Socialisez

FacebookTwitterRSS

Qui profite de la rente pétrolière gabonaise ?

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2009
Catégorie(s): Economie

Pour Thomas Porcher, économiste et consultant en stratégies pétrolières, la corruption n’explique pas à elle seule la faiblesse du PIB par habitant du Gabon alors que le pays est riche d’or noir. Les compagnies pétrolières prélèvent la part du lion.

La plainte déposée par deux ONG contre trois chefs d’Etat Africains Omar Bongo, Denis Sassou Nguesso et Théodoro Obiang a rouvert les débats concernant l’utilisation et la gestion de la production pétrolière.

En effet, beaucoup d’observateurs s’étonnent de la différence de richesse entre ce dont semblent disposer ces pays producteurs de pétrole – respectivement le Gabon, la République du Congo et la Guinée équatoriale- et les estimations de la pauvreté monétaire faite par la Banque Mondiale dans ces pays. Cependant, les erreurs sont fréquentes dans l’utilisation des indicateurs pour évaluer les possibilités dans le financement de la lutte contre la pauvreté.

Prenons le cas de la République du Congo qui pour une population de 3 millions de personnes a un PIB de 3 milliards de dollars (1), soit un PIB/habitant de 1 000 dollars par an. Ce chiffre est bien au delà du seuil mondial de pauvreté monétaire d’un dollar par jour. C’est d’ailleurs sur la base de la confrontation de ce chiffre aux statistiques de la Banque mondiale ? qui évaluent un revenu inférieur à 700 dollars par habitant au Congo ? que beaucoup croient démontrer le haut niveau de corruption dans la gestion du pétrole au Congo. Selon certains observateurs, 300 dollars par habitant disparaîtraient donc chaque année à cause de la corruption.

           source: l’expansion


SUR LE MÊME SUJET
Près de 30 millions d'euros auraient été détournés de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) à son profit par le défunt président gabonais Omar Bongo et auraient aussi profité à des partis français, selon des notes diplomatiques américaines divulguées par Wikileaks, visibles mercredi sur le site de El Pais. Cette information a été donnée quatre jours après la mort de M. Bongo, en juin 2009, par un haut fonctionnaire de la BEAC à un diplomate de l'ambassade américaine au Cameroun, précise le journal espagnol. Selon la même source, "les dirigeants gabonais ont utilisé les fonds détournés pour leur enrichissement personnel et, ...
Lire l'article
La compagnie Total Gabon, filiale du groupe pétrolier français Total, s’est engagée dans trois nouveaux permis d’exploration on shore du bassin sédimentaire gabonais, a appris l’AGP de source proche de la multinationale française. Le pétrolier français a pris une première participation de 50 % dans le permis Mutamba-Iroru (sud) sur une surface de 1.094 km2, aux cotés de la compagnie américaine Vaalco. Dans le permis DE7, qui s’étend sur 2175 km2 dans le centre du Gabon, Total a pris une participation de 30%, aux cotés du groupe franco-britannique Perenco. La troisième participation de 20 % concerne le permis Nziembou, qu’il opère avec ...
Lire l'article
Total Gabon, filiale gabonaise du pétrolier français, a publié mardi un résultat net de 42 millions d'euros au titre du premier triemstre 2010, en hausse de 109% par rapport à la même période en 2009. Le chiffre d'affaires ressort à 338 millions d'euros, en hausse de 50%. "Au premier trimestre 2010, le prix de vente moyen des deux qualités de pétrole brut commercialisé par Total Gabon (Mandji et Rabi Light) s'est élevé à 72,3 dollars le baril, en hausse de 81% par rapport au premier trimestre 2009", indique le groupe dans un communiqué.
Lire l'article
Au Gabon comme dans beaucoup de pays d’Afrique où les Constitutions sont amendées pour permettre un nombre illimité de mandats présidentiels, seule la mort permet l’alternance. La disparition d’Omar Bongo suscite des craintes totalement justifiées du fait que l’Etat gabonais a été accaparé par le clan Bongo. La mort du patriarche est donc comparable à un séisme qui secoue une bâtisse conçue sur un pilier central entouré de piliers secondaires. Sur le plan économique, le peuple gabonais n’a, semble-t-il, jamais profité de la manne pétrolière : peu de routes et d’infrastructures ont été construites. Le Gabon a même reculé dans ...
Lire l'article
Au Gabon comme dans beaucoup de pays d’Afrique où les Constitutions sont amendées pour permettre un nombre illimité de mandats présidentiels, seule la mort permet l’alternance. La disparition d’Omar Bongo suscite des craintes totalement justifiées du fait que l’Etat gabonais a été accaparé par le clan Bongo. La mort du patriarche est donc comparable à un séisme qui secoue une bâtisse conçue sur un pilier central entouré de piliers secondaires. Sur le plan économique, le peuple gabonais n’a, semble-t-il, jamais profité de la manne pétrolière : peu de routes et d’infrastructures ont été construites. Le Gabon a même reculé dans l’échelle ...
Lire l'article
Au Gabon comme dans beaucoup de pays d'Afrique où les Constitutions sont amendées pour permettre un nombre illimité de mandats présidentiels, seule la mort permet l'alternance. La disparition d'Omar Bongo suscite des craintes totalement justifiées du fait que l'Etat gabonais a été accaparé par le clan Bongo. La mort du patriarche est donc comparable à un séisme qui secoue une bâtisse conçue sur un pilier central entouré de piliers secondaires. Sur le plan économique, le peuple gabonais n'a, semble-t-il, jamais profité de la manne pétrolière : peu de routes et d'infrastructures ont été construites. Le Gabon a même reculé dans l'échelle ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais avait prévu un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel de 7% dans son projet de loi de Finances 2009 adopté le 14 octobre, rapporte le journal Le Monde dans un hors série consacré au bilan de la situation économique internationale en 2009. L’optimisme du gouvernement gabonais se fondait notamment sur l’hypothèse d’un baril à 114,50 dollars pour le pétrole gabonais. Mais le baril qui avait culminé durant l’été 2008 à 147 dollars sur le marché international, est retombé à quelques 40 dollars en fin d’année. Avant la promulgation de la loi de Finances 2009, le gouvernement ...
Lire l'article
Les membres de l’Union pétrolière gabonaise (UPEGA) ont présenté vendredi dernier à Port-Gentil, au cours d’une Assemblée générale ordinaire, leur rapport d’activités annuel avant de procéder à l’élection d’un nouveau bureau qui sera dirigé par Pierre Réténo N’Diaye, plébiscité par ses pairs, rapporte ce mardi le Correspondant de GABONEWS dans la capitale économique. Lors de cette Assemblée générale, Jean Claude Alevina, a d’emblée reconnu que 2008 a été une année mouvementée caractérisée par une recrudescence « sans précédent » de grèves et préavis de grèves dans le secteur pétrolier. Il a porté à la connaissance des acteurs de ce secteur que de ...
Lire l'article
La compagnie pétrolière Total Gabon a annoncé le 21 septembre la célébration le 29 septembre prochain à Libreville du 80e anniversaire du début de l’exploitation pétrolière dans les sols gabonais. Depuis les premières missions d’explorations en 1928, Total Gabon est devenu le premier producteur de pétrole du Gabon avec une production qui avoisine aujourd’hui les 60 mille barils par jours pour un chiffre d’affaires de 1047 millions de dollars US au premier semestre 2008. Total Gabon va célébrer le 29 septembre prochain dans la capitale du pays la 80e anniversaire du début de l’exploitation pétrolière au Gabon. Le plus ancien opérateur ...
Lire l'article
EDITO: Gabon : Disparition de la cagnotte pétrolière gabonaise : Silence ! Bongo Vole…
Avec la cagnotte du pétrole, Omar Bongo alias « petit nègre » vient fêter l’Europe avec son fiston « petit napoléon ». Au passage, c’est l’argent du pétrole gabonais qui est distillé à tout vent, laissant les Gabonais plus pauvres et plus démunis que jamais. Cagnotte ou surplus du pétrole, appelez ça comme vous voulez : on vole au Gabon et c’est Omar Bongo et son clan qui volent. Et ils exigent des Gabonais le silence le plus absolu, ou plutôt la cécité des peuples traumatisés. Le prix du baril de pétrole (un baril de pétrole équivaut à 42 gallons américains ...
Lire l'article
WikiLeaks: des détournements de fonds par Bongo auraient profité à des partis français
Total engagée dans trois nouveaux permis d’exploration pétrolière au Gabon
Total Gabon profite de la hausse du baril
Gabon : Le cercle vicieux de l’autoritarisme – Succession dynastique, Françafrique et rente pétrolière
Gabon : Le cercle vicieux de l’autoritarisme – Succession dynastique, Françafrique et rente pétrolière
Gabon: Le cercle vicieux de l’autoritarisme – Succession dynastique, Françafrique et rente pétrolière
La diversification de l’économie se poursuit et la production pétrolière a augmenté de 7,8%
Gabon: L’Assemblée générale ordinaire de l’Union pétrolière gabonaise (UPEGA) s’est tenue vendredi à Port-Gentil
Gabon : Total se prépare à fêter les 80 ans d’exploitation pétrolière
EDITO: Gabon : Disparition de la cagnotte pétrolière gabonaise : Silence ! Bongo Vole…

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*