Socialisez

FacebookTwitterRSS

Où est donc passé Omar Bongo Ondimba? Le mouvement “Bongo Doit Partir” pose la question à Rio ce Samedi à 15h00

Auteur/Source: · Date: 20 Mai 2009
Catégorie(s): Activités,Communiqués BDP,Politique
BDP_logo.jpg

.

En considération de la mystérieuse absence d’Omar Bongo qui semble avoir déserté ses fonctions dans le plus grand des secrets et sans que le peuple ait été informé des conditions de son absence, et de l’immobilisme des institutions de la République (Parlement et Cour constitutionnelle) n’osant déclarer la vacance pourtant plus qu’évidente du pouvoir au Gabon conformément aux injonctions de l’Article 13 de la Constitution gabonaise, la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au Gabon a décidé de commencer à Rio, dès ce samedi 23 mai 2009 à 15h00, le débat de l’alternance politique démocratique au Gabon.

La Coordination Nationale est ainsi à pied d’oeuvre depuis lundi 18 mai, engagée dans la distribution de flyers invitant les Gabonais à commencer ce débat de l’alternance, surtout à un  moment où la disparition brusque d’Omar Bongo risquerait de plonger le pays dans le chaos total comme en Côte d’Ivoire, tellement il semble de plus en plus apparent que le Gabon est actuellement sans Président et que le pays, plus que jamais, navigue à vue.

La distribution, qui a commencé lundi 18 mai, devait continuer toute la semaine dans tous les grands quartiers et axes de Libreville, notamment tous les PKs, au 12, Charbonnages, Kinguélé, Rio, les Akébés, etc. Près de 10.000 flyers seront ainsi distribués un peu partout dans Libreville au cours de la semaine en amont du meeting de samedi 23 mai au Carrefour Rio.

Sur le flyer distribué, on pouvait lire la question “OÙ EST PASSÉ OMAR BONGO ONDIMBA ?”, suivie du commentaire: “Omar Bongo est gravement malade, tout le monde le sait. Mais on veut nous le cacher. Pourquoi ? Quelle mauvaise surprise prépare-t-on au peuple gabonais déjà meurtri par 42 ans de mensonges et de canulars économiques et politiques doublés de gouvernements maniocs à répétition? Si Bongo meurt au pouvoir sans laisser la Réforme, le Gabon est perdu. Ce sera la Côte d’Ivoire. Alors, ce Samedi 23 Mai 2009 à 15h00 au Carrefour Rio, rejoignez le mouvement « Bongo Doit Partir » (BDP) Pour demander à Bongo de ne pas mourir sans laisser la réforme.”

Continuant l’appel, le flyer lançait: “Si Bongo a encore une âme humaine imprégnée de la bonté de Dieu, il doit se repentir et laisser la vraie démocratie au Gabon avant de mourir. Il est encore temps pour lui de sauver son âme en sauvant le Gabon !”

“A Rio, commençons ensemble le débat de la réforme et de l’alternance démocratique immédiates au Gabon, sans haine, sans violence, mais avec la fermeté de citoyens libres qui disent : « Nous sommes fatigués ».”, pouvait-on lire sur le flyer.

Accusant le régime Bongo de mentir au peuple, le flyer interpellait les institutions de la République, leur demandant de tout simplement appliquer la loi relative à la vacance du pouvoir au Gabon: “GABONAIS ! ON NOUS MENT ! LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE EST VACANTE. Le Pays n’a plus de Président. OMAR BONGO A DISPARU. Puisque Bongo ne peut plus assumer, les Gabonais demandent: La Démission ou la Destitution ! C’est la loi !”

Proposant au pays le plan de paix qui a toujours tenu le BDP à coeur, la Coordination Nationale a offert comme points de réflexion dans son flyer la nécessité pour Omar Bongo, avant de mourir, de laisser au moins aux Gabonais  la REFORME que tous attendent, notamment deux petites choses très simples:

  1. une nouvelle constitution démocratique telle que celle que le mouvement « Bongo Doit Partir (BDP-Gabon Nouveau) et les Coalisés de la Coalition Gabonais du Refus et de Salut National proposeront et promulgueront à Bruxelles le 30 mai 2009 ; il suffit de l’appliquer !
  2. des élections générales immédiates (Présidentielles et législatives) organisées entièrement par l’ONU ;

“Ce n’est pas trop demander, non ?”, interrogeait le flyer.

Le flyer conclut ensuite: “Nous voulons une transition démocratique et dans la paix ! NOUS AVONS TROP SOUFFERT DANS CE GABON. NOUS SOMMES FATIGUES DE MOURIR. Nous ne voulons pas un coup d’état de palais par Ali Bongo et son complice maniganceur Mba Obame. Nous voulons la REFORME et des élections LIBRES. A Rio, disons LA VERITE et parlons VERITES !”

La Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau espère ainsi, en commençant à Rio cette petite conversation avec les habitants de Libreville, interpeller les institutions de la République et leur demander de jouer le rôle que le peuple attend d’eux, à commencer par la nécessité de faire respecter le texte de loi tel quel stipulé dans la Constitution du pays.

Cette initiative de la Coordination Nationale fait suite à la lettre du Dr. Daniel Mengara envoyée lundi 18 mai 2009 au Premier ministre, au Sénat, à l’Assemblée nationale, et à la Cour constitutionnelle demandant que les injonctions de la Constitution soient appliquées et que la vacance du pouvoir soit immédiatement constatée comme le commande l’article 13 de la Constitution.

La Coordination Nationale a également le désir de commencer le débat sur l’alternance démocratique au Gabon, notamment sur la nécessaire réforme des institutions, en vue de permettre à la démocratie véritable de s’instaurer dans le pays. Elle attirera ainsi l’attention sur le projet de révision constitutionnelle que les Gabonais de la diaspora réunis au sein de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National se propose d’effectuer les 30 et 31 mai 2009 à Bruxelles.

Pour obtenir le PDF du flyer distribué à Libreville, cliquez ici.


SUR LE MÊME SUJET
Déclaration du mouvement « Bongo Doit Partir » : Le moment est venu pour l’opposition et la société civile radicales de clarifier leurs discours
Déclaration du mouvement « Bongo Doit Partir » : Le moment est venu pour l’opposition et la société civile radicales de clarifier leurs discours La version PDF peut s'obtenir ici pour impression et lisibilité plus facile. Depuis le malheureux et inopportun décès prématuré du très regretté Pierre Mamboundou, les données ont fondamentalement changé sur le terrain politique au Gabon. Ce changement de données appelle à une urgente et immédiate clarification non seulement du discours, mais également de l’objectif, de la part de toutes celles et de tous ceux qui se sont déclarés parties prenantes de l’idéal radical selon lequel aucune élection ne devrait se ...
Lire l'article
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” pleure le départ de Pierre Mamboundou
C'est avec la plus grande consternation que le mouvement "Bongo Doit Partir" a appris le décès, ce samedi 15 octobre 2011, de Pierre Mamboundou, opposant historique au régime des Bongo. Aux familles éprouvées par cette grosse et soudaine perte, et au peuple gabonais qui pleure avec nous son plus digne fils, notre mouvement transmet ses condoléances les plus émues. En Pierre Mamboundou vient de s'éteindre prématurément un monument national, un héros citoyen dont l'action politique désormais inachevée laisse dans le deuil et le désarroi un peuple qui attendait encore de lui le parachèvement de l'oeuvre de libération nationale commencée. Parmi tous les opposants ...
Lire l'article
Le Mouvement « Bongo Doit Partir » répond favorablement à l’appel à l’unité de Pierre Mamboundou et de la Société Civile Gabonaise
Pour obtenir le PDF, Cliquez ici Prenant acte des appels à l’unité lancés, d’une part, par Pierre Mamboundou, président de l’UPG, et, d’autre part, par la société civile gabonaise par le biais de la coalition associative «Ça suffit comme ça », le mouvement politique en exil « Bongo Doit Partir » (BDP) affirme son adhésion totale et inébranlable à ces appels. Saluant le rapprochement actuellement en cours entre la société politique et la société civile au Gabon, le BDP tient cependant à mettre en garde les acteurs de ce rapprochement contre toute attitude de naïveté qui consisterait, comme cela a souvent été le cas, à ...
Lire l'article
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” (BDP) condamne la dissolution de l’Union nationale
Communiqué de presse, pour diffusion immédiate Le mouvement d'opposition en exil "Bongo Doit Partir" (BDP) condamne avec la plus grande fermeté le rendu du Conseil d'état du 28 juillet 2011 confirmant la dissolution du parti d'opposition gabonais "Union Nationale" (UN). Cette dissolution constitue une monumentale atteinte aux droits les plus fondamentaux des Gabonais militant au sein de ce parti, et confirme la culture de l'arbitraire pratiquée et cultivée depuis 44 ans par le régime bongoïste. Le mouvement "Bongo Doit Partir" (BDP) étant avant tout un mouvement constitutionnaliste et réformiste, c'est-à-dire qui s'active à rechercher, au Gabon, l'adoption et l'affirmation inconditionnelle d'une Constitution qui ...
Lire l'article
Communiqué: Le Mouvement « Bongo Doit Partir » condamne la énième prise en otage du Gabon par les Bongo, et soutient l’Union Nationale
Communiqué de presse pour diffusion immédiate Le mouvement en exil « Bongo Doit Partir » (BDP-Gabon Nouveau) exprime sa vive inquiétude devant la montée actuelle de la répression et de l’arbitraire politiques au Gabon et s'étonne de la dissolution de l'Union Nationale. La dissolution d’un parti politique, quel qu’il soit, et la répression policière à l’endroit de citoyens exprimant leur souveraineté devant l’arbitraire et la dictature, sont des actes extrêmement graves et inacceptables qui ne peuvent laisser aucun Gabonais indifférent. Ces actes de dictature avérée commandent que chaque citoyen se rende désormais compte, plus que jamais, et une bonne fois pour toutes, que le changement ...
Lire l'article
ATTENTION - NOTICE: Le BDP-Gabon Nouveau de Daniel Mengara dément radicalement l'information contenue dans l'article ci-dessous. Nous le publions ici juste pour des questions d'information, mais le démenti officiel du BDP-Gabon Nouveau existe sur ce site. Pour lire le démenti du BDP-Gabon Nouveau, cliquez ici. Le BDP-Gabon Nouveau ne s'est jamais compromis et ne se compromettra jamais. Vous pouvez lire les péripéties de Daniel Mengara au Gabon sur cette page. Le Secrétaire national du mouvement « Bongo Doit Partir (BDP) Gabon nouveau », Heinz Essongué, au cours d’une Assemblée générale tenue ce mercredi à Libreville, a annoncé l’abolition de la nomination ...
Lire l'article
Le Dr. Bruno Ella, Porte-Parole du mouvement d'opposition en exil "Bongo Doit Partir" s'est exprimé ce mercredi 20 mai sur les ondes de la BBC Afrique (francophone) au cours d'une interview dans laquelle il a déploré l'irresponsabilité du régime au pouvoir au Gabon, qui semble naviguer à vue et se refuse à appliquer l'article 13 de la Constitution gabonaise qui commande que la vacance temporaire ou définitive de pouvoir soit constatée pour quelque cause que ce soit. Cliquez sur la photo pour écouter le Dr. Ella.
Lire l'article
Au nom du peuple gabonais, du mouvement " Bongo Doit Partir " (BDP-Gabon Nouveau), et de mon nom propre en tant que Président de ce mouvement, je tiens ici à saluer la décision rendue ce mardi 5 mai par la juge d'instruction française Françoise Desset trouvant recevable la plainte déposée par les associations Sherpa et Transparency International contre les trois dictateurs kleptocrates africains que sont Denis Sassou Nguesso du Congo Brazza, Omar Bongo du Gabon et Teodoro Obiang Nguéma de Guinée Equatoriale. Dans ce dossier qui a connu mille revirements et rebondissements, la recevabilité de cette plainte pour recel, blanchiment et ...
Lire l'article
Afrique /Cyberdissidence – Le Web combat les dictateurs: “Bongo Doit Partir” et “Kabila Doit Partir”
PARIS - Il en nait tous les jours, de ces sites ou blogs qui s'attaquent à certains dirigeants africains. Véritables défouloirs, ces espaces Internet ne sont pas toujours tenus par les partis politiques d'opposition mais plutôt par des exilés, rescapés des dictatures africaines. Les membres de ces communautés bénéficient en général du statut de refugiés dans des pays occidentaux, ont un accès à Internet correct et profitent des avantages et facilités offerts par les technologies dites du Web 2.0 pour exprimer anonymement leur opinions. La véracité des faits évoqués et des sources vérifiées ne sont pas des priorités. Tout ce qui compte, ...
Lire l'article
Déclaration du mouvement « Bongo Doit Partir » : Le moment est venu pour l’opposition et la société civile radicales de clarifier leurs discours
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” pleure le départ de Pierre Mamboundou
Le Mouvement « Bongo Doit Partir » répond favorablement à l’appel à l’unité de Pierre Mamboundou et de la Société Civile Gabonaise
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” (BDP) condamne la dissolution de l’Union nationale
Communiqué: Le Mouvement « Bongo Doit Partir » condamne la énième prise en otage du Gabon par les Bongo, et soutient l’Union Nationale
Bongo Doit Partir
Gabon: « Bongo Doit Partir » devient « Bloc Démocratique populaire» et soutien Ali Bongo Ondimba
Où est donc passé Omar Bongo? Interview du Dr. Bruno Ella du BDP sur la BBC
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” salue la décision de la justice française jugeant recevable la plainte contre Omar Bongo et appelle le parquet de
Afrique /Cyberdissidence – Le Web combat les dictateurs: “Bongo Doit Partir” et “Kabila Doit Partir”

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mai 2009
Catégorie(s): Activités,Communiqués BDP,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

5 Réponses à Où est donc passé Omar Bongo Ondimba? Le mouvement “Bongo Doit Partir” pose la question à Rio ce Samedi à 15h00

  1. karlie

    22 Mai 2009 a 14:27

    mengara
    maintenant que bongo est entrain de s’écrouler,que deviendra le bdp?,ce mouvement futile axé sur le seul individu Bongo?le nom changera peut etre selon le prochain president!!!!!!!!!!!!! ABODP(Ali Bongo Ondimba Doit Partir) stupide!!!!!!!!!!!!!! ou encore PTDP(Paul Toungui Doit Partir) et pourquoi pas MDR(Mengara Doit Rester)trop con tt sa!!!!!!!!

  2. Jean-félix N.

    22 Mai 2009 a 05:26

    La volonté de Dieu s’accomplira et c’est tout. Notre Dieu peut permettre la guerre dans ce si beau petit pays si les démons que nous connaissons persistent à vouloir continuer à berner les Gabonais. Il n’y aucune structure de l’etat qui veuille sur le bien être des populations Gabonaises aujourd’hui. BONGO et les siens savent qe les Gabonais sont faibles; les Gabonais craignent la violence et c’est cela qui a permis à BONGO d’abuser des Gabonais pendant 42 longues années.
    Si c’est arrivé chez les autres; pourquoi cela n’arriverait pas chez nous un jour. Tout le monde ne se rassasie pas de la paix. Les gens veulent manger et vivre avec l’argent de leur pétrole et c’est tout à fait légitime. Mais il y a des gens qui ne veulent pas voir les Gabonais heureux.

    Que la justice de Dieu s’accomplisse, trop c’est trop.

  3. Yma

    21 Mai 2009 a 20:48

    Nous ne mangeons pas la paix,certe. mes freres gabonnais et gabonnaise vous parlez de la guerre et tous c’est ki s’en suivent. sachez une chose si le gabon est un pays de paix c’est a cause des gabonnais eux meme et de notre Presidents bien sur.nous ne sommes pas de ceux ki aimes les guerres comme nos freres africains.arretez de dire n”importe koi,imaginez vs dans une rue avec plus de 100 cadavres pourris a vos cotés,avez vs suivis Hotel Rwoanda ou des guerres dans d’autres pays. Priez pour notre Gabon a fin k tous se passe bien si Dieu venait a prendre notre President. avez vous pensez a vos enfants entreins de mourir de fain a cause de la guerre,vos parents vos amis. Nous voulons un Gabon nouveau (ke tous se face dans la paix, cette paix ke le peuple Gabonnais a toujour previlegiés).Pour ceux ki sont pour mamboundou, a t il au fusse k”une maison a LBV je pense pas, vs vs etes posez la kestion de savoir ou est sa famille? et bien comme tout ses dirigeans. leurs familles sont tous a l’autre bou du monde alors ke les notres sont dans ce pays ke nous aimons tand et ke nous finirons par detruire parce ke nou n’avons rien dans la cervelle.je ne lis ke des injures et des injures a sujet de Bongo.c’est ki est vrai c’est ke nous sommes tous berné depuis des années par notre President,certe mais aussi par ses opposants ki font semblant d’injuré OBO de pretendres kil sont opposents alors kil n’hesite pas d’allé pleurniché a ses genoux pour les millions,ses millions kil detruront un jour notre si Belle terre, est ce ke mamboundou et les autres opposant vous rajouttent t’ils a leurs audiances auprès de notre OBO? Je pense ke NON rireeee. Vous n’avez encor rien compris
    Si vous ne voullez pas prier pour notre President et bien priez pour notre Gabon………..
    A bon attendeurs Salut

  4. le silence

    21 Mai 2009 a 08:23

    bjr le monde en enfer
    ce que je souhaite c’est le retour de l’homme de lewaî sur notre belle terre afin qu’il détremine son successeur publiquement au lieu de jouer au “cache cache” au peuple.

  5. arafat

    21 Mai 2009 a 06:47

    ohh, les gars du bdp là, vous avez toujours les infos avant tt le monde. Bongo souffre d’un cancer des intestins en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*