Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: « Le manque de spécialisation est lié à l’entrée de certains dans la profession par effraction » (Francis Salah Ngoua-Beaud, journaliste)

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2009
Catégorie(s): Médias

Le Directeur Général-Adjoint de la télévision privée TV+, Francis Salah Ngouah-beaud, présentateur-vedette de la chaîne a déclaré que « le manque de spécialisation dans le journalisme au Gabon est dû au fait que plusieurs journalistes sont entrés dans la profession par effraction », dans un entretien accordé ce jeudi. Surpris par l’un de nos reporters en pleine préparation du « 20 H », Francis Sala Ngouah-Beaud, la cinquantaine, dont plus de deux décennies déjà passées dans le ‘’métier’’ pense « qu’il faut revenir sur les fondamentaux, c’est – à- dire, du journalisme qui, à l’instar de toutes autres disciplines qui se mettent suffisamment au service d’un idéal bien précis, est une science ». Et, a-t-il argumenté, « le constat, amère, que l’on peut effectuer aujourd’hui, c’est que bien trop de personnes qui prétendent faire du journalisme y sont entrés par effraction. Par conséquent, il devient difficile de parvenir à trier le bon grain de l’ivraie, pourtant il faudrait bien qu’on y parvienne ».

L’opinion la plus répandue au Gabon assimile le manque de spécialisation dans le journalisme aux dérives observées chaque jour dans le rendu de l’information. M. Ngouah-Beaud n’en dit pas moins: « la question de la spécialisation est très importante. Ce n’est pas parce qu’on tend un micro ou un dictaphone et que l’on exerce dans une Rédaction que l’on doit perdre de vue que l’on s’adresse à des gens qui, parfois, sont mieux outillés que nous dans les domaines traités. Inévitablement, il faut se prémunir et avoir la maîtrise de la question et la certitude que ce que l’on dit ne saurait prêter à équivoque ».

« C’est à ce niveau que je voudrais louer l’action de Madame le ministre de la Communication qui a pris sur elle de veiller à ce que dans ce secteur, il y ait une formation un peu plus accentuée des hommes et des femmes qui prétendent exercer dans le journalisme », a ajouté l’ancien Rédacteur en Chef d’Africa N°1, dans les années 90, bilingue (Français- anglais), et ex de TV Africa en Afrique du Sud.

L’homme qui a débuté sa carrière comme chroniqueur sportif, dans le service public, à la première chaîne de Radio Télévision Gabonaise (RTG1), a averti que « si l’on ne parvient pas à la spécialisation, nous aurons d’énormes difficultés. Et, je crois surtout qu’il ne faudrait pas simplement penser qu’une bonne formation n’est acquise que dans des établissements huppés. J’ai la conviction que dans notre pays nous regorgeons suffisamment de compétences et d’hommes plutôt expérimentés dans le métier et qui pourraient passer le flambeau, tendre la main, canaliser et sécurise un certain nombre de journalistes dans des secteurs bien précis: Économie, Histoire, Santé, Sport…».

Conscient que la quasi-totalité des journalistes au Gabon, où l’on compte plus d’une soixante de publications, des dizaines de radios, de télévisions ainsi que des agences et des agences et journaux électroniques, ont un profil de « généralistes », F.S. Ngouah-Beaud n’a pas manquer d’ouvrir des pistes.

« Il ne faut pas verser dans un pessimisme béant. Je souhaiterais qu’à l’intérieur des Rédactions, des réflexions se prolongent afin qu’on tende à spécialiser par rapport à des aptitudes et aux qualités intrinsèques des uns et des autres et par rapport à leur cursus aussi.

On peut observer que de plus en plus de jeunes qui arrivent dans la profession sortent des universités et il faut en tenir compte au sein de nos Rédactions pour donner d’avantage de crédit et de cachet à l’action et à la profession que nous exerçons », a conclu celui qui, au-delà de ses fonctions à TV+, reste un journaliste de terrain, comme en témoignent ses reportages dont la couverture des campagnes électorales, les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations et du Mondial de football de ces dernières années.


SUR LE MÊME SUJET
La Tunisie est entrée dans la transition
Dominée par Ennahda, l'Assemblée constituante, élue le 23 octobre, a tenu mardi sa séance inaugurale. Sous un soleil radieux, la Tunisie a tourné mardi la page de la révolution pour entrer solennellement dans la transition. Les 217 députés élus le 23 octobre dernier se sont réunis dans la matinée au palais du Bardo, siège du Parlement, pour la séance inaugurale de l'Assemblée constituante. «Un moment historique, confiait Zohra Smida, députée de Gafsa et militante du parti islamiste Ennahda. Après toutes ces années de cauchemar, j'ai l'impression de rêver.» À l'instar des autres élus, Walid Bennam, originaire de Kasserine, se disait très ...
Lire l'article
Un séminaire axé sur les mécanismes liés à la profession d’avocat se tient actuellement à l’école nationale de la magistrature de Libreville, et enregistre la participation de nombreux jeunes avocats gabonais qui vont être édifiés sur plus de dix modules inhérents à leur fonction par d’éminents conférenciers du barreau de Paris et du Gabon, a constaté GABONEWS. Les travaux portent essentiellement sur la déontologie générale, la rédaction d’actes juridiques, la gestion de cabinet et d’actes administratifs, en passant par la déontologie financière pour aboutir au concours d’art oratoire ; un élément primordial pour la fonction d’avocat. L’un des conférenciers ...
Lire l'article
Un séminaire axé sur les mécanismes liés à la profession d’avocat se tient actuellement à l’école nationale de la magistrature de Libreville, et enregistre la participation de nombreux jeunes avocats gabonais qui vont être édifiés sur plus de dix modules inhérents à leur fonction par d’éminents conférenciers du barreau de Paris et du Gabon, a constaté GABONEWS. Les travaux portent essentiellement sur la déontologie générale, la rédaction d’actes juridiques, la gestion de cabinet et d’actes administratifs, en passant par la déontologie financière pour aboutir au concours d’art oratoire ; un élément primordial pour la fonction d’avocat. L’un des conférenciers à ces ...
Lire l'article
Les négociations sur l'entrée du Gabon dans le capital d’Eramet auront lieu dès le mois de juin, a annoncé dimanche soir à la télévision nationale le porte-parole de la présidence gabonaise, Guy Bertrand Mapangou. "C'est souhaitable que le Gabon participe à certaines activités qui concernent son développement, notamment dans le domaine pétrolier et minier", a précisé M. Mapangou. L'Etat gabonais, déjà détenteur de 25 pc du capital de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), filiale d'Eramet au Gabon, veut devenir actionnaire à hauteur de 10 pc à 15 pc du groupe Eramet et augmenter sa participation dans la COMILOG à 33 pc, ...
Lire l'article
Eramet est très ouvert à une entrée du Gabon dans son capital et discutera de cette possibilité en juin lors d'une rencontre avec son président Ali Bongo Ondimba, a déclaré à Reuters le PDG Patrick Buffet. Le dirigeant du groupe minier, qui s'exprimait jeudi en marge de l'assemblée générale annuelle, a également indiqué qu'il n'avait pas été approché en vue de constituer un grand "pôle minier" français aux côtés du spécialiste du nucléaire Areva. Une source avait déclaré à Reuters le 6 mai que la direction d'Eramet avait été contactée par Libreville en vue de l'obtention d'une future participation de l'ordre de ...
Lire l'article
Libreville, 16 septembre (GABONEWS) – Au sortir de l’audience qui lui a été accordée, ce mercredi en après-midi, par madame le ministre de la Communication Laure Olga Gondjout, l’ambassadeur de la Guinée Equatoriale près la République Gabonaise, Manuel Mbela Bama Ndong, a déclaré que « les relations séculaires d’amitié, de fraternité et de coopération entre le Gabon et son pays ne seront jamais affectées par les déclarations mensongères et tendancieuses du journaliste Francis Sala Ngoua-Beaud ». Actualité du :16/09/2009 « L’objet de ma visite chez madame le ministre de la Communication était ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le journaliste francis Sala Ngouah Beaud, présentateur vedette de la chaîne de télévision gabonaise privée ''TV+'' dont il était Directeur général adjoint après 10 ans de services, a déclaré dans les médias publiques RTG1 et 2 et dans la chaîne privée ''TéléAfrica'' que sa démission de TV+ est consécutive aux manoeuvres de déstabilisation du Gabon qui étaient en préparation. Voici le texte intégral. Q : Vous avez assumé les fonctions de Directeur adjoint de TV+, avant de démissionner la veille du scrutin, que s'est-t-il passé ? R : ''J'ai été associé, et l'opinion m'est témoin, au nom et au ...
Lire l'article
Une nouvelle candidature indépendante a été annoncée pour l'élection présidentielle, celle de Jean Ntoutoume Ngoua, l'ancien président du patronat gabonais et président de l'Association initiatives pour le développement économique (AIDE). Officialisée le 13 juillet dernier, cette candidature est la quatrième issue des rangs de la société civile et la sixième dans la course pour le fauteuil présidentiel. J-53 et déjà six candidats ont postulé à l'élection présidentielle qui doit désigner avant le 6 septembre prochain le 3e président élu de la République Gabonaise. A l'occasion d'une conférence de presse tenue le 13 juillet dernier à la Chambre de Commerce de Libreville, ...
Lire l'article
A l’ouverture, ce mardi à Libreville, du séminaire de formation des journalistes des Etats membres de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), consacré à « la propriété intellectuelle » qui se déroule du 12 au 14 mai, le ministre de la Défense nationale, représentant le Ministre de la communication, empêché, a invité « les Rédactions à s’engager dans les politiques de spécialisation pour une meilleure maîtrise de l’information ». Organisé conjointement avec l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et le gouvernement gabonais, via le ministère de la Communication, ce séminaire axé sur « les stratégies de promotion de ...
Lire l'article
Le président de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, s'est plaint mardi à Libreville, du manque d'équité observé dans les médias publics. ''Les partis de l'opposition se plaignent du fait que leurs activités ne sont pas diffusées par les médias publics. Nous souhaitons qu'un décret qui réglementera le temps d'antenne en période électorale soit pris'', a indiqué M. Mamboundou, à la sortie d'une audience avec la ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout. ''Il est anormal que ce soient les médias privés qui diffusent nos activités'', a-t-il ajouté, soulignant que la diffusion des messages de l'opposition incombe premièrement aux médias ...
Lire l'article
La Tunisie est entrée dans la transition
Société – Justice / Les jeunes avocats gabonais renforcent leurs capacités dans l’exercice de leur profession
Société – Justice / Les jeunes avocats gabonais renforcent leurs capacités dans l’exercice de leur profession
Le Gabon va négocier au mois de juin son entrée dans le capital d’Eramet
Eramet très ouvert à une entrée du Gabon dans son capital
Gabon: « Les déclarations mensongères de Francis Sala Ngoua-Beaud ne sauraient crisper les relations entre le Gabon et mon pays », l’ambassadeur de la Guinée
Politique/Médias: Déclaration du journaliste Francis Sala Ngouah Beaud
Gabon : Jean Ntoutoume Ngoua, le 4e indépendant dans la course
Gabon: Formation des Journalistes de l’OAPI: le ministre de la Communication invite les « Rédactions à s’engager dans les politiques de spécialisation »
Gabon: Le leader de l’UPG se plaint du manque d’équité dans l’audiovisuel public

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2009
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*