- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Eyegue Ndong et les autres probables candidats du PDG à la présidentielle

Libreville : Les tractations ont commencé au sein du PDG, Eyegue Ndong réussira t’il à tenir le parti jusqu’au scrutin?

« Je suis premier vice président du parti démocratique gabonais (PDG) et j’ai donc une préséance sur l’ensemble des autres vices présidents du parti », déclare le premier ministre gabonais nouvellement reconduit Jean EYEGUE NDONG, qui devient de fait le chef du parti au pouvoir depuis la disparition le 08 juin dernier de son fondateur Omar BONGO ONDIMBA. « Si les militants du parti estiment que je peux défendre les couleurs du PDG à la présidentielle anticipée, alors je n’exclus pas d’être candidat » poursuit le premier ministre gabonais Jean EYEGUE NDONG, qui par cette déclaration faite sur la chaine de télévision France 24, semble dévoiler ses velléités de candidature à la fonction suprême de la machine étatique .

Dans un langage à demi-mot, le premier vice président du parti démocratique gabonais ne semble pas trop bien comprendre les intentions de candidature qui sont jusqu’ici prêtées à l’un des vices présidents du parti, Ali BONGO ONDIMBA, fils du président défunt et qui occupe les fonctions de Ministre de la Défense. « Ali BONGO est mon ministre, il est ministre dans mon gouvernement» déclare Jean EYEGUE NDONG, qui tient visiblement à son rôle de chef d’orchestre tant au sein du PDG que de l’exécutif, des fonctions qui devraient selon l’ordre naturel de préséance conduire à sa désignation comme candidat du parti.

Face aux tractations qui ont officiellement démarré au sein du PDG, le secrétaire général du parti Faustin BOUKOUBI tire la sonnette d’alarme, en rappelant aux uns et aux autres que seules les primaires réalisées en interne permettront de désigner le candidat du parti à la présidentielle anticipée. Sur ce, le PDG est actuellement sur le pied de guerre, en vue de la préparation de son congrès extraordinaire devrant lui permettre de désigner son porte étendard au scrutin ‘’de toutes les convoitises’’.
Ali BONGO ONDIMBA chef de file du courant des « rénovateurs » et soupçonné de nourrir des ambitions de succéder à feu son père au sommet de l’Etat, garde jusqu’ici le silence sur ses véritables intentions. L’actuel Ministre des travaux publics, Flavien NZENGUI NZOUNDOU qui a été durant plusieurs années aide de camps du président BONGO ONDIMBA avant son entrée au gouvernement, est sur la liste de nombreuses personnalités pressenties comme candidat du PDG, des personnalités parmi lesquelles figure également le Ministre de la Santé le général Idriss NGARI, oncle d’Ali BONGO ONDIMBA et qui dit également ne point exclure d’hypothèse de sa candidature. « Si les gens disent que je suis présidentiable, ce n’est pas fortuit car ils savent pourquoi ils le disent, mais moi je me prononcerais sur la question en temps opportun » s’est il confié à des journalistes à la présidence de la république lors des obsèques du président BONGO ONDIMBA.

C’est dire que la guerre de tranchées est plus que jamais ouverte au PDG, dans la course menant à la présidence de la République.
Coté opposition l’on s’accorde pour l’instant, à l’instar du premier ministre Jean EYEGUE NDONG, sur l’organisation du scrutin présidentiel à venir au-delà de quarante cinq(45) jours prévus par la constitution, histoire de voir être dépoussiéré au mieux le fichier électoral.

Notons que seuls deux opposants en exil ont déjà officiellement fait acte de candidature, citons Bruno Ben MOUBAMBA ressortissant gabonais vivant en France et soupçonné par le pouvoir d’être proche des milieux d’affaires Français. Il préside actuellement le groupe des acteurs libres de la société civile gabonaise en Europe. Autre candidat déclarée, celle du Docteur Daniel MENGARA vivant aux Etats-Unis et président du groupe politique en exil BONGO DOIT PARTIR (BDP), il a mené jusqu’ici une lutte politique virtuelle via le site internet de son parti.

Source: Koaci.com


SUR LE MÊME SUJET
Déclaration politique de Jean-Eyegue Ndong du 19 novembre 2011
Jean EYEGHE NDONG Libreville, le 19 novembre 2011 Ancien Premier Ministre Député à l’Assemblée Nationale DECLARATION POLITIQUE Chères concitoyennes et chers concitoyens, Nous voici rassemblés ce jour pour un moment de vérité. La vérité que vous désirez et recherchez de la part des hommes politiques, faute de quoi vous dites qu’ils font de la politique, autrement dit, ils vous racontent des mensonges. Or, vous êtes des adultes, par conséquent, vous méritez respect et considération. Vous avez droit à la vérité en tant que citoyen. Par ailleurs, des hommes politiques gabonais ont la réputation, à tort ou à raison de ne rouler que pour eux-mêmes comme on dit, de ...
Lire l'article [1]
Jean-Eyegue Ndong sur Africa 24
http://www.dailymotion.com/swf/video/xlchyf
Lire l'article [2]
Libreville, 16 septembre (GABONEWS) – Le leader du Parti sociale démocrate (PSD, majorité), Pierre Claver Maganga Moussavou, l’un des candidats malheureux à l’élection présidentielle du 30 août dernier, lors d’une conférence de presse ce mercredi à sa résidence privée du Bas de Gué – Gué ( 1er arrondissement de la commune de Libreville), a invité les autres prétendants battus à ce scrutin à faire « table rase sur le passé » afin d’œuvrer pour un Gabon plus émergeant.
Lire l'article [3]
LIBREVILLE — Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), qui a investi Ali Bongo Ondimba, fils du défunt président Omar Bongo pour l'élection présidentielle du 30 août au Gabon, a annoncé samedi avoir exclu six candidats issus de ses rangs, dont certains étaient des élus. Lors d'une réunion tenue vendredi, le bureau politique de la formation a "constaté et pris acte des démissions formelles ou de facto du PDG" de ces six candidats, selon une résolution lue à la télévision publique RTG1 par Ernest Ndassikoula, son secrétaire général adjoint. Le texte cite l'ex-Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, les ex-ministres Victoire Lasséni Duboze, ...
Lire l'article [4]
Les deux anciens ministres en lice pour la présidentielle ne peuvent quitter leur pays Les documents de voyage, notamment les passeports diplomatiques, de Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, respectivement ancien Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur du Gabon, ont été retirés, lundi, par les autorités de Libreville. Ils ont été empêchés de quitter le pays alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre la France où ils devaient s’entretenir avec la presse et la diaspora gabonaise sur la campagne présidentielle au Gabon. Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, dissidents du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et candidats indépendants à l’élection présidentielle ...
Lire l'article [5]
Les formations de la majorité au Gabon, menées par le Parti démocratique gabonais (PDG), ont qualifié jeudi dans une déclaration commune de "faux débat" les appels à la démission de ministres candidats à la présidentielle, visant notamment Ali Bongo en lice pour le PDG. "Les partis politiques de la majorité marquent leur vif étonnement face au faux débat, maladroitement et insidieusement entretenu par un certain nombre de candidats à l'élection présidentielle du 30 août prochain, relatif à la présence dans l'équipe gouvernementale de deux candidats à cette même élection", affirment-ils dans cette déclaration obtenue par l'AFP. "Aucune disposition ne disqualifie ...
Lire l'article [6]
Huit candidats de l'opposition réclament la démission du gouvernement d'Ali Ben Bongo et de Pierre Claver Maganga Moussavou. c'est une coalition qui ne dit pas son nom et qui semble préfigurer un climat politique agité lors de l'élection présidentielle du 30 août prochain au Gabon, pour la désignation du successeur d'Omar Bongo Ondimba, décédé le 8 juin dernier après 42 ans à la tête du pays. Huit candidats à ce scrutin (qui en aligne vingt-trois) se sont donné la voix pour réclamer la démission du gouvernement d'Ali Ben Bongo, inamovible ministre de la Défense depuis dix ans et fils du défunt ...
Lire l'article [7]
Jean Eyéghé Ndong, un responsable du Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), a promis samedi de ne pas se "rebeller" si sa candidature n'était pas retenue "démocratiquement" parmi les dix en lice au sein du PDG pour l'élection présidentielle anticipée au Gabon. M. Eyéghé Ndong, l'actuel Premier ministre, est considéré comme un des trois mieux placés pour être investi candidat du PDG, avec Ali Bongo Ondimba, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba et actuel ministre de la Défense, ainsi que Casimir Oyé Mba, ministre des Mines et du Pétrole. "Il y a des critères de désignation. Si je constate que je ...
Lire l'article [8]
Au total dix candidats à la candidature parmi lesquels une femme ont été enregistrés au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir), dans la perspective de la présidentielle a-t-on appris de source officielle.Le PDG, qui a clos samedi à minuit la liste des prétendants au poste de président du parti avant l’investiture de celui-ci comme candidat au scrutin présidentiel, se retrouve avec une dizaine de postulants aux profils variés à savoir : - Jean Eyéghé Ndong, vice-président du PDG, actuel Premier- ministre ; - Casmir Oyé Mba, membre du Bureau politique, chef du gouvernement dans les années 90 et ministre d’Etat ...
Lire l'article [9]
Le Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir) a annoncé le recensement, jusqu'à samedi, de ses "candidats à la candidature" à l'élection présidentielle du Gabon à une date non encore fixée, à la suite du décès d'Omar Bongo Ondimba, selon son site internet. "En prélude à la prochaine élection présidentielle, le Secrétariat exécutif (...) a initié depuis le 1er juillet dernier et ce, jusqu'au 4 juillet, un processus de collecte des candidats à la candidature", indique le site du PDG consulté vendredi par l'AFP. Les postulants "devront déposer au siège leurs prétentions", qui seront examinées par différentes instances. Ensuite, un "congrès d'investiture" (...) déterminera ...
Lire l'article [10]
Déclaration politique de Jean-Eyegue Ndong du 19 novembre 2011
Jean-Eyegue Ndong sur Africa 24
Gabon: Le leader du PSD invite les autres candidats malheureux à la présidentielle à faire table rase du passé
Gabon: le PDG (au pouvoir) exclut six candidats à la présidentielle
Gabon : Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, candidats sans passeport
Gabon/présidentielle: “faux débat” autour des ministres candidats
Gabon: Présidentielle – Appel à la démission des ministres candidats
Présidentielle au Gabon: Ndong ne se rebellera pas si sa candidature n’est pas retenue “démocratiquement”
Gabon: Dix candidats dont une femme pour la candidature du PDG à la prochaine présidentielle
Gabon/présidentielle: le parti au pouvoir recense ses candidats potentiels