Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville

Auteur/Source: · Date: 26 Mai 2009
Catégorie(s): Politique

Les forces de police et de la gendarmerie ont interdit samedi une manifestation d’un mouvement d’opposition ’’Bongo doit partir’’ (BDP), qui allait tenir un meeting à Rio, pour réclamer la démission du président Omar Bongo Ondimba, hospitalisé en Espagne. La manifestation n’a pas eu lieu, les forces de l’ordre ayant quadrillé ce quartier chaud, lieu très réputé des manifestations de l’opposition.

La gendarmerie et la police ont investi le 23 mai dernier les lieux du meeting et installé des camions militaires sur les terres-plein, et les unités spéciales d’intervention procédaient à des fouilles de voitures sur ce grand carrefour. Le lendemain, gendarmes et policiers avaient à nouveau investi les lieux armés seulement de gourdins et de matraques.

Des tracts circulaient depuis quelques jours pour appeler la population à se rassembler au carrefour Rio, un site qui fut pendant longtemps le fief de l’opposant Pierre Mamboundou, le président de l’Union du peuple gabonais, le principal parti de l’opposition.

Le mouvement réclame dans ces tracts ’’la démission du président Omar Bongo’’, qualifiant la situation d’urgence en raison de l’’’incapacité physique’’ du chef de l’Etat.
Le gouvernement a vivement réagi à l’appel BDP en réaffirmant que la vacance du pouvoir n’était pas à l’ordre et que par ailleurs le gouvernement était bien en place comme d’ailleurs l’ensemble des institutions.

Sans pour autant être évoquée officiellement, la succession du président Omar Bongo est au centre des conversations aussi bien dans les chaumières de Libreville qu’à l’intérieur du pays, mais aucun membre du gouvernement ou de l’opposition ne souhaite jusqu’ici- aborder le sujet.

Interrogé le 22 mai dernier par la télévision publique (RTG 1), l’opposant gabonais Zacharie Myboto a simplement indiqué qu’au stade actuel, ’’on ne peut pas encore parler de la vacance du pouvoir’’, avant d’appeler toutefois au respect de la Constitution si la vacance du pouvoir était constatée, faisant allusion à ceux qui s’agitent.

Le président de l’UPG a abordé dans le même sens en appelant la population à ne pas descendre dans la rue. Pour lui la constitution règle parfaitement cette question.

Quant au président de l’Union pour la nouvelle république(UPNR) Louis Gaston Mayila, l’heure n’est pas à la succession. « Laissons Omar Bongo Ondimba se reposer. Quant à la succession, il ne faut pas aller plus vite en musique. Le débat autour de cette question est pour l’heure inapproprié (…) ».


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a entamé mardi dernier à Libreville, une large consultation des forces vives de la nation sur le différend frontalier de l’île Mbanié, opposant le Gabon à la Guinée Equatoriale, en prélude au prochain sommet tripartite Gabon-ONU-Guinée Equatoriale prévu à New York (Etats-Unis). Selon une source proche du dossier, le chef de l’Etat a débuté ses consultations par les responsables des institutions constitutionnelles (Cour constitutionnelle, Cour des comptes, Conseil national de la communication, Conseil économique et social). Mercredi, le tour est revenu aux gouverneurs des neuf provinces, aux anciens Premiers ministres et vice ...
Lire l'article
Des milliers de jeunes gabonais revendiquant la victoire d’André Mba Obame à travers une marche pacifique ont été violemment dispersé le mardi par les forces de l’ordre gabonais dans les quartiers d’Atongba Abé, Rio et gare routière a-t-on appris d’une source gabonaise. Sortis massivement dès 13 heures pour disent- ils revendiquer leurs droits en tant que Gabonais, les manifestants ont été dispersé par les gaz lacrymogène. ‘’Libreville est dans un état de siège qui ne dit son nom’’, souligne cette source. La société civile gabonaise, avait demandé vendredi 04 février, dans une déclaration, la mise en place d’une commission vérité-réconciliation, ...
Lire l'article
Des leaders issus de plusieurs formations et mouvances politiques opposées à l’actuel président gabonais, Ali Ben Bongo, se réuniront prochainement au sein d’un « grand parti novateur », a appris mercredi, AfriSCOOP de sources concordantes à Libreville. « Nous décidons solennellement de nous unir et d’unir nos forces, en procédant à la fusion de nos partis politiques afin de créer (...) un grand parti politique novateur », ont déclaré des opposants gabonais, parmi lesquels, six candidats malheureux à l’élection présidentielle du 30 août, au cours d’un point de presse à Libreville. L’ex-ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, l’ancien Premier ministre Jean Eyéghé ...
Lire l'article
Suite au coup d’état électoral perpétré au Gabon par Mr Ali Bongo, tous les gabonais résidants en Grande Bretagne, partisans du changement et amis du Gabon sont conviés à une manifestation devant l’ambassade de France en Grande Bretagne situe au 58 Knightsbridge London SW1X 7JT metro South Kensington station. La manifestation aura lieu le Lundi 7 Septembre 2009 à partir de 12h30. Par ailleurs, le collectif responsable de ladite manifestation se rendra à l’ambassade du Gabon en Grande Bretagne ce même Lundi 7 Septembre 2009 à 12h00 pour remettre à monsieur l’ambassadeur du Gabon en Grande Bretagne une lettre ouverte dudit ...
Lire l'article
Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession, a annoncé mercredi le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ministre de la Défense, Ali Ben Bongo est donné favori pour succéder à ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 41 ans et doyen des chefs d'Etat africains en exercice, est mort à l'âge de 73 ans, a annoncé dimanche à l'AFP une source proche du gouvernement français. L'information n'a pas été confirmée officiellement à Libreville. Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong a affirmé à la télévision nationale qu'il n'était "pas au courant" de ce décès. Le site internet de l'hebdomadaire français Le Point avait annoncé initialement la mort du président Bongo, information confirmée à l'AFP à Paris par une source proche du gouvernement français. Toutefois, les autorités françaises ont démenti "être à l'origine ...
Lire l'article
Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville
LIBREVILLE (AGP) – Les forces de police et de la gendarmerie ont interdit samedi une manifestation d’un mouvement d’opposition ’’Bongo doit partir’’ (BDP), qui allait tenir un meeting à Rio, pour réclamer la démission du président Omar Bongo Ondimba, hospitalisé en Espagne, a constaté un journaliste de l’AGP sur place. Les membres de ce mouvement, qui n’existe que sur internet, n’ont pas pu tenir leur meeting, les forces de l’ordre ayant quadrillé ce quartier chaud, lieu très réputé des manifestations de l’opposition. La gendarmerie et de police ont investi samedi les lieux du meetings et installé des camions militaires sur les terres-plein, ...
Lire l'article
Gabon/santé Bongo: manifestation demandant la démission de Bongo interdite
Une manifestation du groupuscule d'opposition "Bongo doit partir" (BDP) réclamant la "démission" du président Omar Bongo Ondimba, actuellement hospitalisé, a été interdite samedi par un important dispositif policier, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Une dizaine de membres du mouvement, très présent sur internet, se sont rendus sur place mais n'ont pas déployé de matériel, la police leur ayant indiqué que le rassemblement était interdit. "BDP n'a pas d'existence légale. Leur +structure+ existe depuis quatre ou cinq ans mais ils n'ont jamais déposé de statuts, ils n'ont pas de personnalité juridique. Ils n'ont jamais présenté un candidat aux élections. Leur ...
Lire l'article
Un communiqué de la Présidence de la République Gabonaise, parvenu ce mercredi après-midi à GABONEWS, indique que « les audiences présidentielles sont suspendues jusqu’à nouvel ordre » afin de permettre au chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, d’observer « le veuvage dans la tradition gabonaise » et de « se ressourcer dans le repos » après le décès de son épouse, la Première Dame, Edith Lucie Bongo Ondimba, le 14 mars dernier, à Rabat au Maroc. « Pendant plus de trois ans le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence El Hadji Omar Bongo Ondimba, a vécu une ...
Lire l'article
Différend frontalier de l’île Mbanié : Ali Bongo Ondimba consulte les forces vives de la nation
Dispersion de la manifestation pacifique du 8 février 2011 par les Forces de l’Ordre d’Ali Bongo
Bongo Doit Partir
Gabon : le front anti-Ali Bongo se mute en un « grand parti politique »
Manifestation anti Ali Bongo en Grande Bretagne
Ali Ben Bongo, candidat du parti au pouvoir au Gabon
Gabon: le président Bongo est mort, Libreville “pas au courant”
Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville
Gabon/santé Bongo: manifestation demandant la démission de Bongo interdite
Gabon: Suspension des audiences présidentielles jusqu’à nouvel ordre (officiel)

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mai 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*