Socialisez

FacebookTwitterRSS

Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA: “Nous jeunes cadres du Parti Démocratique Gabonais, nous sommes prêts à toutes confrontations démocratiques avec ceux qui pensent différemment de nous”

Auteur/Source: · Date: 1 Avr 2009
Catégorie(s): Opinion

Il m’arrive de passer parfois sur ce site pour lire les avis et points de vue des gabonais qui s’y expriment. Personnellement, je tiens à indiquer, pour que les choses soient bien claires, que je suis membre du Parti Démocratique Gabonais, parti créé par le Président El Hadj OMAR BONGO ONDIMBA. Mieux, je me définis comme un fervent bongoïste. Admettant volontier que la démocratie que nous avons choisi de bâtir tous ensemble au Gabon ne saurait être effective sans expression des différences (d’opinion, de vue,…etc.), qu’il me soit tout de même permis de m’interroger quant aux propos que je lis souvent ici de la part de compatriotes qui clament haut et fort (c’est leur droit) leur volonté de “changer” un Gabon théorique qu’ils décrivent depuis les Etats-unis, la France ou d’autres pays étrangers. Mes interrogations sont accentuées par le fait qu’il semble y avoir un important décalage entre le discours et le parcours de ces compatriotes, au point que la crédibilité que pourrait avoir leur point de vue s’en trouve a priori fortement galvaudé. Des injures permanentes, des appels à la lutte armée ou à la radicalisation totale de la société civile, d’indécents débats sur les causes du décès de notre première Dame (Maman Edith Lucie) ou sur son lieu d’inhumation : ce sont là les axes antidémocratiques de l’action que prône votre mouvement pour une prise de pouvoir au Gabon ?

Voyez vous mes chers compatriotes du mouvement propriétaire de ce site Web, votre choix de rester à l’étranger discourir à longueur de journée sur des ordinateurs dans des salles climatisées à Washington, Paris ou autres, après avoir pourtant signé des engagements décennaux (au moment ou vos bourses vous ont été attribuées pour faire des études supérieurs) dont le respect (il est encore là le décalage entre le discours et le parcours) aurait dû vous conduire à revenir d’abord au Gabon à la fin de vos études pour œuvrer au développement de notre pays. Evaluez chacun de vos frais annuels de scolarité ainsi que les bourses mensuelles perçues par vous des années durant, trouvez le total et mesurez (individuellement ou globalement), l’ampleur des gâchis pour la nation que représentent vos décisions de rester à l’étranger manger tranquillement des hamburgers et autres plats de nouilles et discourir à longueurs de journées sur le net, sans vous soucier de la raison première pour laquelle votre pays, et plus exactement les gouvernements successivement mis en place par le Président BONGO ONDIMBA avaient choisi librement de miser sur vous en vous envoyant à l’étranger. Chers compatriotes, en vous envoyant en formation à l’étranger, le pays vous a confié une lourde responsabilité, un projet très important, en signant avec vous un contrat que vous avez librement choisi de violer. Le drame, au moment vous souhaiter renverser le régime auquel j’appartiens, en recourant tous azimuts aux injures à l’endroit de la famille présidentielle, aux incitations à la révolte,…etc. depuis l’étranger, c’est qu’après que vous ayez violé le premier contrat de confiance que le pays a établi avec vous, qu’est ce qui pourrait permettre aux gabonais de penser que vous autres MM. Daniel MENGARA et autres Bruno ELLA (plus connu sous le nom de “Petit”, un gabonais qui a été elevé par un ancien serviteur fidèle du PDG), vous êtes dignes de mériter à nouveau la confiance du pays. Vous avez trahi plus d’une fois, et donc vous êtes placé pour ériger en alternative : vous avez violé vos engagements décennaux. Décalage entre parcours et discours.

Pour le reste, malgré les titres académiques que vous arborez (Docteurs,…etc.), lorsque je vois vos propos sur ce forum, en rapport avec le Gabon ou la vie privée de la famille présidentielle, je comprends un peu mieux cette phrase de Michel Barat (dans son livre “La conversion du Regard”, qui dit je cite : le Diplômé peut souffrir de cécité intellectuelle. Mais, là aussi c’est votre droit.

Pour terminer, je voudrais dire que nous jeunes cadres du Parti Démocratique Gabonais, nous sommes prêts à toutes confrontations démocratiques avec ceux qui pensent différemment de nous. Mais de grâce, sortez des théories et venez au Gabon, et nous vous démontrerons que le Gabon n’est pas cette équation réductrice que vous tentez de décrire à longueur de journée sur ce forum, mais plutôt un défi permanent en terme de développement. Le Président BONGO ONDIMBA a relevé une partie de ce défi en transformant positivement notre pays (les diplômes que vous pu obtenir grâce au Gouvernement en sont l’une des preuves. Il continue à le faire chaque jour. Il n’a pas tout réussi certes (il n’est pas le seigneur Jesus) mais il a tout de même beaucoup fait.

La bible dit que le silence de l’insensé le fait passer pour un sage… à défaut d’être des intellectuels, je vous souhaitent de devenir des sages . Insulter à longueur de journée le Chef de l’Etat et sa famille, ne saurait être un projet de société : est-ce le nouveau contrat que vous proposez aux gabonais ?

Longue vie au Président Bongo Ondimba et Que vive la République Gabonaise. J’ai dit.

Dr Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA


SUR LE MÊME SUJET
L’ex-parti unique vient d’adopter quelques mesures qui pourraient laisser croire qu’il amorce un virage pouvant l’amener à fonctionner comme les autres formations politiques du pays. On sait pourtant, en cette période électorale, qu’il ne s’agit que d’effets d’annonce. Autrement, cela signifierait que le parti quadragénaire envisage de se saborder. On ne se refait pas à cet âge là. Le Parti démocratique gabonais (PDG) qui continue, selon ses détracteurs, d’être financé sur les fonds publics comme au temps béni de son statut de parti Etat, vient à nouveau d’annoncer sa bonne intention de faire cotiser les militants. De plus, la formation ...
Lire l'article
Le premier ministre Paul Biyoghé Mba conduira une délégation des cadres du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) de la province de l’Estuaire dans le 5ème arrondissement de la capitale gabonaise, le 20 février prochain, a-t-on appris ce mercredi de source proche du Secrétariat général de cette formation politique. L’objectif visé par cette descente du PDG sur le terrain est de se rendre compte des réalités de fonctionnement des structures de bases de ce parti dans le 5ème arrondissement notamment en perspective des futures échéances politiques de cette année. Aussi, le PDG ambitionne de maximiser le nombre de ses élus locaux lors ...
Lire l'article
Camarades militantes et militants Camarades sympathisants du PDG Chers compatriotes Le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation procède du 2 Novembre au 16 Décembre 2010 à la révision annuelle des listes électorales, prévue par l’article 37 de la loi 07/96 du 12 Mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections. Le Parti Démocratique Gabonais salue cette initiative, qui est conforme aux prérogatives normales du Gouvernement en matière de gestion du Fichier Electoral. Aux termes de l’Article 48 de la loi précitée, les inscriptions sur les listes électorales concernent les Gabonais des deux sexes âgés de 18 ...
Lire l'article
La coordination des jeunes du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) a organisée une marche en fanfare et en sons, mercredi, dans l’enceinte de la Cité de la démocratie, en vue de la célébration du premier anniversaire du décès du père Fondateur de cette formation politique, Omar Bongo Ondimba, disparu le 8 juin 2009, à Barcelone en Espagne, en présence des hiérarques du PDG. Avec une importante mobilisation des grands jours, les jeunes du Parti Démocratique Gabonais vêtus de tee-shirts blanc et de pagnes spécialement confectionnés, frappés de l’effigie du président défunt, ont battu le bitume sur le trajet Place ...
Lire l'article
Le président du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, a procédé à une série de nominations au sein de son Cabinet, où l’on annonce ce mardi de nouveaux entrants. Le Secrétaire Général Adjoint, Porte-parole de la Présidence de la République, Guy Bertrand Mapangou, a ainsi été désigné au poste de Directeur de Cabinet du Président de la formation. Il sera assisté dans ses fonctions par un adjoint en la personne de Pacôme Moubelet Boubeya. L’on enregistre également la nomination de Florence Mabaga en tant que Secrétaire particulière, tandis que Patrick Ndomba et Clay Parfait Abessolo ...
Lire l'article
A l’issue d’une longue période de cogitation, à la fois ancien ministre de la Marine Marchande et Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) – sous Omar Bongo Ondimba – Jacques Adiahénot a finalement ‘’pris le large’’, lundi, à Libreville, laissant planer sur lui des soupçons qui annoncent sa future adhésion au nouveau-né des formations politiques gabonaises, l’Union Nationale en l’occurrence, rapporte le quotidien étatique « Gabon Matin », dans sa livraison de ce mardi. Ce départ sans trop grande surprise constituerait, à en croire notre confrère, un ouf de soulagement pour les anciens camarades militants du Parti ...
Lire l'article
Libreville, 5 Septembre ( GABONEWS) – Le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais, Faustin Boukoubi, a animé, samedi, au siège de sa formation politique sis au quartier Louis de Libreville, une conférence de presse , pour commenter les résultats de l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier et fustiger les actes de violences post-électoraux, survenus à Libreville, Port-Gentil et Mouila, ayant entraîné la mise à sac du Consulat de France à Port-Gentil , a constaté GABONEWS. Actualité du :06/09/2009 A l’entame de son intervention, Faustin Boukoubi s’est appliqué, résultats des élections en ...
Lire l'article
Alors qu'il reste moins de six semaines avant l'élection présidentielle du 30 août prochain, le gouvernement a décidé ce 17 juillet de nommer un nouveau Directeur général des élections (DGE), en la personne de Sylvain Abraham Nguema. Succédant à François Ondo Edou, monsieur Nguema aura la lourde tâche de garantir la fiabilité et la crédibilité de l'élection, en supervisant la gestion du le fichier électoral et la logistique pour le scrutin. Alors que le processus électoral est engagé depuis le 11 juillet dernier avec le lancement de la révision des listes électorales, le gouvernement nomme une nouvelle tête à la Direction ...
Lire l'article
Le Gabon dirigé par des Congolais ? Maman Dabany et bébé Ali avouent : « Nous les Bongo Ondimba, nous ne sommes pas Biafrais, nous sommes Congolais »
Drôle de cinéma que celui qui se passe actuellement au Gabon. Les « Bongo Ondimba » seraient-ils tombés sur la tête? A moins que ce soit le ciel qui leur soit tombé sur la cabosse ? Fiston Bongo « l'Ali pas Mohamed » et l'ancienne « Mama Bongo » jadis répudiée avec des valises d'argent aux USA semblent s'être tellement acharnés à se sortir d'un trou déjà profond qu'ils se sont, sans s'en rendre compte, enfoncés dans un autre trou, celui-ci encore plus profond que le premier. En voulant tellement prouver aux Gabonais qu'Ali le fiston Bongo n'est pas, comme la rumeur le maintient depuis qu'Ali existe, ...
Lire l'article
Le formulaire de contact ci-dessous vous permet de contacter le BDP-Modwoam par courrier électronique. Vous avez la possibilité d'y attacher des pièces jointes de documents ou d'images que vous souhaitez nous transmettre.
Lire l'article
Gabon : Changements fantaisistes au Parti démocratique gabonais
Le Parti démocratique gabonais descend sur le terrain du 5ème arrondissement le 20 février prochain
Message du Secrétaire Général du parti démocratique gabonais
Hommage à Omar Bongo Ondimba: les jeunes du Parti démocratique Gabonais célèbrent la mémoire du président fondateur
Des nominations au Cabinet du Président du Parti Démocratique Gabonais
Jacques Adiahénot démissionne du Parti Démocratique Gabonais
Gabon: Présidentielle 2009/ « Nous déplorons et condamnons fermement le saccage du Consulat de France à Port-Gentil », Faustin Boukoubi, Secrétaire Général du Parti Démocratique
Gabon : Sylvain Abraham Nguema à la Direction générale des élections
Le Gabon dirigé par des Congolais ? Maman Dabany et bébé Ali avouent : « Nous les Bongo Ondimba, nous ne sommes pas Biafrais, nous
Nous Contacter

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 1,67 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Avr 2009
Catégorie(s): Opinion
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

22 Réponses à Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA: “Nous jeunes cadres du Parti Démocratique Gabonais, nous sommes prêts à toutes confrontations démocratiques avec ceux qui pensent différemment de nous”

  1. Angone

    12 Juin 2009 a 23:09

    Le MORENA (Mouvement de redressement national) s’est signalé à l’extéieur du Gabon le jour 02 la presse a annonce; en décembre 1981, des arrestations 2 Libreville, à la suite d’une manifestation à la gare routière en faveur du multipartisme. Près d’un an plus tard, en novembre 1982, vingt-neuf
    opposants prkumë? &aient condamnés à des peines sévères,allant
    jusqu’à vingt ans de prison, pour atteinte à la sûreté de l’Etat et outrage au président de la République, à l’issue d’un procès, certes public et soumis à l’obsematìon d’Amnesty International, mais qui n’aurait pas pour autant répondu aux exigences juridiques
    intemationales, et dont le principal chef d’accusation portait sur
    la dishibution de tracts. <>, déclara M. Bongo 2 M. Mitterrand, en visite à Libreville. Pourtant, il ne fit libérer que sept personnes, le 11 mars dernier, à l’occasion de l’anniversaire du parti. unique qu’il avait créé en 1968.

    La lutte du président Bongo contre ses opposants ne s’est pas
    limitée à ces aspects judiciaires. En avril 1982, il justifiait publiquement son action après-avoir reçu le Pape pour tenter de s’attacher les catholiques. En mars 1983, le troisième congrès extraordinaire du parti unique renforçaìt le rôle de celui-ci,et dénongait le multipartisme comme <>.

    Tout dernièrement, le Président destituait le maire de Libreville,
    M. Ntoutoume- Obame, le représentant le plus dangereux de la
    vieille, garde du parti,fidèle à la ligne politique du premier chef de l’Etat, Léon Mba. De nombreuses arrestatìons ont été opérées depuis 1981. Le malaise politique persiste néanmoins, sous-jacent, et M. Bongo procêde toujours à des manoeuvres diverses dont la principale consiste à s’appuyer sur les femmes gabonaises.

    Le MORENA, constìtué vers 1976, a pris le relais d’une opposition
    dtffuse et individualiste qui existait depuis longtemps chez
    les intellectuels. L’une des interprétations les plus courantes du nouveau mouvement luì donne des racines ethniques fang et
    punu. C’est celle du gouvernement gabonais. Et, de faìt, ce facteur ethnique est dificilement niable. Les condamnés de novembre 1982 étaient des Fang et des Bapunu. Même si les arrestations ont été effectuées d’une façon sélective, elles correspondent à une certaine réalité nationale, dans la mesure où ces deux groupes ethniques, qui aspiraient au contôle du pouvoir à la fin des années soixante, en ont été éarté au profit des gens du Haut-Ogooué avec l’ascension de M. Bongo et en conçoivent de la
    rancoeur. De même, les provinces fang da Woleu-Ntem et punu
    de la Ngounié quoiqu’elles soient les plus peuplées du pays, sont
    négligées, et leurs habitants ont quelque raison de se plaindre.

    Cette ìnterprétatìon ethnique a toutefois le grand défaut d’ignorer la thématique politique des documents produits par le
    MORENA, thématique qui se limite presque à une condamnation
    morale de la classe dirigeante et à la demande du retour au multipartisme, dans le cadre d’une démocratie parlementaire de type occidental classique. Le préjìdent Bongo a violemment rejeté cette exigence dès qu’elle a e’e~fomulée. Il parle sans cesse de la <> et de <> , mais ìl perd tout sang froid à l’évocation du multipartisme.

    L ‘article 4 de la Constitution gabonaise vient même d’être modifié pour y inclure la formule <> . Nous touchons certainement là l’un des enjeux majeurs de la lutte actuelle.

    L’un des traits saillants de la personnalité gabonaise est son
    goût pour l’Europe. Cela vaut aussi pour les Fang qui, dans un
    paradoxe apparent, font simultanément preuve d’un extrême attachement à leur personnulité ethnique qu’ìls valorisent fortement. Une telle aspiration mimétique a pu être satisfaîte matériellement par le régime, mais le blocage politique condamne les élites à un dédoublement psychique : à démarche intellectuelle d’un citoyen de pays développé,comportement civique du Tiers monde … Le chef de L’Etat lui-même envenime le mal en se référant ouvertement aux idéaux du monde développé.

    Quant au moralisme exprimé par le MORENA, ìl s’explique au moins en partie par les profondes convictions religieuses des Fang, qui rappellent celles de leurs cousins du Sud-Cameroun.
    Mais ìl a aussi une autre origine. Depuis qu’il s’est convertì à
    L’islam et a prétendu faire suìvre son exemple, le présìdent Bongo
    s’est attìré la colère des chrétiens, surtout des catholiques. La
    visite du Pape n’a pas suffi à calmer les choses et l’Eglise, tantôt flattée, tantôt menacée par la Présidence, demeure un foyer
    d’opposition latente.

    Affaire A SUivre…Texte originale

  2. Angone

    12 Juin 2009 a 22:36

    Bonjour cher ami Dr ESSONO NGUEMA ,

    je dois d’abord te remercier d’afficher ouvertement ton appartenace politique et ton souhait de “courtiser le d’bat d’idées”….

    Je commencerai par dire : on trouve des chercheurs qui cherchent,on cherche des chercheurs qui trouvent… J’aurai voulu savoir,si ce n’est pas trop vous demander,d’une part le domaine d’étude de votre doctorat ,et votre spécialité….

    Sachez que le doctorat est un diplôme universitaire de recherche, à ce titre,il n’habilite en rien à exercer une profession…contrairemnt aux ingénieurs,ou aux techniciens…C’est peut-être pour çà,que vous vous trouvez à la fonction publique,ou dans des cabinest ministériels,vue l’étroitesse du volume emploi dans notre pays…

    Je tenais à vous demander,si vous saviez comment le défunt est arrivé au trône du gabon…Si vous aviez une idée du Pib du Gabon et de l’IDH du Gabon…Quel est votre sentiment à cet égard?

    Je vou informe que même aux temps de Léon Mba,des gabonais (notamment les militaires…) venaient en France pour parfaire leur formation…Mais sachez d’une part ,que si certains viennent ,avec l’aide de l’Etat,ce n’est pas O.B.O mais le système éducatif qui le permet,et en particulier la vente des richesses minières du sol de nos parents…Ce n’est l’oeuvre de O.B.O .L’oeuvre de votre “prodige” sont les 52 villas et comptes,en france,achetés avecle trésor Gabonais.Et je vous rappelle que tous les gabaonais n’ont pas profité de l’aide de l’état (la bours),par contre vous verrez que les Tékés,les Nzébis,ls Obambas(pour la plupart) ont bénéficiés des aides,même en cas d’échec…

    J’aurai aimé entendre votre sentiment sur l’enferment de Mar Ona Essangui,sur le décès du feu Redjambé,sur la privatisaion de “notre économie nationale” ou sur la réussite d’Air Gabon,O.P.T,…

    Vous qui êtes pdgistes,au pouvoir depuis plus d’une quarantaine d’année,quelles sont vos actions signifactives,quelles réalisation avez-vous fait à un pays de moins de deux millions d’ahbitants,membre de l’Opep,avec du bois,du manganèse…

    Je vous remercie de m’avoir lu,et si possible,prenez la peine de me réponde…

    Le Pays en Sortira Grandit (LISEZ CE QUI SUIVRA)

  3. peuple

    12 Juin 2009 a 21:25

    chere ESSOMO NGUEMA, car j’e personelement du mal à te croire docteur, en me fiant à tesreferences, tu as une fois sorti du gabon. mais là n’e pasla kestion, je me demande surtout kel exemple tu donne à tes enfants, surement ils voient en toi un pere digne? nespa? desolé mm le defin, ne t’orait pas cru.
    pour finir, si vrément tu as un doctorat j’accepteré volontier de signer une petition pour k’on te le retire, car mm le CEP tu le merite pas. domage, je comprend ke tu protege ton ventre

  4. ngoneba

    12 Juin 2009 a 20:15

    prière cher Essono Nguema,de faire plus usage de ton cerveau que de ton ventre. Vous êtes un intellectuel gabonais qui travaille au gabon.Mais non seulement votre ventre rend votre cerveau étroit, en plus il vous rend aveugle. Car, pour ne pas voir les problèmes du Gabon, il faut être soit trop bête,soit aveugle,soit simplement animé par la mauvaise foi. Je préfère le troisième choix en ce qui vous concerne. Car lorsque je vous ai demandé là où vous avez eu votre doctorat et avec quelle mention, ce n’était pas dans une logique de compétition de diplômes (une fois de plus vous n’avez rien compris, décidément), c’était pour vous amener à réfléchir, pour une fois avec votre tête et non avec votre ventre, de ce que vous en avez fait. Car à mon sens,tous vos grands diplômes et ceux e vos “grands camarades”, n’ont servi qu’à vous remplir le ventre au mépris de la population.
    Au fait,j’ai bien relu mon engagement décennal, et je pense que si quelqu’un a bien renoncé à ses obligations c’est bien le système. Par conséquent, les gabonais qui préfèrent rester à l’étranger ont une réaction légitime contre un système politique qui ne respecte ni ses engagements envers ces citoyens, ni ses droits, encore moins ses devoirs. Parfois je me dis que ça m’amuserait qu’un membre du gouvernement porte plainte à un Gabonais parce qu’il n’est pas rentré au Gabon. je vous jure M. Essono Nguema, qu’on se fera le plaisir de vous démontrer, point par point que,si quelqu’un doit s’asseoir sur le banc des accusés pour ne pas avoir honoré à ses obligations, c’est bien notre cher système.
    Bonne appétit,car c’est à votre ventre que résume vos aspirations et non pas à votre intelligence. j’espère que vous continuerez à voler comme vous le faites depuis des années,maintenant que “papa” n’est plus de ce monde.

  5. sarkocy

    12 Juin 2009 a 15:35

    apres le décès d bongo,j estime que pour nous qui avions la chance d etre sorti du pays pour etudier,voir ce qui se passe dans les pays des autres,nous voyons,confirmons q ns avions vecu longtemps dans l obscurité,nous avons besoin d ns realiser en tant q peuple libre,avancer,pr cela,le PDP dehors,dpuis 41,y en a marre!

  6. Moussavou

    22 Avr 2009 a 11:51

    Le communisme a chuté le PDG n’est pas éternel..

  7. Dr ESSONO NGUEMA

    22 Avr 2009 a 06:15

    M. ou Mme Arcaduin,

    Afin de vous permettre de faire preuve de moins de vacuité dans vos interventions ultérieures, qu’il me soit permis de rappeler l’une des définitions du mot “cadre” issue du Petit Larousse Illustré (Edition 2006) – page 190 – je cite : ” Cadre : personne qui exerce une fonction d’encadrement dans une organisation, une association”.

    Bonne journée à vous.

  8. Dr ESSONO NGUEMA

    22 Avr 2009 a 06:06

    Bonjour. Une question m’a été posée par Nogne EBA : celle de savoir où ai-je obtenu mon doctorat. Juste pour sa gouverne, et loin d’entrer ici dans un débat de diplômes auxquel je ne souhaiterais malheureusement pas prendre part, qu’il me soit permis d’indiquer(en réponse à la question de Ngone Eba) que j’ai obtenu mon diplôme de Doctorat en France avec la mention la plus haute. Vous pourrez notamment le vérifier auprès des services administratifs du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique – France)où encore au sein de la base de données des Experts du FMI (Fonds Monétaire International) où vous voudrez bien trouver, Madame, mon Cv détaillé en Français et en anglais. Je vis et travaille au Gabon coformément à ce que le Président Bongo Ondimba nous a toujours enseigné : rentrer servir son pays. Merci encore de comprendre que je ne souhaite pas avoir de débat sur les diplômes chère Ngone Eba : c’est pas ce qui fait avancer notre pays. Mais j’indique toutefois qu’en persistant sur ce terrain vous pourriez vous faire très mal toute seule. Alors oeuvrons au développement de notre pays s’il vous plait.

    Pour le reste, je vous saurais gré de bien vouloir avoir une lecture mois passionnée et plus intelligente de mes interventions
    intervention pour comprendre que je parlais antérieurement de contrat de bourse signé entre MM. MENGARA et ELLA, d’une part, et l’Etat gabonais, d’autre part.

    Prière, chère NgoneEba, de faire à l’avenir un usage plus important de votre cerveau (réflexion)au détriment de votre moelle épinière (réflexe d’injure)lors de la lecture de mes messages et de la rédaction vos réactions épistolaires ultérieures. C’est aussi celà qui vous permettrait de vous distinguer de l’espèce animale dont parle si souvent à tort le docteur Daniel ENGARA.

    Le PDG notre parti a “un passé plein d’avenir”, madame. Il compte de jeunes cadres, et de moins jeunes cadres (c’est à dire des anciens pétris d’expérience).

    J’ai dit.
    Dr ESSONO NGUEMA
    Bongoïste
    Membre du parti Démocratique Gabonais.

  9. Dr ESSONO NGUEMA

    22 Avr 2009 a 06:02

    Bonjour. Une question m’a été posée par Nogne EBA : celle de savoir où ai-je obtenu mon doctorat. Juste pour sa gouverne, et loin d’entrer ici dans un débat de diplômes auxquel je ne souhaiterais malheureusement pas prendre part, qu’il me soit permis d’indiquer(en réponse à la question de Ngone Eba) que j’ai obtenu mon diplôme de Doctorat en France avec la mention la plus haute. Vous pourrez notamment le vérifier auprès des services administratifs du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique – France)où encore au sein de la base de données des Experts du FMI (Fonds Monétaire International) où vous voudrez bien trouver, Madame, mon Cv détaillé en Français et en anglais. Je vis et travaille au Gabon coformément à ce que le Président Bongo Ondimba nous a toujours enseigné : rentrer servir son pays. Merci encore de comprendre que je ne souhaite pas avoir de débat sur les diplômes chère Ngone Eba : c’est pas ce qui fait avancer notre pays. Mais j’indique toutefois qu’en persistant sur ce terrain vous pourriez vous faire très mal toute seule. Alors oeuvrons au développement de notre pays s’il vous plait.

    Pour le reste, je vous saurais gré de bien vouloir avoir une lecture mois passionnée et plus intelligente de mes interventions
    intervention pour comprendre que je parlais antérieurement de contrat de bourse signé entre MM. MENGARA et ELLA, d’une part, et l’Etat gabonais, d’autre part.

    Prière, chère NgoneEba, de faire à l’avenir un usage plus important de votre cerveau (réflexion)au détriment de votre moelle épinière (réflex d’injure)lors de la lecture de mes messages et de la rédaction vos réactions épistolaires ultérieures. C’est aussi celà qui vous permettrait de vous distinguer de l’espèce animale dont parle si souvent à tort le docteur Daniel ENGARA.

    Le PDG notre parti a “un passé plein d’avenir”, madame. Il compte de jeunes cadres, et de moyens jeunes cadres (anciens pétris d’expérience).

    J’ai dit.
    Dr ESSONO NGUEMA
    Bongoïste
    Membre du parti Démocratique Gabonais.

  10. arcaduin

    22 Avr 2009 a 03:31

    je pose la question à monsieur essone nguema: peux tu me donner la définition de jeune cadre du PDG ?
    ton petit droit de réponse ne suffira pas pour qu’omar te glisse de l’argent parceque tu es nul et limité. je te conseillerai plutôt une aide psychologique.
    le PDG me semble -t-il est structuré. qui t’a donné l’autorisation d’ecrire au nom de ce parti ? qui es-tu pauvre minable ? tu n’es pas fatigué de tes frasques et petits montages ? jeune cadre, on t-a dit que ce vocable s’utilise au sein d’une association politique ? où as-tu été à l’ecole ? le mot cadre que tu utilises signifie : personne salariée exerçant une fonction de direction, de conception ou de contrôle dans un entreprise,une administration et non dans un parti politique.

  11. arcaduin

    22 Avr 2009 a 03:21

    je pose la question à monsieur essone nguema: peux u me donner la définition de jeune cadre du PDG ? ton petit droit de réponse ne suffira pas pour qu’omar te glisse de l’argent parceque tu es nul et limité. je te conseillerai plutôt une aide psychologique. le PDG me semble -t-il est structuré. qui t’a donné l’autorisation d’ecrire au nom de ce parti. qui es-tu pauvre minable ? vous n’êtes pas fatigué de vos petits montages ? jeune cadre, on t-a dit que ce vocable s’utilise au sein d’une association politique ? où as-tu été à l’ecole ?

  12. Ali Baba

    21 Avr 2009 a 14:08

    J’en suis abasourdi;ahuri!

  13. ngoneba

    16 Avr 2009 a 08:55

    Pitiééé!!!

    Franchement DR Essono Nguema, je ne sais pas là où tu as eu ton doctorat ni même avec quelle mention mais ce qui est sûr c’est que ton raisonnement est mesquin, pitoyable et manque de profondeur.

    Tu parles de celui qui a été élevé par un pédégiste et de ceux qui ont eu la bourse du PDG pour faire leurs études. Tu sembles oublier que le PDG a été institué comme parti Etat jusqu’à la Conférence Nationale et que par conséquent, quiconque vivait au Gabon vivait du PDG, par le PDG et pour le PDG. Alors,laisse moi t’apprendre que tout gabonais ayant vécu au Gabon de 1968 à 1990 était intrinsèquement pédégiste, la question ne se posait même pas à l’époque.Donc accuser le DR Ella d’avoir été élevé par un pédégiste c’est faire preuve d’ignorance et de bassesse. Le même constat à propos des boursiers, je ne sais pas si tu connais l’expression “avoir des droits” (oups, j’avais oublié que ça n’existe pas au Gabon!). La bourse n’est pas attribué par le PDG mais par l’Etat gabonais. Et si certains Gabonais restent à l’étranger, c’est une preuve suffisante que ton cher système laisse délibéremment fuir ses cerveuax qu’il n’arrive guère à absorber au lieu de leur trouver un travail décent dans leur pays.

    Par ailleurs,sache qu’il n’y a pas d’autres mots pour qualifier un voleur et un escrot que de le traiter de voleur et d’escrot. Donc à mon avis, tous les propos malveillants qui sont tenus à l’encontre du système politique gabonais ne sont pas des injures, ce sont des faits. Si tu étais un tout petit peu intelligent (tu devrais l’être puisque tu es docteur), ta réaction devrait plutôt aller dans le sens de demander à ses “Gabonais de l’étranger” de prouver ce qu’ils disent, car ils dénoncent tout simplement les faits. A toi de nous prouver le contraire si tu peux!

    Donc de grace, mon cher docteur, laisse-moi te donner ce conseil: lorsque ce qu’on a à dire est pire que le silence, il vaut mieux se taire! Continue à brouter ton herbe au sein du PDG et laisse ceux qui peuvent encore réfléchir librement le faire. On comprend ton problème, car tu ne peux pas cier la chaise sur laquelle tu es assis. Mais arrête de douter du patriotisme de tes frères à l’étranger, car apparemment ils semblent connaître la situation du Gabon mieux que toi puisqu’eux au moins se préoccupent de la situation des Gabonais contrairement à toi. Tout ce qui t’importe c’est de défendre le bilan du PDG que tu sais catastrophique (du moins si tu étais intelligent et patriote).

    donne-moi un seul exemple de ce que le PDG a fait de bon dans ton pays et au nom du pays. Car on est bien d’accord que les ressources, l’argent et toutes les prérogatives donc le PDG se prévaut appartiennent au Gabon,apparemment tu ne le savais même pas. A te lire, j’ai l’impression que pour toi le PDG se confond au Gabon, ça se comprend puisque cela dure depuis 43 ans. Qu’un ignorant le pense je comprendrais, mais de la part d’un docteur, franchement pitié de toi!

  14. kaveli

    9 Avr 2009 a 08:51

    vraimen ! nous avons une seule envie (nous qui vivons dans ce gabon comme si nous étions des étrangers) regler les comptes à tous ces montres qui ont aidé bongo à détruire le gabon . ce que ces gens oublient c’est qu’ils ont mis en place une bombe à retardement dont le résultat sera sans doute la guerre civile

  15. arcaduin

    2 Avr 2009 a 16:34

    essono nguema, j’espère que tu ne nieras pas tes propos lors du jugement dernier. un conseil : il faut que tu saches retenir ta langue et tu seras épargné. “aucune monarchie ni pouvoir ne dure 100 ans”: moralité tu dois cesser d’ecrire des bétises car le temps est un don de Dieu…

  16. sven markus

    2 Avr 2009 a 05:18

    cher ELLA NGUEMA ,
    Voici brievement quelques informations qui illustrent le fonctionnement de votre pouvoir ou du moins le régime que vous réclamer appartenir .
    Une pratique très répandue chez les hommes de pouvoir au Gabon est de cumuler des fonctions étatiques avec des postes dans plusieurs entreprises parapubliques et privées. Aujourd’hui les mêmes hommes qu’on retrouve au gouvernement, au Cabinet présidentiel et au parlement sont les mêmes qui sont PDG ou PCA des plus grandes entreprises du pays.

    Pour s’en convaincre il suffit de regarder la fille ainée du Chef de l’Etat Pascaline Bongo Ondimba (photo) qui en plus d’être la Directrice de Cabinet de son président de père, siège depuis plusieurs années au Conseil d’Administration de Total Gabon en tant que représentant permanant de la République gabonaise. Dans la famille présidentielle Pascaline n’est pas la seule à cumuler des fonctions ; son frère Ali, ministre de la Défense nationale, est également PCA de l’hopital d’instruction des Armées (HIAOBO) construit avec l’aide de la coopération autrichienne.

    Moins lié à la politique, Christian Bongo Ondimba ancien directeur de Gabon Airlines est le PDG de la Banque Gabonaise de Développement (BGD), il n’est d’ailleurs pas le seul banquier du clan Bongo puisque son cousin Henry Claude Oyima, neveux du Président de la République est l’Administrateur Directeur Général de la célèbre BGFI Bank dont le Président n’est autre que Patrice Otha le Directeur Adjoint du Cabinet du Chef de l’Etat lui aussi membre de la famille présidentielle. Après tout c’est d’abord une affaire de famille.

    Michel Essonghe présenté comme étant l’homme le plus influent du régime en place à Libreville et représentant personnel du Chef de l’Etat arrondit ses fins de mois avec les jetons de présence qu’il touche au groupe CECA-GADIS (propriétaire des magasins CKdo, Gaboprix, Supergros, etc) dont il est le PCA. Essonghé est aussi le promoteur la Compagnie Gabonaise de Peinture et de revêtement (CGPR) qu’il a créé en 1983 en association avec le français Camille Prévaux. Son collègue Jean Pierre Lemboumba surnommé Monsieur ‘‘Coffre fort’’ se contente quant à lui des parts qu’il possède à SOCO-BTP.

    Dans cette course aux multiples fonctions, Richard Auguste Onouviet n’est pas en reste. L’actuel ministre de la planification est administrateur à BGFI Bank et on lui prête des parts dans la société PétroGabon. Le ministre des affaires étrangères Paul Toungui, gendre du président Bongo, serait semble-t-il PCA de SOCOFI et promoteur de l’agence de presse en ligne gabonpage dont on a plus de nouvelles ce qui n’est pas le cas de l’agence gabonews appartenant au groupe « le label de l’Ogooué » du ministre de la communication Laure Gondjout. Enfin Jean-Francois Ntoutoume Emane, Maire de Libreville, est PCA de Dragages Gabon.

    Ainsi le pays est verrouillé à tous les niveaux ne laissant que peu d’espoir à ceux qui veulent voir les choses changer.

  17. Bruno Vécarte [à la retraite]

    2 Avr 2009 a 05:01

    Hum…

    Apparemment, pour mieux se faire vendre sur ce site, il faut passer pour un « docteur ». Que voit-on, un Dr MENGARA, un Dr ELLA-NGUEMA, un Dr OKOUE-EDOU… et maintenant, un [nouveau] Dr Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA… Anwa !
    C’est pathologiquement gabonais ça ! Et même cliniquement bongoïste, si l’on ausculte attentivement toute cette barbouzerie intellectuelle. D’ordinaire, dans les lignes de l’Histoire, les « Abraham » nous ont habitué à mieux… Enfin, vous me direz certainement que les époques changent….
    Osons tout de même un test. Essayons donc de prendre un de ces chers « DOC » au hasard…
    Allez, vous, le dernier là, le nouveau fameux DOCTEUR Sylvain Abraham ESSONO NGUEMAL. Oui vous. Pourriez-vous nous citer une seule des nombreuses pathologies physiques, mentales ou même psychosomatiques, dont souffrent votre million et demie de compatriotes, que vous avez réussi à éradiquer ?
    J’espère que les plus « futés » de ce forum auraient néanmoins compris que nos chers Dr ici présents (et si remuants) ne portent pas tous une blouse ! A l’exception de l’un d’eux, authentifié celui-là, et dont je viens comme vous de découvrir un « petit » surnom caché, oui, le Dr ELLA-NGUEMA ; à l’exception de lui, qui déglingue, comme chacun le sait, les canines abimées (sans doute à cause du jus de raisin) de ces nombreux patients bordelais ; oui à part lui – qui d’ailleurs pour cela se drape d’une blouse blanche -, à part lui disais-je, dont le travail sur l’humain est essentiellement charnel (non sans être mental pour celui qui l’exerce) ; à part lui donc, les autres DOCTEURs me semblent donc essentiellement attendus – pour ce qui est de leurs malheureux compatriotes gabonais en tout cas – que sur des remèdes-potions-breuvages-piqures d’ordre CEREBRAL…
    Aussi, voudrais-je demander à mon nouveau DOC tiré au sort (non sans un zeste de mauvaise fois, confesse-je), notre bon dévoué et avoué « bongoïste », s’il lui était venu à l’esprit, dans son si pourtant bel esprit « doctorisé », que le MAL, oui le tout PREMIER mal qui ronge, depuis 41 ans, les synapses de ses nombreux compatriotes, n’est rien d’autre que celui dont lui-même s’avoue être porteur : LA BONGOÏSME.
    Nos « Dr » ne sont-ils pas, dans notre pauvre pays, ces premiers patients auxquels seront finalement-et-premièrement réservés l’urgence de nos soins ?

    Bruno Vécarte [à la retraite]

  18. bibalou

    2 Avr 2009 a 03:00

    Les amis,
    Vous perdez votre temps.
    Essone n’est rien de plus qu un leche cul qui cherche a se faire une place au soleil comme porteur de valises

  19. ESSIGANG

    2 Avr 2009 a 02:33

    C’est triste de savoir que ce monsieur detient un Diplome de Doctorat, bien des gabonais voudraient savoir dans quel pays tu as recu ton doctorat. il y a bien de vrais Docteurs au PDG, et pas un seul d’entre eux s’est permis de venir ecrire des betises au sujet de qui que ce soit , cela parce qu’ils estiment que ce qui ce dit ici sur ce site, par des gabonais se trouvant a l’etranger n’est que de la verite, et si notre cher Doctor Nguema peut savoir que les evidences ne se discutent/demontrent point. Quelle est la population du Gabon, et que compte le Gabon comme richesse? Mon cher Doc, si tu as du mal a reconnaitre que ton Bongo est un incapable, et par consequent il est temps pour lui de plier bagages, c’est dommage. il y a bien de gens qui travaillent avec ton Bongo, qui seraient de personnes rigoureuses dans les fonctions qu’ils occupent, si seulement, ils avaient comme leader un individu de bonne moralite. Bongo partira d’ici peut, qu’il le souhaite ou non, et les gabonais eux se feront le plaisir de faire le point sur la merde causee par ton bongo, avec des individus comme toi meme; egoistes,parvenus,indecents,etc…
    Au sujet de Mme bongo, que donnez vous aux gabonais comme raison de sa mort??? la maladie dont souffrait Mme Bongo parait evidente au gabonais de bonne coherence, je dis sans me retenir que tout comme Bongo, sa femme etait atteinte du VIH, qui s’est transforme en SIDA. c’est a cause des gens comme toi, Docteur Nguema, que beaucoup de gabonais continuent d’etre victimes de ces gens au pays qui non seulement ont vole le pays, mais egalement souffrent presque tous de VIH/SIDA. Tu connais certainement une gabonaise qui a ete victime de ce ” Dignitaire” du PDG nomme SIMPLICE GUEDE MANZELA, ce animal qui passe son temps a distribuer le VIH aux gabonaises, et par consequent aux gaboanais en general… dirais tu que les actes de ce dernier ne sont pas du tout connus de Bongo et son PDG au pouvoir???
    Toi meme et tes Gens du PDG semblent ne connaitre/vous soucier que de ces freres du BDP ou autres qui ecrivent sur internet, mais vous oubliez le reste des gabonais qui est de loin + nombreux, et qui comme ceux la qui ecrivent, se prepare a vous chasser du pouvoir, et oeuvrer a ce que notre pays devienne ce qu’il merite d’etre; une terre de paix, et un pays d’hommes et femmes dignes et heureux.

  20. Ndjami tara

    1 Avr 2009 a 17:06

    jeunes cadres, tu parles de jeunes cadres. vous qui soutenez ce regime,vous avez également du sang sur vos mains vous qui soutenez ce regime sanguinaire.voyez vous, ici au moins, sur ce site du BDP, ils ont l’esprit ouvert: votre message a été publié sur ce site. un bédépiste ne peut pas faire la même chose sur les sites du pouvoir PDG.Et les messages du forum ne sont pas du BDP mais des internautes qui s’expriment librement. les messages du BDP sont signés. Vous êtes docteur, j’en doute car vous manquez de rigueur dans vos analyses. Bruno Ella, BDP, élevé par un ancien du PDG et alors? la femme de schwarzenegger a voté pour Obama et son mari pour Mc Cain.Bongo a bcp fait pour le Gabon!!! en quoi? dans quel domaine? santé? école? recherche? routes? éradiqué la pauvreté? donnez des exemples.
    enfin bref, faites d’abord le “saut mental” comme le dit Elie Domota (leader du LKP). si ça ne vous dit rien je vous site Mba Abessolo qui dans le passé, disait souvent au cadres du PDG: vous vivez dans une mare aux cochons et votre pensée dans la boue. libérez votre penseé “Petit” Dr Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA, oh pardon Dr Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA.

  21. Boum Boum

    1 Avr 2009 a 15:53

    Les seuls “Cadres” qui peuvent exister au PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS …;sont les cadres des fenètres….. le reste n’est que Vanité…dirait l’Eclésiaste

  22. Arsene Assam

    1 Avr 2009 a 15:07

    A Mr Sylvain Essomo Nguema.
    Je te le promets bientot tu va renier d appartenire a se regime.De quoi parle tu de la bible ou de la comstitution de Bongo,si c’est de la bible en comclusion Bongo est insense.tu es un aveugle et un inbecile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*