Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Agriculture: vers la relance de l’élevage au Gabon

Auteur/Source: · Date: 30 Mar 2009
Catégorie(s): Economie

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Sécurité alimentaire et du développement rural, Paul Biyoghé Mba, a rencontré ce lundi à Libreville les éleveurs ainsi que les fermiers de la province de l’Estuaire qui abrite la capitale gabonaise pour identifier les problèmes et définir, ensemble, la nouvelle politique de relance de ce secteur d’activité inscrit dans le plan d’urgence 2009 – 2013 de la sécurité alimentaire, a constaté sur place un journaliste de GABONEWS.

La réunion a non seulement permis au ministre de renouer le contact avec les éleveurs mais aussi de discuter des problèmes qui entravent le bon fonctionnement de l’élevage au Gabon.

Le manque d’encadrement des éleveurs, l’exploitation des unités et le problème de financements des projets seraient, selon Paul Biyoghé Mba, le goulet d’étranglement des éleveurs.

Ce dernier a partagé avec les éleveurs, la nécessité de créer une structure d’information pluridisciplinaire implantée au ministère pour l’harmonisation du secteur agricole.

« Il n’y a pas de développement économique sans l’agriculture », a-t-il rappelé.

Les éleveurs qui ont apprécié à sa juste valeur les initiatives entreprises par le nouveau Ministre de l’agriculture et de l’élevage ont interpellé la tutelle pour la réduction des importations et des coûts des aliments à la SMAG (Société meunière et avicole du Gabon) qui possède le monopole de la vente des produits phytosanitaires au Gabon.

Ils ont également sollicité auprès du Ministre, l’assistance des experts du ministère dans le suivi de leurs activités et des projets type devant les orienter vers des choix d’activités meilleurs.

En réponse, le Ministre Biyoghé Mba a promis intensifier le travail de la brigade alimentaire en ce qui concerne le contrôle auprès des éleveurs et de peser de tout son poids dans le processus de création, dans un établissement financier de la place, d’un fonds d’aide pour le préfinancement de leurs projets

Le 3 décembre dernier autour du chef de l’Etat, la Commission nationale pour la sécurité alimentaire et le développement agricole avait, lors de sa première réunion, invité le gouvernement à mettre en œuvre un plan d’urgence pour juguler, à court terme, la dépendance alimentaire du pays et les fortes dépenses alimentaires qui en découlent.

Le Ministre Biyoghe Mba avait dressé un bilan inquiétant de la sécurité alimentaire au Gabon et présenté un programme d’investissement 2009-2013 visant à réduire les importations alimentaires d’au moins 5% par an.

Le Gabon, consomme entre 85 à 90 % des produits importés, ce qui représente environ 250 milliards de francs en terme de d’argent dépensé par la population.

D’après les estimations de la Commission nationale pour la sécurité alimentaire et le développement agricole, les importations pourront atteindre la barre des 291 milliards de francs CFA et 447 milliards de francs CFA en 2015 si rien n’est fait.

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Sécurité Alimentaire et du Développement rural vient d’initier une série de rencontres avec les principaux responsables des différents groupements, syndicats et associations de la filière animale.

Après les éleveurs ce lundi, M. Biyoghé Mba reçoit mercredi les importateurs et distributeurs alimentaires ainsi que les importateurs d’animaux avant les associations et autres organisations de la filière, vétérinaires et zootechniciens notamment vendredi prochain. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Gabon est à la recherche des voies et moyens pour mécaniser son agriculture, afin d'augmenter la production agricole nationale qui ne couvre pour le moment que 40% des besoins alimentaires de la population, réduire les importations alimentaires, qui ont atteint plus de 138 milliards de FCFA en 2008 et lutter contre l’exode rural. Une étude sur la situation actuelle de la mécanisation de l’agriculture a été menée dans les provinces de l’Estuaire (ouest), du Woleu-Ntem (nord), de la Ngounié (sud) et du Haut-Ogooué (sud-est). L’étude a démontré que la mécanisation et l’ensemble des technologies (outils utilisant la ...
Lire l'article
Le directeur général adjoint de la société forestière Rougier-Gabon, Denis Cordel a obtenu la semaine dernière à Franceville, les assurances d’un partenariat avec l’Institut d’appui au développement (IGAD) et la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) pour l’encadrement des associations qu’elle a fédérées dans le comité d’appui au développement de l’agriculture dans la Haut-Ogooué (CADAHO). Mathias Otounga Ossibadjouo, directeur général de la caisse de stabilisation et de péréquation et Jude Minto’Ollomo, responsable provincial de l’institut gabonais d’appui au développement ont, en présence du secrétaire général de la province du Haut-Ogooué, Barnabé Bangalivoua, des préfets des départements du Haut-Ogooué où ...
Lire l'article
OYEM (nord), (AGP) - Tout au long de la semaine dernière, le FIDA (fonds international pour le développement agricole) à travers son projet de développement agricole et rural (PDAR) dans le woleu-ntem, a lancé le programme de distribution des nouvelles boutures de manioc, à haut rendement, aux habitants d'une dizaine de villages regroupés du département du woleu. Il s'agit des villages Sougoudzap-ville, Elop, Bissok-Centre, Mekak-Bil Ossi, Mbabo, Mba-Assegma, Zeng Egong et Assok Medzeng. La distribution concerne une nouvelle variété des semences qui va doubler la production de manioc par hectare de terrain cultivé, capable de résister aux maladies du terroir qui menaçaient ...
Lire l'article
Un rapport préparatoire de la prochaine réunion du G8 sur l’agriculture paru le 7 avril dernier appelle à des mesures immédiates pour renforcer la sécurité alimentaire qui pourrait rapidement menacer la stabilité sociale et politique de certains pays. Alors que les émeutes contre la faim d’il y a tout juste un avaient déjà mis en lumière l’imbrication inéluctable de la sécurité alimentaire et de la paix sociale, les grandes réformes agricoles tardent encore à être mises en œuvre, étouffées par la crise économique qui semble faire occulter aux dirigeants le lien étroit entre ces crises et leurs portées. Il y ...
Lire l'article
Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Sécurité alimentaire et du Développement rural, Paul Biyoghé Mba, a convoqué le 30 mars dernier à Libreville les acteurs du secteur agricole, notamment les éleveurs, pour rappeler les impératifs fixés par le gouvernement au titre de l’autosuffisance alimentaire. Le ministre a fait le point sur les différents moyens techniques et stratégiques à la disposition des éleveurs pour accroître leurs productions et améliorer leur compétitivité sur le marché local. Face aux défis de la sécurité alimentaire et de la diversification de l’économie nationale fixés par le gouvernement, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de ...
Lire l'article
L'Afrique veut développer ses ressources hydriques pour l'agriculture et l'énergie. Lors de la conférence ministérielle panafricaine qui s'est déroulée pendant trois jours à Syrte en Libye, les pays africains se sont engagés à promouvoir la mise en valeur des ressources hydriques en Afrique pour exploiter tout le potentiel agricole et hydroélectrique du continent. Les pays présents à la "Conférence sur l'eau pour l'agriculture et l'énergie en Afrique: les défis du changement climatique" se sont engagés à promouvoir la mise en valeur de ses ressources hydriques en Afrique pour exploiter tout le potentiel agricole et hydroélectrique du continent. Dans sa Déclaration finale ...
Lire l'article
Une équipe de consultations multidisciplinaires en matière de sécurité alimentaire conduite par le Coordonnateur national adjoint du Programme spécial pour la sécurité alimentaire au Gabon (PNSA-PSSA), M Voga Moudoubou a tenu des séances de travail samedi et lundi avec les représentants des élus locaux, ainsi que ceux des associations à vocation agricole, pour constituer un document qui reflète des informations sur les nouvelles zones productives et activités à intégrer dans le PNSA. L’Etat gabonais par le truchement de son ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, s’est associé aux partenaires du développement, à savoir l’Organisation des Nations unies ...
Lire l'article
En expérimentation depuis près de six mois à Tchibanga dans la capitale provinciale de la Nyanga au sud du pays, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Faustin Boukoubi, a annoncé mercredi lors de son passage devant l’auditoire du Conseil économique et social (CES) que : « l’autosuffisance alimentaire du Gabon passe également par la relance de la production du riz ». D’après Faustin Boukoubi, la production du riz, au même titre que l’élevage fait partis des dispositions prises au cours des quatre dernières années par le gouvernement en vue de relancer la politique agricole locale. La culture du riz, selon ...
Lire l'article
Les provinces de la Nyanga et de la Ngounié , dans le sud du pays, ayant abrité les festivités du 17 août dernier, sont les premières bénéficiaires du projet gouvernemental de relancer l’activité agricole dans l’arrière pays. Les 16 et 17 juillet dernier, le lancement officiel du projet a été effectué par les responsables de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab). En effet, le directeur général du principal organisme chargé de la collecte, de la gestion pépinière et de la création des plantations pilotes, Mathias Otounga Ossibadjuo, a procédé à l’identification des différents sites et au lancement ...
Lire l'article
Total Gabon, filiale de Total, annonce le lancement du re-développement du champ d’Anguille,Le champ d’Anguille est situé à 20 kilomètres de Port-Gentil par 30 mètres de profondeur d’eau sur la concession de Grand Anguille Marine détenue à 100% par Total Gabon et régie par la Convention d’Etablissement qui a été renouvelée en juillet 2007 pour 25 ans. Le champ d’Anguille, découvert en 1962, est entré en production en 1966 et sa production était en 2007 de 7 500 barils par jour avant le re-développement. Ce projet de re-développement consiste à accroître le coefficient de récupération d’huile du champ de 13% à 23% ...
Lire l'article
Le Gabon à la recherche des voies et moyens pour mécaniser son agriculture
Haut-Ogooué-agriculture : Rougier-Gabon obtient l’expertise de l’IGAD et de la CAISTAB pour le développement d’un ’’Gabon vert’’
Gabon-agriculture: Le FIDA distribue de nouvelles semences de manioc
Agriculture : Quand la crise alimentaire menace la paix
Gabon : Biyoghé Mba défriche le champ aux éleveurs
Agriculture et énergie : L’Afrique mise sur ses ressources hydriques
Gabon: Agriculture :Consultation pour la formulation à Mouila du Programme national pour la sécurité alimentaire
Gabon: Agriculture: « l’autosuffisance alimentaire du Gabon passe également par la relance de la production du riz », (Faustin Boukoubi, ministre de l’Agriculture)
Gabon: Café/cacao: la relance des cultures démarre par la Ngounié et la Nyanga
Total relance le champ d’Anguille, au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Mar 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*