Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Omar Bongo au repos : qui va gérer la présidence ?

Auteur/Source: · Date: 8 Mai 2009
Catégorie(s): Politique

Omar Bongo a décidé de suspendre ses activités présidentielles pour se reposer et faire le deuil de son épouse Edith, décédée le 14 mars à Rabat (Maroc). La situation n’est pas prévue par la constitution.

Eprouvé par le décès de son épouse mi-mars, le président gabonais Omar Bongo Ondimba, 74 ans dont 41 au pouvoir, a décidé de marquer une pause dans ses activités de chef d’Etat pour faire son deuil et se reposer, une situation inédite et non prévue par les textes du pays.

“C’est la première fois que ça arrive au Gabon” depuis l’indépendance en 1960, a déclaré à l’AFP le socio-ethnologue gabonais Bernardin Minko Mvé.

Dans un communiqué diffusé mercredi soir, la présidence gabonaise a annoncé que M. Bongo Ondimba, doyen des chefs d’Etat africains, avait décidé le même jour “la suspension momentanée de ses activités” de chef d’Etat, ajoutant que “de ce fait, toutes les audiences présidentielles (seraient) suspendues jusqu’à nouvel ordre”.

Selon le texte, le président compte “se ressourcer dans le repos” après avoir vécu pendant “plus de trois ans (. . . ) une épreuve particulièrement difficile avec la maladie de son épouse, feue la Première dame Edith Lucie Bongo Ondimba”, décédée le 14 mars à Rabat (Maroc).

Mme Bongo a été inhumée le 22 mars à Edu, dans le nord du Congo, son pays d’origine. Elle est la fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso.

“Tradition gabonaise du veuvage”

Le chef de l’Etat a décidé de faire une pause dans ses activités “à la demande pressante et renouvelée de la famille, de plusieurs personnalités politiques du pays qu’il a reçues et dans le souci de s’inscrire dans la tradition gabonaise du veuvage”, qu’il n’avait pu observer.

M. Bongo avait en effet repris “immédiatement ses activités habituelles” après les obsèques, selon le communiqué.

La durée n’a pas été précisée, aucun suppléant n’a été officiellement désigné et il n’est fait nulle part mention de vacance de la présidence.

Des communiqués séparés précisaient cependant que M. Bongo avait donné “habilitation expresse” au vice-président de la République, Clément Didjob Divungi Di Ndinge, de présider le Conseil de ministres de ce jeudi, avant d’aller représenter le Gabon à l’investiture, samedi, du président sud-africain élu Jacob Zuma.

“Mais alors, qui gère le pays?”, s’interrogeait-on à Libreville. L’Union, quotidien national, ainsi que Gabonews, agence privée d’informations, se contentaient pour leur part de reproduire le communiqué de la présidence sans le moindre commentaire.

“Le flou total”

“C’est le flou total”, a estimé le professeur Minko Mvé, soulignant qu’une vacance de la présidence devait être constatée par la Cour constitutionnelle, conformément à la Loi fondamentale.

“Tel que ça se présente, c’est le vice-Président qui a l’air d’être en charge des affaires courantes”, ce que ne lui permettent pas les textes, a-t-il précisé.

Constitutionnellement, c’est en effet le président du Sénat qui est chargé de suppléer le chef de l’Etat, en l’occurence Rose Francine Rogombé, 66 ans, membre du parti au pouvoir.

Le président intérimaire doit organiser une élection présidentielle “30 jours au moins et 45 jours au plus” après sa prise de fonction, précise la loi.

“En outre, on nous parle de veuvage. Mais quand on perd son conjoint, le deuil commence après l’enterrement” pour une période à la convenance de chacun, “pas 40 jours après”, a encore affirmé Bernardin Mvé, soupçonnant “d’autres raisons” d’avoir motivé cette décision.

On semblait partager le même avis dans les cercles privés à Libreville, où des supputations allaient bon train sur les apparitions publiques du président, porté à la tête du Gabon après le décès en 1967 du président Léon Mba, et devenu plus discret en public ces derniers temps.


SUR LE MÊME SUJET
L’ancien vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG) a été élu par les congressistes à l’issue des travaux du 10ème congrès extraordinaire qui se sont déroulés du 13 au 14 mars à la cité de la démocratie. Le 10ème congrès du parti démocratique gabonais (PDG), qui s’est ouvert samedi dernier à la cité de la démocratie de Libreville, a porté hier Ali Bongo Ondimba à la présidence du parti, au terme de deux jours des travaux. Jusque-là vice-président de cette principale force politique du Gabon, Ali Bongo Ondimba succède ainsi au président fondateur du parti, feu Omar Bongo Ondimba, neuf mois après ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo Ondimba, qui n’était plus apparu en public depuis le début du mois de mai, est hospitalisé à Quiron, une structure hospitalière privée de Barcelone (Espagne), où il ’’effectue un bilan de santé complet’’, selon un communiqué de la présidence de la République lu jeudi sur la télévision nationale. ’’Le président de la République séjourne actuellement à l’hôpital Quiron de Barcelone, structure médicale de grande renommée internationale pour y effectuer un bilan de santé et y suivre des soins appropriés afin d’être au mieux de sa forme pour regagner le Gabon et reprendre au plus vite ses ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo, 73 ans, est en Europe depuis la semaine dernière et a suspendu ses activités officielles pour raisons de santé, apprend-on de source informée à Libreville. Bongo, à la tête de cet Etat d'Afrique occidentale depuis 1967, a été hospitalisé au moins deux fois ces derniers mois. "Le président prend soin de lui et se repose", a déclaré un conseiller de la présidence qui a requis l'anonymat. "Il a pris trois semaines de repos après plus de trois mois d'intense activité." Omar Bongo a gagné l'Europe la semaine dernière à bord d'un avion médicalisé, a-t-on précisé de source médicale. Selon ...
Lire l'article
Omar Bongo Ondimba se repose dans un établissement spécialisé de Barcelone (Espagne) C’est finalement en Espagne – et non en Allemagne comme on l’avait cru un moment – que le président  Omar Bongo Ondimba se repose après l’annonce, le 6 mai, de la suspension de ses activités. Accompagné de sa fille, Pascaline, et de son médecin personnel, le président gabonais doit observer un repos complet, pendant trois semaines, dans un établissement privé de Barcelone. Selon de bonnes sources, le doyen des chefs d’Etats africains se porte bien. Il est simplement surmené et épuisé.
Lire l'article
La Présidence de la République a annoncé le 6 mai dernier que le chef de l'Etat avait décidé de suspendre ses activités jusqu'à nouvel ordre pour «se ressourcer dans le repos» suite au décès survenu le 14 mars dernier de son épouse, feue Edith-Lucie Bongo Ondimba. Les audiences présidentielles ont donc été suspendues sine die, et le chef de l'Etat a confié la supervision du Conseil des ministres du 7 mai au vice-président, Didjob Divungi Di Ndingue. Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, âgé de 74 ans, a décidé le 6 mai dernier de la «suspension momentanée de ...
Lire l'article
Eprouvé par le décès de son épouse mi-mars, le président gabonais Omar Bongo Ondimba, 74 ans dont 41 au pouvoir, a décidé de marquer une pause dans ses activités de chef d'Etat pour faire son deuil et se reposer, une situation inédite et non prévue par les textes du pays. "C'est la première fois que ça arrive au Gabon" depuis l'indépendance en 1960, a déclaré à l'AFP le socio-ethnologue gabonais Bernardin Minko Mvé. Dans un communiqué diffusé mercredi soir, la présidence gabonaise a annoncé que M. Bongo Ondimba, doyen des chefs d'Etat africains, avait décidé le même jour "la suspension momentanée de ...
Lire l'article
Le président de la République, chef de l’Etat, son excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba a décidé de la suspension momentanée de ses activités présidentielles pour se ressourcer dans le repos suite à l’épreuve particulièrement difficile qu’il vient de vivre avec la longue maladie de son épouse, feue la première dame Edith Lucie Bongo Ondimba décédée le 14 mars dernier, rapporte un communiqué de la présidence de la république. Cette longue épreuve et cette perte cruelle ont profondément marqué le président de la république malgré les soutiens nombreux reçus au rang desquels celui du peuple gabonais, souligne le communiqué. A la demande ...
Lire l'article
La présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo a été reçu mardi en audience par le président gabonais, Omar Bongo Ondimba. L’entretien entre le numéro un gabonais et Mme Mborantsuo aurait porté sur les activités de la haute juridiction notamment sur la vacance du 3ème siège de député du département du Ntem (nord) qu’elle a rendue après avoir été saisie par le président de l’Assemblée nationale, trois mois après la nomination de son titulaire, Emmanuel Ondo Methogo au poste de président du Conseil national (CNC), une fonction incompatible avec celle d’élu du peuple. Cette visite de Mme Mborantsuo au palais présidentiel, ...
Lire l'article
Lors d’un service religieux œcuménique au Palais présidentiel ce jeudi, Catholiques, Musulmans et Protestants et membres des églises dites de Réveil du Gabon ont imploré la « grâce et la miséricorde » de Dieu pour le repos d’Edith Lucie Bongo Ondimba, épouse du Chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, décédé le 14 mars à Rabat au Maroc. Ces messages, sur fond de chorales, ont été délivrés, tour à tour, délivrés devant les familles des présidents gabonais, Bongo Ondimba et congolais, Denis Sassou Nguesso, père de la défunte ainsi des Chefs d’Etats africains et autres amis du Gabon ayant ...
Lire l'article
Politique : Ali Bongo Ondimba porté à la présidence du parti par les congressistes
Bongo Doit Partir
Gabon: Omar Bongo Ondimba hospitalisé en Espagne, affirme la présidence gabonaise
Omar Bongo a suspendu ses activités pour se reposer en Europe
Omar Bongo est à Barcelone
Gabon : Bongo Ondimba prend du repos
Gabon: le président Bongo fait une “pause”, entre deuil et repos
Gabon: Politique : Omar Bongo suspend ses activités présidentielles
Gabon: La présidente de la Cour constitutionnelle chez Omar Bongo Ondimba
Gabon: Les Confessions religieuses du Gabon implorent « la grâce de Dieu pour le repos d’Edith Lucie Bongo Ondimba »

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Mai 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*