Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: « Francophonies invisibles. Emergence, invisibilité romanesque, hétérogénéité et sémiotique », nouvelle critique de la Littérature africaine

Auteur/Source: · Date: 2 Mai 2009
Catégorie(s): Culture

Le sémioticien gabonais, Géorice Bertin Madébé, enseignant-chercheur à l’Institut de recherche en Sciences humaines (IRSH) et à l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, vient de publier chez L’Harmattan une œuvre critique de la littérature africaine intitulée : « Francophonies invisibles. Emergence, invisibilité romanesque, hétérogénéité et sémiotique », a rapporté l’auteur.

L’œuvre critique de Géorice Bertin Madébé débute avec une introduction titrée: « De l’invisibilité romanesque. Francophones invisibles et herméneutiques des ‘’Frontières’’».

Cette introduction ouvre la critique du sémioticien qui articule son étude autour de trois chapitres subdivisés en plusieurs sous thèmes: « De l’émergence à l’invisibilité romanesque. ‘’Rupture’’, ‘’Mutation’’ et Figurativisation de l’espace dans le roman subsaharien de langue française »; « Autour de Ngandu Nkashama. Un jour de grand soleil…Et les conversions de la méthodologie sémiotique ».

La dernière partie de cet ouvrage est intitulée: « Roman invisible et écriture de l’histoire métafigures du langage et littérature africaine: grammaire de la refiguration énonciative du discours engagé ».

La quatrième de couverture indique qu’« à l’évidence, la critique africaine court vers une crise de croissance. Bientôt, ses jours au long cours seront derrière elle. En cause, sa cognition critique, ou si l’on préfère, son épistémologie».

« Celles-ci n’ont pas toujours su rendre la pertinence formelle, la richesse et la diversité ontiques du corpus littéraire subsaharien de langue française. Cela parce qu’elles ont promu des modèles romanesques aussi génériques qu’exclusifs qui ont valeur et statut de littérature africaine», précise-t-elle.

« L’explosion ou le succès actuel du roman dans ce champ de production n’est pas pour atténuer cette crise de croissance qui est aussi une crise méthodologique et sémantique», poursuit-t-elle.

Interrogé par GABONEWS, Géorice Berthin Madébé, a expliqué que « la présente étude sémiotique s’intéresse aux romans sous silence critique ici désignés francophonies invisibles ».

« Je m’appuie sur « Un jour de grand soleil sur les montagnes d’Ethiopie de Pius Ngandu Nkashama. Cette étude se risque à interroger un ensemble de questions problématiques en littérature africaine: non seulement celles de l’émergence, mais aussi celles de l’invisibilité romanesque et de l’hétérogénéité littéraire africaines, » a-t-il précisé.

« Les termes de ‘’Francophonies invisibles’’ désignent une construction intellectuelle qui consacre l’espace francophone institutionnel comme espace de production culturelle en langue française. Et en l’occurrence, de production littéraire. Ils interrogent alors le mode de canonisation et les pratiques critiques qui les déclinent ».

« Francophonies invisibles. Emergence, invisibilité romanesque, hétérogénéité et sémiotique » est un livre de 164 pages, publié en 2009 aux éditions L’Harmattan. Son code ISBN est 978-2-296-07691-4

Georice Berthin Madébé est maître de recherche et titulaire d’un master en sémiologie de la communication. Il est auteur par ailleurs, de: « Utopies du sens en littératures africaines » publié à Libreville aux éditions du Silence en 2005 et de « De Vicko à Ngal. La transparence créative » édité à L’Harmattan (Paris) en 2007.

Dans le même registre, il a commis avec de nombreux autres enseignants et chercheurs « Césaire, le veilleur de consciences », livre-hommage et critique sur l’œuvre et la vie du père de la négritude, Aimé Césaire.

Ce Livre a été présenté vendredi dernier au Centre culturel français de Libreville (CCF).  


SUR LE MÊME SUJET
Par L.B. Jean-Christophe Rufin, ex-ambassadeur au Sénégal, dénonce un Quai d'Orsay devenu "sinistré" et "complètement marginalisé" par l'Elysée, notamment en matière de politique africaine. 541 commentaireArticle suivant dans France : Le petit Nicodème retrouvé mort Jean-Christophe Rufin © LCITous les "vieux travers" de la politique africaine de la France se sont reconstitués à cause du secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, déclare l'ancien ambassadeur de France au Sénégal Jean-Christophe Rufin. Nommé en août 2007, Jean-Christophe Rufin, écrivain et académicien, a quitté ses fonctions le 30 juin, après que le président sénégalais Abdoulaye Wade ait demandé son départ. Dans un entretien publié mardi par ...
Lire l'article
Le journaliste gabonais, Linel Kouatsi Lendoye, ancien correspondant de la British Broadcasting Company (BBC) sur le territoire gabonais, collaborateur de l’agence de presse GABONEWS, lauréat du concours de recrutement  du média britannique, section francophone, a déclaré, au cours d’une interview accordée à GABONEWS que ce « succès couronne toutes ces années » qu’il a passé à la BBC et qu’il pourrait « apporter sa pierre à la construction de ce que souhaitent les autorités et tous les bords politiques, d’avoir une pesse d’analyse, critique et objectif » au Gabon. GABONEWS (GN): - Linel Kouatsi Lendoye, à l’issue d’un concours international, vous venez d’être coopté pour ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
Les élèves du Collège Horizons ont été renseignés jeudi sur les questions de la littérature africaine dans la capitale provinciale de la Nyanga (Sud), a constaté GABONEWS. Selon Jean Hilaire Obame, Inspecteur Délégué d’Académie de la Nyanga, cette Communication sur la littérature africaine vise à préparer les élèves en classes d’examen à s’acclimater aux conditions des examens de fin d’année scolaire. Pour lui, le manque de bibliothèque municipale et de cybercafé amène les responsables des établissements secondaires de la localité à mettre en place un cycle de conférences pour contribuer au renforcement des connaissances des différents candidats aux examens de fin d’année. Cette ...
Lire l'article
L’Institut de recherche en sciences humaines (IRSH) et le Groupe de recherche sur l’identité littéraire négro-afriacine (GRILINA) ont commis un ouvrage collectif critique de la littérature gabonaise dont le Tome 1 s’intitule « Les Ecritures gabonaises : Histoire, thèmes et langues », a-t-on appris ce vendredi auprès des auteurs. « Les Ecritures gabonaises: Histoire, thèmes et langues », a été réalisé sous la direction du sémioticien, Pierre Ndemby Mamfoumby, en collaboration avec douze autres enseignants-chercheurs à l’Institut de recherche en sciences humaines (IRSH) de l’Université Omar Bongo (UOB) et du Groupe de recherche sur l’identité littéraire négro-africaine (GRILINA). Interrogé par GABONEWS, ...
Lire l'article
À l’occasion de la présentation officielle des ouvrages de Nadia Origo, nouvelle écrivaine gabonaise au palais Léon Mba, par l’Union des écrivains gabonais (UDEG) à l’Assemblée nationale, un débat s’est ouvert sur la cherté du livre des auteurs gabonais et le souci des écrivains de régionaliser leurs écrits pour une visibilité de la littérature gabonaise en sur l’étendue du territoire national, en Afrique et dans l’hexagone, a constaté GABONEWS. Pour la présidente de l’UDEG, Sylvie Ntsame, écrivaine par ricochet, les auteurs gabonais font d’énormes efforts par rapport à la visibilité de la littérature gabonaise. Néanmoins ces derniers sont confrontés ...
Lire l'article
L'écrivain gabonais Jean Divassa Nyama a présenté son oeuvre littéraire lundi à Port-Gentil, rapporte mardi un correspondant de l'AGP. Au cours de cette présentation, l'auteur a insisté sur son dernier roman intitulé ''Le bruit de l'héritage'', paru aux éditions Nze (Cameroun) en 2002 et qui sortira dans les prochains jours au cours d'un événement portant sur la littérature. Cette rencontre littéraire, initiée grâce à la collaboration de l'écrivaine Edna Merey-Apinda qui vit à Port-Gentil, rentre dans le cadre de la vulgarisation de la littérature gabonaise à l'intérieur du pays, indique-t-on. Jean Divassa Nyama, auteur de nombreux écrits, en est là, à son troisième ...
Lire l'article
Le Département de lettres modernes de l’Université Omar Bondgo (UOB) à la tête duquel se trouve Steeve Renombo Ogoula, a organisé pendant près de deux semaines, dans le cadre de l’enseignement de la théorie littéraire, des expositions portant sur les théoriciens de la littérature à travers lesquelles les étudiants se sont déployés à mettre en exergue l’esprit créatif, le génie scientifique, les talents de communicateur pour présenter le fruit de leurs créations grandeur nature sur les théoriciens de la littérature, ceci dans le but de présenter à la communauté estudiantine, aux enseignants, aux chercheurs et autres hommes, épris de la ...
Lire l'article
L’écrivain gabonais Sylvain Nzamba, auteur d’un premier roman « Les larmes de Tsiana » paru aux éditions Amalthée en 2006, revient avec une 2ème œuvre, « Le supplice d'une veuve », paru aux éditions Edilivre-Aparis l’année dernière. Il présentait officiellement son roman aux étudiants de l’UOB de Libreville !
Lire l'article
Les départements de Littérature de l’Université Omar Bongo de Libreville (UOB), organisent du 21 au 25 janvier le Colloque international de Libreville consacré à la critique Littéraire dont le thème central est: « La critique africaine existe-t-elle ?». Il s’agira de faire un bilan de la marche effectuée par la littérature africaine, depuis le légendaire colloque international de 1973 à Yaoundé (Cameroun) et plus près de nous, celui de Lubumbashi en RD-Congo, en 2005 jusqu’à nos jours et de s’interroger sur les perspectives d’une véritable critique africaine africaniste. Selon Silvère Mbondobari, le Chargé de la communication internationale de ce colloque, cette ...
Lire l'article
France- Afrique: L’ex-ambassadeur au Sénégal critique la politique africaine
«Je pourrais apporter ma pierre à la construction d’une pesse d’analyse, critique et objective», Linel Kouatsi Lendoye, nouvelle recrue de la BBC
Nouvelle Constitution du Gabon
Gabon: Les élèves du Collège Horizons entretenus sur la littérature africaine à Tchibanga
Gabon: « Les écritures gabonaises: histoires, thèmes et langues », nouvel ouvrage critique de la littérature gabonaise
Gabon: La cherté du livre gabonais au centre des débats sur la non visibilité de la littérature gabonaise
Gabon: Littérature : L’écrivain Divassa Nyama présente son oeuvre littéraire à Port-Gentil
Gabon: l’UOB met pleins feux sur les théoriciens de la littérature
Gabon / Culture : « Le supplice d’une veuve » ; nouvelle ‘uvre romanesque de Sylvain Nzamba !
Gabon: L’Université Omar Bongo accueil du 21 au 25 janvier le Colloque international de Libreville sous le thème : « La critique africaine existe-t-elle ?»


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Mai 2009
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*