Socialisez

FacebookTwitterRSS

Madagascar: Et revoilà Ravalomana!

Auteur/Source: · Date: 27 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique

Et revoilà Ravalomana!Et revoilà Ravalomana!© La rédaction web de Jeune Afrique

Les partisans de Marc Ravalomanana accentuent la pression pour obtenir le départ du président de transition Andry Rajoelina. Outre les manifestations quotidiennes, une pétition demandant le retour du chef de l’Etat déchu a été lancée.

A chaque jour sa manifestation. De lundi à jeudi, des milliers de partisans de Marc Ravalomanana ont battu le pavé dans la capitale malgache Antananarivo. Certains n’avaient qu’un slogan à la bouche : « Andry miala » (Andry, démissionne).

Mercredi, une surprise les attendait les militants. Marc Ravalomanana s’est exprimé pour la première fois depuis qu’il a quitté de force le pouvoir le 17 mars. Dans un enregistrement sonore, l’homme d’affaires réitère sa volonté de revenir au pays et de récupérer son poste.

« Il nous appartient, il t’appartient, il m’appartient de défendre notre chère patrie. Venez nombreux, peuple malgache, fonctionnaires, sauver la Nation, défendre l’union et l’unité nationales », a dit le président déchu, actuellement réfugié au Swaziland, où la Communauté de développement d’Afrique australe doit se réunir le 30 mars pour, entre autres, décider de sanctions contre le régime Rajoelina.

Une pétition pour le retour de Ravalomanana

Et Marc Ravalomanana d’accuser le camp d’Andry Rajoelina de ruiner les efforts réalisés pour sortir la Grande Ile de la pauvreté. « Tout le monde à Madagascar était sur la voie du développement, et voilà qu’ils détruisent notre pays par un coup d’Etat », a-t-il dénoncé, en soulignant qu’il ne laisserait pas faire ce « pillage du pouvoir » et qu’il reviendra « bientôt ».

Sur le terrain, les pro-Ravalomanana, qui se sont affrontés mercredi avec des militants proches d’Andry Rajoelina, organisent la riposte. Ils ont lancé une pétition appelant au retour de Marc Ravalomanana et au rétablissement de l’Assemblée nationale et du Sénat, suspendus par Andry Rajoelina.

Un représentant des fonctionnaires qui ont rejoint le mouvement, Désiré Rakotoramanana, a par ailleurs lancé à la tribune un « ultimatum » réclamant la démission d’ici vendredi du ministre des Finances du gouvernement de transition. Binja Razafimahaleo est accusé par les manifestants de « voler de l’argent ». (avec agences) 


SUR LE MÊME SUJET
Le président malgache déchu, Marc Ravalomanana et le leader Andry Rajoelina, ont conclu le 9 août dernier à Maputo, au Mozambique, un accord sur le partage du pouvoir et l’organisation des élections présidentielles à Madagascar d’ici fin 2010. Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ont trouvé un terrain d'entente le 9 août dernier à la table des négociations de Maputo, au Mozambique, sur la mise en place d'un gouvernement de transition qui doit organiser les prochaines élections présidentielles et législatives. Le président déchu Ravalomanana et le leader de la révolution Andry Rajoelina s'étaient retrouvés autour d'une table pour trouver une ...
Lire l'article
Deux personnes ont été tuées et six autres blessées vendredi à Madagascar dans des violences en marge d'une manifestation de partisans de l'ancien président Marc Ravalomanana, selon des sources hospitalières. Les forces de l'ordre ont tenté de disperser les manifestants, et des heurts les ont alors opposé aux manifestants pro-Ravalomanana dans les rues de la capitale Antananarivo. Une des victimes, une femme, a été tuée d'une balle perdue dans la tête, selon ces sources hospitalières. Les rues d'Antananarivo ont été le théâtre de violences pour la deuxième journée consécutive vendredi. Jeudi, 36 personnes avaient déjà été blessées. Le nouveau président malgache, Andry Rajoelina, ...
Lire l'article
A Madagascar, la crise ne se dénoue pas. Depuis son exil en Afrique du Sud, Marc Ravalomanana, le président contraint de quitter le pouvoir en plein chaos il y a un mois, organise la résistance et prépare son retour "d'ici à quelques semaines" pour y "restaurer l'ordre constitutionnel". Sur la Grande Ile, les manifestations en sa faveur dégénèrent. Lundi 20 avril, des tirs à balles réelles des forces de sécurité ont fait plusieurs victimes. Alors que les membres de la Haute Autorité de transition, dirigée par Andry Rajoelina, ont annoncé avoir émis un mandat d'arrêt le concernant, M. Ravalomanana s'est défendu ...
Lire l'article
La délégation de l'ex-président malgache Marc Ravalomanana a quitté vendredi les discussions de sortie de crise se déroulant à Madagascar sous l'égide de l'ONU et de l'UA entre le nouveau régime et les composantes majeures de l'opposition, selon des sources concordantes. "Nous avons quitté les négociations car c'était un dialogue de sourds", a déclaré à l'AFP Raharinaivo Andrianantoandro, porte-parole du TIM, parti de M. Ravalomanana. "Nous avons comme condition le retour de Marc Ravalomanana (actuellement à l'extérieur du pays), cette requête n'est pas satisfaite", a-t-il dit. Ces discussions se sont cependant poursuivies samedi entre les délégations du président de transition malgache Andry Rajoelina ...
Lire l'article
Le président déchu malgache Marc Ravalomanana, dont on avait perdu la trace depuis la prise du pouvoir la semaine dernière par l'opposant Andry Rajoelina, se trouve au Swaziland où se tiendra la semaine prochaine un sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), a annoncé mardi un responsable swazi. Le président déchu malgache Marc Ravalomanana, dont on avait perdu la trace depuis la prise du pouvoir la semaine dernière par l'opposant Andry Rajoelina, se trouve au Swaziland où se tiendra la semaine prochaine un sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe. (Reuters/Jasleen Sethi) Le président déchu malgache Marc ...
Lire l'article
Le président déchu malgache, Marc Ravalomanana, dont on avait perdu la trace depuis la prise du pouvoir la semaine dernière par l'opposant Andry Rajoelina, se trouve au Swaziland, où se tiendra la semaine prochaine un sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe, a annoncé mardi un responsable swazi. A Madagascar, un porte-parole du gouvernement a annoncé la tenue d'une assise nationale en vue de l'organisation d'une élection présidentielle, en présence notamment des partis politiques, les 2 et 3 avril. "L'assise va essayer de déterminer la date pour l'organisation et la tenue de l'élection présidentielle et l'élaboration du code électoral", ...
Lire l'article
Trois milliers d'opposants à Andry Rajoelina ont pris part dans le centre d'Antananarivo lundi à ce qu'ils présentent comme la première d'une série de manifestations pour obtenir le départ du nouveau "leader transitoire" de Madagascar, parvenu au pouvoir la semaine dernière grâce à l'armée. Boudé par la communauté internationale, le nouvel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, est confronté dès ce lundi dans la capitale à un rassemblement de ses opposants, sur la même place du 13-Mai d'où ses partisans ont poussé son prédécesseur à la démission. (Reuters/Siphiwe Sibeko) Boudé par la communauté internationale, le nouvel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, ...
Lire l'article
Le Secrétaire général de l’OIF a appelé les autorités « à prendre d'urgence toutes les mesures nécessaires à un retour rapide à l'ordre constitutionnel et démocratique (...), et de permettre la tenue dans les meilleurs délais des élections libres, fiables et transparentes ». Selon la note, il « invite avec insistance au plein respect des droits et des libertés fondamentaux et à la protection des biens et des personnes, impliquant notamment la garantie de la sécurité du Président Marc Ravalomanana et de ses proches ». Le président de la « Haute autorité de la transition » malgache Andry ...
Lire l'article
Le président malgache contesté, Marc Ravalomanana, refuse, irrémédiablement, d’accepter la requête de déchéance de l’opposition, en revanche il a proposé, dimanche la tenue d’un référendum, selon Radio France Internationale (RFI). Vendredi, le leader de l’opposition, le Maire déchu de la capitale, Andry Rajoelina, avait lancé un ultimatum, accordant quatre heures au Chef de l’Etat pour démissionner, à défaut d’être déchu. L’opposition avait, dans le même temps, annoncé la requête adressée à la Haute Cour Constitutionnelle, afin qu’elle « prononce la déchéance des fonctions du président de la République, de l’Assemblée nationale et du Sénat. » Lundi, la situation est toujours ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat malgache l’a affirmé dans un communiqué dont les termes ont été relayés par Radio France Internationale (RFI) samedi après-midi. Marc Ravalomanana se trouve toujours dans la présidence, a-t-on constaté, alors que la Primature a été occupée par les ministres de la Haute Autorité de Transition depuis samedi matin, en compagnie d’une trentaine de militaires. Le climat politique est à l’incertitude et à l’attente. Andry Rajoelina, le jeune Maire contestataire a annoncé au cours d’un meeting Place du 13 Mai, « avoir destitué le Président de la République, et prié la Haute Cour Constitutionnelle de « prendre acte et ...
Lire l'article
Madagascar : Ravalomanana et Rajoelina partagent le pouvoir
Deux morts dans des violences à Madagascar
La crise politique menace la stabilité de Madagascar
Crise à Madagascar: la délégation de Ravalomanana quitte les discussions
Le président déchu de Madagascar est au Swaziland
Madagascar : l’ancien président s’est réfugié au Swaziland
À Madagascar, l’opposition à Rajoelina s’organise
Madagascar: Abdou Diouf appelle les autorités à prendre toutes mesures nécessaires pour un retour à l’ordre constitutionnel
Madagascar: Impasse et négociations au lendemain du refus de Marc Ravalomanana de jeter l’éponge
Madagascar: Le Président Marc Ravalomanana refuse de démissionner comme l’exige l’opposition


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Mar 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*