Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le président Omar Bongo finançait-il les campagnes électorales en France ?

Auteur/Source: · Date: 12 Juin 2009
Catégorie(s): Monde

Malgré le décès du président gabonais, il est peu probable que les rapports entre la France et l’Afrique changent. Les intérêts bien compris des uns et des autres favorisent le statu quo.

Au lendemain du décès du président gabonais Omar Bongo qui a connu tous les présidents de la Ve République : Le général de Gaulle, Georges Pompidou, Valery Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, après plus de 41 ans au pouvoir, un débat agite la classe politique française : le financement des campagnes électorales françaises par Omar Bongo.

C’est le président Giscard d’Estaing qui a dégainé en premier sur Europe 1, en accusant le président Chirac d’avoir bénéficié des largesses de Bongo pour la campagne de 1981 : « Normalement, on n’acceptait pas des versements de fonds provenant de pays étrangers qui soutenaient des candidats en France. J’ai appris que Bongo soutenait financièrement Chirac. J’étais président de la République à l’époque. J’ai appelé Bongo et je lui ai dit : “Vous soutenez actuellement la campagne de mon concurrent.” Il y a eu un temps mort que j’entends encore et il m’a dit : “Ah, vous le savez !” Ce qui était merveilleux… »

Cette déclaration est intervenue à la suite d’une sortie d’Eva Joly, juge d’instruction anti-corruption et nouveau député européen, sur Canal Plus, le lundi 8 juin dernier, qui a dit : « c’était un président qui n’avait pas le souci de ses citoyens. Il a bien servi les intérêts de la France et des hommes politiques français » et d’ajouter que « la manne pétrolière n’a pas profité aux Gabonais, Elle nous a profité. La France a une grande dette envers le Gabon pour avoir maintenu au pouvoir pendant toutes ces années M. Bongo »

En réponse à l’accusation de Valery Giscard d’Estaing,, l’ex-ministre de l’Intérieur Charles Pasqua a déclaré : « Ceux qui ont des informations de ce type, je les invite à mettre les chiffres sur la table. », « Que Bongo ait eu de l’amitié pour certains, c’est probable. Il avait des amis aussi bien à droite qu’à gauche, d’ailleurs. Ça s’arrête là. »

Jacques Chirac est intervenu mercredi dernier pour dire que les propos de Valery Giscard d’Estaing sont « dénués de tout fondement ».

Mais jeudi, le site Bakchich.info dévoilait l’existence d’un document confidentiel daté de 1977, confirmant lesdites accusations.

Dans une interview dans le Parisien du 11 juin, Roland Dumas ancien ministre socialiste de Mitterrand, déclare que : « s’il [Valery Giscard d’Estaing] l’a dit, c’est qu’il y a une part de vérité. Je connaissais Bongo depuis cinquante ans. C’était un ami et nous avons toujours travaillé en bonne intelligence. Mais je n’étais pas là, moi, pour porter les valises. Et bien d’autres pays ont procédé à de tels financements. La différence avec Omar Bongo, c’est qu’il répartissait équitablement la manne : chaque parti était servi. »

Le député socialiste André Vallini a déclaré dans les couloirs de l’Assemblée Nationale que : “nous savons tous précisément qu’Omar Bongo a financé de nombreuses campagnes électorales à droite, mais aussi à gauche, parfois, peut-être.”

Ce débat ne fait que confirmer ce que beaucoup d’Africains ont toujours pensé : le financement des partis politiques français par des régimes corrompus dans les pays africains, notamment en période électorale. En contrepartie, les présidents français soutiennent ces régimes malgré la politique désastreuse des dirigeants africains, leurs fraudes électorales, leurs violations massives des droits de l’homme…

                  source: agoravox


SUR LE MÊME SUJET
Le defunt Président Omar Bongo aurait laissé beaucoup d'argent dans les comptes à l'île de Malte, une enquête est menée actuellement. lire l'article publié le 2/04/2010: US Senate investigation finds money was wire-transferred by US lobbyist for purchase of US armoured cars and cargo planes, and deposited in Bongo’s Malta account The Ministry of Finance is conducting ‘verifications’ on whether the late Gabon president Omar Bongo’s global financial network had spilled into Malta, where an account he held was used to funnel millions in payments on an arms deal back to him. The ministry was not formally handed any information ...
Lire l'article
Le président français avait salué un ami fidèle de la France et une haute figure de l'Afrique après la mort lundi d'Omar Bongo et exprimé beaucoup de "tristesse et d'émotion". "La France, fidèle à sa longue relation d'amitié, demeure, dans cette épreuve, aux cotés du Gabon, de ses institutions et de son peuple", écrivait-il. La mort d'Omar Bongo, survenue à Barcelone à l'âge de 73 ans après 41 ans au pouvoir, a relancé en France le débat sur la "Françafrique", les relations des hommes politiques français avec les dirigeants des pays d'Afrique de l'Ouest, notamment les accusations de financement occulte. L'ex-président Valéry Giscard ...
Lire l'article
Dans le bureau d'apparat d'Omar Bongo, à Libreville, ils figurent en photo, à côté de la famille du chef d'Etat. Tous les présidents de la Ve République. Le général de Gaulle, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.Giscard d'Estaing a révélé le 9 juin, sur Europe 1, un des aspects de l'intérêt que portait le président gabonais à la politique française. C'était en 1981. Le président sortant devait affronter à la présidentielle le chef de l'opposition François Mitterrand, mais aussi son ancien premier ministre Jacques Chirac, chef du RPR. Et il avait compris que ce ...
Lire l'article
Le député PS André Vallini a estimé, mardi 9 juin, que le président gabonais Omar Bongo, décédé la veille, avait financé en France des campagnes électorales pour le compte de la droite comme "peut-être" de la gauche."Nous savons tous précisément qu'Omar Bongo a financé de nombreuses campagnes électorales à droite mais aussi à gauche, parfois, peut-être. On l'a entendu dire. Je crains hélas que cela soit un peu vrai, y compris concernant la gauche", a-t-il déclaré dans les couloirs de l'Assemblée nationale. M. Vallini était interrogé sur les propos de l'ex-président Valéry Giscard d'Estaing, selon qui Omar Bongo a financé la ...
Lire l'article
Le député Noël Mamère (Verts) a affirmé aujourd'hui qu'"on ne va pas pleurer sur une crapule de plus qui disparaît de la planète" au lendemain de la mort du président du Gabon Omar Bongo, "symbole" selon lui de "la Françafrique". "On ne va pas pleurer sur une crapule de plus qui disparaît de la planète. Tous ceux qui sont attachés à la démocratie ne pleureront pas la mort du président Bongo", a déclaré M. Mamère, interrogé sur France Inter. Selon lui, Omar Bongo "était le symbole de tout ce que nous dénonçons depuis 30 ans, c'est-à-dire la Françafrique, ces relations incestueuses, mafieuses ...
Lire l'article
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing a affirmé mardi que le président du Gabon Omar Bongo, décédé lundi, avait soutenu "financièrement" Jacques Chirac pendant la campagne présidentielle de 1981. Invité sur Europe 1 à évoquer les souvenirs qu'il avait du président gabonais, M. Giscard d'Estaing a raconté : En 1981, "normalement vous savez qu'on n'acceptait pas des versements de fonds provenant de pays étrangers qui soutenaient des candidats en France. Et j'ai appris que Bongo soutenait financièrement Jacques Chirac". "Moi j'étais président de la République à l'époque, a-t-il poursuivi, j'ai appelé Bongo et je lui ai dit : +vous soutenez actuellement ...
Lire l'article
Le collectif des étudiants gabonais du Brésil a adressé le message de condoléances suivant au Président Omar Bongo Ondimba (lire la suite) Ayant appris avec une vive émotion la disparition subite de la première Dame du Gabon, Epouse du Président de la République, Son Excellence Hadj Omar BONGO ONDIMBA, le Collectif des étudiants Gabonais au Brésil présente au Chef de l´Etat, aux enfants, ainsi qu´à toute la famille éplorée, ses condoléances les plus attristées, et les assure de son soutien moral. Nous prions le Tout Puissant de leur donner force, courage et persévérance dans cette dure épreuve et douloureuse circonstance. À notre maman ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba a condamné ce mercredi, l’assassinat du chef de l’Etat bissau-guinéen, Joao Bernardo Vieira ainsi que celui du chef d’état-major de l’armée, le général Batista Tagma Na Waié à travers une note publiée dans le quotidien national « L’Union » paru ce jour. « Pour cet attentat qui porte un nouveau coup à la démocratie dans votre pays et suscite l’émotion et l’indignation de tous, le Gabon condamne avec vigueur et fermeté, tout comme il condamne l'assassinat du chef d'état-major de l'armée le général Tagmé Na Waié », a écrit Bongo Ondimba. « Je souhaite que l'ordre ...
Lire l'article
Gabon: Omar Bongo ou ce roi nègre qui dirige la France ?
Doit-on admettre en France le grand pouvoir insoupçonné des chefs d'Etats africains ? L'Elysée n'aurait-il pas les mains libres face à ces encombrants « amis » africains de la France ? En tout cas une chose est sûre, on ne soupçonne pas souvent l'immense pouvoir dont disposent certains chefs d'Etats africains. Eh oui, la Françafrique a ses revers, et ceux-ci peuvent être aussi dangereux pour la France que ne le sont ses réseaux mafieux pour l'Afrique. La Françafrique ne serait-elle pas tout simplement contre-productive pour la France et l'Afrique ? En France, le gabonais Omar Bongo, ce roi nègre, a ...
Lire l'article
Late Gabon President Omar Bongo had €7 million Malta bank account
Bongo Doit Partir
Gabon – France: Sarkozy assistera aux obsèques de Bongo mardi à Libreville
A Bongo, la France reconnaissante
Bongo a financé des campagnes à droite et “peut-être” à gauche
Bongo: “une crapule disparaît”(Mamère) Le député Noël Mamère (Verts) a affirmé aujourd’hui qu'”on ne va pas pleurer sur une crapule de plus qui disparaît de
Giscard d’Estaing: Bongo a soutenu “financièrement” Chirac pendant la campagne de 81
Gabon: Les étudiants gabonais du Brésil adressent leurs condoléances au Président Omar BONGO ONDIMBA
Gabon: Le président Omar Bongo Ondimba condamne avec « vigueur et fermeté » l’assassinat du président Viéira
Gabon: Omar Bongo ou ce roi nègre qui dirige la France ?

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Juin 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Le président Omar Bongo finançait-il les campagnes électorales en France ?

  1. nzalemutubu

    12 Juin 2009 a 18:25

    vous etes laches! vous parlez de Bongo parce qu’il n’est plus vivant!

  2. LE SALUT

    12 Juin 2009 a 10:21

    LA FRANCE DOIT ENORMEMENT AUN GABON.BONGO A CONSTRUIT SON POUVOIR EN GAVANT LES RESPONSABLES POLITIQUES DES MATIERES PREMIERES DU GABON CONTRE LA GARANTIE D’UN POUVOIR A VIE AU DETRIMENT DU PEUPLE GABONAIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*