- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Bongo a financé des campagnes à droite et “peut-être” à gauche

Le député PS André Vallini a estimé, mardi 9 juin, que le président gabonais Omar Bongo, décédé la veille, avait financé en France des campagnes électorales pour le compte de la droite comme “peut-être” de la gauche.”Nous savons tous précisément qu’Omar Bongo a financé de nombreuses campagnes électorales à droite mais aussi à gauche, parfois, peut-être. On l’a entendu dire. Je crains hélas que cela soit un peu vrai, y compris concernant la gauche”, a-t-il déclaré dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

M. Vallini était interrogé sur les propos de l’ex-président Valéry Giscard d’Estaing, selon qui Omar Bongo a financé la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1981. “La ‘Françafrique’, cela concerne la droite mais cela a pu concerner la gauche”, a insisté M. Vallini. “Je considère que les deux septennats de François Mitterrand n’ont pas été parfaitement clairs sur le plan de la Françafrique.”

“Nicolas Sarkozy s’était engagé pendant la campagne à tourner la page de la Françafrique et elle n’est toujours pas tournée”, a ajouté M. Vallini.

Le député socialiste a aussi souhaité la poursuite de la procédure judiciaire ouverte en France à l’encontre de trois chefs d’Etat africains, dont Omar Bongo, dans l’affaire dite des “biens mal acquis”: “Omar Bongo a de nombreux enfants qui vont hériter de tout ce qu’il a acquis et plutôt mal acquis.”


SUR LE MÊME SUJET
Omar Bongo a-t-il financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?
Un proche du président défunt gabonais affirme dans un livre à paraître jeudi que de l'argent aurait été versé au candidat français. Un proche d'Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans un ouvrage sur le scandale des biens mal acquis des chefs d'État africains en France, à paraître jeudi. Interrogée mardi par l'AFP, la présidence française se refuse à tout commentaire. L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à ...
Lire l'article [1]
AFFAIRE BOURGI: Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy
Selon un proche de l'ancien président du Gabon, ce dernier aurait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Bis repetita. Le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 est à nouveau visé. Dans un livre à paraître jeudi, Le scandale des biens mal acquis (éd. La Découverte), Mike Jocktane, ancien conseiller personnel et directeur adjoint du cabinet d'Omar Bongo affirme que l'ancien président gabonais a financé la campagne présidentielle de l'actuel chef de l'État français. Dans l'ouvrage, signé des journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung, Mike Jocktane contredit les mots de Robert Bourgi. En septembre, l'avocat franco-libanais ...
Lire l'article [2]
Après Jacques Chirac et Dominique de Villepin, c’est désormais Jean-Marie Le Pen qui est visé par l'avocat franco-libanais Robert Bourgi. Ce dernier l'accuse d'avoir financé sa campagne présidentielle de 1988 en partie avec des fonds du président gabonais, feu Omar Bongo. L'ancien leader du Front national dément catégoriquement. En véritable tonton flingueur de la politique française, Robert Bourgi continue d’aligner ses « révélations » sur la Françafrique. Et ses victimes. Après avoir mis en cause, dans une interview au Journal du Dimanche du 11 septembre, Jacques Chirac et Dominique de Villepin, Robert Bourgi a affirmé lundi soir sur BFM TV que ...
Lire l'article [3]
Des dirigeants gabonais, dont Omar Bongo, auraient détourné une trentaine de millions d'euros d'une banque africaine à leur profit mais aussi pour financer des partis politiques français, selon un télégramme diplomatique américain obtenu par WikiLeaks et publié par El Pais. Ce télégramme de juillet 2009, en provenance de l'ambassade des Etats-unis au Cameroun, repris par le site internet du quotidien espagnol, s'appuie sur les dires d'un responsable anonyme de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC). Son auteur mentionne l'ancien président français Jacques Chirac et son successeur Nicolas Sarkozy parmi les bénéficiaires de ce financement politique, tout en affirmant ne pas être ...
Lire l'article [4]
Manifestation du 17 août 2010: Lettre à Nicolas Sarkozy, Président de France : “Si la dictature ne peut être tolérée en France, elle ne doit pas être tolérée au Gabon”
Ci-dessous, veuillez trouver la lettre remise aux autorités diplomatiques de l'ambassade de France aux Etats-Unis au cours de la manifestation symbolique d'enterrement de la Françafrique qui s'est tenue devant l'ambassade de France à Washington le 17 août 2010. C'est en effet à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance du Gabon que des Gabonais, amis du Gabon et autres africains victimes des méfaits avilissants du colonialisme français en Afrique ont organisé cette manifestation ayant pour objectif réel et symbolique de prier pour les martyrs africains et enterrer définitivement, au cours d’une cérémonie funéraire en bonne et due forme, la Françafrique. Les Manifestants ont ...
Lire l'article [5]
Les électeurs ont confirmé, dimanche 21 mars, le résultat du premier tour des élections régionales, en accordant la victoire à la gauche dans toutes les régions métropolitaines sauf l'Alsace. Au niveau national, le PS et ses alliés remportent 53,85 % des voix contre 35,53 % pour la majorité présidentielle et 9,26 % pour le Front national, qui n'était présent que dans douze régions. Ce second tour a été marqué par un petit recul de l'abstention par rapport à dimanche dernier. Comme au premier tour, les électeurs n'ont pas voté en masse ce dimanche. Mais contrairement à dimanche dernier, plus de la ...
Lire l'article [6]
Bongo Doit Partir
Lire l'article [7]
Le président du Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité), Paul Mba Abessole, ancien vice-Premier ministre en charge de la Culture et candidat à l'élection présidentielle du 30 août, est revenu sur ses positions d'opposant pour dénoncer les failles du système en place et promouvoir son projet de société. Dans une interview accordée le 24 août à RFI, que nous publions in extenso, Paul Mba Abessole réfute en bloc l'hypothèse d'une victoire du candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba, arguant qu'il n'a aucun crédit auprès des populations, même dans son village de Bongoville. © D.R. ...
Lire l'article [8]
Malgré le décès du président gabonais, il est peu probable que les rapports entre la France et l’Afrique changent. Les intérêts bien compris des uns et des autres favorisent le statu quo. Au lendemain du décès du président gabonais Omar Bongo qui a connu tous les présidents de la Ve République : Le général de Gaulle, Georges Pompidou, Valery Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, après plus de 41 ans au pouvoir, un débat agite la classe politique française : le financement des campagnes électorales françaises par Omar Bongo. C’est le président Giscard d’Estaing qui a dégainé en premier ...
Lire l'article [9]
France – Afrique: Wade: « La fermeture des bases françaises peut être un facteur de déstabilisation »
Le retrait des troupes françaises des pays africains non compris le Sénégal peut être ’’un facteur de déstabilisation’’, a déclaré jeudi le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, qui s’est dit cependant favorable à la révision des accords de défense entre la France et des pays du continent. Le retrait de la France ’’de tous les pays d’Afrique, je ne parle pas du Sénégal, je pense que c’est un facteur de déstabilisation’’, a notamment dit le chef de l’Etat dans un entretien à Radio France internationale (RFI). ’’Il y a des gouvernements en Afrique qui ont besoin d’avoir des accords visibles ...
Lire l'article [10]
Omar Bongo a-t-il financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?
AFFAIRE BOURGI: Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy
Affaire Bourgi : Le Pen financé par Omar Bongo ?
Omar Bongo aurait financé des partis français, selon WikiLeaks
Manifestation du 17 août 2010: Lettre à Nicolas Sarkozy, Président de France : “Si la dictature ne peut être tolérée en France, elle ne doit
France: La gauche confirme son succès, l’Alsace reste à droite
Bongo Doit Partir
Gabon : Paul Mba Abessole, «Ali Bongo ne peut pas être élu président»
Le président Omar Bongo finançait-il les campagnes électorales en France ?
France – Afrique: Wade: « La fermeture des bases françaises peut être un facteur de déstabilisation »