Socialisez

FacebookTwitterRSS

Deux journalistes de France 24 retenus à l’aéroport de Libreville

Auteur/Source: · Date: 26 Mai 2009
Catégorie(s): Médias

Une équipe de journalistes de FRANCE 24 est retenue, depuis lundi, par les autorités gabonaises à l’aéroport de Libreville.

L’équipe, composée des correspondants de la chaîne à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud, tous deux de nationalité française, sont arrivés dans la nuit de lundi à mardi à l’aéroport de la capitale gabonaise, Libreville. Les journalistes possédaient des visas réglementaires mais n’ont pas été autorisés à passer les douanes. Actuellement retenus dans la zone internationale de l’aéroport, les reporters n’ont pas le droit d’entrer dans le pays.

Cette détention fait suite aux critiques formulées par le gouvernement gabonais à l’encontre de la couverture médiatique dont a fait l’objet l’hospitalisation en Espagne du président Omar Bongo Ondimba, l’un des plus anciens dirigeants du continent africain. Les autorités de Libreville, qui affirment que ce dernier ne suit qu’un contrôle de routine, ne semblent pas apprécier que les médias disent le numéro un gabonais gravement malade.

Samedi, le régime gabonais a accusé FRANCE 24, ainsi que trois autres médias français, de transmettre des informations “non officielles et alarmantes” au sujet de l’hospitalisation d’Omar Bongo Ondimba.

CORRECTION : Contrairement à ce que nous avons affirmé auparavant, les journalistes de FRANCE 24 n’ont pas été arrêtés, mais sont retenus dans la zone internationale de l’aéroport de Libreville.

source: france 24


SUR LE MÊME SUJET
Le Conseil National de la Communication (CNC) organise du 28 au 29 du mois en cours, dans la perspective des élections législatives du 17 décembre prochain, un séminaire de formation sous le thème « responsabilités éthiques, déontologiques, et maîtrise des outils juridiques pour un meilleur traitement de l’actualité électorale par les journalistes ». L’objectif de ce séminaire étant de perfectionner les journalistes devant couvrir cet évènement politique important. Il est organisé en collaboration avec le ministère de la Communication. Nous y reviendrons.
Lire l'article
Débuté le 17 mars dernier, la ‘‘Semaine du Marché Financier de l’Afrique Centrale (SEMFAC), s’est achevée à Libreville, ce lundi, avec la fin du deuxième module de la formation consacrée aux journalistes sur les marchés financiers, a constaté GABONEWS. Comme au premier module, le second a été une réussite totale (100% de réussite). De 10 à 17,5 sur 20, aucune sous-moyenne n’a été enregistrée sur la dizaine de journalistes invitée à tester leurs connaissances économiques et financières à la culture de bourse lors de cette semaine consacrant par ailleurs la ‘‘Journées du Marché Financier de l’Afrique Centrale (JMFAC). ...
Lire l'article
Le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale organise à Libreville du 5 au 6 mai prochain, à l’intention des communicateurs membres du réseau Gabonais des journalistes pour les droits de l’homme, un séminaire d’introduction aux droits de l’homme dont le but est de leur donner une connaissance de base des droits de l’homme. Ce séminaire qui s’étend sur deux jours permettra à ces hommes des média de bien mener leurs reportages sur les droits de l’homme. Le réseau est composé autant des journalistes des média privés que publics, écrits, audio et visuels.
Lire l'article
Le journaliste français Pierre Johan Morel et le caméraman suisse Olivier Pronthus, travaillant pour l’agence audiovisuelle française Capa, ont été interpellés le 10 février dernier à Libreville par la Police de l’air et des frontières (PAF) alors qu’ils tentaient de quitter le territoire gabonais où ils sont arrivés le 5 février dernier. La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout a accusé ces deux journalistes d’avoir contourné la procédure en entrant au Gabon avec le statut de touriste suite au refus de leur première demande de visa pour enquêter sur l’«affaire Kouchner». La ministre gabonaise de la Communication, Laure ...
Lire l'article
Les deux journalistes de l'agence Capa, un Français et un Suisse, interpellés quelques heures mardi à Libreville, devraient rentrer sur Paris mercredi soir après avoir récupéré leur matériel, a indiqué Hervé Chabalier, Pdg de Capa. "Ils vont rentrer ce soir en France, comme prévu. Ils attendent qu'on leur rende, comme les autorités l'ont promis, les caméras et les rushes", a déclaré M. Chabalier. Les deux journalistes, le Français Pierre Morel et le Suisse Olivier Ponthus, avaient été interpellés mardi par la Police de l'air et des frontières car ils n'avaient pas de visa de journalistes. Ils avaient été libérés dans la soirée. MM. ...
Lire l'article
Les deux journalistes de l'agence audiovisuelle Capa, un Français et un Suisse, interpellés quelques heures mardi à Libreville, devraient rentrer sur Paris mercredi soir, a indiqué le PDG de Capa, Hervé Chabalier, confirmant qu'ils n'avaient pas de visa de journalistes, rapporte l’AFP. "Ils vont rentrer ce soir en France, comme prévu. Ils attendent qu'on leur rende, comme les autorités l'ont promis, les caméras et les rushes", a déclaré M. Chabalier. Les deux journalistes, le Français Pierre Morel et le Suisse Olivier Ponthus, avaient été interpellés mardi à Libreville par la Police de l'air et des frontières car ils n'avaient pas de visa ...
Lire l'article
Pierre Johan Morel et Olivier Pronthus, deux journalistes de l'agence audiovisuelle française Capa ont été interpellés mardi à Libreville, au Gabon. Ils sont accusés d'être entrés dans le pays avec un visa de tourisme, et d'y avoir tourné des reportages, liés à "l'affaire Kouchner". Ils sont accusés de "contournement de procédure" : deux journalistes de l'agence audiovisuelle française Capa ont été arrêtés mardi à Libreville, alors qu'ils s'apprêtaient à regagner la France. Arrivés le 5 février au Gabon, selon les autorités locales, Pierre Johan Morel et Olivier Pronthus sont accusés d'y être entrés "comme touristes", alors qu'ils ont travaillé sur place, ...
Lire l'article
Deux journalistes des médias privés gabonais ont été arrêtés et puis détenus dans les locaux de la police judiciaire (PJ) depuis mardi soir, a appris l'AGP vendredi de sources concordantes. Gaston Asseko, journaliste et directeur technique à radio Sainte-Marie et Léon Dieudonné Koungou, du journal Tendance Gabon, ont été arrêtés après avoir été convoqués au B2 (2ème Bureau des services de renseignements de l'armée gabonaise), a expliqué l'équipe de la rédaction de Radio Sainte-Marie. ''Depuis mardi, les services de sécurité et des renseignements les ont embarqués pour le B2, avant de les conduire à la PJ'', a affirmé un journaliste de la ...
Lire l'article
Deux journalistes gabonais sont détenus depuis le 30 décembre à la Police judiciaire de Libreville, où les ont rejoints le lendemain trois leaders d'ONG et un Gabonais associé à une plainte visant notamment le président gabonais, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. Ces informations, rapportées par les rédactions des deux journalistes et des ONG françaises, ont été confirmées par le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, qui assuré que leurs droits étaient "respectés".   Gaston Asseko, directeur technique de la radio Saint-Marie appartenant à l'église actholique, et Dieudonné Koungou, journaliste au bimensuel privé Tendance Gabon, ont été interpellés le 30 décembre ...
Lire l'article
Une vingtaine de journalistes ont été les hôtes à déjeuner du nouvel ambassadeur de France au Gabon ce vendredi en mi-journée. Le diplomate a déclare vouloir faire connaissance avec les medias de son nouveau poste d’affectation en vue « d’entretenir une relation de proximité ». « Les échanges entre la France et le Gabon, a ajoute M. Voisin, font de Paris le premier partenaire de Libreville, avec un volume de un milliard d’euros par an ». Evoquant le poids de la diplomatie gabonaise dans le continent, il a particulièrement relevé le rôle joué par Libreville dans le règlement des conflits en Afrique. L’ambassadeur ...
Lire l'article
Le CNC organise un séminaire de deux jours à l’endroit des journalistes dans la perspective des législatives
La formation des journalistes boucle les activités de la Semaine du Marché Financier de l’Afrique Centrale (SEMFAC) à Libreville
Gabon: Les journalistes du réseau gabonais des Droits de l’homme en formation du 5 au 6 mai à Libreville
Gabon : Deux journalistes européens dans les mailles de Gondjout
Gabon: les deux journalistes de Capa devraient rentrer à Paris ce soir
Gabon : Les deux journalistes devraient rentrer sur Paris mercredi soir
Deux journalistes de Capa arrêtés au Gabon
Gabon: Médias : Deux journalistes des médias privés en détention depuis mardi à Libreville
Gabon: des leaders d’ONG toujours détenus, de même que deux journalistes
Gabon: GABON-MEDIAS: le nouvel ambassadeur de France devise avec des journalistes

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mai 2009
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*