Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les traitements et salaires atteindraient 370 milliards contre 336 milliards francs CFA pour l’année 2009

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2009
Catégorie(s): Economie

Les traitements et salaires atteindraient 370 milliards contre 336 milliards de francs CFA pour l’année 2009, soit une augmentation de 34 milliards de francs CFA liée entre autres à l’attribution d’une prime d’incitation au personnel enseignant de l’Education nationale pour un montant de 16 milliards de francs CFA, a rapporté ce jeudi à Libreville, le Porte-parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang, à l’issue du Conseil des ministres. Outre cette augmentation liée à l’attribution d’une prime d’incitation au personnel enseignant de l’éducation nationale, le Porte-parole du gouvernement note également que l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, dont le coût global est évalué à 2,8 milliards de francs CFA, l’augmentation de l’aide au transport ayant occasionné une charge supplémentaire de 10,3 milliards de francs CFA et l’augmentation de 4 milliards de francs CFA de la prime de logement pour les agents du secteur santé sont autant d’éléments qui alourdissent cette masse salariale.

M. René Ndémezo’o a affirmé que le principal enjeu du gouvernement est de maintenir les efforts en matière d’investissement public et de concilier une politique budgétaire prudente avec le soutien de la croissance.

Selon lui, malgré la baisse des ressources, l’effort d’investissement est maintenu au niveau de 290 milliards de francs CFA soit un retrait de 25,6 milliards de francs CFA par rapport à la loi de fiances initiale.

Ce montant intègre 70,6 milliards de francs CFA au titre des projets financés sur les ressources extérieures.

Par conséquent, le gouvernement, pour soutenir la croissance, a décidé d’accroître les dépenses d’infrastructures et de lutte contre la pauvreté.

Ainsi la programmation des dépenses de développement, pour un montant de 246,6 milliards de francs CFA, tient compte des projets avec financements extérieurs acquis et des actions prioritaires de la feuille de route du gouvernement.

Selon le rapport du Conseil, ces dépensent concernent la dynamisation de la croissance dans les secteurs de la forêt, de l’environnement, de l’agriculture, de la pêche et aquaculture, du tourisme et des mines: 15,808 milliards de francs CFA;

L’amélioration des infrastructures: 73,780 milliards de francs CFA ;
L’amélioration des services sociaux et éducatifs: 47,056 milliards de francs CFA;

L’amélioration de la gouvernance: 42, 363 milliards de francs CFA.


SUR LE MÊME SUJET
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’accorder un prêt de 8 milliards francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). A l’issue d’un accord signé le 23 janvier à Brazzaville, au Congo, avec le gouvernement gabonais, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va octroyer un prêt de 8 milliards de francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) pour la construction d’un complexe industriel de transformation de bois à Owendo. «La BDEAC, dont la mission est de financer le développement socio-économique en Afrique centrale, continue d’accompagner les ...
Lire l'article
8 milliards de francs CFA, c’est le montant que coûtent les procès perdus par l’Etat gabonais chaque année pour non-respect des réglementations mises en place par lui-même. Une situation "anormale et dangereuse", selon le mot d’Emmanuel Issozé Ngondet, ministre du Budget, non seulement très couteuse pour l’Etat mais qui marque aussi une atteinte aux principes et valeurs qui fondent un Etat de droit. «Chaque année, notre pays dépense environ 8 milliards de francs CFA pour le paiement des dommages et intérêts suite à la perte des procès pour non respect de la législation en vigueur», a affirmé ...
Lire l'article
Le premier ministre Gabonais, Paul Biyoghé Mba, a signé le 3 décembre dernier une convention portant sur plus de 12 milliards de francs CFA, destinés aux travaux d’intérêt public, a constaté l’AGP. Ce financement devrait servir à la réalisation de divers travaux allant de la réhabilitation de diverses infrastructures à l’achat des équipements administratifs. Les administrations bénéficiaires sont, notamment, la Défense, l’Intérieur, la Communication, l’Agriculture, l’Equipement, l’Energie, les Transports et la Santé. Sur cette enveloppe, la part du gâteaux revient aux Transports et à la Communication avec plus de 5 milliards de francs CFA chacun destinés notamment à la fourniture de 38 ...
Lire l'article
Le gouvernement a autorisé, le 10 septembre dernier, l'Etat Gabonais à contracter quatre emprunts d'un montant total de près de 230 milliards de francs CFA pour la réalisation des projets d'infrastructures dans le pays. Le premier prêt de 5,9 milliards de francs CFA est destiné au financement d'une mission de contrôle pour le chantier du barrage hydroélectrique de Poubara, dans l'Ogooué Ivindo, alors que deux autres près d'un montant total de plus de 60 milliards de francs CFA auprès de la Fortis Banque, doit permettre la construction et l'équipement du nouvel hôpital général d'Angondjé. © D.R. L'Etat Gabonais va emprunter ...
Lire l'article
Le Porte-parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang, rendant public le rapport final du Conseil des ministres de jeudi à Libreville, a annoncé que le budget 2009, a été revu en baisse de 232,2 milliards de francs CFA.Selon le communiqué, le projet de loi des finances rectificatives 2009 est marqué par la poursuite du programme économique et financier entamé depuis avril 2007, appuyé par la FMI. A ce titre, rapporte la note « il se situe dans le prolongement du projet de société du Président Bongo Ondimba, « Mon Projet: des actes pour la Gabon », réaffirmé dans sa déclaration de politique générale ...
Lire l'article
Le nouveau ministre des Finances, Blaise Louembé, a présenté le projet de loi des finances 2009, qui a été adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 octobre à Libreville. Ce budget prévisionnel établit les charges à près de 2 485,5 milliards de francs CFA, en s’appuyant sur des estimations qui porteraient les ressources de l’Etat tous secteurs confondus à 2 414,9 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 38% par rapport à 2008. Etant donné l’influence potentielle de la conjoncture financière mondiale sur l’économie nationale, une vigilance accrue de la cellule de veille a été ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé mardi soir à l'issue du conseil des ministres, que la masse salariale 2009 a été fixée à 336 de francs CFA contre 312,2 milliards en 2008. Cette augmentation s'expliquerait essentiellement par le renforcement des capacités en ressources humaines du fait de l'harmonisation et de l'élargissement de la taille de l'administration. Les dépenses relatives aux biens et service, arrêtées à 185 milliards de francs CFA en 2008 connaissent une hausse de 23,7 milliards de francs CFA pour s'établir à 212,8 milliards de francs CFA. Cette majoration permettrait de financer de nouveaux lycées, des collèges d'enseignement secondaire ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo'Obiang, a annoncé mardi à Libreville, dans un communiqué à l'issue du Conseil des ministres la hausse du budget 2009 qui est passé à 2.485,5 milliards contre 1.798,1 milliards en 2008. Cette amélioration résulterait de l'augmentation conjuguée de 597,5 milliards de francs CFA des recettes pétrolières et de 87,3 milliards de francs CFA des recettes hors pétrole. Selon le communiqué gouvernemental, les recettes pétrolières, évaluées à 1.621,4 milliards de francs CFA seraient en hausse de 597,5 milliards de francs CFA par rapport au niveau arrêté dans la loi de finances 2008.
Lire l'article
Les premières ébauches de la loi de Finances 2009 élaborée par les administrateurs de crédits depuis le 29 juillet dernier à Libreville ont permis aux responsables du département du Budget de maintenir et de renforcer les mesures fiscales et budgétaires visant à protéger le pouvoir d'achat des gabonais. Le coût de ce nouveau plan de lutte contre la flambée des prix des produits de première nécessité s'élève à 73,3 milliards de francs CFA pour l'exercice 2009. Les bons comptes de l'économie gabonais vont profiter au volet social, avec la poursuite et le renforcement pour l'exercice 2009 des ...
Lire l'article
Les ressortissants de la province du Moyen Ogooué (centre) s’activent depuis plusieurs semaines, avec comme chef de fil, le ministre Richard Auguste Onouviet, président du comité de pilotage, pour donner un cachet particulier à la fête nationale que leur province abritera pour la seconde fois, après 2003, avec cette fois, un budget en baisse de 17 milliards 500 millions de francs CFA, contre 25 milliards à l’édition précédente; cette rencontre a ainsi permis de plancher dernièrement, des heures durant, sur les esquisses de projets de développement et d’intégration qui pourraient figurer parmi les priorités du gouvernement, lors de la fête ...
Lire l'article
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
Gabon : 8 milliards de francs perdus en procès chaque année par l’Etat
12 milliards de francs CFA pour les travaux d’intérêt public
Gabon : 230 milliards de francs CFA pour les infrastructures
Gabon: Le budget 2009 en baisse de 232,2 milliards francs CFA
Gabon : Louembé table sur un budget de 2 485,5 milliards de francs CFA en 2009
Gabon: La masse salariale de 2009 plafonnée à 336 milliards contre 312,3 milliards de FCFA en 2008
Gabon: Le budget 2009 en hausse de 687,4 milliards de FCFA
Gabon : Un bouclier de 73,3 milliards contre la flambée des prix en 2009
Gabon: Fêtes tournantes 2009: 17 milliards 500 millions de Francs cfa pour le Moyen Ogooué

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*