on pourra dire tout et n’importe quoi sur tout le monde.

    Profonds respects.

  2. Tralala

    2 Avr 2009 a 15:56

    C’est vrai que Bongo est salaud de sa nature:mais plus salaud est sans doute ce Sassou qui a sacrifié sa fille chérie chez ses féticheurs pour rester encore plus longtemps au Pouvoir.Telles pratiques sont monnaie courante en Afrique Noire.
    BYE!!! LE PETIT VOYANT. Le SIDA ou CANCER ne seraient que des prétextes dans la logique de ce dernier,qui n’a jamais su où se trouverait le corps de son prédécesseur:MASSAMBA-DEBAT.Et aujourd’huises proches exigent le retrouvaille au moins de ses os après trois décénnies.SALAUD:::SALAUD:::SALAUD!!!!

  3. Deven's

    1 Avr 2009 a 13:32

    Requin

    Rassure-toi,je voulu juste donner un peu de saveur à ce poisson d’avril.T’inquiente,je le savais.

  4. Requin

    1 Avr 2009 a 09:41

    C’est Deven’s qui mangé tout seul ce poisson d’avril. Moi je connais l’homme et je suis convaincu que son rapprochement avec cet incompétent de Bongo, c’est simplement pour faire taire tous ceux qui ont voulu faire passer Pierre pour un putschiste de naissance.

    Pierre s’est expliqué avec Omar et jamais il ne rentrera dans un gouvernement sans conditions comme l’a fait le Curé d’Ayemawoula!!!

  5. bodouin

    1 Avr 2009 a 06:01

    Pourquoi vous etes bete comme ca. Mamboundou n’a pas ete nomme vice president c’est un poisson d’avril.

  6. Deven's

    1 Avr 2009 a 04:44

    Riquin

    j’espère que tu seras sous peu déçu comme les partisans de Mba de bois,Mangana Moussavou,Dinvoungui di diding et bien d’autres encore.Je sais que tous ceux qui ont(opposants) accepté de travailler avec Bongo,ont fini par abandonner leur combat politique.

  7. Deven's

    1 Avr 2009 a 04:39

    Requin,

    C’est finalement un rigolo,ce Sassou.Il en a proposé une autre de ses filles à son dictateur d’ami(Bongo).Esperons que ce dernier refuse sinon,ce serait la catastrophe totale.

  8. Requin

    1 Avr 2009 a 04:38

    Deven’s
    Tu es un sacré menteur. Mamboundou a simplement changé de stratégie en démontrant qu’il n’a jamais voulu tuer physiquement Omar comme tout le monde le prétendait.

  9. Deven's

    1 Avr 2009 a 04:34

    Aux partisans de Mamboundou,à mlle Rita en particulier

    Mamboundou,votre opposant “radical” a été nommé vice président de la république.La fin d’une carrière politique? la réponse est bien sûr <>. Alors,vous êtes des adolescents mentaux et honte à vous.
    Bande d’abrutis

  10. Requin

    1 Avr 2009 a 04:17

    La voix!!!
    Edith, c’est du passé, pour nous, depuis qu’elle était souffrante au Maroc.Nous ne pouvons plus l’atteindre la ou elle est (en enfer je l’espère bien!!!)

    Mais nous, nous en voulons à Omar qui ne veut pas quitter le pouvoir. Si ce vieux vicieux est séropositif, ca doit se savoir de tous afin qu’il soit affaibli davantage!!!

    s’il quitte le pouvoir, on le laissera tranquille même s’il contamine toutes les tuées- tuées qu’il veut!! Sassou a plusieurs autres filles et aucune d’elle ne fait et ne fara l’objet de nos commentaires si elles s’abstiennent de remplacer Edith!!!

  11. La voix

    1 Avr 2009 a 03:41

    Prière à tous les gabonais et conglais de laisser reposer la pauvre Edith en paix, je vous en suplie, la verité dans tout ça c’est qu’elle demeure une victime.

  12. PICON

    1 Avr 2009 a 01:48

    Nous meme aussi sommes responsables du sous devellopement.
    Depuis les années 70, les paysans quittent les villages avec le secret espoir de trouver en ville un “ cool job ”, un travail moins aliénant que celui de la terre.Au Gabon, on compte un fonctionnaire pour 6000 habitants.
    Au lieu d’engager des réformes agraires et des politiques dynamiques en faveur du rural profond, afin que les gens comme ibulu retourne à la terre,les hommes politiques se sont contentés de la phraséologie.
    Au Gabon, le mot campagne est encore synonyme de centre d’internement administratif

  13. PICON

    1 Avr 2009 a 01:26

    la faim et la misère en Afrique est organisée et entretenue par l’Occident.
    Mais les gabonais restent les plus paresseux de l’Afrique.

    Sans rencune

  14. SySy

    31 Mar 2009 a 15:33

    En Afrique c’est un peu la meme galère partout. Je le dis en connaissance de cause.Je suis congolaise de Brazza et J’ai été au Gabon,à la Centrafrique , au Sénégal, au Cameroun, Au Zaire(Actuel congo-kin) , au Maroc et en Tunisie.

    Les pays ou je me suis sentie vraiment comme si j’étais à Brazza meme d’un point de vue de l’alimentation sont le Gabon et le Cameroun. Ce sont un peu les memes peuples.C’est le blanc qui a divisé l’Afrique. Hormis les accents dans la façon de parler, franchement c’est pareil.

    Socialement, en Afrique C’est un peu la meme chose partout. L’afrique dans son ensemble est sous-developpée. C’est malhonnete de nier ça. On ne peut pas considérer un pays riche en fonction d’une minorité très aisée et d’une majorité qui broie le noir. En Afrique c’est un peu ça.

    Il ya certes des riches mais ce n’est pas la majorité des personnes qui sont riches, ne faisons pas semblant…Parlons de choses qui nous unissent plutot que de se déchirer dans des débats qui ne mènent nulle part en voulant prouver que tel pays ou tel chef d’état est mieux que l’autre. C’est ridicule et rigolo :-).Ceux qui ont voyagé un peu en Afrique savent bien que c’est partout pareil…!

    Bien @ vous.

    SySy.

  15. Johny

    31 Mar 2009 a 15:12

    Chers Tous,

    SIDA ou pas SIDA, la verité se saura un jour. Tout le manque de communication qu’il y a eu au sujet de La defunte Première Dame laisse à croire qu’il n’y a que les familles Bongo et Sassou (avec les divers medécins bien sûr) qui savent de quoi elle est morte.

    Mais comme le dit un proverbe fort connu chez nous: “Le mensonge prend l’ascenceur et la vérité prend les escaliers”. On le saura tôt ou tard. Quel gachis!!!!

    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons.
    Johny

  16. Ngoua Abo

    31 Mar 2009 a 15:03

    SIDA

  17. Babou

    31 Mar 2009 a 14:49

    Alors SIDA ou pas SIDA?

  18. anti-Arc

    31 Mar 2009 a 13:20

    Salut a tous!!

    Svp arretez de repondre a Arc!!!!

    Lima c’est une poubelle de bas quartier d’accra. donc stp Accra c’est pas une reference. Et lapaz, Kotobabi down!!! es tu aveugle?

    one love!!!!

  19. Dr Tsira Nfoulou

    31 Mar 2009 a 11:22

    ARC,
    Il faut avoir du respect envers le gabon et son peuple, si tu as vécu au gabon, tu as surement fait des études primaire ou secondaire dans ce pays et je suis sùr que plusieurs gabonais ont été devant toi, par respect, tu dois parler avec un peu de politesse.
    C’est vrai que tu ne connais pas cotonou quand tu racontes qu’il n’y a pas de bidonville, c’est faux. Visite bien ta ville, passe par Sourelélé et autres quartiers, à côté du marché Dantokpa, tu verras.
    Si des gabonais sont à l’image de bongo, tu es à l’image de Kérékou qui a dirigé le bénin avec 200 Kg de fétiche.Si bongo est bête et fait honte à l’afrique, Kérékou n’est pas mieux, même s’il n’est plus président. Sa mauvaise gestion vous avait conduit à l’exil économique, exil que tu vis encore aujourd’hui car tu es au ghana pour cause d’étude car chez toi, ce sont des effectifs plétoriques dans des amphis.
    Les bininois valent 1000 fois mieux que toi, j’ai eu des collègues béninois où on s’est retrouvé dans une école doctorale dans un pays voisin de chez toi. je peux t’affirmer que les 3 gabonais ont pris les 3 premières places en DEA. Sans parler du PIB, le taux d’analphabétisme est beaucoup plus élevé chez toi.
    Tu représentes la race des étrangers ingrats qui vivent au gabon et rentrer chez eux, salissent le nom du gabon qui les a accueilli pendant des dizaines d’années. Il y a bien des gens de chez toi qui ont fait fortune chez nous, c’est parce que nous sommes ouverts jusqu’à laisser le pétrol gabonais au main de ton compatriote Dossou.
    C’est parce que Kwamé Khruma a posé des bases de developpement que le Ghana de nos jours se trouve avec des aquis, tu le contactes bien en visitant l’université de Légon çà n’a rien avoir avec Abomey Calavi ou UOB.
    Il faut faire attention car les choses changeront, il n’est pas util pour toi d’activer la haine car tes parents vivent au gabon sinon des vieux souvenirs risques de faire surface. Tu te souviens du match gabon-bénin, qui avait dégénéré entrainant l’expulsion de plusieurs innocents béninois du gabon. Les vieux démonts peuvent toujours revenir.
    Dr Tsira Nfoulou

  20. sven markus

    31 Mar 2009 a 07:54

    M ARC,
    Les problèmes que tu évoques ici sont connuns des gabonais que nous sommes donc tu ne nous apprend rien!Les gabonais que nous sommes pillonons sur le régime de Bongo Omdimba en raison de son incompétence à gerer un pays d´à peine un million d´habitants avec autants de ressources, en revanche ce qui m´exaspère c´est des parallèles que tu souhaites faire entre le gabon et le Benin.
    Je n´ai jamais été au benin mais les informations que j´ai sur ce pays me laisse penser que c´est tout sauf un pays én voie de developpement , chez toi au benin les voies de communication sont quasi inexistantes , les logememts descents ne sont que de non
    ( les motos sont considéres comme transport en commun avec tout que cela implique comme risques, des populations érrigent des taudis sur pilotis pour éviter de se noyer en raison d´un manque de terrain viabilisés, le commerce des enfants est légion à cause de la pauvreté croissante, le culte du fétichisme a encore des beaux jours devant lui dont le vaudou detient la palme d´or,). Le Benin se classe parmi les pays les plus pauvres de la planète au même titre que le niger, le mali ,le bengladesch ne dit on pas qu´il y a plus de médecins beninois en france qu´au benin? Comment expliques tu cela pour un pays aussi prospère selon tes dires? C´est bien de critiquer le gabon mais le benin ?

    Cordialement

  21. ARC

    31 Mar 2009 a 05:29

    A mes frères gabonais,

    Je porte le Gabon dans mon coeur,pour la simple raison que mes parents y vivent.Je me sents chez moi quand je y suis.Il faut dire la vérité telles quelles se presente.Je suis parti d’un constat:le Gabon est entrain de mourir.Le Gabon que j’ai connu n’est pas celui actuel.Tout les 10 metres on compte un bar ou la Regab ou la Pc coule à flot:c’est un veritable problème de santé publique.Si je fais des comparaisons avec les pays que je connais le mieux,c’est tout simplement pour voir à quel niveau se situe le pays que nous aimons tous.Le Gabao a perdu sa gradeur d’antan.Fort heureusement que certains de vos compatriotes l’admettent implicitement.Si je dois faire des comparaisons avec des villes comme dakar et rabat(où jai été également),franchement,le fossé est énorme.La preuve:où se trouvait votre première dame pour se faire soigner?Comment imaginer un seul instant qu’un hopital général puisse être fermé pendant un mois et demi et que le service minimum ne puisse ne pas etre assuré?Mes chers frères gabonais,ne defendez pas lindefendable!

  22. Deven's

    31 Mar 2009 a 03:55

    ARC

    Cotonou est mieux que Libreville;mais t’as pu passer toute ta vie au Gabon.Donc la ferme!!!
    Arrêtez avec le commerce des enfants avant de critiquer le Gabon.
    Merci!!

  23. Requin

    31 Mar 2009 a 03:25

    Messieurs,

    “Most of us are not belangual” ( j’espere que c’est bien dit mesieurs les anglofones!) donc ecrivez en français svp!

    Ignorez cet Arc car il est vraiment tendu et ne comprend pas que notre débat doit se situer au niveau des Directions et non au niveau de la base. Qu’il y ait des bidons villes sur 100 km à Libreville et des bervelly hills dans tout cotonou, c’est son affaire.

    Cet espace, c’est BDP, Bongo Doit Partir, car nous sommes conscient que sa Direction est préjudiciable pour le Gabon.

    Nous débattons de la mort de sa femme et ses deboirs avec son ex beau père.

    Ce soit disant Beninois doit être un authentique PDGISTE qui veut nous distraire!!!

  24. Ibulu i mitsundu

    30 Mar 2009 a 22:43

    Mr Arc , if you don’t know what to do with your times, Arc just goes to play les billes and eating your bedums, goldo ,with Ndongo ndongo, or moyo soup. But don’t MESS WITH MY COUNTRY because we are always ready to scalp your hairs. Gabonese are so kind they are many foreigners in Gabon, however, be kind doesn’t mean to be stupid or naive.

    Mr pillon you’re an ungrateful person, after that the Gabon you gave the university foundation, now you spit on him.
    it’s like say this proverb , fais du bien,rend du mal.

    I can’t understand your INCONGRUOUS MUDDINESS , but I stay patient to take care of you, because in Gabon we keep the GOATS behind our houses to the village.

    With respects, I love Benin people.

  25. MILANG MI SI

    30 Mar 2009 a 21:34

    Je trouve que le “so-called” Arc souffre d’une maladie incurrable que les cliniciens appellent “INFANTILISME”. You truly need a medical evaluation. Tu es la premiere personne a nous faire savoir que tu as vecu pendant 20 ans au Gabon, le pays que tu te permets aujourd’hui de denigrer avec autant d’acharnement… Il faut etre “Encephalopathe” pour avancer de telles enormites… Hier tu vivais au Gabon, aujourd’hui c’est le Ghana…et demain ou seras-tu? Penses-tu que c’est ton genre de personne qui devrait donner des lecons? an Unstable human being, a parasite… Les Gabonais que nous sommes,savons faire face aux difficultes de la vie en demeurant chez nous, tel n’est pas votre cas!!! Let me make something perfectly clear for you one time for all: Keep your comments, we don’t need them…If you have nothing to say ,please do me a favor, ferme ton four a AGUIDI, tu fais honte aux Beninois vivant au Gabon!!! YOU ARE CROSSING THE LINE…WE ARE PATRIOT, AND WE LOVE THIS COUNTRY.
    Les intellos Gabonais reunis ici pour debattre des problemes de leur pays n’ont pas besoin de tes lecons, Arc, tu vis du parasitisme.
    Pour conclure, je dirai ceci : Arc, you are an infectious disease, and i am the cure that you are seeking.
    Stupid nigga.

  26. Ibulu i mitsundu

    30 Mar 2009 a 19:08

    Pire de con, ou pile de cons et son acolyte Arc…

    Permettez moi de faire le distinguo entre les bete de sommes, bande de racailles que vous pouviez êtes et les bonnes relations qui ont toujours existé entre peuples gabonais et beninois, pourquoi voulez vous a tout pris mettre a dos les béninois et Gabonais dans une affaire qui purement gabonais.
    Pour revenir au débat google images est la pour éclairer les gens taper dans google image aéroport de cotomou et aéroport de Libreville pour faire la differencesoi même.
    A l’heure du multimédia on peut encore tromper qui? Ne me poussez pas l’indécence je suis chrétien.

  27. PICON

    30 Mar 2009 a 18:35

    ARC
    Ne te fatigue pas avec ces pareusseux là.cotonou et libreville c’est la nuit et le jour.
    Les gabonais sont trop betes.
    Bongo va les enc…..(completez mes points) jusqu’à son dernier soufle

  28. ARC

    30 Mar 2009 a 17:58

    C’est quoi le produit interieur brut?Il ne suffit pas d’aller prendre des informations sur le net et faire du copie,coller.Le pib est un indicateur économique qui permet d’apprecier la production nationale d’un pays au cours d’une année.Or,le pib par habitant permet d’apprecier le niveau de vie ou le pouvoir d’achat d’une population donnée.Pourquoi dit on alors que les gabonais ne bénéficient pas des retombés des revenus pétroliers et miniers?Ici,on parlera de la qualité de vie dont l’indicateur approprié est l’indice de développement humain(IDH).Venez à cotonou ou à accra,vous ne verez pas un bidonville qui s’éttend de Rio,Pk5,Pk6,Pk7,Pk8,Pk9,Pk10,Pk11,Pk12.Ca n’existe pas et je vous defies de me citer un bidonville à cotonou qui est aussi large que le votre(rio…..Pk12).Ne defendez pas l’indefendable!vous avez 41ans de retard.

  29. Johny

    30 Mar 2009 a 11:48

    Mon Cher requin,

    Justement, même en relativisant le PIB par habitant, Le Gabon est toujours de loin plus riche que le Bénin avec un Produit Intérieur Brut de $ 9.34 Milliards contre $5.19 Milliards (Bénin).

    Ceci veut dire que 9.1 Millions de Béninois produisent ce que 0.8 Millions de Gabonais produisent (donc il y a à peu près 8.3 Millions de Béninois qui dorment et on vient faire la gueule ici).

    La Patrie ou La Mort, Nous Vaincrons,
    Johny.

  30. Requin

    30 Mar 2009 a 11:14

    Johny,
    Relativises simplement ton PIB car le Gabon n’a que 1.4 millions d’habitants alors que le Benin en a 9.1 ( presque 7 fois plus).

    Et toi, Arc, tu es un sacré menteur et aveugle de naissance. Si tu n’as pas vu des bidons villes à Accra ou à Cotonou, c’est que tu es vraiment dans un autre monde!!!

    A beau mentir qui vient de loin!!!

  31. Johny

    30 Mar 2009 a 11:02

    ARC,

    Je vois que vous vous évertuez dans la bêtise. Mais je vais vous dire une chose, le Gabon n’est pas mieux, mais de là à nous comparer avec le Bénin, je pense que vous manquez d’objectivité.

    Si le Gabon était si mauvais que cela, pouvez nous dire pourquoi avez-vous passer 20 ans de votre vie ? Vous ne vous êtes pas rendu compte de cela en 20 ans ? Alors je suis désolé, on a besoin des gens plus brillants que ce vous proposez ou dites ici.

    Je vais vous donner quelques chiffres sur votre Bénin communiste et le Gabon (Source BBC Africa) :

    Bénin:

    Population: 9.1 million (UN, 2008)
    Capital: Porto-Novo
    Area: 112,622 sq km (43,484 sq miles)
    Major languages: French (official) Fon, Ge, Bariba, Yoruba, Dendi
    Major religions: Indigenous beliefs, Christianity, Islam
    Life expectancy: 56 years (men), 58 years (women) (UN)
    Monetary unit: 1 CFA (Communaute Financiere Africaine) franc = 100 centimes
    Main exports: Cotton, palm oil
    GNI per capita: US $570 (World Bank, 2007)

    Gabon:

    Population: 1.4 million (UN, 2008)
    Capital: Libreville
    Area: 267,667 sq km (103,347 sq miles)
    Major languages: French, Bantu-group languages
    Major religion: Christianity
    Life expectancy: 56 years (men), 57 years (women) (UN)
    Monetary unit: 1 CFA (Communaute Financiere Africaine) franc = 100 centimes
    Main exports: Crude oil, timber, manganese, uranium
    GNI per capita: US $6,670 (World Bank, 2007)

    Le PIB par habitant du Gabon est de $ 6,670 et celui du Bénin est de $ 570, c’est à dire douze (12) fois plus. Si ce n’est pas suffisant pour vous rabattre le caquet, je ne sais plus quoi dire ….

    Sans Rancune,
    La Patrie ou La Mort, Nous Vaincrons.
    Johny

  32. Ibulu i mitsundu

    30 Mar 2009 a 10:32

    A Sysy

    Pas de soucis, alors on se waifaise?

  33. Ibulu i mitsundu

    30 Mar 2009 a 10:25

    Pas de soucis, alors on se waifaise?

  34. SySy

    30 Mar 2009 a 10:19

    Ibulu i mitsundu ,

    Je ne me suis pas emportée, j’ai juste clarifié le fond de ma pensée. Pas desoucis…

    Bien à toi.

  35. Ibulu i mitsundu

    30 Mar 2009 a 10:05

    A sissy
    Le fait que tu sois congolaise ne me derange pas car toutes les congolaises sont mes belles soeurs..

  36. Ibulu i mitsundu

    30 Mar 2009 a 09:58

    Cher Sissy
    Je pense que tu es une personne qui s’emporte un peux trop rapidement. Je ne pense pas t’avoir insulté?

  37. ARC

    30 Mar 2009 a 09:53

    A mes frères gabonais,

    Je connais votre pays mieux que le mien(Benin).J’ai y vecu pendant vingt(20)ans.Le Benin n’est pas un exemple sur certains points,encore moins le Gabon.Il faut faire un tour à cotonou ou encore à accra ou je vie présentement;vous constaterez alors vos limites.Ne parlez pas d’éthique,SVP!Que faites vous de longueur de journée,si ce n’est boire la Regab ou courir derrière les femmes?Comment traitez vous vos soeurs?Vous manquez de patriotisme,raison pour laquelle vous tuez le GabaHAUT.Regardez votre Libreville,les bidonvilles de rio,les pk,dragon et autres, n’existent nul part à cotonou encore moins à accra.Il n’est même pas évident que vous organisez la CAN 2012.Regardez le travail qui se fait en Guinée Equotoriale.Vous aviez eu tout pour reussir mais vous avez échouez sur toute la ligne.Il faut compter 41ans pour nous rattraper.Du point de vue démocratique,le Benin est une reférence en Afrique.Par consequent,Le Benin est meiux que le Gabon.Nous vivons mieux que vous.Demandez à vos compatriotes qui y étudient.

  38. SySy

    30 Mar 2009 a 06:16

    Ibulu i mitsundu ,

    Tu dis que SASSOU parle mal. Que veux tu que ça me fasse? Mon point de vue concernant les chefs d’état africains TOUTES NATIONS CONFONDUES ne changera pas parce que SASSOU parle bien ou mal….c’est un peu ridicule de toujours de sentir attaqué plutot nque d’essayer de comprendre les points de vue des autres…

    Si pour toi,fils de paysans est une injure, ça ne l’est pas forcément pour moi. C’est un constat. Mon arrière grand-père était paysan…Je n’ai pas honte de le dire.Pourquoi tu recheches le mal dans ce que je dis? Parce que je suis congolaise? C’est ça qui te dérange?

  39. SySy

    30 Mar 2009 a 06:02

    IBULU I MITSUNDU,
    Il suffit de lire mon message pour voir CLAIREMENT que je n’ai pas fait de dissertation sur les qualités oratoires de BONGO. Je parlais des chefs d’état africains en général. C’est écrit noir sur blanc dans mon message. Que SASSOU ou autre soit pareil, ou est le problème ? Ça ne change strictement rien à mon point de vue puisque je parlais des chefs africains en général et pas de BONGO en particulier. Je ne sais pas pourquoi on ne pas donner un point de vue sans que ce ne soit récupéré et déformé de façon mesquine…c’est dommage car ce n’est pas du tout constructif.

    Concernant les fils de paysans dont je parlais, pareil, je parlais des chefs d’état en général. Je n’invente rien quand je dis que la majorité d’entre eux ne sont ne sont pas de gros intellectuels mais pourraient s’appliquer a bien s’exprimer et apprendre les langues étrangères. Qu’ai-je dis de mal la dedans ? Je n’ai dénigré personne, ce n’est pas une injure, c’est une réalité africaine…ce que je dis est vrai. Je n’invente rien. On est sur ce site pour s’exprimer et échanger des points de vue pas pour se défendre tout le temps parce que tout ce qu’on dit est transformé et récupéré….c’est la raison pour laquelle j’évite d’avoir des échanges avec certaines personnes …parce que l’échange constructif est impossible avec ces personnes, on se retrouve dans une logique de polémique stérile et d’injures qui ne grandit personne, ça ne m’intéresse pas…c’est une perte de temps

  40. Requin

    30 Mar 2009 a 03:19

    Pour moi l’éloquence est cette caractéristique qu’ont en commun les vrais leaders!!!

    Un leader doit avoir l’art de la communication car on ne peut pas diriger valablement si on ne peut pas transmettre cirrectement ses idées.

    Je doute fort que Bongo puisse communiquer convenablement dans sa langue maternelle car l’art de parler est universel. On ne simule pas d’être quelqu’un, on l’est simplement.

    Omar est ce qu’il était, ce qu’il est et ce qu’il sera et ce surement ce qui fait sa longévité: autour de lui, tous ont compris qu’il faut le maintenir pour…..

  41. Ibulu i mitsundu

    29 Mar 2009 a 18:34

    Picon et Sissy
    Pourquoi faire tout une dissertation sur les qualités oratoires de Bongo quand je sais que ni Sassou, Yaya Boni, voir Sarkozy n’offrent pas au publique des apophtegme, aphorisme voir maxime dans leurs discours. Monsieur Bongo a de très grandes qualités dans le cas de la palabre traditionnel, demandez aux centrafricains et gabonais eu même.

    Picon dans l’avenir tu ferais mieux de parler de ce que tu connais…Avoir vécu au Gabon ne veut pas dire connaitre le Gabon.

    Alors Sissy a quand WIFi? Peut être tu n’en voudras pas en parler avec moi vu mon statut de fils de paysan.

  42. Tralala

    29 Mar 2009 a 17:28

    Ecartons les rumeurs du SIDA ou CANCER:Pourrait-elle aussi etre victime d’un empoisonnement? Le fait qu’on ait pas fait voir sa face au grand public gabonais-congolais laisse un peu à désirer,car l’africain veut voir le corps de son défunt jusqu’à la dernière.
    Apparemment,les deux enfants ressemblent à leur père,pas à leur mère en tout cas.Comme quelqu’un dira que ce ne sont pas ses enfants;c’est aussi possible,car l’homme africain qui veut avoir des maitresses partout,ignore que la femme peut faire autant,voire pire.Pourquoi,cacher vraiment la cause de la maladie? C’est une honte mourir.Et ce qui est encore gravissime:c’est qu’on en fait de cette mort un secret d’Etat.Pure absurdité!!!!
    Médicalement parlant,les enfants seraient atteints si c’est la maman avait le SIDA,et comme à l’époque,ll y a 19 ans,Bongo était bien sain et alors les enfants devraient jouir d’un parfait état de santé.On verra à la longue,car on ne va plus nous le cacher si un des deux enfants serait victime,avec ce fil qui vient de se rompre,il n’y aura plus de secret d’état.
    Pour tous ceux qui veulent la vérité,ils pourraient bien se rendre au Maroc pour acheter la nouvelle et en faire un SCOOP.
    Se faire soigner au Maroc,rénonçant à la technologie à l’avant-garde européenne ou américaine;les deux présidents ont bien voulu la mort de cette pauvre dame.Paix à ame!!!!!

  43. PICON

    29 Mar 2009 a 16:20

    De toutes les facons meme en téké,il ne serait jamais un bon orateur.Il a les qualités d’un bon chef du village car il rassemble.Mais parler a été toujours un grand probleme pour Albert.Demande à ondimba de prononcer le mot constitution.il dira conchichuchon.

  44. SySy

    29 Mar 2009 a 10:03

    On peut être un chef de village, faire des discours élogieux dans son patois (pas en français) et être un bon chef. Mais vu qu’on est quand même parfois dans des contextes internationaux, c’est un peu gênant quand on ne sait pas bien s’exprimer. Je ne parle pas spécialement de BONGO, il y en a d’autres (Président du TCHAD,…il y en a plein). Nos chefs d’état ne sont pas tous de gros intellectuels, la majorité d’entre eux sont des fils de paysans. Ce n’est pas une honte en soi, ce qui est assez déplorable c’est qu’ils ne font pas d’efforts pour apprendre à parler les autres langues (français, anglais, espagnol,…) ou s’améliorer dans celles pour lesquelles ils ont déjà une base(le français par exemplepour les présidents des pays francophones) .Ils ont des conseillers qui, en théorie devraient les coacher pour bien représenter leurs pays à l’étranger, ça passe aussi par l’apprentissage des langues les plus parlées dans le monde(anglais, espagnol, français). Sans compter que si il ya des gens qui peuvent se payer des cours de langues étrangères même à domicile, c’est bien eux :-). En plus c’est quand même un enrichissement culturel personnel

    Concernant la maladie de la défunte Mme BONGO, à part les médecins qui l’ont suivie et les membres de sa famille, personne ne peut dire avec exactitude de quoi elle souffrait.

    Bien à vous.

  45. Mitsumba

    29 Mar 2009 a 09:11

    A Bertrand DELANOE (Maire de Paris???)

    Je pense que vous auriez du lire le début du débat qui m’opposait à AYATOLLAH depuis mon intervention dans un précédent post, avant de vous contentez de ce passage que vous sortez de son contexte.

    J’ai été interpelé par AYATOLLAH qui affirmait qu’il se pourrait que Mme BONGO ne se soit pas rendu compte qu’elle était porteuse du Sida.

    Et c’est à ce titre que j’ai affirmé que si Mme BONGO avait ignoré son infection ce qui est difficile en France car lorsqu’on est enceinte on se fait dépister systématiquement, Il aurait donc été inconcevable que l’on détectât cette infection sans qu’elle eût été informée.

    Vous me sortez des théories liées à l’avortement que je n’ai pas évoquées.
    Oui les fils BONGO auraient pu naitre sans être infectés c’est un fait, mais la séropositivité de leur mère aurait au moins été décelée .Ce qui alors ne l’aurait pas laissée ignorante de son état. C’est cette thèse que je voulais défendre et non autre chose, face à ce qu’affirmait AYATOLAH sur une supposée ignorance de Mme BONGO de sa séropositivité.

    Autrement dit voulais je dire, on n’accouche plus en France, sans que l’on se fasse dépister, et si la séropositivité est décelée, un traitement est effectué d’abord envers les enfants pour éviter leur contamination, la mère est tenue informée. C’est ce que je voulais affirmer au compatriote. Mme BONGO ne pouvait pas rester ignorante de son état de santé si tel fut le cas.

    Vous avez me semble t’il ( ce que vous me reprochez de faire en sens inverse), envie d’accréditer à tout prix l’hypothèse du SIDA sans preuve matérielle aucune.

    Si vous m’avez bien lu, je faisais mention des postulats (3 postulats relisez les) on est toujours dans les hypothèses et les rumeurs .Pourriez vous être d’accord avec mes postulats de départ? si non alors pourriez vous m’ apporter des preuves de vos allégations?

    Et là où nous sommes divergents c’est que moi je ne privilégie aucune piste, encore moins n’en confirme aucune car; vous pouvez sortir toutes les théories du monde tant que vous ne serez pas capable de les confortez à la dure réalité des preuves que vous et moi n’avons pas, alors nos pseudo certitudes resteront du domaine des rumeurs et des hypothèses .

    Pour vous peut être l’hypothèse du Sida est la plus plausible, mais pour moi la rigueur intellectuelle me pousse à garder beaucoup de distance et de précaution. Et si c’était pas le cas? ai je tendance à me poser comme questionnement. Vous êtes vous un certain temps posé cette petite interrogation?

    Toutes nos idées resteront des hypothèses, et non des certitudes et à ce point je ne me laisserais pas enfermer dans des certitudes qui au regard des faits n’en sont que suppositions.

    Personne en dehors des familles BONGO et NGUESSO et des médecins, ne peut affirmer avec certitude qu’il s’agit bien de ce que vous semblez accréditer comme thèse, sinon je vous demanderais de publier ici le bulletin de santé de cette malheureuse et de là je me rangerais volontiers derrière vos hypothèses.

    Je ne suis pas pro Bongo, et à ce titre je ne veux pas dédouaner qui que ce soit, mais je pense que nous devons sortir du carcan des rumeurs et faire parler la raison , la vérification et non lancer des phrases et des théories difficilement vérifiables.

    Vous m’accuser de vouloir discréditer la thèse du Sida, ce qui est faux, car une fois encore vous ne m’avez pas bien lu. J’ai affirmé en fin de post que je ne privilégie aucune piste, mais non plus je n’en rejette aucune même celle de la drogue, du cancer, du sida, et de la sorcellerie.

    Or , vous semblez être habité par celle du Sida à tel point que les autres thèses restent secondaires pour vous.

    Alors Présentons ici les preuves de nos allégations.

    Personnellement et là je jette l’éponge j’en ai aucune.

    Je prends l’engagement devant tous, que je me rangerai derrière vos thèses si les preuves matérielles y sont apportées, mais tant que nous resterons dans les hypothèses, les rumeurs,je ne vais pas me focaliser sur une seule prétendue preuve, comme certains par simples raccourcis veulent nous faire croire; comme si le présumé accusé connaissait d’avance sa sentence.

    Or que vaut une hypothèse, une rumeur sans preuve? alors toutes ces thèses développées sont toutes faibles et moins rigoureuses.

    DURKHEIM Emile dans les Règles de la méthode Sociologique affirmait: “Un fait social doit être confronté à la dure épreuve du réel”. Autrement dit, nos hypothèses doivent être confirmées par les faits réels. Et là nos faits réels malheureusement ne sont ni à votre disposition, ni à la mienne. Alors là je peux affirmer sans contestation aucune, nous sommes dans le domaine des hypothèses et non de la vérité.

    Conclusion, notre débat n’est que construction théorique qui n’attend qu’une confirmation ou infirmation au réel.

    Cordialement cher compatriote et bien des choses à vous

    Wait and see
    Mitsumba

  46. Don Carlito

    29 Mar 2009 a 06:39

    A ARC,

    Peut-être as-tu raison, “Les Gabonais sont trop bêtes”.

    Mais que dire alors des béninois? Ils vendent leurs enfants, brisent des familles, et n’ont pas encore compris que le commerce des humains appartient à une autre époque. Arc, je préfère Bongo à vos mentalités béninoises, qui sont à mon goût trop rétrogrades et dépassées.

    Il(bongo)aurait été meilleur chef d’état si seulement il savait punir; c’est tout! Le problème du Gabon se trouve là, il a laissé trop de petit roitelet saboter sa propre politique et voilà… Pour ma part, qu’il parle bien ou mal à l’assemblée de l’ONU, pfff. ça n’ajoute des épinard dans l’assiette des gabonais, et cette pute de France est toujours attirée par le Gabon donc!

    Qui est le plus bête? Arc, regarde dans la glass tu le verra… lol

  47. ARC

    29 Mar 2009 a 02:04

    Le Gabon est un pays très riche(sous sol,culture,etc…);reconnaissez le au moins.Que dire,lorsqu’une dame doit organiser la journée de la femme avec 100.000.000fcfa et qu’elle dise aux gabonais que son pitchou a volé les sous pour acheter deux villas à 60.000.000 dont l’une d’entre elle compte de nombreuses voitures de luxe(ML,LEXUS,BMW etc…)garées?
    Si vous faites la somme algébrique des deux villas et les voitures,vous verez que la somme detournée depasse largement les 100.000.000fcfa annoncé au préalable.Avec tout cet argent vous aurez créé au moins dix sociètés anonymes.Vous avez un pays magnifique mais vous etes paresseux.

  48. Ibulu i mitsundu

    28 Mar 2009 a 17:11

    L’un des choses que j’ai apprises en science politique aux USA, est que tout gouvernement a des ressources limites, le fait de dire qu’on soit un pays riche ne signifie pas qu’on ai des ressources illimitées.

  49. ARC

    28 Mar 2009 a 15:51

    Mes chèrs frères gaboanais,

    Je suis très surpris par vos réactions.Ne defendez pas l’indefendable.ayant vecu tte ma jeunesse au Gabon,je porte ce pays dans le coeur.Lorsque l’on prononce biosité au lieu de biodiversité;ce n’est pas la honte ça?Lorsque l’on demande une aide financière et que l’on dise juste après que le Gabon est un pays riche avec de nombreuses richesses;comment vous appelez ça?Vous pensez que l’assemblée générale de l’onu est une estrade de la foire de Libreville?Franchemment!

  50. Ibulu i mitsundu

    28 Mar 2009 a 15:39

    Mobutu Sese Seko Koko Ngbendu Wa Za Banga, faisait bien des discours l’élogieux lors des rencontres internationales cela n’a pas fait de lui un grand dirigeant. Ce que le Gabon recherche maintenant c’est un dirigeant droit, qui a la puissance cérébrale et qui a le sens du pragmatisme.

    Au cas tu ne le saurais pas l’éloquence n’est pas un don qui manque chez les Gabonais pour en citer quelques hommes éloquents Pierre Mamboundou, Maganga Moussavou, Mba Abessolo il y a plein d’autres..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*