Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Palais du bord de mer retient son souffle

Auteur/Source: · Date: 13 mai 2009
Catégorie(s): Politique

Après le décès, le 14 mars, de son épouse “Edith Lucie”, le président Omar Bongo, en repos depuis le 6 mai en Espagne, n’est plus entouré que par ses très proches parents. Deux de ses enfants – l’aînée Pascaline Bongo, directrice du cabinet présidentiel, et Ali Bongo, ministre de la défense – gèrent désormais l’agenda du chef de l’Etat, filtrent les visiteurs et conservent les bulletins de santé paternels. En permanence au palais, Fidèle Andjoua, le frère aîné du président, et André Oyini, son neveu et ex-patron de la Garde présidentielle, assistés du “cousin” Thomas Souah (patron de la société de sécurité privée SGS), veillent aux relations avec le village profond.

“Ali” à la défense, “Pascaline” aux finances. Porté à la vice-présidence du Parti démocratique gabonais (PDG, parti au pouvoir) en 2008, Ali Bongo s’active sur tous les fronts (armée, gouvernement, confessions religieuses, etc.). S’étant (officiellement) réconcilié avec sa sœur “Pascaline”, Ali Bongo se présente comme le futur candidat de son parti à la présidentielle de 2012. Son image restant très mitigée au sein de la population, il compte sur l’armée pour assurer la succession. Il a ainsi favorisé l’accession de ses hommes à des postes sensibles :Jean-Claude Ella Ekogha, un Fang d’Oyem (Nord), qui rêve d’être son ministre de la défense, est le chef d’état-major général de l’armée ; Abel Sougou a été promu à la tête de la gendarmerie ; Jean-Philippe Ntumpa Lebani, ancien attaché militaire à l’ambassade du Gabon à Paris, pilote le Conseil national de sécurité (CNS, coordination des services de renseignement) ; et Abel Oyiba contrôle, depuis décembre 2008, la DGCISM (B2, renseignement militaire). Enfin, la Garde républicaine est commandée par son cousin, le général Grégoire Kouna. Dans les institutions du pays, “Ali” s’appuie sur le président de l’Assemblée, Guy Nzouba Ndama, son conseiller politico-constitutionnel, pour la suite du film… En tant que Pouvi-Nzébi, Nzouba Ndama est aussi chargé de rassurer sa communauté qui constitue – avec les Tékés – le socle du pouvoir. D’autres Nzébis comme le SG du PDG, Faustin Boukoubi, et le ministre des travaux publics, le général Flavien Nziengui Nzoundou, devront également mobiliser leurs “frères” face à l’opposant Zacharie Myboto. Si Ali Bongo s’est fait adouber à Paris, il est regardé de travers par deux de ses voisins : le Congolais Denis Sassou Nguesso – qui aspire à devenir le doyen de la sous-région – et par l’Equato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema qui n’a pas oublié le “raid” d’Ali Bongo en 2002 sur l’île contestée de Mbanié. Pascaline Bongo demeure pour sa part l’intendante de la famille et… du pays. Les titulaires successifs du ministère des finances ont toujours travaillé avec et pour elle. Le dernier en date est le grand argentier Blaise Louembé.

Retour au pouvoir d’un Fang ? Malgré quelques incompréhensions, Ali Bongo serait toujours lié à son “pote” André Mba Obame, ministre de l’intérieur. Détesté par la plupart des “parents” et cadres politiques du Haut-Ogooué (province natale du chef de l’Etat), Mba Obame devrait rester l’un des principaux alliés d’Ali chez les Fangs, le seul capable de neutraliser son onclePaul Mba Abessole, ex-opposant, actuel vice-premier ministre et leader des Fangs, qui n’a pas renoncé à se présenter au scrutin de 2012. “Ali” dispose néanmoins d’autres jokers fangscomme le ministre d’Etat François Engongah Owono, dit “Eboué”, natif d’Oyem (Nord),Théophile Mba Andeme “Bibi”, petit-fils du défunt président Léon Mba et ministre délégué à l’enseignement supérieur, pour perpétrer l’alliance historique Léon Mba/Bongo. Mba Andeme devrait aussi “marquer” son grand oncle, le premier ministre Jean Eyeghé Ndong, qui pourrait former un tandem avec Casimir Oyé Mba, ministre d’Etat aux mines et au pétrole, également tenté par la présidentielle de 2012. Enfin, autres farouches adversaires d’Ali : les syndicats et les ONG gabonaises dont l’un des leaders, Bruno Ben Moubamba, annonce la création d’un mouvement politique en juillet “pour combattre la succession monarchique”.


SUR LE MÊME SUJET
Un dirigeant du groupe Total reçu au Palais
Des questions liées à l’avenir du groupe pétrolier Total au Gabon ont été abordées hier au palais du bord de mer, au cours d’une audience accordée par le chef de l’Etat au directeur général en charge de l’exploration-production de la firme, Yves-Louis Darricarrère. Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu hier en audience, au palais du bord de mer, le directeur général chargé de l’exploration-production du groupe pétrolier Total, Yves-Louis Darricarrère, qui était accompagné de plusieurs autres dirigeants de la firme. L’entrevue, qui s’est déroulée en présence du secrétaire général de la présidence de la République, Laure ...
Lire l'article
2011 souffle la dernière Bourgi?
Par Xavier Monnier L'avocat estampillé Françafrique Robert Bourgi aura agité la rentrée 2011. Sans autre conséquence judiciaire qu'une lumière un peu plus crue sur son parcours, et ses méthodes. Un chant du cygne sur PV. Un coup d'éclat comme il les aime, les attise et s'en régale depuis son passage avec armes et bagages en Sarkozie. Au sortir de l'été, l'avocat Robert Bourgi répète dans le JDD ce qu'il a déjà servi à Péan pour son livre la République des mallettres et nombre de journaliste avant lui (dont Bakchich) sur les coulisses de la Françafrique qu'il a servi trente ans durant : Pendant ...
Lire l'article
L’atelier de révision du Plan d’action national de bonne gouvernance (PNBG) s’est ouvert le 4 juillet à Libreville sous la présidence du Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba. Ces travaux permettront notamment de créer des espaces thématiques de dialogue franc et approfondi sur les nouvelles orientations du Gabon en matière de gouvernance institutionnelle, économique et locale. Le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, a ouvert le 4 juillet à Libreville les travaux de l'atelier sur la révision du Plan d’action national de bonne gouvernance (PNBG), un organe placé sous sa tutelle. ONG, acteurs de la société civile et membres des organes ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et les membres de sa famille se sont pliés, hier, à la nouvelle exigence pour accéder au palais présidentiel en se faisant établir des badges à la direction générale des Recherches (DGR), une entité de la gendarmerie nationale. Rien ne sera plus comme avant, en tout cas, chaque jour apporte son lot d’innovations. En effet, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, pose des actes qui contrastent avec les habitudes du passé. En dépit de ses lourdes charges, le numéro un gabonais s’est déplacé en personne, pour aller se faire établir lui et toute ...
Lire l'article
La circulation a été complètement paralysée sur le boulevard du bord de mer et ses alentours les 11 et 12 février dans le cadre des manifestations des Journées de la Défense nationale, occasionnant le gel forcé des activités économiques dans le centre ville de la capitale du pays. L’absence de communication et de dispositions spéciales pour pallier cette situation a suscité de vives réactions au sein de la population, et l’opposition en a profité pour dénoncer «l’amateurisme» patent du nouveau pouvoir. De nombreux habitants de Libreville ont été contraints de regagner leurs domiciles dans les matinées des 11 et 12 ...
Lire l'article
L'ex-Premier ministre et candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août, Jean Eyéghé Ndong s’est déclaré le 15 août, à l’occasion de sa première sortie officielle, comme le candidat « du courage » à ce futur scrutin. « Il faut du courage en politique et je crois que je l’ai ce courage. J’ai démissionné de mes fonctions de Premier ministre pour dire non quand cela ne va pas », a déclaré M. Eyéghé Ndong devant une foule en liesse venue au gymnase Président Bongo soutenir leur « champion » à cette élection présidentielle.

Le dernier Premier ministre de feu le Président ...
Lire l'article
Après le décès, le 14 mars, de son épouse "Edith Lucie", le président Omar Bongo, en repos depuis le 6 mai en Espagne, n’est plus entouré que par ses très proches parents. Deux de ses enfants - l’aînée Pascaline Bongo, directrice du cabinet présidentiel, et Ali Bongo, ministre de la défense - gèrent désormais l’agenda du chef de l'Etat, filtrent les visiteurs et conservent les bulletins de santé paternels. En permanence au palais, Fidèle Andjoua, le frère aîné du président, et André Oyini, son neveu et ex-patron de la Garde présidentielle, assistés du "cousin" Thomas Souah (patron de la société ...
Lire l'article
Gabon: Coup de semonce américain sur le Palais du bord de mer
Selon nos informations, cinq sénateurs américains (Donald Payne, président du comité Afrique du Congrès, James P. McGovern, Edward R. Royce, Barney Frank et Gwen Moore) - très influents dans la nouvelle politique africaine de Barack Obama - ont adressé le 21 janvier un courrier au vitriol au président Omar Bongo, sur le récent emprisonnement et les poursuites judiciaires contre les principaux leaders de la société civile gabonaise. Ces sénateurs défendent tout particulièrement Marc Ona Essangui, coordinateur pour le Gabon du réseau international "Publiez ce que vous payez" qui "lutte avec ses amis contre la corruption au Gabon et pour la transparence ...
Lire l'article
L'Union du Peuple gabonais (UPP, parti de l'opposition) célébrera lundi prochain dans la capitale gabonaise, les manifestations marquant son dix neuvième anniversaire. Plusieurs manifestations sont programmées à cette occasion parmi lesquelles un discours du leader de cette formation, Pierre Mamboundou Mamboundou. On rappelle que l'Union du Peuple gabonais a été crée le 14 juillet 1989.
Lire l'article
L’intermédiaire françafricain Robert Bourgi a beau être honoré dans l’hebdomadaire « Le Point », il n’en est pas moins sur le déclin. Que ce soit à l’Élysée ou chez les potentats africains. On ne voit plus que lui ou presque depuis un an. Bruyamment présent à l’investiture de Sarkozy en mai 2007, décoré de la Légion d’honneur en septembre par le chef de l’État et désormais honoré par une double page du Point (dans le numéro du 27 mars 2008). Eh oui, à 60 ans passés, Robert Bourgi a son heure de gloire médiatique. Qui sonne un peu comme un déclin. ...
Lire l'article
Un dirigeant du groupe Total reçu au Palais
2011 souffle la dernière Bourgi?
Gabon : Le PNBG se cherche un nouveau souffle
Accès au palais du bord de mer: Le badge nouveau est arrivé
Gabon : Libreville retient son souffle pour laisser passer les chars
Gabon : Jean Eyéghé Ndong à l’assaut du Palais
Gabon: Le Palais du bord de mer retient son souffle
Gabon: Coup de semonce américain sur le Palais du bord de mer
Gabon: L’UPG souffle ses dix neuf bougies lundi prochain à Libreville
Gabon – France: Un vent de déclin souffle sur l’intermédiaire de la Françafrique

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 4, 00 sur 5)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 mai 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>