Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Prime d’incitation à la fonction enseignante : « les cas des oubliés seront traités après vérification » (Michel Menga, ministre de l’Education Nationale)

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2009
Catégorie(s): Education

Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, invité du journal de 20 heures de la Première chaîne de télévision gabonaise (RTG1), a rassuré les enseignants et les encadreurs pédagogiques que « les cas des oubliés seront traités après vérification » pour le payement de la prime d’incitation à la fonction enseignante qui a débuté ce mercredi à travers le territoire national. Le Ministre a confirmé que « l’opération a bel et bien commencée ce mercredi, elle se poursuivra aussi longtemps que nous aurons des compatriotes à payer. Et comme toutes opérations humaines, il y a de petites difficultés liées à la configuration, d’une part, de notre pays, liées à certains détails et qui sont des problèmes techniques ».

Face à l’inéligibilité des enseignants et du personnel en poste au ministère de l’Education nationale, Michel Menga répond « je voudrais commencer par dire que nous sommes dans un pays organisé, nous ne pouvons pas fonctionner si nous n’avons pas nos textes, nos lois, nos règlements et nos décisions. La décision qui a été prise par le Chef de l’Etat d’octroyer la prime d’incitation à la fonction enseignante n’échappe pas cette règle. Elle se fait sur la base d’un texte qui existe et liste les catégories qui sont concernées par la prime d’incitation à la fonction enseignante ».

Michel Menga a souligné qu’ « il est dit que la prime est réservée aux enseignants et aux encadreurs pédagogiques nationaux qui exercent des activités permanentes d’enseignement dans nos différents établissements. Les administratifs ne sont pas concernés ».

« Depuis hier, nous sommes envahis par un certains nombre de compatriotes qui estiment qu’ils sont lésés. Nous n’avons pas prétendu en organisant ce recensement qu’on doit faire à la perfection. Vous savez bien qu’en matière de recensement il n’y a pas de perfection possible. Et ça n’existe dans aucun pays du monde », a-t-il concédé.

« Nous avons engagé une opération salutaire qui nous a permis de recueillir un certain nombre de données que nous avons exploité. Il est évident qu’après avoir organisé ce genre d’opération, nous nous attendions à des oublis qui vont être progressivement corrigés si ceux-là entre dans le cadre des ayant-droits », s’est-il engagé.

« Nous avons mis en place avec le ministère des Finances, une organisation qui permet le recensement des cas d’omission pour que ces cas soient traités et il n’y a pas de raisons qu’après vérification, que ces compatriotes ne soient pas rétablis dans leurs droits », a insisté le patron de l’Education.

Néanmoins, monsieur Menga a fustigé l’attitude d’une catégorie du personnel des son département : « il y a lieu de signaler que depuis plusieurs années, des fonctionnaires du ministère s’illustrent dans des comportements inacceptables. Il y a des enseignants qui sont affectés dans des établissements de l’intérieur du pays, mais qui par le biais des mécanismes qu’ils ont eux-mêmes mis en place, des combines, arrivent à ne pas y aller et à rester à Libreville. Or au niveau des Finances, ce compatriote est enregistré comme étant affecté à l’intérieur, en conséquence, il ne peut pas être payé ».

« Il faudrait que les compatriotes qui sont dans ce cas sachent qu’ils ne peuvent bénéficier de leur prime parce qu’ils sont dans l’erreur. Il faut qu’ils aillent dans leur lieu d’affectation avant de prétendre à ladite prime », a-t-lancé.

En rapport avec la grève entamée lundi par la CONASYSED qui revendique entre autres le payement de la prime d’incitation à la fonction enseignant, le ministre Menga a indiqué qu’une rencontre est prévue jeudi avec le premier ministre, le collectif des syndicats enseignants et le chef du département de l’éducation.

Michel Menga a déclaré que « c’est notre souhait de voir l’année scolaire aller jusqu’à sa fin. Nous ne pouvons pas nous substituer à la CONASYSED. C’est un syndicat qui apprécie les choses à sa manière, nous estimons que nous avons fait notre travail. Nous prenons à témoin la communauté nationale qui apprécie les efforts consentis par le gouvernement et juge. Chacun prend ses responsabilités ».


SUR LE MÊME SUJET
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé jeudi, la création d’une prime de solidarité et de revalorisation de la prime de transport pour tous les travailleurs exerçant au Gabon fixée désormais 35.000 FCFA, selon le communiqué final du conseil des ministres tenu ce même jeudi au palais présidentiel. ‘’Le président de la République, dans son souci constant d’améliorer les conditions de vie des Gabonais de manière substantielle, et compte tenu de l’adhésion unanime des partenaires sociaux, réunis dans le cadre de la Commission Nationale d’études des salaires, qui s’est tenue du 10 Février au 31 Mars 2010, avait ...
Lire l'article
Après l’interruption des cours depuis lundi dernier dans les différents établissements scolaires de la province de la Nyanga (Sud), les enseignants ont commencé mercredi à percevoir leur prime incitative à la fonction enseignante sur fond d’irrégularités. Selon l’entretien que les enseignants ont accordé aux médias locaux, il ressort que plusieurs irrégularités sont à déplorer dans ce paiement avec notamment l’omission de noms de plusieurs enseignants qui avaient pourtant été recensés. Cette situation, selon ces derniers, les oblige à geler les cours jusqu’à la satisfaction de leur requête. « Il n’y aura pas reprise de cours tant que tous les enseignants ne ...
Lire l'article
Les enseignants qui ont envahi ce mercredi, l’esplanade du ministère de l’Education nationale à Libreville, ont indiqué après le recensement effectué séance tenante que plus de 1800 d’entre-deux avaient été omis par la tutelle sur les listes devant permettre la distribution des primes d’incitation à la fonction enseignante. « Ce matin, nous sommes arrivés pour retirer nos bons de caisse afin d’appliquer la volonté du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, qui stipule que ‘’ les enseignants devraient recevoir leurs primes d’incitations à la fonction enseignante ‘’. Beaucoup sont arrivés et ils ont constaté que leurs noms ne figurent pas ...
Lire l'article
Le personnel de santé regroupé au sein du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) a durcit son mouvement de grève entamé depuis plus de trois mois au lendemain de la décision du gouvernement de payer la prime de servitude et de risque sanitaire (appelée prime hospitalière par les grévistes), a-t-on constaté. Depuis lundi, les malades du Centre hospitalier de Libreville (CHL) sont livrés à eux-mêmes suite à la décision du SYNAPS de suspendre le service minimum qu’il observait. Le service ‘’sensible’’ de l’hémodialyse qui était jusqu’à présent exempté est touché par le mouvement depuis lundi. 122 patients de ce service qui ...
Lire l'article
Suite aux accords conclus entre les enseignants et le gouvernement pour le versement de la prime incitative, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a procédé le 8 avril dernier au lancement de l’opération de recensement des enseignants des cycles primaires et secondaires publics. Cette opération qui va s’étaler sur un mois doit également permettre de réactualiser les fichiers de ce département et de trier les enseignants qui n’exercent plus et ceux qui sont en situation irrégulière afin d’alléger les charges salariales qui plombent le budget du ministère. L’opération de recensement des enseignants de la fonction publique a été officiellement ...
Lire l'article
Le Syndicat national du personnel de santé (SYNAPS) en grève depuis plus d'une semaine au Gabon, a affiché sa satisfaction face à l'augmentation de la prime de logement accordée par le gouvernement. Cependant, il évoque des points d'ombre, a précisé le secrétaire général par intérim du syndicat Bernard Mouyaga. « Il reste encore des points d'ombre dans notre cahier de charges. Mais nous sommes ouverts aux négociations avec la tutelle », a déclaré M. Mouyaga. « Nous réaffirmons notre engagement de dénouer la grève si le gouvernement promet de tout régler ; notamment, le souci de la couverture vaccinale qui est ...
Lire l'article
Le ministre de la famille, Mme Angélique Ngoma qui rendait public le communiqué final du conseil des ministres de jeudi à Libreville, a annoncé l'augmentation de la prime de transport de 17 000 à 35 000FCFA, pour l'ensemble de fonctionnaires. Le gouvernement a décidé la revalorisation des allocations de rentrée scolaire de 25 000FCFA à 62500FCFA, soit une augmentation de 37 500 FCFA. S’agissant de la prime d'incitation à la fonction enseignante, « elle concerne exclusivement les personnels du secteur éducation exerçant effectivement des activités pédagogiques » a décidé le conseil des ministres. Cette prime a pour objectif d' « ...
Lire l'article
Les salaires des enseignants du secteur public, en grève depuis début octobre, seront suspendus dès cette fin du mois, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Michel Menga M'Essone, dans une note reçue dimanche par l'AGP. ''Je vous invite à me faire parvenir les noms, suivis des numéros matricules ou d'identification des agents grévistes de votre établissement scolaire, avant le 15 octobre, pour application stricte de la mesure portant suspension des salaires et de caisses de soutien'', écrit le ministre dans cette note adressée aux chefs d'établissements scolaires. ''J'attache du prix à cette instruction dont vous me rendrez personnellement compte en cas ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, lors de la rencontre avec les responsables d’établissements privées laïcs et confessionnels mardi à Libreville a déclaré que « le concours d’entrée en 6ème est une aberration pédagogique. « Nous sommes un des rares pays en Afrique à maintenir le concours d’entrée en 6ème, sachant que seuls les enseignants sont véritablement habiletés à dire si oui ou non, un élève peut aller en 6ème et ce, à partir des notes de classe. C’est une bataille pour nous de régler ce problème », a déclaré le ministre Michel Menga. « Rendez-vous compte qu’un élève ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale et de l’Instruction civique, Michel Menga M’Essone, a déclaré vendredi, lors de la cérémonie d’installation des promus de ce département que le concours d’entrée en 6ème sera proclamé en début de semaine prochaine. Le 24 juin dernier sur toute l’entendue du territoire, les épreuves du concours d’entrée en 6ème ont enregistré plus de 40.000 élèves des classes de fin de cycle du cours élémentaire. « Le concours d’entrée en 6ème sera proclamé en milieu de semaine prochaine. Actuellement, nous procédons à l’ajustement des dossiers en fonction des lieux d’habitations des enfants, car nous avons pour ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba annonce la création d’une prime de solidarité et la revalorisation de la prime de transport
Gabon: De nombreuses irrégularités enregistrées dans la distribution de la prime incitative à la carrière enseignante à Tchibanga
Gabon: Environ 2000 enseignants omis par la tutelle sur les listes de la prime incitative à la fonction enseignante
Gabon: Le personnel de santé durcit la grève, après l’annonce du paiement de la prime de servitude
Gabon : Education: Menga fait l’appel
Gabon: Satisfaction du SYNAPS après l’augmentation de la prime de logement
Gabon: Politique: augmentation de la prime de transport de 17 000 à 35 000 FCFA dans la fonction publique
Education : Les salaires des enseignants grévistes seront suspendus dès fin octobre (Menga M’Essone)
Gabon: « Le concours d’entrée en 6ème est une aberration pédagogique », (Michel Menga, ministre de l’Education nationale)
Gabon: Le concours d’entrée en 6ème sera proclamé en milieu de semaine prochain » le ministre Michel Menga

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Mai 2009
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*