Socialisez

FacebookTwitterRSS

Congo: courte séance de concertation entre pouvoir et opposition

Auteur/Source: · Date: 15 Avr 2009
Catégorie(s): Afrique

Le Dialogue républicain devant regrouper pouvoir, opposition et société civile du Congo avant l’élection présidentielle de juillet a commencé mardi dans des conditions particulières: sans la présence de l’opposition et après des tirs de mortier dans la nuit sur Brazzaville.

Seuls des membres du gouvernement, des représentants de l’Eglise ainsi que du corps diplomatique, et des élus de la majorité étaient présents au lieu de rencontre, le Parlement.

La séance a d’ailleurs débuté à 17h00 locale (16h0O GMT) avec deux heures de retard sur l’horaire prévu et a duré moins d’une heure avant d’être suspendue jusqu’à mercredi.

L’opposition avait fait part à plusieurs occasions de son scepticisme depuis l’annonce de cette rencontre, estimant qu’elle ne visait qu’à légitimer la Commission électorale, qu’elle juge partiale. Toutefois, elle n’avait pas annoncé une volonté de la boycotter.

L’AFP tentait toujours de joindre leurs représentants à 19h00 locales.

Le Premier ministre Isidore Mvouba n’a pas tenu compte de cette absence dans son discours d’ouverture affirmant: “Le Congo a pris rendez-vous avec lui-même pour rechercher dans son propre génie les solutions à ses préoccupations du moment (…) La participation des uns et des autres à cette concertation est en soi une victoire du Congo sur lui-même parce quelle est la preuve dune commune volonté de préserver coûte que coûte le climat de paix que connaît notre pays”.

“Ici, cest le lieu par excellence qui peut nous permettre au travers dun dialogue de créer les conditions idoines dune élection présidentielle juste, transparente, équitable et régulière”, a-t-il ajouté.

Le président du Sénat André Obami Itou, désigné président du Dialogue, a pris la parole pour souligner: “A ma connaissance, tous les partis politiques sont pour la paix, la sécurité, la démocratie et le développement. Je nen connais pas un seul qui rame à contre-courant de ces valeurs. Le respect que nous devons à notre peuple nous interdit de nous discréditer devant lui”.

“Nous espérons quils (les opposants) reviendront à ce dialogue que nous avons souhaité de toutes nos forces”, a quant à lui précisé le porte-parole du gouvernement congolais, Alain Akouala Atipault.

Le gouvernement avait annoncé la tenue d’un dialogue en mars, lors de la visite à Brazzaville du président français Nicolas Sarkozy alors que l’opposition et la société civile réclamaient une telle rencontre depuis des semaines.

Dans la nuit de lundi à mardi, au moins quatre obus de mortier sont tombés dans le quartier populaire de Ouenzé, au nord de Brazzaville, sans faire de victime.

Entre juin et octobre 1997, Brazzaville a été le théâtre de violents combats entre forces gouvernementales et rebelles menées par Denis Sassou Nguesso qui avait alors pris le pouvoir.

Si le gouvernement réfute tout lien entre les tirs de mortier et la tenue du Dialogue, un membre d’une association de défense des droits de l’Homme fait le rapprochement: “C’est peut-être une façon pour eux (ceux qui ont tiré) de demander aux hommes politiques de s’entendre”.

Les législatives de 2007 et les locales de 2008 avaient été marquées par des fraudes et dysfonctionnements dénoncés par les observateurs de l’Union africaine (UA).
 


SUR LE MÊME SUJET
Concertation autour Premier Ministre : « On attend que la sagesse prévale dans ce genre de discussion », Pierre Claver Maganga Moussavou (opposition)
A l’issue de la concertation initiée, hier à la primature par le Premier-Ministre avec tous les partis politiques du pays dans la perspective des élections législatives de décembre prochain, Pierre Claver Maganga Moussavou (président du Parti Social Démocrate, opposition), a déclaré qu’ « on attend que la sagesse prévale dans ce genre de discussion ». « Il n’y aura pas d’élection dans ces conditions. C'est-à-dire que nous avons dit : pas de biométrie, pas de transparence et pas d’élection au Gabon», a réaffirmé, Pierre Claver Maganga Moussavou d’un ton ferme ajoutant qu’ « on a toujours dit qu’il fallait reporter ...
Lire l'article
« Les compatriotes déguerpis et complètement désemparés veulent absolument que le Gouvernement entende raison pour, à la fois, discuter avec eux et voir ensemble comment des solutions peuvent être trouvées », a confié jeudi à la presse, le président de l'Union du Peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou qui devisait avec les concernés. C'est au siège de son parti au quartier Awendjé, dans le 3ème arrondissement de Libreville, que le leader de l'Union du Peuple Gabonais a rencontré hier jeudi une délégation des déguerpis de certaines zones de la capitale gabonaise, pour faire le point de la situation par ...
Lire l'article
Plusieurs ONG et syndicats représentant la société civile gabonaise ont appelé jeudi dans un mémorandum de 85 pages le pouvoir et l'opposition à faire des concessions pour sortir de "la crise" actuelle. Alors que l'oppposant André Mba Obame est réfugié dans une agence onusienne après s'être autoproclamé président de la République le 25 janvier, la société civile demande notamment à l'opposition de reconnaître le président Ali Bongo tout en demandant au pouvoir de faire des efforts. "L'installation définitive d'un nouvel ordre démocratique requiert un certain nombre d'exigences parmi lesquelles la capacité d'organiser des élections libres et transparentes tout comme celle des dirigeants ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui séjourne depuis mardi dernier à Port-Gentil, a eu une séance de travail, à huis clos, avec la direction société gabonaise de raffinage (Sogara). Aucune déclaration n’a été faite à l’issue de ce tour de table. L’unique raffinerie du Gabon, faut-il le préciser, traverse une passe particulièrement difficile, avec une dette de plusieurs dizaines de milliards de FCFA. L’outil de travail de l’entreprise est devenu obsolète. Un plan de sauvetage s’avère nécessaire pour remettre Sogara sur selle. Mais déjà plusieurs sociétés se bousculent pour la reprise de la raffinerie. Le Sud-africain Imbani ...
Lire l'article
le Gouvernement gabonais et l’Union européenne (UE) se concertent dès lundi matin afin de recueillir pendant la réunion les observations des ministères techniques et de la société civile sur les inflexions et les réorientations prévues dans le cadre de la revue à mi-parcours du 10ème Fonds européen de développement (FED). Une réunion dite de concertation nationale entre le Gouvernement gabonais et l’Union européenne (UE) s’ouvre ce matin à l’immeuble Arambo de Libreville. Organisée par le ministère de l’Economie, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie, elle vise précisément à recueillir les observations des ministères techniques et de la société civile ...
Lire l'article
Débutée vers la fin de la matinée au Palais de la Présidence de Libreville, la concertation entre le président de la République et des candidats au scrutin présidentiel du 30 août, s’est achevée en milieu d’après-midi, avec selon un porte-parole du Collectif de onze prétendants à la magistrature suprême, la décision de saisir le Conseil d’Etat et la Cour constitutionnelle pour constater l’incapacité à organiser l’élection dans les délais.
Lire l'article
Le président de la République, madame Rose Francine Rogombé, reçoit ce mercredi, au palais du front de mer à Libreville, les candidats à l’élection présidentielle avec lesquels elle discute du processus électoral en cours dans le pays, avant le scrutin du 30 août 2009. Les candidats de tous bords assistent à cette réunion qui entend lever des équivoques sur certaines questions telles que les listes électorales, le maintien au gouvernement de certains candidats, entre autres. Cette rencontre intervient à 3 jours du lancement de la campagne qui s’ouvre le 15 août prochain, au moment où le processus électoral est très suivi par ...
Lire l'article
Le Ministre gabonais de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, et son homologue congolais, Aimé Coussoud Mavoungou, se sont réunis samedi dernier à Libreville, dans le cadre de la consolidation des relations maritimes entre leurs deux pays. Dans le cadre de cette séance de travail, Jacques Adiahénot et Aimé Coussoud Mavoungou ont réitéré la volonté commune de leurs deux Etats à développer et consolider davantage leur coopération maritime. Cette impulsion devrait concerner au plus haut point les échanges marchands entre les ports de Pointe-Noire, au Congo Brazzaville, et ceux d’Owendo et Port-Gentil au Gabon. Par ailleurs, les ministres ont mis en exergue la ...
Lire l'article
Après Libreville, la dépouille d’Edith Lucie Bongo Ondimba reçoit depuis son arrivée en début d’après – midi à Brazzaville, l'une des rives du fleuve Congo, son pays natal, des hommages de la Nation et de pays amis au stade Saint Denis, rapporte la chaîne de télévision privée gabonaise « TéléAfrica » qui retransmet la cérémonie en direct. Le corps sans vie de l’épouse du chef de l’Etat gabonais, fille aînée du président congolais, Sassou Nguesso, est exposé sous une tente, dans un cercueil toujours recouvert du drapeau gabonais (Vert-jaune-bleu). Plusieurs personnalités congolaises et étrangères dont le chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé ...
Lire l'article
Les experts du Congo et ceux du Gabon ont planché mardi à Libreville, sur les projets de liaison routière et Ferroviaire devant relier Libreville à Brazzaville et Franceville à Leketi au Congo Brazzaville, lors d’une réunion présidée par le président du Comité de mise en œuvre du NEPAD en Afrique Centrale, Paul Biyoghé Mba, en présence du ministre gabonais des Travaux publics, des Infrastructures et de la Construction, Flavien Nziengui Nzoundou, du Secrétaire général de la CEAAC, louis Sylvain Ngoma, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Concertation autour Premier Ministre : « On attend que la sagesse prévale dans ce genre de discussion », Pierre Claver Maganga Moussavou (opposition)
Affaire des Déguerpis de Libreville: le président de l’UPG, Pierre Mamboundou plaide pour une concertation entre le Gouvernement et les déguerpis
Gabon: la société civile appelle pouvoir et opposition à des concessions
Séance de travail à la Sogara entre dirigeants et Ali Bongo Ondimba
Concertation entre le Gabon et l’UE pour la collecte d’informations techniques
Gabon: URGENT / Fin de la concertation entre le Chef de l’Etat et des candidats à la présidentielle du 30 août
Gabon: Concertation entre le Chef de l’Etat et les candidats à l’élection présidentielle
Gabon: L’axe de la coopération maritime entre le Gabon et le Congo Brazzaville renforcé à Libreville
Congo: La dépouille de la Première Dame du Gabon désormais sur la rive du fleuve Congo, à Brazzavillle, terre natale
Gabon: Concertation à Libreville des experts de la République du Congo et du Gabon sur les projets de liaison Libreville-Brazzaville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Avr 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*