Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Important dispositif militaire à Rio pour empêcher un meeting du BDP à Libreville

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP

Le régime Bongo a déployé depuis samedi un important dispositif militaire à Libreville, notamment au Carrefour Rio, pour empêcher la tenue du meeting-débat prévu par le BDP-Gabon Nouveau à cet endroit cet après-midi.

Le déploiement militaire et policier fait suite à la distribution au cours de la semaine écoulée de flyer par le mouvement “Bongo Doit Partir” invitant les populations à se rendre à Rio ce samedi à 15h00 pour un débat sur l’alternance démocratique au Gabon.
A l’heure où nous publiions ce texte, le régime avait signifié au BDP-Gabon Nouveau que le meeting était interdit et ne pouvait pas se tenir. Deux camions militaires avaient notamment été déployés sur l’espace de meeting où les militants du BDP-Gabon Nouveau devaient tenir leur meeting.

Nous mettrons à jour cet article au fur et à mesure des événements.


SUR LE MÊME SUJET
A l’issu du meeting des partis politiques de la majorité républicaine pour l’émergence, organisé ce samedi au carrefour rio baptisé « place de la tolérance », militants et sympathisants ont tenu à donner leurs différents points de vue sur la mobilisation observée. Sylvain Eric : « Que tous ceux qui ont quitté le bateau PDG reviennent parce que le navire commence à regagner le large. Si le peuple n’est pas derrière la majorité qu’on nous explique alors ce que veut dire ce grand rassemblement ?». Isabelle Nandji Ogombé : « La majorité a mobilisé. L’opposition n’a pas le ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, parti de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA)), André Mba Obame, n’a pas répondu présent au meeting et à la marché organisé par les partis de l’opposition, ce samedi à Libreville pour réclamer l’application de la biométrie dans le processus électoral au Gabon, a constaté GABONEWS. En dehors des cadres et des leaders des différents partis de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR, opposition) qui se sont désistés pour ces événements, l’on a noté l’absence remarqué de André Mba Obame, le secrétaire exécutif de l’UN, au point que des militants ...
Lire l'article
Des partis de l’opposition organisent un meeting suivi d’une marche ce samedi 20 novembre pour réclamer l’introduction de la biométrie dans le fichier électorale en vue des législatives de 2011 qui pointent à l’horizon. Ces partis politiques sont regroupés au sein de deux blocs dont la Coalition des Partis Politiques pour l'Alternance (CPPA) et l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR). Pourtant apparemment unanimes au départ, les deux coalitions ne parlent plus le même langage à la veille de cette marche. Du côté de l’ACR, l’Union du Peuple Gabonais (UPG), principale force politique qui se mobilise pour accueillir son leader, Pierre ...
Lire l'article
Un forum national pour lutter contre l’alphabétisation, portant sur le thème de l’« Alphabétisation des jeunes et des adultes et formation tout au long de la vie », a été ouvert ce vendredi à Libreville à l’Assemblée Nationale par le Premier Ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a constaté GABONEWS.  Ouvrant officiellement les travaux du forum, le Premier Ministre, représentant le chef de l’Etat, a rappelé que le Gabon à l’instar des autres pays n’est pas à l’abri de l’épineux problème de l’analphabétisme pouvant constituer un handicap majeur pour le développement harmonieux d’un pays en construction comme le notre. Des indications datées ...
Lire l'article
La 9ème édition des journées de la Défense Nationale s’est poursuivie ce vendredi à Libreville avec la traditionnelle parade des Forces de Défense nationale, à laquelle a assisté le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, par ailleurs chef suprême des Armées, a constaté GABONEWS. Sous le thème, « Les Forces de Défense à l’heure de l’Emergence », la 9ème édition des Journées de la Défense Nationale a bénéficié, ce vendredi, de la présence du Chef suprême des Armées, en l’occurrence le président de la République, Ali Bongo Ondimba, des membres du gouvernement, en tête desquels le premier ministre, Paul ...
Lire l'article
Le «Front de refus du coup de force électoral» a été contraint d'annuler son meeting programmé le 11 octobre dernier à Nzeng-Ayong, dans le sixième 6e arrondissement de Libreville, en raison de la présence des forces de l'ordre mandatées pour disperser les attroupements. L'opposition affirme que ce meeting avait été autorisé par la mairie du 6e arrondissement et dénonce les dérives «arbitraires» des autorités. Prévu pour 14H00 au rond point de Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement, le meeting du «Front du refus de coup force électoral» n'a finalement pas pu avoir lieu, dispersé par les forces de l'ordre présentes sur les ...
Lire l'article
Jardin Botanique de Libreville, 29 août (GABONEWS) – Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l’élection présidentielle de ce dimanche 30 août, Ali Bongo Ondimba, tient ce samedi, après Franceville, sa rencontre de clôture avec les populations de Libreville qui ont, comme au lancement de sa campagne, le 16 août dernier, massivement fait le déplacement de la place du Jardin Botanique afin de soutenir, avant l’épreuve finale, leur Champion.
Lire l'article
Gabon: La Police disperse (de nouveau) un meeting du BDP-Gabon Nouveau à Libreville
La conférence de presse organisée ce samedi 27 juin par la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au quartier Akébé-Ville à 15h00 a été dispersée par la police. Au moment même où, devant plus de 200 personnes, y compris quelques journalistes tels ceux de la nouvelle chaîne de télévision  RTL, venus à cette conférence de presse que la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau avait rendue publique tout au long de la semaine par la distribution de près de 10.000 fascicules dans les quartiers de Libreville, la conférence de presse débutait à 16h30, des contingents de policiers antiémeutes armés de lance-grenades lacrymogènes et embarqués dans des fourgonnettes ...
Lire l'article
Les autorites gabonaise ont deploye depuis ce matin un important dispositif militaire au carrefour Rio de Libreville dans le but d'empecher une manifestation organisee par le  BPD Gabon Nouveau. En considération de la mystérieuse absence d’Omar Bongo qui semble avoir déserté ses fonctions dans le plus grand des secrets et sans que le peuple ait été informé des conditions de son absence, et de l’immobilisme des institutions de la République (Parlement et Cour constitutionnelle) n’osant déclarer la vacance pourtant plus qu’évidente du pouvoir au Gabon conformément aux injonctions de l’Article 13 de la Constitution gabonaise, la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Réactions des Gabonais après le meeting des partis de la majorité pour l’émergence à rio
Politique / André Mba Obame, grand absent du meeting et de la marche de samedi à Libreville
Politique / Meeting et marche de l’opposition ce samedi à Libreville
Libreville abrite un important forum national de mobilisation pour l’alphabétisation
Journées des Forces de Défense nationale: Une parade militaire à Libreville pour honorer ces hommes en tenue
Gabon : Pas de meeting pour l’opposition !
Gabon: Présidentielle 2009 /Ali Bongo Ondimba attendu au Jardin Botanique de Libreville pour son dernier Grand Meeting de campagne
Gabon: La Police disperse (de nouveau) un meeting du BDP-Gabon Nouveau à Libreville
URGENT: Un important dipositif militaire au carrefour Rio pour Empecher une manifestation du BDP
Meetings de la Coalition

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 2,50 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

4 Réponses à Gabon: Important dispositif militaire à Rio pour empêcher un meeting du BDP à Libreville

  1. Jean-félix N.

    27 Mai 2009 a 14:57

    Je comprends mes compatriotes Gabonais qui craignent pour leurs vies, mais sâchez que la volonté de Dieu s’accomplira de toute façon.Ce serait bien qu’il n’y ait pas de guerre après Bongo, mais il ne faut pas exclure la violence,car si c’est Ali Bongo qui prend le pouvoir tous les espoirs d’une nouvelle generation gabonaise s’envoleront et laisseront place à une totale confusion pouvant mener à une guerre martyrs. Les jeunes Gabonais d’aujourd’hui voyagent beaucoup à l’étranger, et notamment en occident où ils voient que malgré les difficultés les gens ont un minimum pour vivre. L’argent du pays est redistribué au peuple. mais au gabon, avec seulement 1,3 million d’habitants les gouvernants n’arrivent pas à satisfaire les gabonais. Les Gabonais ne veulent absolument pas la guerre, mais c’est parceque ils meurent de faim injustement chaque jour et n’ont pas accès aux soins,leur vie est un véritable enfer au quotidien,alors ils veulent une autre vie que celle qu’on leur a donné depuis qu’ils sont nés.Et c’est btout à fait légitime. Je suis moi auusi de la province du Haut-ogouée comme Bongo, et connaissant le tribalisme qui règne chez nous au Gabon,j’aurais plutôt tout intérêt à soutenir Bongo quoiqu’il ait fait, mais ce n’est pas ma vision des choses.Pour moi Bongo ne sait jamais soucié des gabonais,ni des haltogovéens en particulier et ni des Gabonais en général. Un observateur impartial a du remarquer que les Bongo n’ont jamais aimé notre pays, et qu’ils vont à tout prix vouloir continuer à le désosser complètement . Il y des nantis du pouvoir dans toutes les provinces,mais ils ne sont pas representatifs de toute la population Gaboanise. Ils sont égocentriques comme leur chef Bongo et servent leurs propres intérêts et ceux de leurs familles.Ils méritent tous le même traitement que leur chef Bongo , qu’ils soient du Nord, du sud, de L’est ou de l’ouest du Gabon.
    Quelqu’un a dit ” le pouvoir au Fang ” Pouquoi pas ?, si c’est la volonté de Dieu. Mais le pouvoir doit avant tout revenir à un Gabonais qui aime tous les Gabonais sans distinction de clan. Car le tribalisme est un véritable poison qui handicape gravement l’évolution d’un pays. Nos enfants sont nés de tantôt de père fang et de mère téké, ou tantôt de père punu et de mère Miéné. C’est une autre génération qui ne peut comprendre toute forme de tribalisme, ayant des parents de clans différents en général. C’est une des raisons pour lesquelles les Gabonais refusent la voie des armes, ce serait ingérable. Mais Ali Bongo ne nous laissera pas le chois malgré tout s’il persite à faire durer la souffrance des Gabonais.
    Que Dieu bénisse le Gabon;

  2. ali

    27 Mai 2009 a 12:07

    Cette présence militaire est de plus en plus inquiétante, tout laisse à penser qu’une préparation d’action militaire et antidémocratique est en cours.
    Nouvelle alarmante, Des rumeurs persistantes de recrutement de mercenaires commencent à être publiées. Nous devons nous attendre au pire.
    Allez lire l’article sur le site :
    http://vigilance-democratique-gabon.over-blog.com/

  3. kaanne

    27 Mai 2009 a 05:43

    Bonjour Firmin,
    Je suis entièrement d’accord avec ton point de vue. En effet je ne comprends pas ces opposants qui vivent paisiblement du coté de l’hexagone et demandent aux gabonais d’aller poser des actes susceptibles de conduire notre cher pays dans la violence.
    Vous ne savez pas ce que les gabonais vivent ici et si la situation se dégrade, vous ne serez ici à vivre cela avec nous. Alors arrêter d’inciter notre pays à la violence. Il est vrai que le régime bongo n’a rien fait pour nous gabonais d’en bas depuis plus de 40 ans. Mais il ne suffit d’être assis derrière un ordinateur pour faire de l’opposition, venez sur place vivre les problèmes des gabonais et arrêter de nous inciter a la violence pendant que vous êtes à l’abri. J’ai travaillé plusieurs années en France avant de décider de rentrer au pays. C’est vrai que le système est pourri et il y a beaucoup de chose à faire, sachant nos gouvernants n’ont aucune volonté à part se remplir les poches. Mais nous ne voulons pas passer par la violence pour arriver à un changement. Nous sommes un peuple différent, montrons au monde entier que le Gabon restera toujours en paix même après ce nabot de bongo, afin de ne pas lui donner ce privilège de penser que c’est grace à lui que le Gabon est un pays tranquille , mais plutôt grace au comportement des gabonais eux-mêmes.
    Laissez nous vivre en paix –)

  4. obiang allogho firmin

    25 Mai 2009 a 09:34

    Bonjour, je veux m’adresser à vous BDP en tant que leaders politiques cachés aux Etats Unis et un peu partout en Europe.
    Vous incitez les gabonais à la violence et aux manifestations susceptibles de troubler l’ordre public sachant bien que celles -ci peuvent occasionner des préjudices à vos adhérants, tandis que vous menez une vie paisible là où vous vous trouvez.Vous etes hors du Gabon et q’attendez vous à rentrer au Gabon pour aller vous memes manisfester?le pouvoir on ne l’aquièrt pas de la sorte si on s’en tient à votre manière d’agir.Je ne suis pas un partisan du regime en place mais je vous appelle à faire preuve de maturité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*