Socialisez

FacebookTwitterRSS

Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac aux funérailles d’Omar Bongo

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2009
Catégorie(s): Monde

Le président français Nicolas Sarkozy, accompagné de son prédécesseur Jacques Chirac, a rendu mardi à Libreville un dernier hommage à Omar Bongo, le doyen des chefs d’Etat africains qui a régné sans partage sur cet “émirat pétrolier” du golfe de Guinée pendant 41 ans.

Une quarantaine de chefs d’Etat africains ou de leurs représentants ont également fait le déplacement pour la cérémonie d’hommage au défunt, qui sera suivie d’un défilé militaire.

La dépouille de “Papa Bongo“, comme l’appelaient affectueusement ses compatriotes, gagnera ensuite par avion Franceville, dans sa province natale du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, pour y être inhumée jeudi dans l’intimité.

Omar Bongo est décédé le 8 juin dans un hôpital de Barcelone.

Jacques Chirac, dont les liens avec l’Afrique sont aussi anciens que passionnels, figurait dans la délégation officielle française à la demande de son successeur.

Il y a beaucoup d’émotion. Il s’agit d’une cérémonie d’adieu, je suis donc plein de tristesse“, a déclaré Daniel Mba, un habitant de Libreville rencontré sur la place de l’Indépendance, sur le front de mer, où doivent défiler les troupes.

La disparition du “baobab gabonais“, considéré comme l’un des piliers de la “Françafrique“, laisse un vide politique dans ce petit pays riche en pétrole, en uranium, en fer et en bois précieux, mais aux inégalités sociales toujours criantes.

C’est très compliqué“, répond diplomatiquement Daniel Mba quand on l’interroge sur l’avenir du Gabon. “Je ne peux pas m’étendre mais, à mon avis, l’avenir va être compliqué“.

SUCCESSION DYNASTIQUE ?

Deux jours après le décès de Bongo, la Constitution a été scrupuleusement respectée, au grand soulagement des chancelleries occidentales, lorsque la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, a prêté serment pour assurer un intérim de 45 jours avant la tenue d’une élection présidentielle.

Mais une fois les cérémonies funéraires terminées et le deuil officiel passé, les divisions au sein des élites au pouvoir, et notamment dans le clan Bongo, risquent de refaire surface à propos de l’épineuse question de la succession.

Les analystes s’attendent à ce que le Parti démocratique gabonais, le parti du défunt dont la présidente par intérim est membre, réussisse à imposer une transition ordonnée, avec le fils d’Omar Bongo, Ali, actuel ministre de la Défense, comme probable successeur.

Mais Bongo Jr risque de trouver sur son chemin son beau-frère, l’actuel ministre des Affaires étrangères, Paul Toungui. Les noms de Jean Ping, ancien gendre du défunt et actuel président de la commission de l’Union africaine, et du vice-président Didjob Divungi Di Ndinge, sont aussi cités.

Pour les spécialistes, l’ancienne puissance coloniale, dont les intérêts économiques, et notamment pétroliers avec Total, et militaires – Libreville abrite une base française de 800 hommes – restent importants, devrait jouer la carte de la continuité pour préserver ses intérêts.

Quant à la société civile, naissante au Gabon, elle pousse à la formation d’un gouvernement de transition dont les membres ne seraient pas autorisés à se présenter à la future élection présidentielle.

Hostiles à une “succession dynastique” à la togolaise ou à la congolaise, les diverses composantes de cette société civile réclament une révision du processus électoral actuel qui, selon elles, a favorisé le clan Bongo pendant plus de 40 ans.


SUR LE MÊME SUJET
Jacques Chirac condamné à deux ans de prison avec sursis
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l'ancien président français Jacques Chirac à deux ans de prison avec sursis pour détournement de fonds publics et abus de confiance pour certains emplois fictifs de la ville de Paris - dont il fut maire. "Le jugement est historique et la sentence est une surprise", commente Pauline Paccard, l’envoyée spéciale de FRANCE 24 au palais de justice de Paris. L’ancien président de la République Jacques Chirac a été condamné, ce jeudi 15 décembre, à deux ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire des emplois présumés fictifs de la ...
Lire l'article
Pascaline Bongo, fille d’Omar Bongo, a démenti mercredi toute contribution financière du défunt président Gabonais à la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. « Je tiens à démentir formellement les propos sans fondement ni connexion avec la réalité » a fait savoir celle qui pendant un temps a occupé le poste de directrice de cabinet du président gabonais Omar Bongo. Des propos qui interviennent en réaction aux accusations de Mike Jocktane, ancien conseiller du président gabonais passé à l’opposition, qui affirme qu’Omar Bongo aurait contribué au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. La fille d’Omar Bongo a ...
Lire l'article
Omar Bongo a-t-il financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?
Un proche du président défunt gabonais affirme dans un livre à paraître jeudi que de l'argent aurait été versé au candidat français. Un proche d'Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans un ouvrage sur le scandale des biens mal acquis des chefs d'État africains en France, à paraître jeudi. Interrogée mardi par l'AFP, la présidence française se refuse à tout commentaire. L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy recevra lundi son homologue gabonais Ali Bongo, qui a succédé à son père Omar Bongo en août 2009 à l'issue d'un scrutin contesté, a annoncé vendredi l'Elysée. "L'entretien portera sur les relations bilatérales entre nos deux pays ainsi que sur les questions régionales", écrit la présidence française dans un communiqué. Nicolas Sarkozy s'était rendu il y a un an au Gabon pour relancer la coopération entre Paris et Libreville et apporter son soutien au nouvel homme fort du pays. La France, ancienne puissance coloniale, a toujours été très proche de la famille Bongo. Omar Bongo a lontemps été considéré ...
Lire l'article
D'après une note de l'ambassade des Etats-Unis au Cameroun, l'élite gabonaise aurait détourné de nombreux milliards à la Beac pour leur compte et pour quelques cadeaux aux partis politiques français. Les révélations Wikileaks des notes de l’ambassade américaine au Cameroun continuent. Après le document de Janet Garvey sur la présence chinoise au Cameroun, un document autrement plus polémique a été publié, faisant état de « cadeaux » d’Omar Bongo à Jacques Chirac et à son successeur, Nicolas Sarkozy. Ces cadeaux du président gabonais, d’après le document auraient été financés par de gros détournements de fonds à la Banque des Etats d’Afrique Centrale ...
Lire l'article
Libreville Envoyé spécial. Rien ne manquait, mercredi 24 février, à l'accueil réservé par le président Ali Bongo à Nicolas Sarkozy. Ni les bordures de trottoir repeintes de frais, ni les portraits des deux chefs d'Etat barrés du mot "amitié", ni les distributions de tee-shirts et de drapeaux aux femmes disposées sur le parcours. Ni, surtout, aux murs de la salle où furent prononcés les discours, les photos sépia géantes représentant les présidents Bongo, père et fils, aux côtés de tous leurs homologues de la Ve République. Nulle part ailleurs en Afrique un président français n'aurait pu se sentir à ce point ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy a apporté un soutien appuyé au président gabonais Ali Bongo, vainqueur controversé du scrutin organisé l'été dernier après la mort de son père, Omar Bongo. La France et le Gabon ont confirmé le caractère privilégié de leurs relations tout en affichant leur volonté de les voir évoluer dorénavant dans une plus grande transparence lors d'une visite du président français dans ce pays d'Afrique centrale qui est le plus fidèle allié de Paris sur le continent noir. "Ce jour-là, grâce au peuple gabonais, le Gabon a confirmé son ancrage à la démocratie et franchi une étape essentielle de sa vie politique ...
Lire l'article
Chers Amis, Je viens de voir passer ce matin au Palais du bord de l’océan, les deux néo-colonisateurs français Nicolas Sarkozy et son meilleur ennemi Jacques Chirac ; qui sont venus, comme d’autres avec eux, faire semblant de pleurer et de s’incliner sur le cercueil en bois d’OZIGO de notre cher « presida ». Je peux déjà vous dire que les choses n’ont pas vraiment été faciles pour eux, surtout pour le jumeaux de l’autre (jumeau par la taille, j’entendais). En effet, le nabot SARKO Ier a été copieusement hué par la foule de gabonais qui se trouvait là aux abords du ...
Lire l'article
La présence, mardi à Libreville, du président français et de son prédécesseur, rappelle les liens particuliers qui unissent Paris à son ancienne colonie. L'arrivée aura valeur de symbole. À Libreville, la venue, mardi matin, de Nicolas Sarkozy, accompagné de Jacques Chirac, pour les funérailles du président gabonais Omar Bongo, soulignera à nouveau les intérêts qui lient la France à son ancienne colonie. Depuis lundi, le boulevard du bord de mer, le cœur de la capi­tale, a été placé sous haute surveillance, des militaires ayant été postés devant le palais présidentiel, mais aussi le long de bâtiments voisins : l'ambassade de France, le ...
Lire l'article
Jacques Chirac condamné à deux ans de prison avec sursis
Gabon : d’après sa fille, Omar Bongo n’a pas financé la campagne de Nicolas Sarkozy
Omar Bongo a-t-il financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?
Nicolas Sarkozy reçoit Ali Bongo lundi à l’Elysée
Wikileaks : Bongo et cie auraient fait des cadeaux à Chirac et Sarkozy
Au Gabon, Nicolas Sarkozy et Ali Bongo s’engagent à enterrer la “Françafrique”
Au Gabon, Nicolas Sarkozy apporte un soutien appuyé à Ali Bongo
Bongo Doit Partir
Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac sont donc simplement venus s’assurer que les deux rejetons étaient fin prêts
Sarkozy et Chirac réunis pour les funérailles de Bongo

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*