Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Education: Menga fait l’appel

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2009
Catégorie(s): Education

Suite aux accords conclus entre les enseignants et le gouvernement pour le versement de la prime incitative, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a procédé le 8 avril dernier au lancement de l’opération de recensement des enseignants des cycles primaires et secondaires publics. Cette opération qui va s’étaler sur un mois doit également permettre de réactualiser les fichiers de ce département et de trier les enseignants qui n’exercent plus et ceux qui sont en situation irrégulière afin d’alléger les charges salariales qui plombent le budget du ministère.

L’opération de recensement des enseignants de la fonction publique a été officiellement lancée le 8 avril dernier sous la tutelle du ministre de l’Education nationale, Michel Menga, dans trois établissements secondaires publics de la capitale gabonaise.

Le lycée national Léon Mba, le lycée Paul Indjendjet Gondjout et l’école publique urbaine-centre ont été les trois premiers établissements à recevoir la délégation du ministère de tutelle pour le recensement des enseignants qui y exercent.

Cette opération doit permettre de réactualiser les fichiers du département afin de pouvoir procéder au paiement de la prime incitative aux enseignants avant le 25 mai prochain, conformément aux échéances fixées lors des dernières négociations entre les syndicats de l’Education nationale et la tutelle.

«Le but de cette opération est de faire les choses avec un peu plus de clarté, de justice et de responsabilité. J’invite tous ceux qui ont été choisis, les enseignants, les partenaires sociaux, les parents d’élèves par le biais des associations des parents d’élèves, à se mobiliser pour que cette opération se réalise comme nous l’espérons, parce qu’elle doit permettre le versement de la prime au mois de mai», a déclaré le ministre de tutelle.

«Nous avons une date buttoir qui a été arrêtée à la fin du mois de mai, la période à laquelle votre prime va vous être versée», a-t-il rappelé.

«Pour ce recensement, il faut que les enseignants et les personnels concernés se munissent des pièces suivantes : une copie du titre d’affectation, une copie de l’emploi du temps pour les chargés de cours, une copie de la pièce d’identité ou de la carte de séjour, une photo d’identité récente et une copie du texte de la dernière situation administrative», a spécifié le ministre de l’Education nationale, Michel Menga.

La constitution de ce fichier actualisé doit également permettre de dégraisser les charges salariales qui grèvent le budget de ce département en écartant les enseignants qui n’exercent plus et ceux dont la situation n’est pas régularisée.

«Une opération publique de salubrité» selon le ministre Menga, qui doit permettre d’alléger les 84 milliards de francs CFA de charges salariales.

«Notre maison comporte quelques brebis qu’il faut extraire», a déclaré le ministre.

L’opération va s’étendre sur un mois et doit permettre de desservir tous les établissements publics primaires et secondaires du pays afin que les enseignants puissent entrés en possession de leurs primes avant la fin du moi de mai prochain.

La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) avaient récemment mis la pression sur la tutelle pour le versement de la prime aux enseignants dans les délais convenus, menaçant de reprendre leur mouvement de grève qui avait paralysé le système éducatif national d’octobre à janvier dernier.  


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre de l'Education nationale, Michel Menga, a été pris en otage le 2 juillet dernier au siège du ministère de tutelle où près d'un millier d'enseignants stagiaires ont fermé l'entrée principale du bâtiment où il travaillait. Les stagiaires de Menga réclamaient leurs bons de caisse pour percevoir leur prime incitative, conformément aux dispositions prises par le défunt chef de l'Etat, et n'auraient pas apprécié le nouveau délai imposé par le patron du département.Année noire pour Menga ! Après la grève record, près de 9 mois, des agents de son secteur, le record de négociations, le record de prorogation des ...
Lire l'article
" Nous ne pouvons pas dénouer cette grève tant que les enseignants n’auront pas gain de cause sur leur situation administrative », a déclaré Ghislain Mba, le Modérateur de la CONASYSED. « Le bilan est négatif. Sur les 11 points inscrits dans le cahier de charges, un seul point a été traité: celui du paiement de la prime d’incitation à la fonction enseignante », a – t-il ajouté. Les protestataires réclament la mise en place d’un guichet spécial, le paiement des rappels, les avancements automatiques, l’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991. Le premier ministre, Jean Eyeghé ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, invité du journal de 20 heures de la Première chaîne de télévision gabonaise (RTG1), a rassuré les enseignants et les encadreurs pédagogiques que « les cas des oubliés seront traités après vérification » pour le payement de la prime d’incitation à la fonction enseignante qui a débuté ce mercredi à travers le territoire national. Le Ministre a confirmé que « l’opération a bel et bien commencée ce mercredi, elle se poursuivra aussi longtemps que nous aurons des compatriotes à payer. Et comme toutes opérations humaines, il y a de petites difficultés liées à ...
Lire l'article
Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d'une année blanche. Le gouvernement a mis de l’eau dans son ...
Lire l'article
Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d'une année blanche Le gouvernement a mis de l’eau dans ...
Lire l'article
Dans le cadre des résolutions annoncées par le ministère de l’Education nationale pour contraindre les enseignants à reprendre les cours, le ministre de tutelle, Michel Menga, a convoqué le 10 novembre à Libreville les responsables académiques et les chefs d’établissements pour donner les instructions relatives à la mise en œuvre des sanctions adoptées. La tutelle a ainsi instauré un système de fiche de présence visant à identifier les enseignants grévistes, qui devraient être privés de salaires à compter du 25 novembre pour ceux qui n’auraient pas réintégré les salles de classes au 12 novembre, après cinq semaines de grève. Le ...
Lire l'article
Les salaires des enseignants du secteur public, en grève depuis début octobre, seront suspendus dès cette fin du mois, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Michel Menga M'Essone, dans une note reçue dimanche par l'AGP. ''Je vous invite à me faire parvenir les noms, suivis des numéros matricules ou d'identification des agents grévistes de votre établissement scolaire, avant le 15 octobre, pour application stricte de la mesure portant suspension des salaires et de caisses de soutien'', écrit le ministre dans cette note adressée aux chefs d'établissements scolaires. ''J'attache du prix à cette instruction dont vous me rendrez personnellement compte en cas ...
Lire l'article
Le ministre gabonais en charge de l’Education, s’est entretenu vendredi, avec les responsables d’établissements scolaires de Libreville et sa périphérie, à trois jours du démarrage effectif des cours, sur l’étendue du territoire national. Le ministre a interpellé les responsables d’établissements sur plusieurs points qui minent encore le bon fonctionnement de l’éducation au Gabon. Il a invité les enseignants à plus de rigueur dans le travail et à respecter scrupuleusement les décisions découlant de la tutelle. Les effectifs pléthoriques, échecs scolaires, constituent l’essentiel de ces problèmes. « Un responsable d’établissement ne fait pas la politique de l’Education, il a pour mission, d’exécuter les décisions de ...
Lire l'article
A moins de deux semaines de la rentrée des classes, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a visité le 24 septembre les chantiers d’extension et de réhabilitation des établissements secondaires publics de Libreville. Les retards enregistrés sur plusieurs chantiers ne permettront pas à tous les établissements d’accueillir les élèves au 6 octobre prochain. La rentrée ne pourrait être que partielle, avec l’ouverture échelonnée des nouvelles salles de classe dans les semaines qui suivront. A moins de deux semaines de la rentrée, le ministre de l'Education nationale a visité les chantiers qui devaient permettre d’ouvrir 300 nouvelles classes pour accueillir les ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga, a annoncé le 29 mai à Libreville la satisfaction de la plupart des revendications des enseignants, notamment celles concernant les bourses des élèves, les titularisations et l’organisation des prochaines sessions d’examen. Le 28 mai dernier, les enseignants avaient menacé de boycotter les examens si la tutelle n’accédait pas à leurs revendications. Les différents partenaires sociaux de l’Education nationale se sont réunis le 29 mai dans la capitale gabonaise pour résoudre les problèmes posés par les enseignants, qui ont menacé d’entraver le bon déroulement des examens de fin d’année s’ils n’obtenaient pas gain ...
Lire l'article
Gabon : Menga séquestré par les enseignants stagiaires
Gabon: Education nationale: la CONASYSED dit « non » à la reprise des cours mardi prochain
Gabon: Prime d’incitation à la fonction enseignante : « les cas des oubliés seront traités après vérification » (Michel Menga, ministre de l’Education Nationale)
Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants
Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants
Gabon : Menga resserre l’étau sur les enseignants grévistes
Education : Les salaires des enseignants grévistes seront suspendus dès fin octobre (Menga M’Essone)
Gabon: Rentrée scolaire 2008 – 2009 : Michel Menga M’essone donne les derniers consignes
Gabon : Vers une rentrée partielle pour Menga
Gabon : La fleur de Menga sur le fusil du SENA


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2009
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*