Socialisez

FacebookTwitterRSS

Afrique du Sud: Zuma va annoncer la composition de son gouvernement

Auteur/Source: · Date: 10 Mai 2009
Catégorie(s): Afrique

Le nouveau président sud-africain, Jacob Zuma, à la tête de la première économie du continent noir, va annoncer dimanche la composition de son gouvernement, dont la mission sera de réconcilier un pays aux disparités sociales croissantes.

“Les rêves et les espoirs de tous les citoyens de notre pays doivent devenir réalité”, a promis le tribun zoulou, 67 ans, lors de son discours d’investiture samedi. “Ni la complaisance ni le cynisme, ni les excuses n’ont lieu d’être”, a-t-il insisté, alors que 43% de la population vit toujours avec moins de deux dollars par jour quinze ans après la chute du régime d’apartheid.

Son parti, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir depuis 1994, a recueilli près des deux-tiers des suffrages le 22 avril après une campagne axée sur la lutte contre la pauvreté et l’amélioration de services publics déficients.

Accès au logement, aux soins, à l’éducation, à l’emploi: autant de besoins essentiels que l’ANC a promis de satisfaire, répondant à la frustration de dizaines de millions de Sud-Africains, laissés-pour-compte du décollage économique favorisé par l’ex-président Thabo Mbeki.

Mais les circonstances ne sont guère favorables pour le nouveau chef de l’Etat, qui a bénéficié pour son ascension au pouvoir du soutien de l’aile gauche de l’ANC, du Parti communiste et de la confédération syndicale Cosatu.

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une contraction de l’économie sud-africaine en 2009, la première en dix-sept ans. Depuis le début de l’année déjà, 208.000 emplois ont été supprimés, alors que le taux de chômage frôle les 40% en raison notamment de graves carences en personnel qualifié.

“L’impact (de la crise mondiale) ne nous épargnera pas, nous commençons à en sentir les effets”, a reconnu samedi le président. “Toutefois, les fondations de notre économie sont solides et nous allons pouvoir bâtir dessus”, a-t-il noté.

La composition de l’équipe dont Jacob Zuma va s’entourer est d’autant plus fondamentale que le président doit rétablir la confiance auprès d’une partie de la population qui ne lui fait pas crédit. Plus de la moitié des Sud-Africains doutent de sa probité même si des poursuites contre lui pour corruption ont été abandonnées juste avant les élections.

Selon des informations de la presse sud-africaine, il devrait s’appuyer à la vice-présidence sur l’intègre Kgalema Motlanthe, qui a assuré l’interim à la tête de l’Etat pendant sept mois.

L’artisan de la croissance post-apartheid et chouchou des investisseurs, Trevor Manuel, devrait quitter le ministère des Finances qu’il dirige depuis treize ans, mais le chef de l’Etat entend le garder dans son gouvernement, sans doute à un poste de supervision.

Il est également vraisemblable que Jacob Zuma reconduise au ministère de la Santé la solide Barbara Hogan, qui a repris en septembre un secteur délabré, avec la responsabilité d’enrayer la pire pandémie de sida au monde après des années de déni. “Il y aura du neuf et du vieux” au gouvernement, résume l’analyste Adam Habib. Pour réussir, le président va devoir “équilibrer les priorités, à droite comme à gauche. C’est là son grand défi.”


SUR LE MÊME SUJET
Les avocats de l’évêque récusent le tribunal dans sa composition collegiale
Les avocats de l’évêque, Mike Jocktane de l’église Christ révélé aux nations, ont récusé le tribunal dans sa composition collégiale pour suspicion légitime, lors de la réouverture hier du procès de leur client. Le feuilleton judicaire de l’évêque Mike Jocktane s’est poursuivi hier avec l’audience en correctionnelle au tribunal de Libreville, sous haute surveillance policière. L’évêque Mike Jocktane de l’église Christ révélé aux nations, par ailleurs ancien directeur de cabinet adjoint du président Omar Bongo Ondimba en 2009, passé à l’Opposition, a comparu à cette audience dans un costume noir et une chemise violette de prélat. Il était accompagné de ...
Lire l'article
Union africaine : duel au sommet entre Ping et Dlamini-Zuma
Des mois de suspense, de rumeurs et de démentis... Et finalement, le dénouement le 30 janvier. Réunis à Addis-Abeba pour le 18e sommet de l'UA, les chefs d'État du continent doivent y élire le futur président de la Commission. Ce sera le Gabonais Jean Ping (sortant) ou la candidate sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Première surprise, les deux candidats à la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA) font deux campagnes très différentes. Jean Ping, le sortant, a sillonné le continent à bord d'un jet mis à sa disposition par son pays, le Gabon. Le 15 janvier, il était à un sommet ...
Lire l'article
Après avoir défendu, envers et contre tous, Gbagbo et Kaddafi, Pretoria avance ses pions au sein de l’Union africaine avec une candidature contre Jean Ping. Une ambition assumée, un volontarisme affiché… Mais la cohérence n’est pas toujours au rendez-vous. Desmond Tutu, qui ne décolère pas depuis que son invité vedette, le dalaï-lama, s’est vu privé de visa pour venir souffler avec lui au Cap les quatre-vingts bougies de son anniversaire, et Jean Ping, tout ébaubi encore de se retrouver face à une concurrente déclarée – qui n’est autre que l’ex-épouse de Jacob Zuma – à la présidence de la Commission de ...
Lire l'article
Union africaine : Ping en duel avec Dlamini-Zuma
Deux candidats déclarés, deux styles. Entre Jean Ping le consensuel et Nkosazana Dlamini-Zuma l’ambitieuse, la bataille diplomatique est déjà engagée pour remporter la présidence de la Commission de l'Union africaine. « Mais qu’on me dise ce qu’on me reproche ! » lance Jean Ping. Dans son grand bureau moquetté au dernier étage du siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, le président de la Commission reçoit ses amis avec des accents d’homme blessé. Ping n’a fait qu’un mandat. Il ne comprend pas pourquoi, en vue du prochain sommet de l’UA, en janvier 2012, l’Afrique du Sud présente contre lui une candidate, et pas n’importe qui : Nkosazana Dlamini-Zuma, ex-ministre ...
Lire l'article
L’Ong Afrique Horizons qui lutte contre l’enrichissement illicite et prône la bonne gouvernance au Gabon, entend saisir le gouvernement gabonais pour que les décisions de justice soient appliquées, concernant le règlement définitif du litige opposant deux PME gabonaises. Selon le président de l’ONG Afrique Horizons, Alain Moupopa, les décisions de justice rendues en faveur du responsable de la PME (MCE), dirigée par Vincent Ndong, actuellement opposé à une autre petite entreprise appartenant à un ressortissant malien, feraient l’objet d’une corruption et d’une manipulation qui ne dit pas son nom, à en juger par la tournure des évènements sur ...
Lire l'article
Le vice-président gabonais, Didjob Divungi Di Ndinge se rendra jeudi à Pretoria (Afrique du sud) où il représentera le chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba à la cérémonie d’investiture du 4ème président sud africain, Jacob Zuma. M. Zuma 67 ans, devra être désigné sans surprise ce mercredi par le parlement comme le nouveau chef de l’Etat de la nation arc-en-ciel. L’ANC dont il est le leader a remporté les dernières élections législatives du 22 avril dernier avec 65,9%. Jacob Zuma succédera ainsi Kgalema Motlanthe qui, lui avait remplacé Thabo Mbeki poussé à la démission par son parti l’ANC.
Lire l'article
Le Congrès national africain (ANC) a remporté les élections générales en Afrique du Sud avec une très large majorité, ouvrant tout grand les portes de la présidence à son chef, le populaire mais controversé Jacob Zuma. L'ancien mouvement de lutte contre l'apartheid a cependant échoué au seuil de la majorité des deux tiers dont il disposait depuis 2004, obtenant 65,9% des suffrages (264 députés sur 400) contre 69,7% (279 sièges) il y a cinq ans, selon les résultats officiels publiés samedi. Fort de ce soutien populaire sans appel, qui repose sur une très forte participation (73,3%), Jacob Zuma doit être élu chef ...
Lire l'article
Le dernier meeting du Congrès national africain (ANC) avant les élections du 22 avril s’est déroulé le 19 avril dernier devant 120 000 personnes réunies à Johannesburg, en présence notamment de Nelson Mandela, figure emblématique de ce parti politique et père de la nation arc-en-ciel. Le candidat à la présidence qui vient d’obtenir la remise à zéro de son compteur judiciaire, et qui n’a pratiquement personne en face est déjà à la présidence. Le chef du parti au pouvoir en Afrique du Sud, Jacob Zuma, a prononcé le 19 avril dernier son dernier discours avant les élections présidentielles du 22 ...
Lire l'article
Le nouveau gouvernement gabonais conduit par Jean Eyeghé Ndong, qui a été rendu public mercredi soir, a suscité de nombreuses réactions dans les rues de la capitale gabonaise et GABONEWS a recueilli ce jeudi les impressions des gabonais qui qualifient la nouvelle équipe gouvernementale de « gouvernement de macros ». "Ce n’est pas normal de partir d’une quarantaine de membres à une cinquantaine aujourd’hui alors que tout le monde s’accorde à dire que la crise est présente. C’est simplement un « gouvernement de macros. » « Qu’ils ne fatiguent pas les gens, nous ne croyons plus à nos dirigeants », ...
Lire l'article
Gabon: Composition du nouveau gouvernement gabonais
Le gouvernement gabonais a été remanié mardi soir à l'issue du traditionnel Conseil des ministres, par décret présidentiel. Selon le communiqué officiel du gouvernement rendu public, mercredi matin, le gouvernement de Jean Eyeghe Ndong remanié est marqué par les départs de Mouiri Boussougou, ministre délégué au Transport et à l'Aviation civile et de Faustin Boukoubi, ancien ministre de l'Agriculture et du Développement rural, élu Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir) le 21 septembre dernier à l'issue du Congrès de ce parti majoritaire qui fêtait les 40 ans de sa création. Voici la composition du nouveau gouvernement gabonais nommé par ...
Lire l'article
Les avocats de l’évêque récusent le tribunal dans sa composition collegiale
Union africaine : duel au sommet entre Ping et Dlamini-Zuma
Union africaine : l’OPA de Jacob Zuma
Union africaine : Ping en duel avec Dlamini-Zuma
L’ONG « Afrique Horizons » interpelle le gouvernement sur la nécessité d’appliquer les décisions de justice à tous
Gabon: Le vice président Didjob Divungi di Ndinge jeudi à Pretoria pour l’investiture de Jacob Zuma
Afrique du Sud: l’ANC remporte les élections, Zuma vers la présidence
Afrique du Sud : Zuma au seuil de la présidence
Gabon: La composition du nouveau gouvernement gabonais suscite de nombreuses réactions
Gabon: Composition du nouveau gouvernement gabonais

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mai 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*