Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: « La prolifération des médias est une condition favorable à la mise en place d’une démocratie viable », Anaclet Ndong Ngoua

Auteur/Source: · Date: 2 Mai 2009
Catégorie(s): Médias

Répondant aux questions de l’Agence de Presse privée en ligne GABONEWS, le chef de département de littérature, des sciences du langage et de la communication à l’Institut de recherche de sciences humaines (IRSH) de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, Anaclet Ndong Ngoua, a indiqué vendredi que « la prolifération des média est une condition favorable à la mise en place d’une démocratie viable », avant d’ajouter que « la formation des journalistes reste une nécessité ».

Dans cet entretien le chercheur soutient que « la doctrine libérale en matière d’information dit que par la loi de l’offre et de la demande, la bonne information finira par chasser la mauvaise. Et la vraie information l’emportera sur celle entachée d’irrégularités»
Selon lui, « ce qui tue la démocratie, c’est ces divers dérapages ou dérives; le manque de formation, l’insuffisance de formation constituent l’une des causes fondamentales de ces derniers. Il y a aussi le manque de rigueur dans le traitement de l’actualité».

A son avis, tous les journaux à sensation qui s’inscrivent dans les règlements de compte et les insultes devraient être écartés de l’attribution de la subvention de l’Etat.

« Il faut relever que les trois quarts des journaux existants au Gabon sont des canards dans les mains de certains hommes politiques qui s’en servent comme instrument de règlement de compte », a-t-il fait observer.

Pour M. Ndong Ngoua, « il serait souhaitable pour la viabilité des entreprises de presse que les pouvoirs publics prennent toutes les dispositions qui s’imposent pour que les journaux, les radios et télévisions bénéficient des tarifs préférentiels, pour les services postaux, pour l’accès aux télécommunications, pour l’accès aux technologies de l’information et de la communication ».

« Les dérapages et le manque de professionnalisme, très décriés ces derniers temps, montrent qu’il est plus que légitime, de créer une école de formation des journalistes au Gabon, car les médias aujourd’hui souffrent d’un déficit de respectabilité », a-t-il conclu.

Le 3 mai a été proclamé Journée internationale de la liberté de la presse par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993 suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991.

En cette date commémorative, occasion est donnée à chaque organe de presse ou organisation journalistique d’informer les citoyens des atteintes portées à la liberté de la presse.

En rappel, dans des dizaines de pays à travers le monde, des publications sont censurées, sont condamnées à des amendes, sont suspendues ou tout simplement n’ont plus le droit de paraître, pendant que les journalistes, les directeurs en chef et les éditeurs sont harcelés, attaqués, détenus ou même tués.

Cette célébration vise à encourager et développer des initiatives en faveur de la liberté de la presse et d’évaluer l’état de la liberté de la presse à travers le monde.

Les manifestations de cette journée se célèbrent sur l’étendue du territoire national, avec des conférences organisées, par exemple, à Port-Gentil par la section gabonaise de l’Union Internationale de la presse Francophone. 


SUR LE MÊME SUJET
Mise en place de la couverture médicale au Gabon
Le ministre gabonais de la Santé Flavien Nzengué Nzoundou a procédé lundi à Libreville à la mise en place de la couverture médicale de la CAN 2012 au Gabon. Il s'agit de 22 ambulances et 2 hélicoptères sanitaires pour les transfères des malades autour des stades. A Libreville, on a retenu l'hôpital militaire, le centre hôspitalier et universitaire (CHU ) d'Angondjé, le centre hôspitalier de Libreville (CHL) et la clinique El rapha. Pour la ville de Franceville où se jouera d'autres rencontres, on a retenu le centre médicale de Bongoville, le centre médical de Ngouni et la mise en place du ...
Lire l'article
La Service International de la Formation des Enfants de la rue et de la Traite et exploitation des Orphelins déscolarisés (SIFOS), une ong luttant contre toutes formes de déperdition des jeunes, a annoncé ce vendredi qu’elle va mettre en place, des cellules de récupérations des enfants en difficultés dans la commune du Cap Estérias 30 km au nord de Libreville), au cours d’une mission de sensibilisation sur place. "Nous allons mettre en place d’ici mi-novembre des cellules de récupération des enfants en difficultés dans la commune du Cap Estérias", a déclaré la présidente de SIFOS, Chantal Sassé. Elle a par ailleurs ...
Lire l'article
Le président de la ‘’Cause commune pour le Développement du Gabon’’ (CCDG), Jean Pierre Ndong Abessolo, parti de la Majorité républicaine pour l’émergence, dont l’officialisation par le ministère de l’Intérieur, a eu lieu le 11 juillet 2011, a indiqué samedi, qu’il était pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. Cette déclaration a eu lieu au cours d’un déjeuner de presse qui a permis au responsable de cette formation, d’annoncer à ses militants, la légalisation qu’ils attendaient depuis onze (11) ans. En réponse à la question d’un journaliste concernant la biométrie notamment, Monsieur Ndong Abessolo a déclaré: « Je suis pour ...
Lire l'article
Le président du Bloc Démocratique Chrétien (BDC) (parti politique de la majorité Républicaine au pouvoir), Christian Mavioga, qui s’est exprimé ce jeudi à la faveur d’une conférence de presse à Libreville en rapport à la mise en place de la biométrie au Gabon a, affirmé que, « si le Gabon est un pays de droit, alors le débat sur le report des élections ne devrait pas avoir lieu ». Selon ce leader politique, les élections sont constitutionnellement prévues cette année et il est du devoir des politiques de respecter cet état de fait. Aussi, il n’a pas manqué de peser ...
Lire l'article
Le premier Forum Douanes-Entreprises qui se tient depuis ce lundi à Libreville, a été jalonné par un exposé de différents intervenants autour d’une première conférence, placée sous le thème « Pourquoi un partenariat Douane-Entreprises? », qui a conduit les participants à proposer la mise en place d’un cadre formel de dialogue et d’échange entre les deux parties. Ouvrant le bal des contributions, l’ancien directeur général des douanes du Sénégal, Jean-Jacques Nanga, a planté le décor de la longue série d'exposés, qui se poursuivront jusqu'à mardi prochain, date de clôture dudit Forum. Son intervention s’est principalement axée sur ...
Lire l'article
A la faveur de la tenue, la semaine dernière, à Libreville de la première conférence panafricaine sur la biodiversité, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, avait « instruit » le chef du Gouvernement, Paul Biyoghé Mba, de tout mettre en œuvre pour fédérer des pairs africains afin de mettre en place , dans la capitale gabonaise, un « Centre d’Excellence de la Biodiversité », a déclaré le ministre de l’Economie, Magloire Ngambia. Selon lui, le centre devrait remplir une dizaine d’objectifs : - Assurer la connaissance de l’ensemble de la ...
Lire l'article
Pendant la campagne anticipée pour l’élection du président de la République suite au décès du président en fonction, Omar Bongo Ondimba, l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, alors candidat, avait décliné un projet de société qui identifiait neuf axes stratégiques adossés sur trois piliers économiques que sont le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services. Etait-ce un vœu pieux ou une réelle volonté d’organiser politiquement, économiquement et socialement le Gabon ? Toujours est-il que le pays est en train de revoir ses méthodes de gestion pour enfin parvenir à diversifier son économie. Au centre de ce vaste ...
Lire l'article
« Entre le métier ou la position de l’engagement dans l’exercice du journaliste, il faut choisir car il y a toujours un prix à payer », a déclaré Anaclet Bissiélo, docteur en Sociologie, Ministre gabonais de la Programmation du Développement et de la Performation Publique, ce samedi à Port-Gentil, dans sa communication entant dans le cadre de l’atelier sur « la liberté de la presse » à l’occasion de la célébration ce 3 mai de la Journée internationale de la liberté de la presse, a rapporté notre envoyé spécial, Rodrigue Asseyi. Le conférencier, Anaclet Bissiélo, également enseignant à l’Université Omar Bongo ...
Lire l'article
La Commission nationale de la carte de presse, a procédé mardi et mercredi dernier à la visite des différents organes de presse, en vue de sensibiliser les journalistes, les techniciens, les cameramen et autres acteurs de la communication, sur l’importance de la carte nationale de presse. En effet, cette commission s’est rendue tour à tour à la Radio télévision gabonaise (RTG1) radio et télé, au siège du journal gouvernemental « l’Union » et à l’agence gabonaise de presse (AGP). La carte de presse existante a une validité d’un an renouvelable et représente un « passeport » pour tout homme de presse, lui ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
Mise en place de la couverture médicale au Gabon
Vers la mise en place des cellules de récupération des enfants en difficultés au Cap Estérias
Biométrie: La ‘’Cause commune pour le Développement du Gabon’’ (CCDG), partant pour sa mise en place
Le Bloc Démocratique Chrétien livre sa part de vérité sur la mise en place de la biométrie au Gabon
Vers la mise en place d’un cadre formel de dialogue et d’échange Douanes/Entreprises
Le Gouvernement gabonais favorable à la mise en place, à Libreville, d’un Centre d’excellence de la biodiversité
Poursuite de la mise en place des grands chantiers
Gabon: Médias : « Le métier ou l’engagement, il faut choisir ? » (Anaclet Bissiélo, sociologue)
Gabon: Les Hommes des médias sensibilisés sur l’importance de la carte nationale de presse
Le Comité Directeur


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Mai 2009
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*