Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Pour l’élection présidentielle de 2012, Idriss Ngari peut mettre tout le monde d’accord

Auteur/Source: · Date: 24 Mai 2009
Catégorie(s): Politique

Le général Idriss Ngari appartient au courant des caciques du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir). Discret et pas toujours à l’aise dans les fonctions politiques qu’il a occupées jusque-là, Idriss Ngari est un manager, un homme de commandement de la vielle école, loyal et juste. Il pourrait mettre « tout le monde d’accord » à l’issue de l’élection présidentielle de 2012 s’il se présentait. Il a une sérieuse carte à jouer. Mais a-t-il cette ambition ? Le courant des caciques est combattu avec force par le courant des rénovateurs mené par Ali Bongo Ondimba. Même s’il se présentait à l’élection présidentielle de 2012, le fils du président Bongo aura pas mal d’obstacles à franchir pour mener à bien sa politique.

Sur le plan régional, le président de Guinée Equatoriale, Theodoro Obiang Nguema Mbasogo lui fera très cher payer l’incursion militaire sur l’île Mbanié pour laquelle le Gabon revendique la souveraineté. Rancunier et d’une mémoire infaillible, le numéro Un de Guinée Equatoriale est en mesure de mettre tous les moyens pour pousser ses « frères du nord » pour faire fléchir Ali Ben.

Idriss Ngari est un militaire qui entretient , tout naturellement comme avec les autres chefs d’Etat de la sous-région, d’excellents rapports avec un autre militaire, Denis Sasou Nguesso. Celui-ci voudrait bien jouer lui aussi ( il ne s’en privera pas) un rôle dans la succession au Gabon. Entre frères d’armes …

Le général « Tonnerre » est certainement l’un des membres les plus influents du gouvernement gabonais. Un temps placardisé aux Transports et à la Marine marchande, Ngari se retrouve à la Santé publique et demeure, qu’on se le dise, l’un des dauphins potentiels de Bongo Ondimba.

Militaire de carrière, le général Idriss Ngari est né le 2 avril 1946 à Ngouoni, dans la province du Haut-Ogooué. Il est membre des Forces armées gabonaises (FAG) dès 1968, et sa formation le conduit à l’école des officiers de Bouaké, en Côte d’Ivoire, mais aussi en France, à l’école d’état-major de Montpellier, puis à l’Ecole supérieure de guerre, à Paris.

En 1977, il fut promu aide de camp au cabinet militaire du chef de l’Etat. Montant rapidement en grade, il accède logiquement au poste de chef d’état-major des Forces armées gabonaises en 1983, puis chef d’état-major général des Forces armées, jusqu’en 1994.

Il a, entre autre, été ministre de la Défense nationale avant d’être remplacé par Ali Bongo Ondimba. La rumeur dit qu’il n’a jamais digéré cet affront.

Discret, le « général tonnerre » dispose de tous les atouts dans la course à la succession d’Omar Bongo en 2012, avec qui, du reste, il partage des liens de confiance. Nous y reviendrons.


SUR LE MÊME SUJET
De nombreux problèmes restent encore à résoudre concernant notamment les mutations d'enseignants et les structures d'accueil dans bon nombre d'établissements à travers le Gabon, à la veille de la rentrée scolaire 2011-2012. La rentrée scolaire, qui intervient souvent fin septembre-début octobre, a été avancée exceptionnellement en prévision de la 28ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football que le pays doit co-organiser avec la Guinée-Equatoriale dans quatre mois. Alors que la rentrée administrative a été fixée au 8 septembre et le début des cours au 19, ni les enseignants, ni les chefs d’établissement eux-mêmes ne sont encore fixés sur leurs situations ...
Lire l'article
Libreville, 8 septembre (GABONEWS) - Le chef de l’Eta tchadien, Idriss Deby Itno, dans un communiqué parvenu ce mardi à GABONEWS, adresse ses félicitations et son soutien au Président élu de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba. Actualité du :08/09/2009 Idriss Deby Itno écrit selon le communiqué que: « C’est avec beaucoup de satisfaction que le peuple tchadien, son Gouvernement et moi-même, venons d'apprendre que le peuple frère à honoré la mémoire du Président El Hadj Oumar Bongo Ondimba en respectant la loi fondamentale que l'illustre disparu a légué à son pays ...
Lire l'article
Absence de textes législatifs, appels à démission, stratégie politique: une polémique régnait toujours lundi autour du maintien dans l’actuel gouvernement de deux candidats déclarés à la présidentielle anticipée du 30 août prochain. La combinaison présentée par Paul Biyoghé Mba, Premier ministre, fait monter les enchères depuis la formation le 17 juillet du nouveau gouvernement, incluant Ali Bongo Ondimba (ministre de la Défense) et Pierre-Claver Maganga Moussavou, (ministre de l’Enseignement technique), tous deux candidats à cette élection. Depuis, les appels à démission se sont multipliés du côté de l’opposition en quête d’une éternelle légitimité qu’elle a perdue pour avoir flirté pendant plusieurs ...
Lire l'article
Le Gabon a condamné avec fermeté et rigueur l’attaque rebelle contre le peuple tchadien et a apporté son soutien au président Idriss Déby Itno, rapporte lundi le quotidien l’Union. ’’Le Gabon condamne avec fermeté et vigueur l’attaque rebelle contre le peuple frère tchadien, épris de paix et soucieux d’œuvrer à son développement durable’’, indique le communiqué de la présidence gabonaise. Le Gabon poursuit le document, réaffirme particulièrement en cette circonstance, son soutien total et sa solidarité au peuple tchadien, au président Idriss Déby Itno et au gouvernement. Libreville invite en conséquence, à l’instar de la communauté internationale toutes les parties en conflit à ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Syndicat national du personnel de la santé (SYNAPS), Serges Mickala ayant également pris part à la cérémonie d’inauguration du Centre médical égypto – gabonais a déclaré ce mercredi que : «l’interpellation du Ministre Ngari aux agents de santé est la bienvenue ».Dans son propos, le Ministre de la Santé, Idriss Ngari, a appelé les personnels de santé devant évoluer dans cette structure « à faire bon usage des équipements de travail mis à leur disposition ». Serges Mickala, SG du SYNAPS, a appuyé cette interpellation en ces termes : « l’action du gouvernement va dans le sens ...
Lire l'article
Le ministre de la Santé, Idriss Ngari, a rencontré le 4 mars dernier au Centre hospitalier de Libreville (CHL) les médecins regroupés au sein du Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (SYMEFOGA) afin de négocier pour la résolution des points inscrits dans leur cahier des charges avant l’échéance de leur préavis de grève. Cette séance de travail a permis d’établir un dialogue entre les médecins fonctionnaires et la tutelle pour désamorcer le mouvement de grève de médecins qui pourrait aggraver la paralysie du secteur de la Santé qui sort d’une grève générale de près de deux mois. Le Syndicat des ...
Lire l'article
A l’occasion de la 56e Journée mondiale des lépreux, placée cette année sous la bannière du slogan : «la lèpre ne tue pas», le ministre de la Santé, le général Idriss Ngari, a annoncé le lancement d’un programme de sensibilisation pour le traitement non discriminatoire des malades de la lèpre et pour mettre un terme à la psychose qui touche la population à propos de cette maladie et fait souffrir davantage ceux qui en sont atteints. «La lèpre ne tue pas», c’est sous ce thème que le Gabon a célébré le 25 janvier dernier la 56e Journée mondiale des lépreux, ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Intérieur André Mba Obame a affirmé lundi à l'AFP que les droits des leaders de la société civile interpellés le 31 décembre et toujours détenus étaient "respectés" et estimé qu'ils étaient "justiciables comme tout le monde". "Nous ne sommes pas une République bananière. Les droits des personnes interpellées sont respectés. Il y a un souci d'agir et de travailler dans un cadre légal (...) Ils (les leaders d'ONG) sont des justiciables comme tout le monde", a déclaré M. Mba Obame. Marc Ona Essangui et Georges Mpaga, figures de la société civile, Gregory Ngbwa Mintsa, ...
Lire l'article
La principale alliance rebelle tchadienne a appelé, mercredi 2 avril, la France à "s'abstenir de tout soutien" au président Idriss Déby et les avions militaires français à "cesser tout survol" de ses positions, au lendemain de nouveaux combats contre l'armée dans l'est du Tchad. "L'Alliance nationale [AN] réitère une fois de plus une mise en garde à la France et aux autres [alliés de N'Djamena] à s'abstenir de tout soutien au dictateur", a déclaré la coalition rebelle du général Mahamat Nouri dans un communiqué reçu par l'AFP à Libreville (Gabon). "L'aviation française doit cesser tout survol et autres parades dissuasives dans ...
Lire l'article
Un mini Sommet sous régional réuni depuis jeudi matin et ce, jusqu'à vendredi à Libreville, les présidents Tchadien Idriss Déby Itno, le Congolais, Denis Sassou Nguesso et le Gabonais Omar Bongo Ondimba. Arrivés respectivement à 10 heures 30 et 10 heures 38, les présidents Idriss Déby Itno et Denis Sassou Nguesso ont été accueillis à leur descente d'avion par leur homologue gabonais Omar bongo Ondimba accompagné des membres du gouvernement et de ceux des certains organismes accrédités au Gabon. Selon des sources émanent du protocole d'Etat gabonais, la situation actuelle dans l'Est Tchadien, les problèmes de coopération et de sécurité dans la ...
Lire l'article
Tout n’est pas encore fin prêt au Gabon pour la rentrée scolaire 2011-2012
Gabon: Idriss Deby Itno félicite le Président élu du Gabon, Ali Bongo Ondimba
Gabon/présidentielle: Peut-on se déclarer candidat à une élection et demeurer ministre? (Par Jean Rovys DABANY)
Le Gabon condanme l’attaque contre le Tchad et soutient Idriss Deby
Gabon: « L’interpellation du Ministre Ngari aux agents de santé est la bienvenue », Serge Mikala secrétaire général du SYNAPS
Gabon : Idriss Ngari tend l’oreille aux médecins du secteur public
Gabon : Ngari veut mettre un terme à la psychose sur les lépreux
Gabon: les leaders des ONG “des justiciables comme tout le monde” (ministre)
Au Tchad, les rebelles somment la France de ne plus soutenir Idriss Déby
Gabon: Coopération sous régionale/ Idriss Déby Itno et Denis Sassou Nguesso, hôtes d’Omar Bongo Ondimba

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 1,50 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Mai 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*