Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: 1er mai 2009: une fête du travail sans défilé à Libreville

Auteur/Source: · Date: 1 Mai 2009
Catégorie(s): Société

Le 1er mai marquant la célébration de la fête du travail, commémorée dans tous les pays du monde, s’est déroulée ce vendredi au Gabon, notamment à Libreville sans le traditionnel défilé des travailleurs suite au deuil national qui a frappé le pays depuis le 14 mars dernier avec le décès de la Première Dame, Edith Lucie Bongo Ondimba, a constaté les reporters de GABONEWS.

Le 1er mai est passé presque inaperçue cette année dans la capitale gabonaise où l’on a noté des manifestations restreintes dans l’enceinte de certaines entreprises, dans les bars et surtout avec la grande cérémonie qui a été organisée au gymnase d’Oloumi de Libreville et où le Premier ministre a décoré de nombreux travailleurs.

Cette commémoration sans défilé entre dans le cadre du deuil national et surtout de recueillement que vit le Gabon avec la disparition de la Première Dame, décédée le 14 mars dernier à Rabat au Maroc.

Pour une syndicaliste qui a requis l’anonymat, « il est en effet trop tôt de manifester bruyamment dans le pays car la Première Dame comptait beaucoup pour nous et l’on ne peut pas aussi facilement oublier ce qu’elle représente ».

« On ne dirait pas qu’il y a quelque chose qui se passe aujourd’hui », a déclaré Sylvestre, un habitant du Centre ville, qui a par ailleurs ajouté que « sauf le fait que la journée soit fériée indique qu’il y a quelque chose », avant de conclure, « ne pas défiler pendant cette fête où le travailleur est mis en évidence en pensant la Première Dame est un vrai hommage ».

Dans quelques quartiers ou dans les artères de la capitale, des personnes arborant des t-shirts à l’effigie de leur entreprise accompagnés de « 1er mai, Fête du travail » se sont retrouvées autour d’une boisson pour célébrer cet événement à leur manière.

Le 22 avril dernier le ministère gabonais du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale avait annoncé que ces festivités se dérouleraient sans défilé tandis que d’autres manifestations officielles, telles que l’allocution circonstancielle du ministre du Travail, François Engongah Owono, ainsi que les décorations des travailleurs méritants devaient marquer cette journée. 


SUR LE MÊME SUJET
Le manifeste qui a sanctionné le défilé officiel commémorant la fête du travail, présidée ce samedi, par le Premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, à la Cité de la Démocratie de Libreville, a été marqué par le dépôt d’une menace de grève générale de douze centrales syndicales d’ici au 17 mai prochain. Pour respecter la démarche syndicale, les 12 centrales concernées sur les 14 reconnues au Gabon, ont remis un cahier de charges au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale, Maxime Ngozo Issondou, synonyme d’un préavis de grève de deux semaines à compter de lundi. Cette ...
Lire l'article
Le manifeste qui a sanctionné le défilé officiel commémorant la fête du travail, présidée ce samedi, par le Premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, à la Cité de la Démocratie de Libreville, a été marqué par le dépôt d’une menace de grève générale de douze centrales syndicales d’ici au 17 mai prochain. Pour respecter la démarche syndicale, les 12 centrales concernées sur les 14 reconnues au Gabon, ont remis un cahier de charges au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale, Maxime Ngozo Issondou, synonyme d’un préavis de grève de deux semaines à compter de lundi. Cette ...
Lire l'article
La journée du 1er mai, marquant la commémoration, dans le monde entier, de la « fête du travail », sera célébrée, à Libreville, à deux vitesses, à en croire les appels lancés par deux confédérations syndicales qui entendent organiser leurs manifestations en dehors du programme officiel retenu par le gouvernement, ce samedi, à la cité de la Démocratie de Libreville. La Confédération Syndicats Gabonais (COSYGA) et la Confédération Gabonaise des Syndicats Libres (CGSL), ont invité vendredi, leurs syndiqués à les rejoindre samedi, tôt le matin, à la tribune officielle située sur le front de mer, lieu choisi pour célébrer la ...
Lire l'article
Vingt quatre médailles du travail ont été décernés vendredi à Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est), à l’occasion de la célébration de la fête du travail, rapporte samedi le correspondant de l’AGP. Une seule employés a reçu la médaille d’or, illustrant au moins trente ans de travail, 9 la médaille d’argent (au moins 20 ans de travail) et les autres se sont vue honorés de la médaille de bronze totalisant au moins 10 ans de travail. Ce sont les agents de la mairie qui ont été les plus nombreux parmi les récipiendaires, suivi de deux agents du service agricole et ...
Lire l'article
Les centrales syndicales des travailleurs ont interpellées vendredi à Libreville le gouvernement afin qu’il donne une riposte coordonnée aux attaques du capital afin de défendre les droits et acquis des travailleurs menacés par la crise financière. Cette déclaration a été faite au cours des festivités marquant la célébration de la fête du travail. Pour les syndicalistes, « la Mondialisation a montré son vrai visage. Nous le voyons à travers l’injustice existant dans le monde; et dans notre pays, la concentration sans précédent de la richesse dans les mains de quelques 2% de gabonais qui possèdent 98% des richesses du pays tandis que ...
Lire l'article
Le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a présidé vendredi à Libreville, la cérémonie de décoration des travailleurs gabonais au cours de la célébration de la fête du travail célébrée cette année sans défilé, a constaté un reporter de GABONEWS. S’adressant aux récipiendaires avant la remise des décorations proprement dite, le ministre d’Etat, ministre du travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales, François Engongah Owono, a rappelé aux récipiendaires que cette médaille du travail est une marque de l’exaltation et de l’affirmation de soi. De même, qu’il interpelle les autres qui n’ont pas été décorés à un développement permanent ...
Lire l'article
La Fédération gabonaise de cyclisme (FEGACY) organise le 1er mai prochain à Libreville, le Grand prix de la Fête du travail en circuit urbain pour lequel toutes les catégories sont conviées. Le président de la FEGACY, Thomas Franck Eya, a tenu cependant à préciser que, « ne prendront part à cette compétition que les personnes titulaires d’une licence en cours de validité, conformément à au règlement de l’Union cyclisme internationale (UCI) ». Après la course cycliste internationale Tropicale Amissa Bongo, remporté par Matthieu LADAGNOUS de la Française des jeux, qui s’est courue durant le mois de janvier 2009 au Gabon, le ...
Lire l'article
Le Ministre d'Etat en charge du Travail, de l'Emploi, de la Prévoyance Sociale et des Relations Sociales, François Engongah Owono, a annoncé jeudi à Libreville dans d'un communiqué dont l'AGP a reçu copie, que la fête du travail prévue le 1er Mai prochain se déroulera sans défilé dans la capitale gabonaise. Cette décision, précise le communiqué, fait suite au deuil national qui frappe la République gabonaise, en la perte de sa Première Dame, Edith-Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars dernier à Rabat, au Maroc. Aussi, seules les activités officielles retenues, notamment l'allocution circonstancielle du Ministre du Travail, la lecture du Manifeste ...
Lire l'article
Les administrations et les entreprises du pays, toutes catégories confondues, à l’instar de la Direction générale des impôts (DGI) ont célébré jeudi, avec faste la fête du travail qui donne l’opportunité au personnel de se décontracter autour des activités sportives ainsi que de grandes retrouvailles amicales et fraternelles, en vue du renforcement des liens d’amitié de solidarité et de partage. Pour certaines entreprises, après le grand défilé du Bord de mer, ce sont des activités telles que des rencontres sportives ont mis en exergues d’autres facettes de ce personnel constitué de cadres et des agents d'exécution et ont ainsi permis le ...
Lire l'article
Les travailleurs gabonais en général et ceux de Géant Ckdo comme de bon nombre d’entreprises et administrations, ont célébré la fête du travail dans la douleur et la peine en raison du phénomène de la hausse des prix des produits de première nécessité (vie chère), qui est au centre des débats dans les ménages gabonais où certaines familles mangent désormais du « riz à l’eau » boivent du « café misère (café sans sucre) ». « C’est un moment de joie tout de même car il nous permet de souffler un peu. Mais la vérité est que nous vivons cette fête ...
Lire l'article
Fête du Travail: Douze centrales syndicales brandissent une menace de grève générale
Fête du Travail: Douze centrales syndicales brandissent une menace de grève générale
Une fête du travail à deux vitesses, ce 1er mai, à Libreville
Gabon: 24 médailles du travail décernées à Makokou à l’occasion de la fête du travail
Gabon: Fête du travail 2009: les centrales syndicales appellent le gouvernement à riposter aux attaques du capital
Gabon: Fête du travail 2009: Jean Eyeghé Ndong décore les travailleurs à Libreville
Gabon: La FEGACY organise le Grand prix de la Fête du travail le 1er mai prochain à Libreville
Gabon: La fête du travail se déroulera sans défilé à Libreville (ministère du travail)
Gabon: Les administrations et les entreprises célèbrent avec faste la fête du travail
Gabon: Mouvements populaires autour de la fête du travail


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Mai 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*