Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: « J’encourage le Chef de l’Etat à se soigner parce que les Gabonais ont besoin qu’il revienne en excellente santé », (Pierre Mamboundou, leader de l’opposition)

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2009
Catégorie(s): Politique

Le leader de l’Union du peuple Gabonais (UPG), principal parti d’opposition au Gabon, Pierre Mamboundou, a, lors d’une émission spéciale diffusée ce vendredi soir sur la télévision privée TV+, « encouragé le chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, à se soigner, à ne pas trop prêter attention à ce qui se dit parce que les Gabonais ont besoin qu’il revienne ici en excellente santé ». Monsieur Pierre Mamboundou qui déplorait, à son tour, « l’acharnement médiatique en occident » autour de l’hospitalisation, à Barcelone en Espagne, du président Omar Bongo Ondimba, a rappelé que « le président de la République a subit un deuil que tout le monde a constaté et les Gabonais lui ont prouvé qu’ils ont compris le message et qu’ils se sont souvenus que nous sommes tous des bantous, que, quand quelqu’un, un chef, perd un être cher, par exemple son épouse, comme c’est le cas aujourd’hui, il y avait nécessité de serrer les liens autour de lui et de le réconforter ».

Le chef de l’UPG en a profité pour faire observer que « à ce titre, je pense que c’était naturel que les Gabonais, comme un seul homme, se mettent derrière le président de la République et vous constaterez que l’opposition gabonaise, à commencer par l’Union du peuple gabonais, a tout à fait compris le message et a été conforme à la tradition bantoue ».

« De ce point de vue, chacun pourra comprendre qu’après un deuil aussi éprouvant, qu’il puisse prendre quelques jours de repos », a-t-il réitéré.

« Et si en prenant ces jours de repos là où il est parti, il a profité pour faire ce qu’on peut appeler un check up qui lui a permis de constater qu’il y avait quelques actes médicaux à poser, c’est tout à fait normal qu’il se soigne parce que le Président est un homme et qui peut aussi avoir des fatigues qui débouchent sur des maladies et ce n’est pas extraordinaire », a soutenu le leader de l’opposition.

Avant de regretter que « nous ne comprenons pas pourquoi aujourd’hui on s’attarde exagérément là-dessus. Le président n’a pas dit qu’il était un surhomme et comme il n’est pas un surhomme. Il arrive qu’il soit malade et c’est normal qu’il se soigne et moi je l’encourage à se soigner, à ne pas trop prêter attention à ce qui se dit parce que les Gabonais ont besoin qu’il revienne ici en excellente santé, parce que le pays a besoin de lui, parce que le pays a besoin de lui pour amorcer des solutions à la crise qui, aujourd’hui, est mondiale ayant trois aspect, financier, économique et social ».

Pour conclure, Pierre Mamboundou a marqué son étonnement « nous ne comprenons pas beaucoup pourquoi les gens s’agitent pour parler de choses qui ne sont pas d’actualité ».

Dans un communiqué lu jeudi après – midi à la Première chaîne de télévision nationale (RTG1), le parte parole de la Présidence de la République, Robert Orango Berre, avait indiqué que « Le président Bongo effectue un bilan de santé complet en Espagne avant de reprendre ses activités au Gabon », précisant que « le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Omar BONGO OONDIMBA qui a subi un choc d’une très forte intensité émotionnelle à la suite du décès prématuré de sa jeune épouse au terme d’une longue maladie a décidé de prendre quelques jours de repos en Espagne ».

« La Présidence de la République tient à préciser que, contrairement aux allégations amplement diffusées par certains médias le Président de la République Gabonaise n’a subi aucune intervention chirurgicale », devait relever Monsieur Orango Berre.

Le président a suspendu ses activités depuis le 6 mai afin d’observer le veuvage dans la tradition, à la suite du décès de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba, le 14 mars dernier à Rabat au Maroc.

Depuis jeudi, les média en occident notamment rapportent que l’état de santé du chef de l’Etat gabonais s’est « fortement dégradé » avant de relativiser après le communiqué rendu public par la Présidence de la République Gabonaise mentionnant le bilan de santé auquel a décidé de se soumettre le président Omar Bongo Ondimba.


SUR LE MÊME SUJET
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article
L’opposition gabonaise, organisée autour des partis de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA, opposition) et de quelques partis de l’Alliance pour la restauration et le Changement (ACR, opposition), faute certainement d’activités pouvant les mettre sous les feux de l’action, ont encore opté de gagner la rue, ce samedi, à travers un meeting et une marche sur le ministère de l’Intérieur. OBJET AVOUE: RECLAMER L’APPLICATION DE LA BIOMETRIE Objet avoué de ce meeting et de cette marche, réclamer l’application de la biométrie dans la révision de la liste électorale, alors qu’ils ont, en leur temps, combattu cette idée émise par ...
Lire l'article
Le Président du Mouvement de Redressement National (MORENA, opposition), Luc Bengono Nsi, a déclaré mardi dernier à la Chambre de Commerce de Libreville, à l’occasion de la rentrée politique de son parti que « Pierre Mamboundou (Président de l’Union du peuple gabonais - UPG, opposition-) reste fidèle à son comportement », a constaté GABONEWS. D’emblée, cet ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 août 2009, a réaffirmé sa solidarité à la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA), regroupant six partis politiques dont le MORENA. C’est d’ailleurs, cette coalition qui est récemment montée au créneau pour dénoncer la rencontre de ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu lundi soir, à Paris (France), où il séjourne actuellement le président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), Pierrre Mamboundou et ce, pour la première fois depuis l’avènement au pouvoir du chef de l’Etat, rapporte, ce mardi, l’Agence Gabonaise de Presse (AGP). L’entretien entre le chef de l’Etat et le leader de l’UPG a gravité autour des récents travaux de la 65ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et du sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), ...
Lire l'article
Le leader de l’Union du peuple gabonais, (UPG, Opposition) Pierre Mamboundou, reçu en audience ce mardi à Libreville par le Ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a déclaré que « les avis » que donnent les leaders de l’opposition doivent être relayés par les médias, autant publics que privés afin que « les Gabonais sachent ce que pense l’opposition ». Après un long entretien avec le Ministre de la Communication, de la Poste, le leader de l’UPG a d’emblée déclaré, à sa sortie d’audience, qu’il est « venu poser le problème de la diffusion des messages de l’opposition dans ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), chef de file de l’opposition a déclaré à la première chaîne de Radio Télévision Gabonaise (RTG1) que « face à la mort, nous devons mettre de côté les clivages politiques personnels » en présentant ce lundi soir ses condoléances au président de la République, Omar Bongo Ondimba et à sa famille à la suite du décès de la Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba. « Nous demandons au chef de l’Etat d’être fort. Nous pensions que la science aurait permis le rétablissement d’Edith Lucie Bongo Ondimba mais malheureusement les choses ...
Lire l'article
Au détour d’une réunion organisée actuellement au sein d’une Commission ad hoc, la Commission des Lois, des Affaires administratives et des Droits de l’Homme de l’Assemblée nationale a rouvert, mercredi, l’examen interrompu avant l’intersession parlementaire, sur la proposition de loi controversée de Pierre Mamboundou (UPG, opposition), député de la Dola (Ndéndé), relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements des données à caractère personnel.
Lire l'article
La Commission des Lois, des Affaires administratives, et des Droits de l’Homme s’est résolue à auditionner, vendredi, Pierre Mamboundou (député UPG de la Dola) qui va s’employer à défendre, une semaine après le report de son premier face -à- face avec ses collègues sur ce texte « controversé », selon une frange considérable d’élus de la majorité, voire de l’opposition, le bien fondé de sa proposition de loi relative à la Protection des personnes physiques à l’égard des données à caractère personnel, promise de longue date au plus fort du débat empoisonné sur l’introduction ou non de la Biométrie dans ...
Lire l'article
Gabon: Locales 2008: le Leader de l’UPG (Opposition) Pierre Mamboundou souhaite le report des élections municipales
Au cours de la conférence de presse qu’il a donné jeudi au siège de son parti au quartier Awendjé dans le 4ème arrondissement de Libreville, Pierre Mamboundou, leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), a déclaré qu’au regard de « l’organisation approximative des élections futures qui persiste », il serait souhaitable que celles-ci soient reportées d’au moins deux semaines, a constaté GABONEWS. Le leader de l’opposition gabonaise accuse, particulièrement, le ministère de l’Intérieur en le pointant de « responsable administratif et maître d’ouvre dans la confection de la liste électorale », de manipuler les instruments électoraux dont la ...
Lire l'article
Initialement Publié le 29 mai 2005. L?idée d'un statut institutionnalisé de Chef de l'opposition donné au candidat arrivé en seconde position de l'élection présidentielle est certainement l'idée la plus ridicule et la plus dangereuse de l'histoire politique gabonaise. Nous nous expliquons. Idée ridicule Ridicule parce que cette idée dénote de la surprenante légèreté politique de Pierre Mamboundou qui, à ce niveau, fait montre d'une naïveté politique inattendue. D?abord parce que, de son propre aveu, l'idée vient d'Omar Bongo lui-même et non de lui, ce qui veut dire que finalement, c'est Omar Bongo qui contrôlait la direction de ces négociations, et qu'il a su ...
Lire l'article
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
Politique / Opposition: un meeting et une marche pour saboter le retour de Pierre Mamboundou?
Politique / « Pierre Mamboundou reste fidèle à son comportement », Luc Bengono Nsi (Président du MORENA, opposition)
Une première depuis l’investiture du chef de l’Etat : Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou se parlent, à Paris
Gabon: « Les avis que nous donnons doivent être relayés afin que les Gabonais sachent ce que pense l’opposition », Pierre Mamboundou, leader de l’UPG
Gabon: « Face à la mort, nous devons mettre de côté les clivages politiques personnels », Pierre Mamboundou (Opposition)
Gabon: Assemblée nationale / Biométrie: une Commission ad hoc se penche sur un texte de Pierre Mamboundou (UPG, opposition)
Gabon: Assemblée nationale / Pierre Mamboundou (UPG, chef de l’opposition) joue sa crédibilité avec sa proposition de loi « controversée » sur la Biométrie
Gabon: Locales 2008: le Leader de l’UPG (Opposition) Pierre Mamboundou souhaite le report des élections municipales
Des conneries politiques de Pierre Mamboundou et d’Omar Bongo: Un statut de chef de l’opposition, pour quoi faire ?

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

4 Réponses à Gabon: « J’encourage le Chef de l’Etat à se soigner parce que les Gabonais ont besoin qu’il revienne en excellente santé », (Pierre Mamboundou, leader de l’opposition)

  1. MILANG MI SI

    25 Mai 2009 a 14:19

    Tare Mba, donc tu disais vrai!!!

    Vous savez, un jour a table avec ex-bucheron en chef, Tare Mba, il me disait ceci: Mon fils MILANG MI SI, dans ce pays pour s’opposer a Bongo, il faut avoir l’Argent. Ton pere j’ai echoue, je sais que tu me hais aujourd’hui depuis tu es devenu BDPiste, mais que faire!!!
    BONGO m’avait presente toute une chambre au palais pleine d’argent. La dedans il y’avait toutes sortes de monnaie: Franc Francais(avant l’EURO bien sur), Livre Sterling,Dolards Americains, Franc Suisse, Yen Japonais, Renmibi chinois,Ekwele de Obiang Nguema, rien ne manquait… Le choix etait simple, abandonner la hache mon fils!!! La question que je lui avais pose etait de savoir s’il etait permis a un Pretre de mentir de cette facon, ne craignait-il pas l’enfer… Ecoutez sa reponse: Qui ne ment pas??? C’est le jeu mon fils..De quel enfer veux tu parler? Avec l’argent de Bongo, on peut s’acheter une place au paradis…Souhaitais-tu voir ton pere mourir pauvre? Bien sur non, mais pas s’enrichir de cette facon, en mettant en jeu la vie des autres, Tare M’ba!!!
    Alors, regarde chez moi a Ayem Awoula, regarde mon ventre, les maisons poussent a la sabliere, les enfants font les etudes au bout du monde..Je n’avais pas d’autres choix. Voila la verite.

    Et il ajouta, regarde moi ce MAMBOUNDOU, il croit faire quelque chose, zero..Il est pauvre, tu me donneras raison avant 2010.
    Finalement Tare M’BA a eu raison!!! La longue bouche de MAMBOUNDOU a ete fermee par les milliards, il a goute au CFA de Bongo, il ne s’oppose plus. MAMBOUNDOU devient pire que Ntoutoume Emane, incroyable mais vrai!!!

    Ce jeu le Dr MENGARA MINKO l’a compris. Pour s’opposer a l’homme fort de LEWAI soit on reste aux USA avec ses $ US, Ou on fait comme MBA ABESSOLE et MAMBOUNDOU.. QUELLE HONTE!!!

    Huereusement qu’ils sont nes avant la honte.

  2. mabiala sonia

    25 Mai 2009 a 12:05

    Vous savez c’est ça la politique, ce qui ont compris ont préféré s’abstenir de tout vote,tous les opposants Gabonais sont soit mort soit à l’étranger, je pense que certains opposants recevaient même des salaires pour l’exercice de leur fonction d’opposant, mais bref c’est la politique face aux nombreuses rumeurs sur la santé du président Bongo je préfère écouter ce genre de discours, afin de rassurer et de calmer la population. Sincère ou pas pour l’instant nous n’avons pas trop besoin des discours qui inciterai à la violence OU a la haine, le peuple est vulnérable en ce moment. certains ont des angoisses et d’autres la haine alors on n’a besoin d’être plutôt rassuré par des paroles même qui nous endorment.chaque citoyen malgré ses convictions politique doit user actuellement de sa sagesse pour la stabilité du pays

  3. Jean-félix N.

    24 Mai 2009 a 10:14

    Vous comprenez alors pourquoi un bon opposant doit affûter ses armes à l’étrangers et ne venir au gabon que pour mettre son plan à exécution. DR MENGARA en tout cas a compris. Regardez moi ce MAMBOUNDOU. Le temps et l’argent ont eu raison de lui. Le pouvoir de BONGO l’a eu à l’usure. Il n’est plus du tout conscient de ce qu’il dit; Les CFA l’ont rendu aveugle. heureusement qu’il ne sera jamais président au Gabon, et peut-être jamais Ministre. C’est un vrai corrompu, une vraie poule mouillée. Il me donne envie de vomir, après tout le boucan qu’il a fait pour que BONGO parte du pouvoir. C’est une honte.

  4. ezaboto

    23 Mai 2009 a 20:16

    Mamboundou dénonce l’acharbement médiatique des médias internationaux, ahhh tate Mambounde garde tes milliards que bongo t’a donné t’es plus un opposant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*