Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon/Culture : Entrée remarquable du slameur Buumh Iks dans le street wear

Auteur/Source: · Date: 24 Avr 2009
Catégorie(s): Culture

Champion de Slam du Gabon issu du dernier tournoi de slam organisé par le Centre Culturel Français et Zorbam Produxions à l’occasion des «journées de l’Oralité» de décembre 2007, Buumh Iks vient d’ajouter une corde à son arc en lançant sa propre marque de Street Wear qui se dénomme “Le silence est une vertu” et qui a déjà été vue sur certaines stars de la télévision gabonaise. Le jeune homme s’explique…La vingtaine révolue, Buumh Iks a été sacré champion du Gabon de Slam au dernier tournoi de slam organisé en décembre 2007 par le Centre Culturel Français et Zorbam Produxions dans le cadre des «journées de l’Oralité». L’artiste vient de mettre sur le marché Librevillois sa propre marque de Street Wear dénommée “Le silence est une vertu”.

Buumh Iks, le slam est un art pas encore vulgarisé au Gabon et pourtant, vous avez déjà une belle réputation et la reconnaissance de ceux qui s’y connaissent. Comment êtes-vous arrivé au niveau qui est le vôtre aujourd’hui et aussi rapidement ?

Il faut dire que le Slam, c’est le verbe. Et l’on dit, qu’ «au commencement, était le verbe. Le verbe était avec Dieu et le verbe était Dieu. » Et pour moi, si tous les êtres humains sont faits à l’image de Dieu, cela signifie qu’en nous tous somnole cette graine divine qui est le verbe. Je suis arrivé à ce niveau parce que je suis à l’image de Dieu. Je m’efforce d’être un architecte du verbe et cela semble marcher.

Mais ce ne sont pas tous les êtres humains qui ont la capacité qui est la votre : celle de se jouer des mots !

– On peut tous faire faire du Slam ; il suffit de faire des efforts, de s’y donner. Ce n’est pas facile, mais pas impossible non plus ! Comme pour toutes les autres formes d’arts, on ne devient un virtuose qu’au terme d’un travail acharné. Je travaille donc tous les jours parce que je sais que tout est perfectible et que je peux me rapprocher de la perfection un peu plus chaque jour.

Vous avez choisi d’exprimer votre talent à travers le Slam mais, vous en cachiez un autre…Vous venez de sortir une marque de Street Wear “Le silence est une vertu”. Comment cela a-t-il commencé ?

– Il faut dire que j’aime le Hip-Hop et le Street Wear en est une branche. En tant qu’adepte de ce mouvement, je me fixé le défi d’exceller également dans une autre de ses branches. J’ai choisi le vêtement parce que je souhaite contribuer à l’amélioration du look des fans et artisans du Hip-Hop conscient en y introduisant un produit de réalisation africaine, quelque chose de différent par rapport à tout ce qu’on trouve dans les grandes surfaces. Excepté cela, j’affectionne par-dessus tout le fait d’être atypique et j’aime bien cette mode urbaine. Voilà pour ce qui est de ma motivation.

« Le silence est une vertu » ! N’est-ce pas en contradiction avec l’art que vous exploitez

– Non ! En fait, ma marque, “Le silence est une vertu”, ne stipule guère qu’il faut bâillonner ceux qui ont des choses censées à dire, mais plutôt pour rappeler à ceux qui aiment se focaliser négativement sur les problèmes qui ne sont pas les leurs que, quand on a rien à dire, il vaut mieux ne rien dire. Il s’agit également de faire comprendre à tous que parfois tout ce qui est susceptible d’être dit, n’est pas forcément bon à dire ! C’est un précepte de sagesse et on éviterait sans aucun doute beaucoup de conflits si certains savaient tenir leur langue lorsqu’ils n’ont rien de bon à dire.

Pensez-vous que ce message sera bien reçu par la jeunesse qui est la plus friande de ce style vestimentaire, le Street Wear ?
– Oui, car pour moi, je ne crois pas que quelqu’un puisse refuser de porter un tee-shirt qui a un message conscient, qui nous interpelle tous. Cette jeunesse arbore souvent des messages en Anglais, parfois des choses incompréhensibles ou des chiffres et autres anagrammes. Elle ne serait que très heureuse d’arborer un T-shirt dont elle peut expliquer le message positif. Mais, un fait étonnant est que ce T-shirt plait énormément aux autres catégories sociales qui se situent en dehors de l’univers Hip-Hop. Les parents aussi adorent le porter.

En fait, à qui vous adressez-vous en particulier ?

– A tout le monde ! Surtout en ce moment où tout le monde croit pouvoir jouer de ses cordes vocales pour dire parfois n’importe quoi et déverser des balivernes. En gardant le silence on peut écouter et apprendre. Le message s’adresse donc à tous ceux qui devraient se taire pour éviter les problèmes. Bien souvent le silence a permis de sortir d’un imbroglio ou alors de trouver une idée géniale. Le silence c’est la méditation.

Vous venez à peine de lancer la vente sur le marché de votre marque de Street Wear que déjà, elle est porté un peu partout et notamment, par des grandes figures de l’audiovisuel au Gabon. Votre secret ?

– Je n’ai pas de secret. Sans doute ai-je eu la bonne inspiration et ai-je la chance que le concept ait accroché ces présentateurs de télévision. Il n’y a pas eu d’opération marketing ciblée. C’est le bouche à oreille qui fait actuellement tourner la machine. Quelqu’un a dit que les stars de la télévision aiment ce T-shirt parce que le dessin sur l’avant invite les spectateurs à se taire pour écouter. C’est marrant, mais il n’en est rien. Ceux qui le portent, respectent et se retrouvent dans cette philosophie..

Des projets dans l’immédiat ?

– Pour l’instant, je préfère garder ces informations sous silence. Il faudra attendre pour en savoir plus…ne disons-nous pas que “Le silence est une vertu” ?


SUR LE MÊME SUJET
Les Panthères du Gabon n’arrêtent pas de régresser au classement mondial FIFA, 68è en octobre dernier, les poulains de Gernot Rohr, se raccrochent au 77è rang mondial et 17è africain, avec 445 points derrière le Zimbabwe, selon le dernier classement de la FIFA le 24 novembre 2011. La chute au Classement mondial FIFA des Panthères, de l’équipe nationale du Gabon, se poursuit avec une perte de neuf places, selon le dernier classement de la FIFA publié le 24 novembre 2011. Classés 68è mondial au mois d'octobre dernier, les hommes de Gernot Rohr occupent désormais le 77è rang mondial et la ...
Lire l'article
La Tunisie est entrée dans la transition
Dominée par Ennahda, l'Assemblée constituante, élue le 23 octobre, a tenu mardi sa séance inaugurale. Sous un soleil radieux, la Tunisie a tourné mardi la page de la révolution pour entrer solennellement dans la transition. Les 217 députés élus le 23 octobre dernier se sont réunis dans la matinée au palais du Bardo, siège du Parlement, pour la séance inaugurale de l'Assemblée constituante. «Un moment historique, confiait Zohra Smida, députée de Gafsa et militante du parti islamiste Ennahda. Après toutes ces années de cauchemar, j'ai l'impression de rêver.» À l'instar des autres élus, Walid Bennam, originaire de Kasserine, se disait très ...
Lire l'article
Affaire DSK : Le huis clos du 153 Franklin Street
Celui que les Américains appellent le "Perv" vit enfermé avec Anne Sinclair dans les 632 m² d’une maison de Manhattan. Rien ne filtre. Un paillasson beige devant la porte d’entrée a beau arborer l’inscription "Bienvenue", les curieux sont invités à passer leur chemin devant le 153 Franklin Street. La dizaine de journalistes – français pour la plupart –, qui font le pied de grue jour et nuit sur le trottoir d’en face, sont devenus, malgré eux, les gardes-chiourmes de Dominique Strauss-Kahn, rapportant chacun de ses faits et gestes. "L’ancien patron du FMI et son épouse Anne Sinclair ont quitté leur ...
Lire l'article
Les négociations sur l'entrée du Gabon dans le capital d’Eramet auront lieu dès le mois de juin, a annoncé dimanche soir à la télévision nationale le porte-parole de la présidence gabonaise, Guy Bertrand Mapangou. "C'est souhaitable que le Gabon participe à certaines activités qui concernent son développement, notamment dans le domaine pétrolier et minier", a précisé M. Mapangou. L'Etat gabonais, déjà détenteur de 25 pc du capital de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), filiale d'Eramet au Gabon, veut devenir actionnaire à hauteur de 10 pc à 15 pc du groupe Eramet et augmenter sa participation dans la COMILOG à 33 pc, ...
Lire l'article
Eramet est très ouvert à une entrée du Gabon dans son capital et discutera de cette possibilité en juin lors d'une rencontre avec son président Ali Bongo Ondimba, a déclaré à Reuters le PDG Patrick Buffet. Le dirigeant du groupe minier, qui s'exprimait jeudi en marge de l'assemblée générale annuelle, a également indiqué qu'il n'avait pas été approché en vue de constituer un grand "pôle minier" français aux côtés du spécialiste du nucléaire Areva. Une source avait déclaré à Reuters le 6 mai que la direction d'Eramet avait été contactée par Libreville en vue de l'obtention d'une future participation de l'ordre de ...
Lire l'article
Dans le cadre de la redynamisation des filières cacao et café dans la province l’Ogooué Ivindo, la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a initie une vaste opération pour sensibiliser les populations locales, identifier et réhabiliter les plantations laissées à l’abandon. Face à la baisse généralisée de la production du cacao dans le pays, la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) vient de mettre en place un plan de relance de la cacao-culture dans la province de l’Ogooué Ivindo. «La pépinière de Mebome (à 9 km à l’Ouest de Makokou) est opérationnelle, c’est-à-dire que les plants de cacaoyers sont ...
Lire l'article
Les membres de l’atelier Théâtre et les ’’slameurs’’ du club Francophonie Arthur Rimbaud (CFAR) du collège Val Marie de Mouila ont offert au public au cours d’un spectacle le week-end dernier au cinéma « le Bantu » un récital poétique, rapporte mercredi l’AGP. Le récital poétique a été une déclamation de textes écrits par les élèves eux-mêmes ou ceux des auteurs choisis. Sans passer inaperçu, ’’Le fils du griot’’ de Maurice Carême a été récité avec maestria par le responsable de l’atelier Théâtre, Vanicolas Koumba Mboungou. Sur la scène théâtrale, une pièce a captivé le public, celle du ’’Sénateur’’, une improvisation du ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
Les demi finales de la première édition de la compétition de rap dénommée « la Street et la plume », organisé par Didier Ndoutoumou, jeune promoteur de Slam et de musique rap gabonais, auront lieu le 31 août prochain au Pognon Beach de Libreville, avec l’opposition de 4 rappeurs en herbe à savoir: Herman; Sadik; J.boog et Yom’s. En effet, cette compétition de rap (musique engagée) en free style, a pour objectif de développer chez les jeunes artistes, les attitudes et les aptitudes, les techniques et les missions qui seront les leurs dans la pratique de cet art dans l’avenir. « ...
Lire l'article
Gabon : Régression remarquable des Panthères dans le classement FIFA
La Tunisie est entrée dans la transition
Affaire DSK : Le huis clos du 153 Franklin Street
Le Gabon va négocier au mois de juin son entrée dans le capital d’Eramet
Eramet très ouvert à une entrée du Gabon dans son capital
Gabon : Ressusciter la culture du cacao dans l’Ogooué Ivindo
Ngounié-culture : Un spectacle de Théâtre et de poésie organisé dans une salle de cinéma à Mouila
Commentaires
Forums
Gabon: Les demi finales de la 1ère édition de la « Street et la plume » le 31 août prochain à Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Avr 2009
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*