Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement fustige la grève des blouses blanches

Auteur/Source: · Date: 11 Mai 2009
Catégorie(s): Société

Le ministre délégué à la Santé publique, Philippe Nziengui Mayila, était au Centre hospitalier de Libreville (CHL) pour évaluer le fonctionnement des services alors que le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) a de nouveau suspendu le service minimum dans les structures de santé publiques du pays depuis le 27 avril dernier. Le ministre a fustigé cette décision du SYNAPS car, selon lui, les revendications de ses membres ont été satisfaites. La nouvelle suspension du service minimum dans les structures de santé publiques du pays demandée par le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) depuis le 27 avril dernier a été jugée déplacée par le ministre délégué à la Santé publique.

Selon Nziengui Mayila, le gouvernement a accédé à leurs revendications et que les répercussions sanitaires encourues pour la population sont désastreuses.

A l’occasion d’une récente visite au Centre hospitalier de Libreville (CHL), le ministre Nziengui Mayila a pu constater le fonctionnement des différents services malgré l’appel lancé par le SYNAPS pour la poursuite du mouvement.

«On a visité pratiquement tous les services. On peut dire que le travail a repris de façon timide», a rapporté le ministre au terme de la visite.

«Les préoccupations qui ont été exprimées par les syndicalistes, qui étaient au nombre de deux à savoir la prime de logement et la prime hospitalière, sont à ce jour satisfaites totalement. Donc pour nous, si la grève perdure c’est pour d’autres raisons qui ne sont plus de notre ressort» a déclaré Philippe Nziengui Mayila

«L’arrêté portant attribution de cette prime a été signé depuis le 20 avril. Il semble que ce qui serait l’objet des querelles est l’article 3 qui dit que cette prime sera prise en charge par les structures hospitalières sur la base de leurs propres ressources, et sur l’article 4 qui dit que pendant la période transitoire de 2 ans, l’Etat prendra tout en charge», explique le ministre de la Santé publique.

«Pour eux il fallait que le terme de 2 ans ne soit pas fixé. Il fallait également que les structures ne la prennent pas en charge que par leurs propres activités. De notre part, nous disons qu’il s’agit d’une raison qui n’est pas suffisante» a-t-il poursuivi.

«Nous leur avons expliqué que nous sommes dans une période économique extrêmement difficile. L’Etat a consenti ces efforts là, et avant le terme nous ne pouvons pas savoir ce qui sera fait au niveau de l’organisation et de la gestion, au niveau des structures hospitalières, et nous ne pouvons pas savoir également si au terme de cette échéance, l’Etat ne va pas continuer à payer ou continuer à la prendre en charge», a souligné le ministre.

«Rentrer en grève de façon préventive c’est une attitude qui n’est pas bonne», a insisté monsieur Nziengui Mayila, surtout dans ce secteur très sensible où les précédentes interruptions du service minimum avaient entraîné des répercussions sanitaires graves pour les populations les plus démunies.


SUR LE MÊME SUJET
En grève depuis le 30 avril dernier, le Syndicat national des personnels de la santé (SYNAPS), a décidé, depuis quelques jours, de passer à la vitesse supérieure pour réclamer de meilleures conditions de travail, a indiqué Serge Mickala, le Secrétaire général dudit syndicat, joint au téléphone par GABONEWS après un constat des journalistes effectué au Centre hospitalier de Libreville (CHL), mardi, en après –midi. Serge Mickala a justifié la poursuite de la grève par la non prise en compte, jusqu’alors, de leurs revendications axées essentiellement sur: « la signature des modalités de répartition de la prime de ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a entamé mercredi des discussions avec 12 des 14 centrales syndicales des secteurs public et privé du pays, qui menacent d'entrer en "grève générale illimitée" à compter du 17 mai en cas d'échec, a indiqué à l'AFP le porte-parole des syndicats. "Aujourd'hui, c'était l'ouverture des négociations", qui s'est déroulée au siège des services du Premier ministre Paul Biyoghé Mba en présence de plusieurs ministres concernés pas la plate-forme revendicative "en 22 points" déposée par les syndicats, a affirmé Fridolin Mvé Messa, porte-parole des 12 centrales. "Le travail consistait à sérier les problèmes (et identifier) ceux qui peuvent être résolus ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a, de nouveau, fustigé le peu de dynamisme du gouvernement dans la concrétisation d’importantes mesures prises, et dans la mise en œuvre de la vision d’émergence, indique le communiqué final du conseil des ministres tenu jeudi à Libreville. ‘’Déterminer à hisser le Gabon au rang des pays émergents, le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a de nouveau stigmatisé le peu de dynamisme du gouvernement dans la concrétisation d’importantes mesures prises depuis son arrivée à la tête du pays, et dans la mise en œuvre de la vision de ...
Lire l'article
Le gouvernement a enfin accepté de satisfaire leurs revendications. Le personnel de santé, en grève depuis 4 mois, a repris le travail ce lundi dans l’ensemble des hôpitaux publics du pays. Les primes de servitudes et de risques sanitaires leurs seront accordées dès la fin de ce mois. La reprise du travail du personnel de santé résulte de la promesse du gouvernement d’accorder dès le 25 de ce mois les primes de servitudes et de risques sanitaires à tous les personnels du secteur de la santé. Le secrétaire général du syndicat national des personnels de santé, Serges Mickala, s’est dit heureux dimanche ...
Lire l'article
Le Secrétaire général du Syndicat national de la Fonction Publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA), Jacques Ada, a indiqué mardi à Libreville, que sa structure syndicale attendait la décision du gouvernement gabonais pour suspendre son mouvement de grève. M. Ada, joint au téléphone par l'AGP, a précisé que le ministre de la Fonction publique (...), Alain Mensah Nzoguelet, leur a présenté jeudi dernier, la correspondance du président gabonais, Omar Bongo Ondimba, qui a donné son accord de principe sur le versement de la prime de logement à tous les fonctionnaires gabonais, et dont les modalités restent à définir. Toutefois, le syndicat ...
Lire l'article
Les médecins regroupés au sein du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (SYMEFOGA), ont décidé jeudi à Libreville, de déposer un préavis de grève, suite à la suspension de leurs salaires, a appris l’AGP lors d’une assemblée générale tenue jeudi par les médecins. Selon le président du SYMEFOGA, Raymond Nguema Mvé, la réaction des médecins fait suite à la décision prise par le gouvernement gabonais de payer les salaires des personnels de santé sur bon de caisse. ''Lors de l'assemblée générale du 18 février dernier, nous avons bien signalé à la tutelle qu'on n'était pas en grève et que nous la subissons. Malheureusement, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a suspendu mercredi les salaires des agents du ministère de la Santé ainsi que leurs collègues du ministère de la Fonction publique suite à une longue grève sans service minimum dans ces deux ministères vitaux. "Le gouvernement a décidé. Ils sont sur bon de caisse (...). Ceux qui ont été au travail ont droit d'avoir leur bon de caisse et donc leur salaire. Ceux qui n'ont pas travaillé n'ont rien", a déclaré mercredi à la presse le ministre de la Santé, Idriss Ngari. ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a mis à exécution mercredi sa décision de suspension des salaires du personnel de santé en grève depuis le 12 janvier pour réclamer les meilleures conditions de travail, a-t-on appris jeudi auprès du syndicat. Les infirmiers grévistes qui se sont rendus à la banque mercredi (les fonctionnaires gabonais perçoivent leurs salaires chaque 25 du mois ndlr) ont constaté que leurs comptes étaient vides, ont indiqué plusieurs agents de santé fonctionnaires contactés par l’AGP. Une rencontre mercredi dans l’après-midi avec leur ministre n’a pas permis de faire fléchir les grévistes qui ont par ailleurs décidé de poursuivre leur grève sans ...
Lire l'article
Gabon: Bongo Ondimba fustige la lourdeur de son gouvernement
Le chef de l’Etat gabonais Omar Bongo Ondimba a fustigé la «lourdeur et la lenteur qui pèsent sur l’action gouvernementale, alors que le peuple gabonais demande plus de hardiesse et plus de célérité». «Après avoir laissé le temps au temps, après avoir estimé que le piment mûrit en son temps, malgré des avancées dans certains secteurs, je constate hélas qu’il y a trop de lenteurs, trop de lourdeurs qui pèsent sur l’action gouvernementale, alors que le peuple nous demande plus de hardiesse et de célérité », a déclaré le président Bongo Ondimba, dans son discours à la nation à l’occasion du ...
Lire l'article
Le Secrétaire général du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS), Serge Mickala Moundounga, a exhorté vendredi, l’ensemble des responsables des structures sanitaires et hospitalières, à regagner les postes conformément à la circulaire signée du ministre de la Santé. Car, a-il dit « On ne peut pas poursuivre les négociations et en même temps faire grève ». C’est à la suite d’une réunion de travail qui a eu lieu mercredi dernier, que le bureau exécutif de ce syndicat a planché sur les trois questions exposées ce vendredi au cours de la conférence de presse tenue au Centre hospitalier de Libreville (CHL). A ...
Lire l'article
Grève des hôpitaux : Le SYNAPS veut l’approbation des revendications par le gouvernement avant la levée de la grève
Menace de grève au Gabon: début des discussions gouvernement-syndicats
Ali Bongo Ondimba fustige le peu de dynamisme du gouvernement
Gabon : les blouses blanches reprennent le travail
Gabon: Grève fonction publique:”Nous attendons la décision du gouvernement pour suspendre la grève “(Jacques ADA)
Gabon: Santé/Grève : Les médecins du secteur public menacent d’aller en grève
Gabon : le gouvernement suspend le salaire des agents de la santé en grève
Gabon: Santé-grève : Le gouvernement met à exécution sa menace de suspension de salaires des agents de santé
Gabon: Bongo Ondimba fustige la lourdeur de son gouvernement
Gabon: « On ne peut pas poursuivre les négociations et en même temps faire grève » (Secrétaire général du SYNAPS)

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Mai 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*