Socialisez

FacebookTwitterRSS

Santé d’Omar Bongo : les autorités gabonaises se veulent rassurantes

Auteur/Source: · Date: 22 Mai 2009
Catégorie(s): Société

Selon un communiqué de la présidence, la vie du chef d’Etat n’est pas en danger
La vie du président gabonais, Omar Bongo Ondimba, 74 ans, en séjour actuellement à l’hôpital Quiron de Barcelone, en Espagne, n’est pas en danger, a assuré jeudi soir un communiqué de la présidence de la République lu dans plusieurs chaînes de télévision du pays. Quelques heures plus tôt, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, déclarait qu’il allait “très mal”. A Libreville, les conjectures, quant à sa succession à la tête de l’Etat, vont bon train.

Les autorités de Libreville ont voulu mettre un terme aux rumeurs faisant état, depuis quelques jours, d’une grave dégradation de l’état de santé du doyen des chefs d’Etat africain, Omar Bongo Ondimba. Lequel serait, selon ces rumeurs, à l’article de la mort. “Le président de la République (…), Omar Bongo Ondimba , qui a subi un choc d’une très forte intensité émotionnelle à la suite du décès prématuré de sa jeune épouse au terme d’une longue maladie , a décidé de prendre quelques jours de repos en Espagne”, rapporte le communiqué de la présidence.

Selon ce communiqué, Omar Bongo Ondimba profite de ce séjour en Espagne pour faire un bilan de santé complet et suivre des soins appropriés, afin d’être au mieux de sa forme pour regagner le Gabon et reprendre au plus vite ses activités. La présidence de la République a par ailleurs préciser que “contrairement aux allégations amplement diffusées par certains médias, le chef de l’Etat gabonais n’a subi aucune intervention chirurgicale”, dénonçant “l’acharnement médiatique indécent et savamment entretenu pour semer le trouble dans l’esprit du peuple gabonais, à des fins déstabilisatrices”.

La présidence de la République a rappelé que le “Gabon est un Etat doté d’institutions qui assurent la continuité du fonctionnement du pays, alors que le chef de l’Etat est naturellement au fait des questions les plus impératives”. Elle a rappelé également que comme tout être humain, le chef de l’Etat gabonais a droit à des périodes de repos, prérogative qu’il “s’est peu octroyée dans l’exercice de ses fonctions”.

A Libreville, tous les scénarios sur sa succession sont imaginés

Depuis la suspension des activités du président de la République gabonais, il y a environ deux semaines, c’est le vice-président de la République, Didjob Divungi Di Ndinge qui assure la gestion des grands dossiers de l’Etat. Ces congés du chef de l’Etat et les rumeurs sur sa maladie ne sont pas évoqués dans les médias du pays, alors les citoyens commencent à s’inquiéter sur l’avenir politique du Gabon. Bon nombre de Gabonais parlent de la fin de règne et tous les scénarios sont imaginés.

Plus que jamais, la question de la succession d’Omar Bongo Ondimba est sur toutes les lèvres. Le nom de son fils, Ali Bongo Ondimba, comme candidat potentiel à la succession est avancé. Selon les rumeurs, l’opposition politique serait en train de s’organiser afin de barrer la route à une telle initiative.



SUR LE MÊME SUJET
Le Président du Bénin, Thomas Yayi Boni, présente officiellement ses excuses suite à l’incident survenu à l’aéroport de Cotonou avec un avion officiel du Gabon, le 13 novembre 2011, selon un communiqué de presse du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise, que nous publions in extenso. Communiqué de presse officiel de la Présidence de la République du Bénin lu à la télévision publique béninoise, l’ORTB (Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin), le mardi 15 novembre 2011 par Edouard A. Ouin-Ouro, Secrétaire Général de la Présidence de la République du Bénin : «Le vendredi 11 novembre ...
Lire l'article
Inaugurée lundi par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, chef suprême des forces de défense et de sécurité, en compagnie de son épouse Sylvia Bongo Ondimba qui a coupé le ruban symbolique, l'Ecole d'application du Servive de santé militaire de Libreville (EASSML) est, selon le ministre de la Défense nationale, la réalisation d'un acte de foi d'un leader qui fut "un formidable meneur d'hommes", El hadj Omar Bongo Ondimba et d'"un homme de défis", Ali Bongo Ondimba. "C'est d'abord la foi d'un leader qui fut un formidable meneur d'hommes, El hadj Omar Bongo Ondimba, qui a posé le ...
Lire l'article
PARIS - Les autorités françaises ne sont pas informées d'une mort du président gabonais Omar Bongo Ondimba et ne sont pas à l'origine de l'information relative à son éventuel décès, a indiqué dans la nuit de dimanche à lundi le ministère français des Affaires étrangères. "Les autorités françaises démentent être à l'origine de l'information relative à l'éventuel décès du président Bongo dont elle ne sont pas informées", a déclaré un porte-parole du Quai d'Orsay. Annoncée sur le site internet de l'hebdomadaire Le Point, l'information du décès du président gabonais n'a pas été confirmée officiellement à Paris ou à Libreville. Une source proche ...
Lire l'article
Le 26 mai 2009, dans une lettre adressée à la ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, et au président du Conseil national de la Communication (CNC), Emmanuel Ondo Methogo, Reporters sans frontières a fait part de sa préoccupation suite à la mise en demeure adressée au bouquet Canal Overseas Africa et à la station Radio France Internationale (RFI), ainsi qu’à la suspension infligée au journal à parution irrégulière Ezombolo et à l’hebdomadaire Le Nganga, pour leur couverture de l’état de santé du président Omar Bongo. "Cette décision est à la fois incompréhensible et injustifiée. Il n’existe aucune raison suffisante, à ...
Lire l'article
Le 26 mai 2009, dans une lettre adressée à la ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, et au président du Conseil national de la Communication (CNC), Emmanuel Ondo Methogo, Reporters sans frontières a fait part de sa préoccupation suite à la mise en demeure adressée au bouquet Canal Overseas Africa et à la station Radio France Internationale (RFI), ainsi qu'à la suspension infligée au journal à parution irrégulière Ezombolo et à l'hebdomadaire Le Nganga, pour leur couverture de l'état de santé du président Omar Bongo. "Cette décision est à la fois incompréhensible et injustifiée. Il n'existe aucune raison suffisante, ...
Lire l'article
Le président de la République, chef de l’Etat, son excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba a décidé de la suspension momentanée de ses activités présidentielles pour se ressourcer dans le repos suite à l’épreuve particulièrement difficile qu’il vient de vivre avec la longue maladie de son épouse, feue la première dame Edith Lucie Bongo Ondimba décédée le 14 mars dernier, rapporte un communiqué de la présidence de la république. Cette longue épreuve et cette perte cruelle ont profondément marqué le président de la république malgré les soutiens nombreux reçus au rang desquels celui du peuple gabonais, souligne le communiqué. A la demande ...
Lire l'article
Communiqué : Le Dr. Daniel Mengara félicite Marc Ona pour son prix Goldman 2009, déplore l’indifférence des autorités gabonaises
Le Dr. Daniel Mengara s’est rendu vendredi 24 avril à Washington en vue d’y rencontrer Marc Ona Essangui, Prix Goldman 2009, et le féliciter personnellement pour l’honneur qu’il a fait à notre pays de le mettre, par son travail exemplaire, dans l’orbite mondiale et dans un domaine—la protection et la gouvernance de l’environnement—où les Gabonais ne se sont jamais distingués. La visibilité internationale de Marc Ona Essangui est ainsi, aux dires du Dr. Daniel Mengara, « un honneur pour le Gabon et la preuve que l’action citoyenne, d’où qu’elle vienne, ne peut que constituer l’impératif le plus absolu de tous ceux ...
Lire l'article
Deux personnalités gabonaises de premier plan, la nouvelle présidente de Sénat, Rose Francine Rogombé et le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, ont tour à tour fustigé ce lundi la cabale médiatique contre le président de la République, Omar Bongo Ondimba. Rose Francine Rogombé qui s’exprimait dans l’après-midi à l’ouverture de la première session ordinaire de la Chambre haute du parlement gabonais, a attiré l’attention du corps diplomatique accrédité au Gabon et présent lors de la cérémonie sur, citant un célèbre auteur, « le respect et l’amitié » qui « sont deux valeurs indissociables, l’une ...
Lire l'article
Arrestation de plusieurs acteurs de la société civile gabonaise qui demandent que la lumière soit faite sur les détournements de fonds publics Sherpa et Transparence-International (France) expriment leurs plus vives inquiétudes suite à l'arrestation ce jour à Libreville de Monsieur Gregory Ngbwa Mintsa, partie civile dans la plainte pour recel de détournements de fonds publics, et de plusieurs autres acteurs de la société civile gabonaise. Monsieur Gregory Ngbwa Mintsa s'est porté partie civile aux côtés de Transparence-International (France) dans une plainte déposée le 2 décembre 2008 visant les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en ...
Lire l'article
Gabon : Yayi Boni fait ses excuses aux autorités gabonaises
Santé : Inauguration de l’Ecole d’application du Service de santé militaire de Libreville (EASSML) par le chef de l’Etat, le président Ali Bongo Ondimba
Bongo Doit Partir
Gabon: Les autorités françaises pas informées d’une mort de Bongo, dit le Quai d’Orsay
Les autorités imposent un black-out médiatique sur la santé du président Omar Bongo
Gabon: Les autorités imposent un black-out médiatique sur la santé du président Omar Bongo
Gabon: Politique : Omar Bongo suspend ses activités présidentielles
Communiqué : Le Dr. Daniel Mengara félicite Marc Ona pour son prix Goldman 2009, déplore l’indifférence des autorités gabonaises
Gabon: Deux personnalités gabonaises fustigent la « cabale médiatique » contre le président de la République Omar Bongo Ondimba
Communiqué: Plainte pour recel de détournement de fonds publics: Les autorités gabonaises perdent leur sang-froid

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 2,67 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Mai 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

4 Réponses à Santé d’Omar Bongo : les autorités gabonaises se veulent rassurantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*