Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Dr Emmanuelle Nguema s’exprime sur la transition au Gabon

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2009
Catégorie(s): Nation

La dépouille de l’ex président du Gabon arrive en début d’après midi à Libreville. Normalement, une élection présidentielle doit être organisée dans les 45 jours, mais de nombreux observateurs s’interrogent sur la possibilité de tenir ce délai tout en opérant une révision électorale fiable. Par ailleurs l’on spécule de plus en plus sur la succession d’Oumar Bongo. Il faut dire que même du vivant du président gabonais, il y’a avait une certaine rivalité entre ses proches. Comme c’est le cas dans beaucoup de pays sur le continent, la famille Bongo n’avait pas réussi à rester en dehors  de la gestion de la République, bien au contraire. Emmanuelle Nguéma Minko, docteur en anthropologie politique émet des doutes. Elle est jointe par Licka Sidibé.

http://www.wadr.org/


SUR LE MÊME SUJET
Abdurrahim el-Keib, le nouveau Premier ministre par intérim de la Libye nouvelle, est un universitaire formé aux Etats-Unis et nouveau venu en politique. Sa désignation lundi soir par le Conseil national de Transition (CNT) semble suggérer que les nouvelles autorités du pays cherchent à la fois à rassurer l'Occident et des Libyens méfiants envers toute personne un tant soit peu liée au régime Kadhafi. Originaire de Tripoli et docteur en ingéniérie électrique de l'Université de Caroline du Nord, il a enseigné dans cette université, ainsi qu'à l'Université d'Alabama, à compter de 1985, selon une biographie diffusée par un de ses anciens ...
Lire l'article
Encore une affaire de détournement au Conseil gabonais des chargeurs (CGC) où l’ancien directeur général Hervé Nguema Etoughé, a été placé le 7 décembre sous mandat de dépôt à la prison centrale du Gros-Bouquet. Il aurait puisait 600 millions de francs CFA dans les caisses de la structure durant son mandat. Hervé Nguema Etoughé, qui assuré l’intérim de la direction général du Conseil gabonais des chargeurs (CGC) après l’assassinat de René Ziza et le conseiller financier Saint-Paul Nzoghé de Nzoghé, ont été incarcérés le 7 décembre à la prison centrale du Gros-Bouquet. Une enquête menée par la Police judiciaire (PJ) a ...
Lire l'article
La durée de la période de transition, en cas de vacance du pouvoir présidentiel, est passée au Gabon de 45 à 60 jours, conformément à une révision constitutionnelle effectuée, mardi à Libreville, par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. "Il est apparu nécessaire de fixer à 60 jours, la durée de la période de transition, jusque-là enfermée dans un délai de 45 jours, qui s'est avéré insuffisant à l'épreuve des faits", souligne le communiqué rendant compte de la révision de la Constitution, publié, mardi soir à Libreville, à l'issue du conseil des ministres présidé dans la journée par le chef de ...
Lire l'article
Des corrections - qui vont toucher la Constitution gabonaise, à la lumière des dispositions y relatives annoncées par le Conseil des ministres, de ce mardi,- concernent notamment l’article 13 régissant la « vacance du pouvoir présidentiel » et pour laquelle la durée de la transition passera à « soixante (60) jours » contre « quarante-cinq (45) jours » actuellement, a rapporté, dans la soirée, le porte-parole du Gouvernement, Séraphin Moudounga. « La durée de la période de transition, jusque-là enfermée dans un délai de 45 jours (…) s’est avérée insuffisante à l’épreuve des faits ...
Lire l'article
La population gabonaise, notamment celle de la capitale, Libreville, s’est prononcée, ce vendredi, à l’issue d’un micro-trottoir, sur les grandes annonces qui ont été faites jeudi après le premier Conseil des ministres tenu à l’intérieur du pays, par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qui a, entre autres, personnellement mis en lumière la création de « Gabon Oil Company». « En vérité, personne n’aurait cru le Président capable de tenir ses promesses. Le fait qu’il l’ait fait jusqu’à aujourd’hui, montre qu’il veut travailler. Cela nous met automatiquement en confiance et ce qu’il a déclaré hier au dernier Conseil des ministres, j’en ...
Lire l'article
La disparition du président Omar Bongo Ondimba le 8 juin 2009 à Barcelone, en Espagne, a ouvert la course des Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) pour le leadership de la sous-région. Mais les récentes résolutions du 10e Sommet de la CEMAC en janvier à Bangui, en République centrafricaine, laisse de plus en plus à penser que le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, s’impose comme le nouveau «patron» de l’Afrique centrale. Teodoro Obiang Nguema serait-il le nouveau doyen de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) ? S’il ne ...
Lire l'article
La première chaîne de Radio télévision gabonaise (RTG1) dans son journal de 20 heures, largement consacré au décès, la veille, du président Bongo Ondimba, a livré une série d’hypothèses pouvant conduire à une prolongation de la transition effective ce mercredi matin avec la prestation de serment de Rose Francine Rogombé comme président de la République par intérim, selon les dispositions constitutionnelles.Texte intégral : « Comme le prouvent les dispositions de l’article 13 de la Constitution de la République, le respect de la légalité est donc en marche. Le gouvernement de la République réuni en session spéciale ce matin sous la présidence ...
Lire l'article
Le Parquet de Paris contre l’ouverture d’une enquête sur les “biens mal acquis” des dictateurs africains. Le parquet de Paris a annoncé, mercredi, qu’il s’opposera à l’ouverture d’une information judiciaire sur les biens immobiliers d’Omar Bongo, de Denis Sassou Nguesso et de Obiang Nguema en France. Les trois chefs d’Etat africains étaient visés par une plainte de deux associations et d’un ressortissant gabonais. Le porte-parole du gouvernement congolais a salué, ce jeudi, la décision de la justice française. Les présidents Omar Bongo Ondimba (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo Brazzaville) et Théodore Obiang Nguema (Guinée équatoriale) pourraient échapper à la justice française. ...
Lire l'article
Il m'arrive de passer parfois sur ce site pour lire les avis et points de vue des gabonais qui s'y expriment. Personnellement, je tiens à indiquer, pour que les choses soient bien claires, que je suis membre du Parti Démocratique Gabonais, parti créé par le Président El Hadj OMAR BONGO ONDIMBA. Mieux, je me définis comme un fervent bongoïste. Admettant volontier que la démocratie que nous avons choisi de bâtir tous ensemble au Gabon ne saurait être effective sans expression des différences (d'opinion, de vue,...etc.), qu'il me soit tout de même permis de m'interroger quant aux propos que je lis ...
Lire l'article
Suite à la disparition depuis le 8 octobre de Cirpiano Nguéma Mba, opposant équato-guinéen réfugié politique au Cameroun, Yaoundé a demandé des comptes à Malabo, soupçonnée d’avoir récupéré ce réfugié en corrompant la police camerounaise. Deux policiers camerounais ont été arrêtés le 17 octobre et inculpés pour avoir enlevé l’opposant politique et l’avoir livré aux services secrets équato-guinéens contre une importante somme d’argent. Le colonel équato-guinéen avait été condamné à mort en 2005 pour une tentative de coup d'Etat contre le président Obiang Nguema au pouvoir depuis 1979. La tension monte entre Yaoundé et Malabo depuis la disparition le 8 ...
Lire l'article
La Libye a un nouveau Premier ministre de transition
Gabon : Hervé Nguema Etoughé en prison
La transition en cas de vacance de pouvoir fixée à 60 jours au Gabon
La durée de la transition fixée à 60 jours contre 45 actuellement
Echo après l’annonce des nouvelles mesures gouvernementales: «Le Président Ali Bongo ne cesse de nous surprendre», Nguema Mba (Citoyen gabonais)
CEMAC : Obiang Nguema nouveau doyen ?
Gabon: La télévision nationale évoque une série d’hypothèses pour la prolongation de la transition
Plainte contre Bongo, Sassou Nguesso et Obiang Nguema : la justice française se défile
Sylvain Abraham ESSONO NGUEMA: “Nous jeunes cadres du Parti Démocratique Gabonais, nous sommes prêts à toutes confrontations démocratiques avec ceux qui pensent différemment de nous”
Cameroun : Biya interpelle Obiang Nguéma sur la disparition d’un réfugié politique

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne 3,50 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2009
Catégorie(s): Nation
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Le Dr Emmanuelle Nguema s’exprime sur la transition au Gabon

  1. loic kodie

    20 Août 2009 a 11:17

    Cher frère Daniel Mengara.

    Chaque lutte nécessite un moment de repos, le temps de reprendre le souffle nécessaire pour la continuité du combat.
    Je sais combien pénible, fut ce récent affront subi de l’injuste régime P.D.G, par le rejet de votre candidature, pour des raisons qui révèlent l’arbitraire qui hante la cour constitutionnelle Gabonaise.
    Le combat d’une vie ne saurait prendre fin face à un obstacle, aussi minable que l’imposture perpétrée depuis l’ère coloniale, dans notre sous-région.
    Vous avez combattu depuis votre tendre enfance. Vos années lycéennes n’ont pas été à l’abri de l’adversité. Pour cela, vous avez libéré la passivité qui gisait en vous, l’espoir d’un changement miracle s’étant évaporé (Bongo n’ayant pu se transformer en ange pour le salut du peuple), vous êtes sorti de votre torpeur pour tracer, les prémisses du multipartisme Gabonais en 1990.
    Témoin de votre parcours, je peux aujourd’hui, dire que votre hargne, est celle qui insuffla d’autres revendications populaires, au Cameroun et dans la sous région.

    Cher frère, même s’il vous arrivait de douter de vous, dans les quatre murs de votre chambre, de votre bureau ou de votre maison, pensez à ceux, qui, tapis dans l’ombre et le silence de la pétrification, ont espoir en vous dans leur traumatisme social.
    Comprenez que certains ont tellement été avilis, qu’ils ne sortiront de cette léthargie, que par la force de la vague du tsunami populaire dont vous êtes l’épicentre.

    Votre imminent voyage du 20 Aout 2009, doit atteindre son objectif primaire, qui consiste à rencontrer tous les leaders de différents partis politiques, en vue de les solidariser à la validation de votre candidature. Cela peut vous paraître inconfortable, mais, j’ai foi en cette voie, car s’ils ne le faisaient pas, le peuple Gabonais démasquerait leur imposture au grand jour. S’ils se solidarisaient à votre cause, ce serait une manière de vous adouber aux yeux du peuple, ce qui vous mettra en pole position pour la présidence de la République Gabonaise.
    Il s’agit donc de jouer cette partition avec tact et humilité face à tous ces dragons de la vie politique Gabonaise. Faites-vous petit, ils vous feront grand.
    Je suis persuadé que cette méthode est celle qui vous fera rejoindre les rangs de la candidature.
    Parlez humblement à Pierre Mamboundou, Jules Aristide Bourdes Ogouliguendé, Paul Mba Abessole, casimir Oyé Mba, André Mba Obame, Ntchoreré Okossa, Albert Ondo Ossa, Bruno Ben Moubamba, Prophétesse Ayo. Ce sont ces gens qui vous ouvriront la porte de la présidence, car sans eux, votre candidature ne sera pas validée. Mais, avec eux la pression sera plus forte sur les tenants des institutions qui se verront obligé de céder, puis valideront votre candidature sous l’alibi de la « transparence » dans la pseodo démocratie Gabonaise.
    N’oubliez pas d’où vous venez ! Vous êtes un Bantu et chez nous, les ainés ont une place primordiale dans l’institutionnel et le traditionnel. Payez le respect qu’il convient et ils vous laisseront passer, car en réalité, tous savent que vous êtes le messie dans cette élection.
    “you are to ruff with them, and they want you to assume your youngness, recycle the way you speak to them, then they will bless you as some Americans politicians did with Obama”

    Vous êtes le prochain président du Gabon, mais il convient de savoir jouer vos cartes pour atteindre le palais du bord de mer.

    Notez que pour que le peuple vous vote, il faut que les caciques vous portent devant le peuple.
    C’est à vous de savoir profiter de la division du P.D.G pour gagner.
    -Mba Obame ne peut accepter d’être sous la botte d’Ali, car c’était lui le cerveau du vieux Bongo. Mais il sait qu’il ne peut pas gagner !
    -Oye Mba, avec toute son expertise, ne saurait subir les pitreries du fils après plus de 30 ans d’idioties paternelles.
    -Mba Abessole sait qu’il a brulé ses cartes depuis qu’il a quitte la mairie de Libreville… de fait inprésidentiable !
    -Mamboundou est un poids lourd autant que Mba Abessole, mais son électorat est insuffisant pour le mener au sommet, en plus il ne fédère pas !
    -Ben moumbamba est un homme propre, mais sa démarche est avant gardiste pour l’Afrique. Sa vision de la politique africaine est en avance, mais s’il vous soutient votre cagnotte sera fortifiée !

    Vous êtes blanc comme neige, alors érigez-vous en mythe fédérateur par une mécanique méthodique qui ne laissera personne vous voir venir. Faites leur croire individuellement que vous soutiendrez celui qui sera le mieux placé à condition que votre candidature soit validée… bon sang faites de la politique !
    Une fois en lice vous ferez ce que vous savez faire… violer les consciences de Gabonais, car ils connaissent ceux qui ont mangé à la table Bongo. Ils vous voteront et vous deviendrez le 4eme président du Gabon!

    EN POLITIQUE RIEN NE SE FAIT SANS CONCESSIONS, ET LA RUSE PRIME.

    Ne baissez surtout pas les bras, les gens vous regardent, et attendent de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*